La présidente Le Pen


C’est une BD assez terrifiante car terriblement réaliste et déjà un carton en librairie (plus de 100.000 exemplaires vendus):  Le Pen présidente, victorieuse devant Hollande au second tour d’une présidentielle à suspense ?

La suite, les auteurs la prévoient. Ils se basent sur l’exact programme du FN, et tentent de deviner la réaction de l’environnement: Les caisses en faillite, la chute de notre monnaie, l’isolement économique, l’autoritarisme qui se met en place sans grand changement législatif (puisque tout est en place – merci qui ?), les rafles, l’état d’urgence permanent, la dissolution du conseil constitutionnel par référendum.

 

8 réflexions sur “ La présidente Le Pen ”

  1. Claude
    Il a dû certainement déjà l’acheter. Il a dormi devant la librairie de sa ville pour être sûr d’être le 1er

  2. JUAN vous observez tellement de près la trajectoire du FN qu’on dirait que vous en arrivez à penser que les instruments d’autoritarisme mis en place par ce gouvernement, ne pourraient être utilisés à postériori que par le seul groupe de le pen…

    j’espère ne jamais avoir raison, mais nous risquons bien de voir d’autres paranos, issus de la « filière démocrate » appuyer les premiers sur le bouton si ça dégénère.

    la déviance est perceptible depuis quelques temps déjà, parce que les pulsions autoritaristes se propagent comme la gangrène parmi tous les tenants du pouvoir dans la toute puissance, sous l’effet des réussites successives du (re)vote des traités, de la grèce, de chypre, des réformes de dévaluation interne réussies dans le silence et l’abattement public le plus total.

    dans le très court termisme ambiant, où les projets de loi « fourre tout », nouveau modèle législatif d’accélération des réformes libérales financières se proposent à la semaine, 1 an et demi c’est très long.

  3. gardez en mémoire ce morceau d’invocation chez nos chers démocrates en poste, souvent lu et entendu dans les médias « il faut lever les tabous »…

    des équipes de béni oui oui qui refilent consciencieusement leurs instruments de pouvoir à des instances supra nationales sous prétexte de « village mondial » , restent des béni oui oui ; ils obéiront à n’importe quelle injonction avec la même application…

    il est 6h20, encore une journée où je n’ai pas entendu tambouriné à ma porte….ouf…

  4. Ah!!! oui, oui, oui, le jouis de voir votre bêtise pousser à ce point.
    Car le pen va tout faire, mais actuellement, qui vote des lois restrictives de vos liberté, qui vote des crédits pour laisser des immigrés sans papier l ‘ envahir, qui est incapable de protéger ses citoyens mais envoie son armée dans 5 conflits différents.
    Qui a sorti cette BD, un journaleux subventionné par l ‘ état et à qui il a accordé des remises d ‘ impôts, des journaleux subventionnés à coup de millions d ‘ euros pour être asservie à l ‘ état.
    Faut -il avoir peur de perdre sa place pour toujours raconter les mêmes conneries de  » le pen fera  » Toutes les madames soleil ont peur que le pen ruine le pays, la bonne blague, le pays EST ruiné.
    Ruiné et envahie, ruiné et ayant perdu toutes estimes dans le monde, ruiné et asservi à l ‘OTAN, à Bruxelles et à Merkel.
    Et non, le n ‘ai pas acheté cette BD, et non je ne me précipite pas acheter des torchons quels qu’ils soient.
    Même devant la réalité vous continuez à montrer votre lâcheté en contestant ce qui est!
    Pauvres mecs, et pauvre femme .
    Je tiens à présenter mes excuses aux héritiers de G. Marchais, pour un communiste, il était moins con que ceux survivant dans une idéologie ayant prouvée nuisances en causant des millions de morts .

  5. Voila ou nous en sommes, et c ‘est le pen le danger!!
    Extraits choisis : « Tirs à vue sur les porcs. Kalachnikov, condés, mange tes morts », « Toujours le sourire quand un flic crève », « J’aime quand un flic va à l’enterrement d’un de ses collègues », mais aussi « J’veux la tête de Marine rangée, découpée dans un sac ».

    Quelques mois après les attentats de Charlie, pas malin, mais pas bien grave non plus (apparemment) car les deux jeunes de 19 et 25 ans ont été relaxés du délit de provocation et condamnés pour apologie de crime ou délit et injure publique à… 500 euros (!) d’amende avec sursis chacun.
    L’apologie de la haine est ainsi banalisée. Légitimée par des décisions de justice qui, au nom de la liberté d’expression, ne visent qu’à laisser s’exprimer une haine fanatique envers un parti politique français devenu le premier de France. Marine Le Pen est une « salope fascisante » façon Bedos (relaxe), un « étron fumant » selon Ruquier (relaxe), l’ennemi à abattre d’Estrosi pour 2017 ou « la truie » à qui l’on peut vouloir « briser les os » pour un conseiller municipal Front de gauche.

    Mais ne vous avisez pas de caricaturer un ministre de la Justice qui joue de sa couleur comme d’un étendard, quand Daech peut s’en prendre directement au FN, menaçant un parti politique et ses électeurs de crimes barbares, sous les rires et les sarcasmes des députés de gauche. Crucifixion médiatico-politique assurée.

Les commentaires sont fermés.