Hollande, à gauche…


Un avocat s’est permis une tribune dans Marianne sur la gauchitude de l’action de François Hollande. Selon ses dires, Hollande est à gauche, en premier lieu parce qu’il est haï par la droite. ON croit rêver.

En second lieu, il aurait fait adopter des mesures « de gauche », et en voici la liste quasi-exhaustive, au bout de bientôt 4 ans. Jugez plutôt:

« Ensuite François Hollande a fait adopter de nombreuses mesures sociales : la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler tôt, l’augmentation des minima sociaux, la prime d’activité, la complémentaire santé pour tous, le compte personnel d’activité. Par ailleurs, il a renforcé les droits des salariés et des syndicats, en imposant des représentants des salariés dans les conseils d’administration des grands groupes, en organisant une grande conférence sociale annuelle, en faisant précéder les grandes réformes sociales par des négociations sociales. De ce point de vue le projet de loi El Khomri renforce les droits de salariés et des syndicats en généralisant la règle de l’accord majoritaire et en permettant, à défaut d’accord majoritaire, un accord signé par des syndicats représentant 30% des salariés et approuvé par les salariés via un référendum. »

37 réflexions sur “ Hollande, à gauche… ”

  1. Faut pas changer de dealer, mon bavard, le tien te fournit de la premier qualité. Voilà ce que je dirais à cet avocat si je le rencontrais. Mais je ne consomme pas d’où peu de chances de le croiser…

  2. Le gouvernement balance des idées en défaveur des salariés, à quelques mois de la fin de son mandat. Ça me rappelle les réunions de Comité Central d’Entreprises, où la direction parlait enfin des salaire, mais 5 mn avant la fin de la réunion. Pas de discussion, pas de débat.

  3. Précisons qu’il est proche de Hollande….
    Certes il est plus à gauche que Sarkozy qui penche lui même très à droite….d’ailleurs on peut etre sur que si la droite repasse ce sera bien pire…
    Mais prendre comme preuve qu’il est à gauche parce qu’il est hai par la droite est un peu léger…

  4. Finalement, je me demande si ce n’est pas HOLLANDE qui a mis en place la sécurité sociale à la Libération… C’est sûrement un avocat de « gauche ». On appréciera l’effort… Vive jlm2017. point barre.

  5. Ce bavard est un comique : la retraite à 60 ans, ç’était sous Tonton . FH s’est contenté de rectifier une saloperie de Sarko . Par contre, la durée de cotisations pour une retraite à taux plein, c’est aux calendes grecs . La complémentaire santé pour tous, ça fait un moment que ça existe, simplement, c’est formalisé . Les représentants de salariés dans les conseils d’administration, c’est pas non plus récent et, qui plus est, ces représentants n’ont qu’un avis consultatif . Quand au référendum en entreprise, ce gars là n’a jamais entendu parler de la pression managériale .
    Bon, j’arrête . Décortiquer une telle somme d’âneries prendrait trop de place sur ce blog .

  6. à quoi ça sert d’avoir des copains si on ne peut plus compter sur eux..

    faire de la relèche, c’est comme faire un devis, on compte dessus pour gagner un petit quelque chose.. et là l’avocat, il a appliqué toute la langue

    c’est tout..

      1. je l’ai trouvé particulièrement efficace pendant l’émission.

        Il connaît parfaitement ses dossiers, il maîtrise pas mal de choses sur la situation générale dans le monde notamment en économie, il a une logique qu’il est difficile de mettre en défaut.

        Il aura juste à travailler la communication (plus particulièrement, apprendre à parler calmement, les expressions de son visage en seront plus agréables).

        Voilà.

        Un des rares politiques que j’aime encore écouter, non pas pour le cinoche, mais pour ce qu’il a à nous apprendre. Les autres me saoulent sérieux.

  7. en principe un gus comme celui qui est cité s’appelle un « suce boules »…

    j’ai été heureux de participer à l’amélioration culturelle de l’excellent blog de JUAN…

  8. Un truc qui me tape sérieusement sur le système, c’est cette scie médiatique des  » syndicats réformistes  » . Un syndicat n’ a pas vocation à être réformiste . Sa raison d’être est d’être défensif des acquits salariaux et revendicatif d’acquits nouveaux . C’est quelque chose que le MEDEF fait très bien mais que, visiblement, la CFDT a oublié .
    Eugène Descamps, reviens et bottes l’arrière-train de tes successeurs !

    1. @ Alain Bobards

      Vous niez, avec cette analyse, toute l’action des syndicats socio-démocrates scandinaves et allemands pendant des décennies, qui a consisté à réformer la société en sachant renoncer à certains acquis pour les remplacer par d’autres, en sachant faire des concessions pour obtenir d’autres choses en échange : à réformer en permanence, en obtenant le possible sans réclamer l’impossible.

      Voir la réforme des retraites en Suède, aboutissement de plus de dix ans de négociations constructives et ininterrompues (et sans grèves !) entre syndicats de salariés,patronat et les différents gouvernements qui se sont succédé pendant cette période.

      1. @Elie
        Venant de quelqu’un qui , dans son billet de Marianne sur les étudiants soi-disant manipulés, écrit un certain nombre de contre-vérités, c’est assez plaisant : sur les personnes : Geismar était membre du SNES Sup . Vous escamotez Jacques Sauvageot, président de l’UNEF en 1968 et qui a payé fort cher son engagement durant cette période . Quand à prétendre que les étudiants, récupérés par les syndicats ( ce qui est faux, les mouvements de grèves étant postérieurs à l’action estudiantine) n’auraient rien obtenu, c’est faire fi de la loi d’orientation d’Edgar Faure .
        Pour être fils de responsable syndical, syndicaliste moi-même pendant 40 ans, je peux vous dire que les acquits ont toujours été obtenus dans le conflit . Que la défense de ces acquits – lesquels sont grignotés, quelque soit l’orientation des gouvernements successifs, depuis 20 ans -se font, encore, dans le conflit .
        Pour mémoire, il y a eut, il y a peu, des grèves dures dans les chemins de fer et dans la métallurgie allemande pour la défense d’acquits qui finalement, ont pu être conservés .
        Quand à la Suède, avec un taux de chômage entre 6 et 10% – question de mode de calcul – l’exemple est malheureux .

        1. @ Alain Bobards

          1- C’est bien en pensant à Sauvageot (et à quelques autres) que j’ai écrit : « la PLUPARTdes dirigeants des manifestations lycéennes ont PRESQUE toujours hérité »;

          2- « les mouvements de grèves étant postérieurs à l’action estudiantine »: oui, bien sûr, c’est pourquoi j’ai écrit que le mouvement estudiantin a été récupéré par les syndicats de salariés, qui ont pris le train en marche; et je n’ai jamais dit que les étudiants n’avaient rien obtenu- mais que leur mouvement était d’inspiration libertaire, pas socialiste (souvenez-vous: c’était parti de l’interdiction aux filles des résidences universitaires de recevoir des garçons dans leur chambre à Nanterre…);

          3- Le mode de fonctionnement des social-démocraties scandinaves et allemande était un rapport de forces, mais avec 90 % de salariés syndiqués, ce qui faisait de la grève une arme de dissuasion, l’équivalent de l’arme nucléaire : mieux valait pour le patronat négocier que d’aller à l’affrontement. D’autre part, les syndicats de ces pays, contrairement à la CGT longtemps liée au PC, ne se mêlaient pas de politique étrangère et ne cherchaient pas à changer la nature du système économique dans lequel ils vivaient – allant même jusqu’à la cogestion en Allemagne.

          (le chômage élevé en Suède, c’est maintenant- pas à l’époque dont je vous parle.)

          1. @Elie
            L ‘erreur fondamentale du syndicalisme français, c’est, en 1981, d’avoir signé un chèque en blanc aux gouvernements de l’époque .
            On en voit, aujourd’hui, les méfaits , d’autant que cette erreur a plombé le rapport de force qui existait jusque là . La seule excuse, c’est qu’après 23 ans de gouvernement de droite, nous, syndicalistes, avions envie d’y croire . Ca n’a pas durer .
            Quand à la co-gestion, c’est, en France, une vaste blague . La CFDT s’y essaie depuis l’époque Nota . Tout ce que ça a amené, c’est un recul des acquits sociaux – la loi « Travail  » étant la touche finale – et des fédérations CFDT qui se disent qu’on s’est fichu d’elles .
            Joli résultat .

            1. bonjour Alain, tu m’as filé un doute, -rien à voir avec tes propos ! (enfin, un chouia; et si ça peut profiter..)
              alors je jette un œil.. acquis: acquérir,
              acquitter: acquits /acquit de conscience, acquis sociaux.. et bon app !

              1. Je suis plus à l’aise avec un stylo qu’avec un clavier . Mais tu as raison, je devrais mieux me relire .

                1. nickel tes propos (rien à te relire) ni je suis chipoteur, je pensais simplement au symptôme, que je partage gaillardement ! à savoir le mot x (ou grammaire, conjugaison) écrit et mal orthographié depuis plus+ de 50 ans..
                  le syndrome: « ah ben merde alors.. » (car) on ne doutait de rien /épinglé sur ce blog, l’année dernière encore je confondais le futur du conditionnel.. (etc.!)

                  1. Pas de soucis, je ne l’ai pas mal pris .J’avoue que confondre « acquérir » et « acquitter » en parlant de défense et de conquête en matière syndicale, ça la fiche mal .
                    Je confirme : je dois mieux me relire

                    1. nân.. zéro souci ni entre nous, je me disais que c’est (pitêt) une faute que tu fais depuis.. depuis tjs,
                      ça arrive, tel un vieux mauvais (?) réflexe, c’est tout ! (d’où l’expression éventuelle: « flute alors »; en en option: « merci ti suisse ».. j’exagère)

                      tu feras bien comme tu veux ! par ex. je me suis aperçu, tard! que foto a un ‘h’, et je ne l’invite tjs pas..
                      ben oui se relire, pis des fois pas l’temps, ni l’envie,

  9. La complémentaire santé existe pour tout le monde.
    Tout le mode n ‘est pas au même régime.
    Les uns cotisent le maxi
    Les autres cotisent un peu et ont une qide de l ‘état
    Puis ils y a ceux qui en bénéficient sans aide mais sans cotiser.
    Le grand vainqueur est l état qui prélève 13% des cotisations.

  10. Quand auras tu une opinion personnelle?
    9 fois ton nom, 8 copier/coller et tu milites pour une sixième république, je vois très bien la république du copier/ coller parce que question idée et avis, il faut chercher profond, quoi que dans du vide, trouver quelque chose!!!
    Pour un qui se prétend écrivain

  11. si j’étais le pote de François H. je pourrais même expliquer que le projet de loi en cours sur le droit du travail respecte en tout point les grands principes de la république :

    LIBERTE : fini la paperasse du contrat, fini les réunions pour compter bassement le salaire et l’indice d’un mec qui n’en fera jamais assez de toute façon, fini le décompte sordide des heures. a partir de la 9ème heures de travail, on dit qu’on peut arrêter quand on veut…
    ouf..libre

    EGALITE : tout le monde sur le même pied d’égalité…des CDD 0 heures pour tout le monde…la séparation quand chacun veut, sur le champ, avec une poignée de main ou un bras d’honneur, mais avec le pognon dû pour le travail effectué. Rien d’autre . Plus d’injustice de savoir la séparation est juste ou non, c’est comme ça…..

    FRATERNITE : il est bien plus facile de partager quand on n’a plus rien. François l’a bien compris, lui qui tente désespérément de nous expliquer que nous devons nous séparer de nos envies, de nos désirs de nous mesurer et de nous comparer pour que nous soyons tous unis et sereins dans une même perspective que le lendemain sera très rarement comme la veille…

    Avec ce projet de loi merveilleux françois est tellement à gauche que les communistes se retrouvent à sa droite. En effet, ne pas oublier que les communistes ont réussi à décloisonner la sibérie du reste du pays, grâce à des milllions de travailleurs, tous égaux, sans contrats de travail et sans salaires….mais nourris et logés quand même

    alors qui ose encore dire qu’il n’est pas de gauche mon pote françois..

    et je me réveille….

  12. Quand on prend un ministre musulman on a des propositions de lois taillées pour les musulmans…

    Information vérifiée et vérifiable :
    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2016/02/17/31007-20160217ARTFIG00342-communautarisme-tpe-fragilisees-les-dangers-du-projet-de-loi-el-khomri.php

    On nous endort en contestant des articles de cette proposition de loi et SURTOUT on ne parle pas de l’article 1er, Cheval de Troie du Communautarisme voulu par El Khomri et les siens, et toléré comme un gage vis à vis de cette communauté dans l’espoir de s’attirer la faveur de millions d’électeurs qui compenseraient la déroute du parti socialiste…
    Cette loi pourrait s’appeler: « vendre la France pour quelques voix de plus ».
    À l’heure où la France affronte une poussée islamiste sans précédent, quand le régime prétend combattre le jihad, c’est l’islamisme qui, grâce à la loi El Khomri , s’imposerait au sein des entreprises !

    En effet, on découvre stupéfait:
    Premier article : « La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché. »
    Ah bon ? Quel rapport y a-t-il entre les convictions religieuses et le Droit du Travail ?

    En clair:

    je suis libre de montrer (manifester) mes convictions religieuses au travail (vêtements, prières, prosélytisme, jeûne, exigences alimentaires, refus d’obéir à une femme ou de passer après elle à un poste…) tant que le patron ne me donne pas de raisons valables (justifiées) d’arrêter ou de limiter mon comportement.

    Le but recherché est-il la satisfaction d’Allah ou la bonne marche de l’entreprise ?

    1. Tu devrais mieux lire l’article que tu mets en copié/collé : cet texte vient de Badinter ( un islamiste bien connu ) . Quand à Myriam El Khomri, sa mère est Bretonne .

  13. Et sa mère bretonne empêche d ‘ être musulmane ?
    Qui a mal lu l ‘article ?
    La reprise in extenso des propositions Badinter en article 6 de la loi va leur compliquer encore plus la tâche.
    La loi sort des cartons et revient à la mode el komri..
    La largesse de vol au vent.
    Fonctionnaire + agriculteurs,+ étudiants = 2,4 milliards ( la première année !)
    Comment les subventionner, la réponse habituelle jamais tenue : l ‘ état fera des économies….. aujourd’hui on paye demain c ‘est gratuit .

    1. Outre que tu ne sais pas quelle est la religion d’El Khomri ( et si elle en a une ), c’est un article de loi  » sorti du chapeau de Badinter » dixit l’extrait du Figaro que tu as copié/collé .
      La loi va passer à l’Assemblée où l’attend une flopée d’amendements . On verra alors ce qu’il en restera .

Les commentaires sont fermés.