Le voile, cette « libération »


Grâce à Laurence Rossignol, ministre de la cuisine, du travail à la maison et du droit des enfants, nous avons droit à une nouvelle discussion sur le port du voile. Un récent édito de Riss dans les colonnes de Charlie Hebdo (un hebdo satirique, rappelons-le) a provoqué un peu d’émoi. L’auteur expliquait son ras-le-bol des tolérances exigées sous peine d’être taxé d’islamophobe à l’encontre du voile, des boulangeries sans sandwich au jambon ou des prêches de Tariq Ramadan.

Voici une troisième « anecdote » pour jeter un peu d’huile sur le barbecue, certaines hôtesses d’Air France refusent de porter voile et pantalon dans les futurs vols Paris-Téhéran dont la ligne va être ré-ouverte après une trentaine d’années d’absence.

En théorie, le personnel féminin peut choisir entre un uniforme avec une jupe, et un autre avec un pantalon. Mais dans le cadre de la réouverture de la ligne Paris-Téhéran, nous avons reçu un mémento interne expliquant que les femmes seraient obligées de porter un pantalon, une veste longue, et de se voiler les cheveux dès la sortie de l’avion.

« La tolérance et le respect des coutumes des pays que nous desservons font partie des valeurs de l’entreprise » répond l’entreprise. Les représentants du personnel réclament a minima la possibilité de ne pas faire ces vols pour les hôtesses qui ne le souhaiteraient pas. Personnellement, je les comprends. La tolérance semble ici à sens unique. Personne n’empêche les Iraniennes (et les autres) de porter voile (du moment qu’il ne couvre pas le visage), pantalon et autre tenue stricte.

Pourquoi la tolérance est-elle à sens unique ?

En visite dans un émirats pour des raisons professionnelles, l’un de mes proches s’est vu exiger de retirer son collier de baptême qui apparaissait sur le bord de son cou au motif que c’était un signe extérieur de religion inacceptable dans le pays.

Qui parlait de tolérance ?

L’une des auteures de Charlie Hebdo, qui est en rupture totale avec Riss par ailleurs pour un conflit qu’elle explique dans son prochain livre, ne disait pas autre chose dans les colonnes de Paris Match:

« Dans la justice ou dans l’associatif, le religieux tente en permanence de grignoter le légal. Prenons l’association BarakaCity, dont le responsable dit publiquement : “Je ne serre pas la main aux femmes parce que c’est ma religion.” S’il disait : “Je ne serre pas la main aux homosexuels, ou aux Juifs, ou aux Noirs”, cela choquerait. Mais “aux femmes”, ça passe car c’est sa religion. Heureusement, la loi et la magistrature sont plutôt du côté de la laïcité. » Zineb El Rhazoui, dans Paris Match.

86 réflexions sur “ Le voile, cette « libération » ”

  1. Oui; la tolérance et le respect doivent être réciproques. Le principe républicain fondamental de notre pays n’est pas basé sur la religion et il n’a pas à être contourné. Si ça ne leur plait pas ils restent chez eux.

    1. Ça devait arriver, après les menus spécifiques liés à la religion (pas de porc pour les musulmans, pratiquants ou non) et poisson le vendredi. Par conter si vous dites que votre enfant ets allergique au poisson. Là il fauit un papier du nutritionniste… Absurde.

    2. Etonnant: en Suisse, les élèves serrent la main de leurs enseignants. C’est convivial la Suisse, quand même.

  2. Eh bien, au risque de surprendre un peu, cela ne me choque pas du tout que l’on demande aux femmes européennes de se couvrir les cheveux et de porter des pantalons si elles ont à se rendre dans un pays musulman. Et c’est parce que je suis logique, je crois, étant partisan du vieil adage : « À Rome, fais comme les Romains. »

    C’est au nom de ce même principe que je trouverais normal que l’on interdise en France aux musulmans de faire chier le monde du matin au soir avec leurs revendications rétrogrades et stupides.

    Je trouve par ailleurs fort amusant que certains, ici, se plaignent de ce que la « tolérance » et le « respect » soient à sens unique : ils le sont parce que vous le voulez, vous qui hurlez à l’islamophobie, au fascisme rampant et autres fadaises, dès lors qu’une voix propose timidement de faire respecter notre civilisation et ses coutumes par ceux qui n’en font pas partie.

      1. Soyons aussi rigoureux en France sur la laïcité que les pays musulmans le sont sur leur religion,
        que chacun respecte les règles de chaque pays où il se rend.

        1. Pris vite fait sur Wikipédia : « La laïcité en France est un idéal, un principe et une loi qui distinguent le pouvoir politique des organisations religieuses – l’État devant rester neutre – et garantit la liberté de culte (les manifestations religieuses devant respecter l’ordre public) ; il affirme parallèlement la liberté de conscience et ne place aucune opinion au-dessus des autres (religion, athéisme, agnosticisme ou libre-pensée), construisant ainsi l’égalité républicaine. »

          Défendre la laïcité, c’est défendre la distinction stricte entre la chose publique et le religieux, mais c’est aussi défendre la liberté de conscience de chacun, y compris quand les orientations spirituelles nous déplaisent. Si on veut vous voiler de force, la laïcité est attaquée. Quand une femme se voile de son plein gré, la laïcité n’est pas attaquée, aussi bizarre que ça puisse vous paraitre. Si une personne née dans une famille musulmane souhaite changer de religion ou se déclare athée, et qu’elle est menacée pour ça, la laïcité est attaquée. Si une personne veut, de son propre chef, pratiquer le culte islamique pour lui même sans l’imposer à autrui, la laïcité n’est pas attaquée.

          Maintenant si votre souci est de « faire respecter notre civilisation et ses coutumes » alors vous devez abattre la laïcité au lieu de la défendre. Seule la mort de la laïcité en France peut permettre de pouvoir ensuite interdire l’exercice du culte islamique. Ou bien la déchéance massive de la nationalité française aux récalcitrants…

          « Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. »
          Confucius

    1. Perso je ‘ai jamais hurlé à l’islamophobie, pour la simple et bonne raison que c’est mot bouche-trou (comme antisémitisme) pour savoir que SOS racisme est une officine ne voyant qu’une seule sorte de racisme (le racisme anti arabe) et surtout pas le racisme anti blanc, anti français et anti juif dont sont victimes ceux qui ne sont pas reconnus de leur « clan ». En tant que responsable associatif je le rencontre souvent, au même titre que le fasciste rampant et le mépris de certains professionnels du « social » envers les « bénéficiaires » de minimas sociaux . Il n’empêche que je ne cesse également de faire valoir la nécessité de réciprocité et de respect mutuel. Je ne vois pas trop ce que vous pouvez trouver comme revendications rétrogrades et stupides, vous qui jouez hypocritement les magnanimes envers les macho musulmans. Ça ne vous coûte pas cher d’accepter de voir imposer aux femmes : des cheveux couverts et un pantalon. Trop bon de ne pas proposer le voile pour elles, en contrepartie du rasage des barbus…

    2. @ goux Euh…oui la tolérance est à sens unique…..parce que dans certains pays ils n’en ont aucune ! Après oui on doit se plier au règle de ces pays quand on y va mais non par tolérance mais parce qu’on n’a pas le choix !

      1. Sylvie
        Je me plie aux us et coutumes du pays que je visite.
        En Inde on devait se couvrir lorsque nous visitions des temples…. même le Temple aux Rats et pourtant il n’y avait que des rats.
        Par contre ça m’emm… sérieusement de voir toutes ces belphégor avec leur dernier i-phone collé sur l’oreille avec leur torchon sur la tête.
        et chez moi ça devient de plus en plus courant

    3. Au risque de vous surprendre je suis d’accord avec vous; Mais il y a un hic: en France les musulmans sont français aussi. Ils ne sont pas tous étrangers, si vous préférez;

      Donc, tout raisonnement qui consiste à dire, d’une façon ou d’une autre: « toi, le musulman, si t’es pas content retourne dans ton pays, car en France on applique l’adage à Rome agis comme un Romain » tombe a l’eau.

      C’est drôle parce que les gens persistent à penser l’islam comme une religion d’étrangers (Cf com de Claude Carron et Hélène dici) alors que le fait nouveau majeur, ce n’est pas qu’il y ait de nombreux musulmans en France – il y en a depuis les années 60 – c’est le fait qu’ils soient devenus français.

      On a un islam de France.

      Donc on ne peut plus dire à un Français musulman « retourne dans ton pays » vu qu’il y est. Et du coup, il vous répond: « je t’emmerde, la liberté du culte ça existe dans ce pays et si TOI t’es pas content, tire toi en Arabie Saoudite »; Et là, vous vous retrouvez piégé comme un bleu, parce que vous avez pas intégré que les musulmans sont français.

      Va donc falloir trouver autre chose.

      1. Tschok : Il est vrai que j’aurai dû développer un peu plus, mais pour résumer : ce sont ceux qui entendent se différencier avec leur supposée religion (je dis bien supposée car pour beaucoup de vicelards qui souhaitent s’en servir comme moyen de supériorité, elle n’est qu’un prétexte à faire valoir une « diversité supérieure », au même niveau que la race Arienne pour les nazis qui s’étaient, eux aussi servi des légendes de leurs ancêtres) . j’avais des copains d’école issus de parents immigrés d’Algérie en 60 et n’avions pas tous ces problèmes « religieux », les gosses mangeaient comme nous sans problème. C’est depuis la farce bourgeoise hypocrite : « touche pas à, mon pote » que tout c’est compliqué. Il serait temps de revenir à une réelle égalité entre français (y compris en annulant la connerie de double nationalité qui contredit l’égalité de « tous » les citoyens), ce, quelques soient les origines de leurs aïeux.

        1. C’est devenu compliqué depuis que des Français sont devenus musulmans, ou inversement depuis que des musulmans sont devenus français.

          En terre étrangère un musulman applique la loi du for. Autrement dit, il applique l’adage « à Rome agis comme un Romain ».

          La France étant devenue, qu’elle le veuille ou non, une terre d’islam, la donne a changé et l’adage devient: « Fais ici comme chez toi, parce que tu es chez toi ».

          Les comportements des musulmans ne sont donc plus les mêmes: avant la pratique religieuse était discrète, maintenant elle est ostensible et revendicative.

          C’est une conséquence normale et logique du fait que l’islam est devenue la seconde religion de France: elle prend sa place dans un pays qui ne se concevait que sous le monopole religieux de son opérateur historique, la religion catholique romaine – qui tenait la France pour la fille ainée de l’Eglise – et qui découvre soudainement la pluralité religieuse.

          Or, la France n’a jamais aimé la pluralité religieuse: sur un plan religieux, on n’intègre que des survivants (ceux qui ont survécu aux persécutions qu’on leur inflige, les protestants d’abord, les juifs ensuite).

          La question est de savoir si on remet le couvert avec les musulmans ou si on passe à un mode d’intégration moins mortifère.

          C’est une question qui peut surprendre, parce qu’elle est assez abrupte, mais n’oublions pas que nous avons pratiqué les persécutions religieuses en France jusqu’à la Libération. Donc hier.

          Les gens de la génération de mes parents sont nés dans un pays qui pratiquait les persécutions religieuses… ça fait drôle de se dire ça, non?

          Enfin bref, voilà le défi: inventer une intégration moins mortifère.

      2. Tchock, il n’y a pas besoin de renvoyer les gens quand ils ne respectent pas les lois de la république.

        Travaux d’intérêt public, amendes etc.
        Heureusement on ne manque pas d’articles de lois pour la faire respecter, seulement de volonté.

        Je ne sais pas où j’ai pu écrire que l’islam est une religion d’étrangers, en revanche les pays qui font de l’islamisme l’alpha et l’oméga des lois qui régissent leurs nations, sont bien étrangers.

        1. D’autre part, c’est vraiment tordre beaucoup le sens des mots – et accessoirement faire fi de l’histoire – que de prétendre qu’il existerait un « islam de France ». L’islam est bien évidemment une religion étrangère (et même violemment étrangère, puisque ennemie de toujours, dirai-je) ; et si un jour elle cesse de l’être, c’est que la France sera devenue étrangère à elle-même.

      3. Soit : il y a des musulmans qui sont devenus français, notamment depuis que l’on distribue les cartes d’identité comme des pochettes surprises. Est-ce une raison pour accéder à toutes leurs revendications communautaires, y compris les plus rétrogrades ? Le fait d’être français les autorise-t-il, par exemple, à exiger des horaires séparés dans les piscines municipales ?

        Est-ce qu’on ne pourrait pas, pour commencer, apprendre à leur dire « non » et à le dire avec une certaine fermeté ?

        1. Un islam français signifie qu’on ne peut plus traiter le problème en renvoyant le musulman à son extranéité, mais en se plaçant justement sur le terrain de la laïcité.

          Donc, comme vous dites, il faut apprendre à dire non, mais en restant bien sur ce terrain-là.

          Cela n’a rien d’évident quand on lit les nombreux commentateurs sous ce fil de dial, qui assimilent le musulman à un étranger et l’islam à une religion étrangère.

          Rien de fondamentalement étonnant d’ailleurs tant il est facile de penser qu’un musulman n’est pas un vrai Français. Mais hier, on a bien pensé la même chose des juifs et on les a finalement intégrés (après un petit séjour dans les camps d’extermination nazis, il est vrai, mais personne n’est parfait).

          1. Tschok
            Voilà deux fois que vous mentionnez que les commentaires assimilent
            Le musulman à un étranger.
            Cerise sur le gâteau, vous vous permettez d’aller bien plus loin dans votre dernier paragraphe, en hésitant pas à traîner « on » dans la boue, certes tout en suggestion (marque des courageux).

            Alors, pour nous permettre d’éclaircir ces commentaires, merci de relever les phrases qui prêtent à confusion, de façon à ce qu’elles ne soient plus utilisées.

            1. Hélène,

              Je visais ce com:

              « Soyons aussi rigoureux en France sur la laïcité que les pays musulmans le sont sur leur religion,
              que chacun respecte les règles de chaque pays où il se rend. »

              Ne vous sentez pas trainée dans la boue, ce serait ridicule. Tenez, ce que dit Didier est spontanément pensé par un grand nombre de gens:

               » c’est vraiment tordre beaucoup le sens des mots – et accessoirement faire fi de l’histoire – que de prétendre qu’il existerait un « islam de France ». L’islam est bien évidemment une religion étrangère (et même violemment étrangère, puisque ennemie de toujours, dirai-je) »

              Rien d’odieux là-dedans, mais la croyance répandue qu’une religion est attachée à un Etat ou groupe d’Etats (il faut dire qu’on a vécu la plus grande part de notre histoire sous un régime de religion d’Etat, la laïcité datant seulement de 1905) donc on a du mal à imaginer autre chose;

              1. Tshok
                « Islam religion d’étrangers »

                C’est donc l’interprétation que vous tirez de ma phrase que vous citez !
                En l’ ayant bien entendu située dans le contexte de la conversation …

                Et bien moi ce que je retire de vos commentaires, c’est que vous aimez faire de belles phrases (bateaux).
                Allez faites bien joujou, un biberon et au lit 🍼😀

        2. Cette histoire d’horaires en piscine me gonfle. Elle est colporté partout sans jamais aucune vérification. Dans la même veine, les vieux FN du quartier me racontait que Martine Aubry porte la burqa chez elle !!!!!!
          C’est fou ce que les légendes urbaines prennent bien dans l’électorat frontiste.
          Pour les histoires de piscine, est-ce qu’un mariniste daignera être factuel et dire :
          – dans quelles villes et quand cela s’est passé
          – qui précisément a fait ce type de demande ?
          – si oui (j’attends vos sources), sur quelle base peut on dire que ceux qui portent ces revendications sont représentatifs des musulmans ?

  3. Du côté de chez moi, des pères de familles « barbus » viennent aux sorties des écoles (maternelles et primaires) pour surveiller leurs femmes au cas ou elles auraient l’outrecuidance, quelle folie, de discuter avec d’autres personnes « mâles » (Ppa donc je fais parti – et oui, je suis père au foyer -…)
    J’en ai discuté avec un « rebeu » que je connais bien. Il m’a expliqué que c’était leur façon de prendre le pouls de la tension qui règne dans le quartier (assez tendu mais « que » pour des incivilités, j’en fais les frais ; cave défoncée, voiture défoncée, insultes… je suis un pédé car j’ai le cheveux long ; je répond que je suis intégriste parce j’ai la barbe fournie… ça calme un peu ou pas.)

    Je croise donc quelques femmes (très jeunes) voilée, qui se dépêchent, c’est vrai de rentrer avec leurs mômes.
    Je croise aussi d’autres qui « ont l’allure de femmes musulmanes » qui me demandent comment vont mes Gamines, me félicitent de la beauté (oui, oui !) de celles-ci avec des « inch’allah pour elle pour longtemps…. »

    J’avoue être partagé tellement tout ce climat est anxiogène. Le dépressif de naissance que je suis a du mal avec tout ce cirque (vigipirate renforcé) et du personnel dépassé (je passe mon temps à les rassurer – paradoxe-

    Au fond j’en ai marre de ces histoires à la con. Surtout qu’au final, si je ne dis pas de bêtises, le port du pantalon est de mise dans le règlement, que ce soit pour les femmes comme pour les hommes. A moins que les hommes ne décident de bosser à poil, en short et tongs, je ne vois pas le problème.

    Ce qui me dérange surtout, c’est la façon dont les médias traitent le sujet qui n’en ai pas un. Une fois de plus un syndicat obscur obscure les vrais problèmes. Juste mon avis. (entendu à la radio une nana qui disait que ça ne posait aucun problème pour les hôtesses qui avait l’habitude de ces lignes non-raccord avec « nos » valeurs et que le bizness avant tout comptait : de mémoire, 150 000 euros par semaines…

    Bizness…

    Je trouve que l’on mets beaucoup de mots non-réfléchis derrière des postures.

    La France n’est pas le monde. Air France a du mal à le parcourir. L’état qui en ai actionnaire il me semble, semble oublier qu’il fait carpette quand l’islam radical s’invite chez lui pour une breloque ou pour un club de foot…

    Je m’égare un peu mais je n’ai pas envie de me voiler la face.

    1. Anxiogène…
      C’est le moins qu’on puisse dire pour quelqu’un qui comme vous y est confronté dans son quotidien, mais que dire alors lorsque les médias et les politiques en rajoutent une couche.

  4. Quelques voiles , cinq millions de chômeurs et huit millions de pauvres au compteur .
    Et les médias sont au taquet pour qui ?
    Étonnant , non ?

  5. Pourquoi la tolérance est-elle à sens unique ? Parce que la République française ne s’est pas construite par imitation du modèle wahhabite. La France assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. (Art 1 de notre Constitution).
    Les Français musulmans n’ont pas à avoir plus de droits ou d’égards que le reste de leurs compatriotes. Il n’en demeure pas moins qu’ils ne sont pas moins égaux que les autres. Et j’espère que jamais la République ne triera ses citoyens en fonction de leur appartenance religieuse réelle ou supposée pour pouvoir appliquer à chaque groupe la fameuse réciprocité avec leur pays référence (musulmans : réciprocité avec la Saoudite, communistes : réciprocité avec la Chine ou Cuba…) .
    En ce jour de « Panama Papers », on découvre que pour la gauche moderne, l’évasion fiscale à échelle industrielle, cette fraude massive à la collectivité, est un problème beaucoup moins grave que le voile de femmes sous-prolétaires en France.
    La lutte des classes est terminée, camarades. En imposant les débats qu’il faut pour faire diversion, les riches ont gagné définitivement.

    1. Précision utile: bien sûr, on peut ne pas être d’accord avec les prévisions de l’auteur: mais les questions qui se poseront demain (en fait, qui se posent dès maintenant) sont bien celles-là, et pas les idioties sur la future Constitution ou la future présidentielle françaises, ni même sur le voile. C’est toujours la technique qui a changé le monde, les politiques et les religions n’ont fait que suivre et s’adapter.

      1. Vachement en pointe le carabin ! Tu parles d’un scoop : « les robots vont détruire des emplois.! » Palsambleu ! Vous charriez.

        En 95 j’avais créé et distribué des affiches nommées : « TAXUM ROBOTUM! » sur ROUEN. Moi simple fils de docker, J’étais donc un prophète !

        Nous le savons que c’est déjà dans les tuyaux et c’est justement pour y faire face que nous créons la 6e république en France. République à démocratie participative directe qui devrait faire rapidement école sur les pays d’Europe voisins (plan B).

        Vous êtes en train de nous dire que la brousse est pleine de serpents venimeux et que vous refusez de perdre du temps à apprendre comment s’en protéger, tout en évitant de prendre le matériel de survie.

        Avec le programme de 6e république, nous entendons justement être à la pointe de ces technologies pour servir le peuple et non en faire des moyens de destruction d’emplois et de mercantilisation supplémentaires… Que le fusil soit plus moderne et performant nous intéresse moins que de savoir se positionner à temps du bon coté de la pétoire pour en faire une arme défensive et contrôlée…

    2. Vous avez bien raison.
      Ressasser et tourner en rond ne sert à rien puisque le pouvoir d’agir n’est pas entre nos mains et que depuis des lustres, ceux qui l’ont ne font rien.

      Je dirais même qu’ils font pire puisqu’ils attisent les ressentiments.

      Pour les robots, ça fait bien deux ans que Paul Jorion fait billets sur billets et je crois, à même sorti un livre.

      Il estime aussi que c’est une grave menace pour la société.

    3. Pour les robots, allez sur le site de Paul Jorion, je crois même qu’il a fait un livre et plein d’articles.

      Il considère que c’est une véritable menace pour nos sociétés.

      Pour le reste vous avez raison, ne nous laissons pas entraîner dans ces débats stériles, qui ne sert que les ressentiments.
      Nous n’avons pas le pouvoir d’agir, et ceux qui l’ont n’agissent pas.

  6. Ah, cette laïcité si utile aux musulmans de service. mais la laïcité c’est le vivre ensemble sans vouloir imposer ses coutumes arriérées.
    Si l’on parlait du savoir vivre, si l’on parlait de ces millions de miséreux fuyant leurs pays pour trouver le bonheur, ou tout au moins une vie meilleure pour leurs enfants et qui sitôt débarqué ne rêvent que d’ imposer ce qu’ ils ont fuit.
    La est le cancer, là est la maladie. Ces gens débarquent sans papier, sans visa, s »arrogent le droit de manifester, de réclamer, de vouloir imposer, et ce serait nous les méchants?
    A quoi et à qui devait servir les 50 tonnes d’ armes lourdes et de munitions saisies dans des containers sensés transporter du matériel de secours pour les réfugiés en Grèce.
    Combien de médias en ont ^parlé?
    Un pays ne respectant pas les autres ne doit pas être respecté.
    Les hotesses avec le voile prouveront une fois de plus que notre pays est digne d’ être asservi .

    1. L’actionnaire principal d’Air France est l’État. Les islamistes n’ont aucun ministre, aucun député, aucun sénateur, aucun maire, aucun élu. Demander donc aux farouches républicains que vous avez élu d’agir. Il n’y a qu’à demander au grand, au beau, au courageux Manuel Valls de faire renoncer Air France à la ligne aérienne Paris-Teheran. Et c’est réglé pour de bon. Celui qui voudra aller à Téhéran n’aura qu’à emprunter un avion Lufthansa ou British Airways. D’ailleurs, pour éviter que des concurrents européens ne profitent de cette situation, le parlement serait bien avisé de voter une loi interdisant à tout citoyen français tout contact avec l’Iran.
      D’ailleurs, Peugeot ne renonce-t-il pas à l’âme française en s’acoquinant avec les mollahs pour vendre des bagnoles là-bas ?
      Tant qu’à faire, arrêtons de parler avec des demi-mesures, rêvons un peu. Pour sauver réellement la France de ce monde très dangereux : sortie de l’UE et de toutes les organisations internationales, fermeture totale des frontieres, autarcie économique permettant d’abolir les importations (notammment de pétrole en provenance des états qui promeuvent l’islamisme), fermeture de l’internet pour éviter la propagande djihadiste, déchéance massive de nationalité puis expulsions tout autant massive de ces gens faisant partie de la 5e colonne.
      Et vous verrez le miracle s’accomplir : plus jamais de chômage, plus jamais de délinquance, plus jamais de déficit budgétaire, plus jamais de dette publique !
      Courage ! Le bonheur et la félicité sont à ce prix.

      1. JC Largarde, pour gagner Drancy, a accueilli sur sa liste, un membre de l’UDMF (Union des démocrates musulmans français). Et donc ils ont un élu.

        1. En mai 1928, le NSDAP remporte 12 sièges au Reichstag,soit 2,6% du total. En novembre 1932, 196 sièges, soit 33,1% : Adolf Hitler est appelé à la Chancellerie du Reich. Malgré cela, vous pouvez continuer de vous gargariser du nombre infime d’élus musulmans, si ça peut vous rassurer.

          Et relisez donc le Soumission de Houellebecq.

        2. Donc le fameux communautarisme qui va nous engloutir, nous submerger et nous détruire a un élu à Drancy. Mais dites donc ça change tout : terrifiant !!!!
          Plus sérieusement ne trouvez vous pas bizarre qu’on cible les musulmans pour leur supposé communautarisme agressif, mais que ce communautarisme ne se retranscrit pas électoralement dans des votes massifs pour un parti islamiste ? Pourtant avec le nombre théorique cela est possible. Pourtant ça ne se fait pas. Ça ne vous interroge pas ?
          Enfin, désolé de vous contredire mais le poids politique de l’UDMF est proche du néant. Il faut trouver un autre épouvantail.

  7. « Le premier sujet de préoccupation [et] de discussion des Français, c’est cette question de la viande halal. » Nicolas Sarkozy, mars 2012.
    Aujourd’hui, la première préoccupation c’est le voile.
    Le chômage, la précarité, les inégalités qui explosent, la démolition totale de notre modèle social : pas de souci, les gars !
    Mesdames, messieurs, qui sautaient à pieds joints dans ce contre-feu médiatique grotesque (mais qui marche à tous les coups) : en 2017, les épouvantails islamistes n’auront aucun élu et aucun pouvoir en France. Par contre celui que vous élirez fera voter des lois qui continueront le travail de sape du modèle social français. Celui que vous élirez réduira vos droits sociaux et ceux de vos enfants. Celui que vous élirez vous trahira mais il continuera de vous trahir : il lui suffira de parler d’islamisation pour faire diversion. Ce qui sera cocasse pour, c’est que, parallèlement à la dénonciation de l’islamo-fascisme (de la 5e colonne islamiste, des ces salafistes djihadistes sanguinaires qui sommeillent en chaque musulman, toussa toussa)… celui que vous élirez entretiendra d’excellentes relations avec l’Arabie Saoudite et le Qatar : avec visites serviles, grosses réceptions, gros contrats, silence complice sur les droits de l’Homme pietinés là-bas, etc…

    En 2017, vous aurez ce que vous mériterez. Et inutile de tenir un blog pour dénoncer la trahison des électeurs. La trahison est déjà prévisible.

    1. Le chômage, la « précarité », le « modèle social » et toutes les questions d’ordre économique en général restent des problèmes secondaires par rapport à l’invasion migratoire, pour une raisons simple mais essentielle : quelque grave que puisse être la situation économique d’un pays, surtout s’il s’agit d’un pays occidental, elle est toujours réversible ; il est toujours temps de « s’y mettre » et d’adopter les bonnes solutions. Alors que, dans le cas des raz-de-marée exotiques, chacun sent bien qu’ils ne tarderont plus à devenir irréversibles, à moins de déboucher sur de très grandes violences de masse. Et, lorsque ce point de non-retour sera atteint, la profonde incurie de ces populations nouvelles (elles ont largement fait leurs preuves sur leurs différentes terres d’origine) fera que tous les pays « d’accueil » sombreront à leur tour dans la misère, se tiers-mondialiseront à un degré tel que les petits problèmes de chômage et de précarité actuels se transformeront en doux souvenirs d’un paradis enfui.

    2. Arrêtes ton numéro.
      Le premier problème des français est le musulman assez cinglé pour croire les conneries débitées par des imams autoproclamés.
      L islam ne peut même pas êre considéré comme une religion, car en réalité personne ne la représente officiellement.
      Pourquoi devrions nous accepter les mosquées alors que les églises catholiques sont détruitent et les croyants ( les vrais), se font massacrer.
      Pourquoi devrions nous accepter un  » parti » d’illumunés qui ne rêve que de s’ imposer comme des parasites , car ils sont incapable de produire ou d ‘inventer eux mêmes la moindre chose.
      Les européens ne vous doivent rien c’est bien vous, qui par vos pirateries, vos trafics d’ esclaves, vos massacres et vos guerres au nom de votre prophète avaient commencé. C’est suite à cela que nos troupes ont été civiliser les déserts que vous mainteniez sous joug.
      Vous ne voulez pas bouffer de porc, on s’en fout, mais ne prétendez pas en priver nos enfants, d’ autant plus qu’ une grande majorité d’ entre vous bouffle gratuit

  8. Je vais me faire l’avocat du diable (?) : En France, on peut se balader avec un voile sur la tête, sans risquer la lapidation, parce que la France est une République laique . En Iran, le port du voile est obligatoire parce que l’Iran est un Etat Religieux – République islamique en ce qui le concerne – Supposons qu’Israel devienne, comme le désire l’extrême- droite, un Etat juif ( et donc religieux ), constitutionnellement parlant : le port de la kippa pourrait devenir obligatoire, y compris pour les étrangers de passage, ou que la Russie, Poutine étant touché par la grâce, devienne un Etat orthodoxe, avec port de la barbe obligatoire ?
    Le problème d’Air-France, c’est ça . Mais ne soyons pas naifs : il s’agit, aussi, puisque les relations commerciales reprennent avec l’Iran, de, surtout, caresser les mollahs dans le sens du poil ( si j’ose dire ) .

  9. J’imagine un Ecossais traditionnaliste, porteur du kilt à tartan et débarquant à l’aéroport de Téhéran au milieu des gardiens de la révolution ..!

    1. Et alors ?
      Au nom de quoi et de qui allez vous prêcher dans les pays voisins votre propre religion ?
      Vous auriez pas un esprit colonialiste un peu surdimensionné par hasard ?
      On va pas faire chez les autres ce que l’on refuse chez soi.

      1. @Hélène diciJe parlais de la tradition écossaise des clans ( d’où le tartan ) et c’était une boutade .
        Je l’ai déjà dit, je suis athée, donc les guerres de religion me font c…r . et, ma chère Hélène, si vous aviez lu mon commentaire précédent, vous ne me traiteriez pas de colonialiste . Je considères que les accords Sykes/Picot de 1916 sont une des causes premières des problèmes actuels, que la France-Afrique est une prolongation du colonialisme, que maintenir des potentats comme Bongo fils au Gabon ou Sassou-Nghesso au Congo contribue à cette immigration qui file des boutons sur la figure de l’extrême droite, que, pour des histoires de pétrole, jouer les Saoudiens contre Bachar el Assad ( dont il a fallut 40 ans pour se dire que le père Afez et le fils étaient des tyrans) jettent des milliers de réfugiés vers l’Europe, ces réfugiés que Les Américains et les Anglais font en sorte qu’ils ne se pointent pas chez eux, alors que ces mêmes Anglo-Américains sont les principaux responsables de cet exode .
        Pour conclure, pour avoir eu des amis morts  » pour la France » en Algérie ( quelle ironie ), alors qu’ils sont morts pour défendre les intérêts des gros pieds-noirs – les petits, tel ceux de Bab el Oued, furent, eux aussi, les victimes des précédents qui, soit dit en passant, sont restés en Algérie et y ont poursuivi leurs affaires – fait que le colonialisme me sort par les yeux .

      2. HD Alors, pourquoi veulent – ils l’ imposer chez nous? Les musulmans auraient un esprit colonialiste? Meme pas, ils veulent nous éradiquer, nous réduire à l’esclavage. Et vous ne l’ avez toujours pas compris.

  10. Une suggestion pour une réforme de la Constitution :  » la République est laic et agnostique  » . Ca permettrais de coller une baffe dans la tronche de celui qui viendrait traiter son prochain de mécréant

  11. Nous n’avons pas à clamer et à revendiquer
    une Prétendue Supériorioté de Notre Vérité dans les
    autres pays du monde.

    Sachons au moins faire respecter nos lois
    assez fermement et dénoncer avec force et
    constance les violations des traités internationaux.

    1. Et ben voilà, c’est pas si difficile à comprendre quand même !
      Eh bien non, il y a toujours une palanquée de prêcheurs, qui vont discuter sur le sexe des anges.

      Franchement, tout ça commence à me courir sérieusement sur le haricot.

      (Depuis que Jegou m’a appris à trouver les accents,cédilles etc. sur l’iPad, je peux écrire comme tout le monde 😊)

    2. @Luchno
      La République Française est laic donc, pratique la liberté des cultes . L’Iran, par exemple, est une république religieuse et c’est la loi islamique, en l’occurence, qui s’y applique, d’où le port du voile imposé aux hôtesses d’Air France . La suggestion de modifier la Constitution Française ( c’est la mode, en ce moment) et de préciser que la République est laic et agnostique permettrais de continuer à laisser la liberté de culte mais interdirait à quiconque, puisqu’il serait dans l’impossibilité de prouver la réalité de son dieu, de pourrir la vie des autres . D’où la possibilité, pour un athée comme moi, de coller une baffe à un fondamentaliste, quelque soit la religion dont il se reclâmerait .

        1. @Didiergoux
          Pour ce qui est de la bouillie conceptuelle, je ne vous arrive pas à la cheville .

      1. @ Alain. Je veux bien le droit à la baffe ….j’en ai qq unes à donner à qq cathos ( pas tous) que je connais !
        Et pour le kilt , imposons le….une vraie révolution des sans culottes !! Découvrons le bas quand d’autres se voilent la face …

  12. j’aurais bien dit la mienne sur le sujet, mais je vois que c’est déjà bien rempli, et de toute façon, comme ma réflexion n’aurait intéressé personne, je me retire donc sur la pointe du clavier

  13. Il y aurait bien une solution : que tous les Français sans exception, hommes comme femmes ou enfants, portent en permanence le voile. Les islamistes devraient alors trouver autre chose…

    1. intelligent ça, vous vous améliorez dans l’art de l’humour toubib..

      vous vous êtes fait rire là, ça fait du bien hein ?

    2. Il suffit de faire des foulards en cheveux.
      Ça mettrait du beurre dans les épinards de celles qui vendraient les leurs . 🤓

    3. Et ils nous diraient en râlant: « ah ! La barbe !  » avant de s’éclipser ? mais si nous mettions tous le voile, ne seraient pas obligés de se promener en string pour nous singer à leur tour?

      1. Non mais des fois, on va pas se sentir obligé de « mettre les voiles » des fois ? 😁

  14. Une femme qui zigzague en Arabie c’est qu’elle est voilée, un homme qui zigzague en Europie, c’est qu’il est bourré, hic !

    1. Mai 68, chacun en a sa version. tout dépend comment il a tété vécu par le narrateur. Vous c’est de votre fenêtre et des « précisions » du figaro, moi des rues rouennaises et de ce que voulaient bien nous en dire les médias sur Paris contrebalancé par les gazettes syndicales. Les fameux « baba cool » comptaient une majorité de fils de bourges qui se la jouaient « révolutionnaires » (comme le rouquin CBD) avec ce petit côté précieux ((mauvais lanceurs de pavé mais beaux parleurs, déjà) qui ressortait immanquablement de leur comportement perso lors de décisions générales et de partage des taches. Ce qui a permis à la presse de droite de faire l’amalgame en parlant de : « jouisseurs » et de corrompre définitivement cette idée libertaire. Notre père (qui avait bien retenu les leçons de 36) nous disait : « Restez copains avec, mais ne les suivez pas dans leur conneries, car ce sont les futurs patrons que vous aurez à combattre. » Il est vrai qu’à part Geismar (devenu controleur général de l’EN) et Sauvageot qui ont morflé grave par leur mise au rencard (et restés confiants aux suites encore à venir de mai 68 critiquées à tort) quand on voit un Conh Bendit se tortiller pour une place gouvernementale, en pleurant pour une primaire « à gauche », après avoir pensé, surtout, à se faire naturaliser français à 70 ans… Cà ne donne pas vraiment une belle image révolutionnaire. Mais, je sens frétiller à nouveau cet esprit libertaire qui animait nos débat et neso actions en 68 et mai 2016 pourrait bien nous réveiller tout çà avec bonheur… Les mêmes causes produisant immanquablement sur les mêmes effets.

      PS : Geismar a écrit (2008) un bouquin sur mai 68, pour rejeter les accusations de Sarko (13 à l’époque et fil de bourge) et de ses laquais bourgeois bavant sur les soi-disant dérives en découlant, comme vous le faites dans votre article sur Marianne… On se gausse !

Les commentaires sont fermés.