Apple et nos libertés.


Apple refuse de donner accès aux codes de chiffrement de l’iphone de l’un des terroristes de San Bernardino, qui a frappé la Californie le 14 novembre dernier (14 morts). La Justice américaine a mis en demeure le géant de livrer ses codes le 16 février dernier. Mais le patron Tim Cook a refusé au motif qu’il s’agissait d’une violation des libertés individuelles.

L’affaire n’est pas si simple qu’elle y paraît.

« Google, Facebook, Twitter et même Edward Snowden ont apporté leur soutien à Apple. De son côté, le FBI a reçu l’appui de la NSA, l’agence nationale de sécurité américaine. Michael Rogers, son patron, a dégainé jeudi un argument de choc, déjà entendu plusieurs fois ces derniers mois. Il a affirmé que les attentats de Paris du 13 novembre dernier « n’auraient pas eu lieu » sans l’utilisation d’outils de communications cryptés par les djihadistes, car le chiffrement leur aurait permis d’échapper aux radars de la surveillance. » (lire la suite)

Ces arguments soulèvent une question sensible et habituelle: où placer le curseur entre liberté et sécurité ?

Tim Cook pourrait avoir raison sur le fond: le respect de la liberté s’exerce aussi avec les pires racailles. Et accepter de livrer ces codes créerait une jurisprudence incontrôlable.

« Le gouvernement suggère que cet outil ne pourrait être utilisé qu’une seule fois, sur un seul téléphone. C’est tout simplement faux. Une fois créée, la technologie pourrait être utilisée encore et encore, sur tous les terminaux. Dans le monde physique, cela revient à donner une super-clé capable d’ouvrir des centaines de millions de portes -des restaurants, banques, magasins et maisons. Personne ne trouverait cela acceptable » Tim Cook

Mais comment alors accepter que l’essor technologique serve sans filtre ni contraintes à Daech et consorts ?  Le FBI nous inquièterait-il plus que Apple ou Google ?

Sans surprise, les faucons s’insurgent contre la firme à la pomme. Mais et alors ?

La polémique lancée par Apple a cette autre dimension si spécifique au monde 2.0: chacun de ces GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) aspire la totalité de nos informations personnelles, parfois les plus intimes, à la faveur de l’usage de leurs services. Cet espionnage privé à des fins mercantiles ne les choque pas, il leur est nécessaire. Il s’évite pourtant très difficilement tant les clauses d’utilisation des services d’Apple et consorts sont illisibles.

Qui parmi nous a lu les conditions générales d’utilisation de l’un ou l’autre de ces GAFA ?

Pourquoi Apple et consorts ne seraient-ils pas contraints à nous livrer les codes nécessaires pour maitriser cet espionnage ?

 

 

7 réflexions sur “ Apple et nos libertés. ”

  1. Sauf erreur, la NSA a des oreilles assez grandes ( voir Merkel et Hollande ) pour ne pas en rajouter avec la mise sous le boisseau des libertés individuelles

  2. Exactement On ne va pas nous faire croire que les USA ne sont pas capables de retrouver tous ces codes ou de les craquer.
    Big Brother n’est plus ce qu’il était ?

    1. Moi aussi, cette affaire me semble bizarre. Des codes inviolables ? Allons ! Il y a déjà quelques années (c’était avant qu’il ne soit mort…) Gérard de Villiers m’avait expliqué que, pour se protéger, les terroristes du Hamas et du Hezbollah avait cessé d’utiliser tout ce qui ressemble à une transmission, car ils savaient que les services secrets israéliens étaient en mesure de tout intercepter. Du coup, ils étaient revenus au bon vieux moyen (plus long, plus coûteux mais plus sûr) : on se déplace, voiture ou avion, et on se rencontre « en vrai » dans un lieu sécurisé.

  3. La manipulation est d’autant plus grossière qu’on nous affirme, avant même qu’on ait débuté la moindre réflexion, que les attentats du 13 novembre n’auraient pas eu lieu….faisant d’emblée passer pour un monstre quiconque ne serait pas d’accord…

    1. et wouala ….

      C’est l’essentiel de cette information, retrouver la tournure d’esprit utilisée pour mieux ferrer le poisson.

      Etant donné qu’on la retrouve absolument partout, qu’il s’agisse des « réformes pour notre bien », de l’impossibilité de faire autrement à cause de la « mondialisation »; des « bons gentils qui défendent les opprimés avec des bombes » et des « méchants pas bons qui empêchent les bons gentils avec d’autres bombes » ….

      Un jour, il faudra qu’on s’y mette tous pour faire la liste de cette communication débile …

      Pourquoi ne pas dire tout simplement : la démocratie faisait partie de l’autre monde, celui qui n’existe plus (l’ancien monde, c’est encore un de leur dernier élément de langage).

      Pauvre humanité, avec des experts, élites ou politiques de ce niveau, elle aura du pain sur la planche pour remettre les gens normaux sur le devant de la scène et éviter aux générations futures d’écouter ceux qui marchent culs par dessus tête.

      Je dis ça je dis rien, car j’avoue que je ne les vois même plus.

      Tiens je réponds à Didier Goux, j’ai bien aimé l’émission de Mélenchon.,

      Normal d’ailleurs, il est un des rares qui ne ressemble pas à un robot/pantin qui ânonne les vieilles recettes éculées mille fois rabâchées.

      Il faut qu’il étoffe ses positions sur une éventuelle sortie de la zone euro et sa gestion de l’immigration à commencer par différencier les immigrés et les réfugiés ce qu’il ne fait pas).

      bon, à part ça, j’ai de plus en plus de mal à m’intéresser à leurs balivernes. « Que sera sera »

  4. z’arrivent pas à craquer l’iPhone.. belle pub !
    la Nsa, la plus grosse boite d’espionite del mundo, nid d’incapables ?! ni surprise.. déjà vu la p’tite annonce, ou est-ce la Cia: « cherche pirate, little problème à régler »,
    on pourrait (le) croire, ben non: le parano ne manque pas d’air ! lui ? se justifier ?! -à sa manière: « c’est pour notre bien »
    rappelle moi qui sauve -aussi les banques de la panade..
    encore un effort, et on culpabilisera (c’est gratuit !)
    un mot sur Donald T: l’ont pas vu venir (tout le contraire)
    qué moquer le leitmotiv « tous pourris » ..ya-ka se servir !

    France, ..dérapage du sujet? bah, si pas moi.. le ‘droit’ de vote des primaires LR: 20 balles /pourquoi pas ? le ‘riche’ est décomplexé, en tous cas lui tient le bon bout, et qqls autres (tiens Jeb B abandon car fauché; ou largué)
    l’ex chef du pays maintenant du parti, la joue p’tit comptable, -tjs pas tricard? ce qu’il veut nous faire croire (on est tellement naze) insiste ni vergogne alors de passer la corbeille « à vot’e bon cœur m’sieu dames »

    vu JLuc, pareil Hélène; je me méfie, disons j’appris à distinguer le populiste (dit ce que l’on a envie d’entendre) lui est attractif, intéressant (tout ne me séduit pas) pas un p’tit gamin, plutôt armé -de la solide bouteille,
    ..veut-il être président ? (semble con la question; l’a t-il formulé ?) sinon telle une tendance, une mode.. façon épingle manipulée du média (‘sponsorisé’ par les GAFA ?! les moyens de mettre les doigts où ils veulent, ..s’en priver ?) non pas de passage JLuc, « e fini la polémique » ! ni cc me contredira.. il va bien ton poulain, hein tu l’as vu de loin..

    (merci) « Apple et nos libertés » ..lesquels et jusqu’à quand,

  5. Pourquoi des gens passent des heures un truc de plastic collé contre l ‘ oreille à raconter leur vie? Pourquoi des gens se sentent obligé de brailler leurs conneries à la face du monde dans les trains, bus, tram ou autres endroits
    Cela ne suffisant pas, ils s ‘inscrivent sur des blogs, des forum, des fesses boucs, font des wrbcam etc…. ensuite ils sont scandalisé quand on parle d ‘espionnage!!
    Pour le sujet, c ‘est nous qui passons pour des pommes de les croire .

Les commentaires sont fermés.