Mais qui sont les 13000 adhérents des Macronneries ?


Piqué au vif, le jeune ministre a lâché que son mouvement lancé moins d’une semaine plus tôt avait déjà convaincu 13.000 adhérents au JT de France 2 dimanche soir.

Fichtre ! Un succès assurément, nous assure dès le lendemain un grand reporter de l’Express.

Un chiffre impressionnant. Selon Emmanuel Macron, qui s’exprimait dimanche soir au JT de France 2, le mouvement « En Marche! » qu’il a lancé il y a moins d’une semaine compte déjà 13 000 adhérents. Soit plus qu’EELV, qui n’en revendique que 10 000, et l’équivalent d’un dixième du PS, qui a déclaré 131 000 adhérents l’été dernier. Une petite armée de recrues « de gauche comme de droite » que le ministre de l’Economie compte désormais faire marcher sur les routes de France.

Franchement, le chiffre est surprenant. On en vient à penser que le jeune ministre a confondu les « like » sur Facebook ou les visionnages de ses videos sur YouTube avec des adhésions.

Rappelons la procédure pour adhérer à En marche.

D’abord, c’est gratuit. On est assez loin des mouvements politiques ou associatifs qui, exception faite, parfois, des cas particuliers de précarité, exigent un minimum de contribution financière.

 

  1. Adhérer c’est gratuit.

  2. Participer activement à la vie du mouvement.

  3. Disposer d’outils de participation.

  4. Participer à l’Assemblée Générale.

  5. Etre tenu au courant de l’actualité du mouvement

 

 

La seule video du discours de Macron à Amiens n’a été vue que 2 500 fois en 6 jours.

2500 visionnages… 13 000 adhérents… Comment dire que nous sommes surpris ?

En d’autres termes, près de 8 « adhérents » sur 10 n’auraient même pas pris la peine de regarder la seule et unique video disponible de leur mentor à propos de son nouveau mouvement ?

Le clip publicitaire (et bidonné) d’Emmanuel Macron, avec ses figurants australiens, allemands ou américains, a été vu 60.000 fois en 6 jours. L’histoire ne dit pas combien de vues ont été achetées, comme c’est le cas habituellement sur YouTube.

Sur Twitter, le fil officiel compte déjà 16 200 abonnés, joli succès. Sur Facebook, 26.000 « like ».

Est-ce à dire que 50 à 80% de ces « fans » sur réseaux sociaux ont « adhéré » ? L’image est facile. Macron recycle le vocabulaire des mouvements politiques et associatifs. Rappelons que Sarkozy a un million de fans sur Facebook. Alors que son parti compte trois fois d’adhérents.

En d’autres termes, il semblerait que M. Macron ait abusivement, volontairement, cyniquement qualifié d’adhérents toutes sortes d’approbations motivées, sincères, ou simplement curieuses.

Dans le monde numérique qu’il connait pourtant si bien, on appelle cela « sur-estimer l’engagement ».

Il faudra rappeler à ce non-élu ce que signifie l’adhésion politique.

La vraie.

 

34 réflexions sur “ Mais qui sont les 13000 adhérents des Macronneries ? ”

  1. Hollande a créé Macron en en faisant un conseiller présidentiel puis un ministre du budget . Et, comme très souvent, la créature échappe à son créateur . Sauf que Macron n’a pas compris que le baratin de la con’ a ses limites et que celles-ci sont atteintes depuis un moment par les politiques . L’exemple le plus marquant – cité dans le billet – c’est le million « d’amis » de Sarko sur Facebook ( combien en a-t-il acheté ? ) et le nombre d’adhérents de L.R, ainsi que les sondages, mêmes si il convient de les prendre avec prudence .
    Bref, ce petit jeune homme prend le citoyen pour une bille ( ce qui prouve qu’il a enfilé l’habit du politicard ) . Par les temps qui courent, ça pourrait lui revenir dans la poire illico presto .

    1. Ça me rappelle ces centristes qui avaient récupéré des chômeurs à l’ANPE dans les années 90, pour remplir leur salle lors de discours filmés par FR3…

  2. ya qu’à demander

    bon allez j’avoue, j’ai adhéré 526 fois à l’heure qu’il est

    tous les salariés de la banque rotechild ont été obligé, ça fait 3 267 personnes

    sa femme ses gosses, oncles, tantes, cousins ont signé, ça fait 58 personnes..

    ses conseillers et tous ceux qu’il a menacé 137 personnes

    le reste c’est peut être des inconnus…

  3. Sinon il propose quoi Macron….le bricolage sur la loi travail qui a lieu en ce moment montre à quel point la politique est en panne ( panne largement entretenue et aggravée par le medef) ..certes ils ont entendu les revendications mais pourquoi ne pas renoncer purement et simplement à cette loi et à la sur taxation des cdd qui ne changeront rien au chômage….il ne s’agit pas de reprendre aux uns pour redonner aux autres, ça ne marche pas !

  4. Ça fait longtemps que je ne comprends plus rien à tout ce cirque, sauf que les places sont avidement convoitées par absolument tous les politiques.
    Il y a foule au portillon😀

    On se sent serein quand on a passé le cap et qu’on s’en fiche complètement …

  5. Macron a parfaitement réussi son opération :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/04/12/97001-20160412FILWWW00317-les-francais-preferent-macron-a-hollande.php

    Celle-ci a été parfaitement pensée, sur la base du rejet massif , par les Français, des partis politiques et des idéologies, et leurs souhaits de solutions à leurs problèmes concrets ( notamment de chômage) au-delà des divisions droite/gauche. D’une certaine façon, la stratégie de Macron joue sur les mêmes ressorts profonds que celles des « Nuit Debout ».

    1. Sacré Arié ! L’art de mélanger les torchettes et les servions.

      « Les français » ont dit… »  » MACRON en phase avec les « nuit debout » Et c’est signé le Figaro, bien entendu.

      On se gausse, mais on ne devrait pas. Pourtant « les français » se marrent !

  6. Et pendant ce temps là, la merveilleuse Union européenne, dotée d’une commission à toute épreuve, travaille pour le bienfait de la majorité des Européens 🤑

    « Aujourd’hui, c’est un grand bond en arrière que prépare la Commission européenne.
    Si la directive sur le « secret des affaires » était adoptée, des révélations telles que celles des « Panama papers » deviendraient impossibles, car elles violeraient le « secret des affaires ».
    Le Parlement européen doit se prononcer le 14 avril, mais la Commission européenne gardera la main, comme le veut le traité de Lisbonne.
    Adopter la directive sur « le secret des affaires » serait donner raison au cabinet Mossack Fonseca lorsqu’il affirme que le seul crime commis, dans cette affaire, est celui d’avoir extrait de son système informatique 11,5 millions de document »

    http://www.huffingtonpost.fr/gerard-filoche/evasion-fiscale-panama-papers-secret-des-affaires_b_9657884.html?utm_hp_ref=france

  7. Hahahaha 😀

    http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/pourquoi-l-allemagne-se-rebelle-contre-la-bce-563397.html

    « Lorsque, voici quelques années, le gouvernement français réclamait une baisse des taux de la BCE, les journaux et le gouvernement allemand s’agaçaient bruyamment de cette entorse à « l’indépendance de la banque centrale » et constatait encore avec désolation combien la « culture de stabilité » n’avait pas imprégné les mentalités latines.

    Mais, depuis 2014, la politique de la BCE qui, pour lutter contre le risque déflationniste se fonde sur la « répression financière » est bien moins favorable aux épargnants allemands.

    Et voici soudain que l’indépendance de la BCE n’est plus aussi sacrée. Depuis, ce week-end, la guerre semble même ouvertement déclarée entre les politiques allemands et Mario Draghi.

    Preuve que les positions théoriques tiennent souvent davantage à des questions d’intérêts qu’à des convictions bien ancrées. Lorsque l’Europe est moins favorable, l’Allemagne sait aussi se faire critique de l’Europe… »

    1. cette organisation supra nationale réussit à abriter :

      – un euro groupe qui décide sans aucune légitimité juridique,

      – une commission dont le président est un voyou notoire qui a organisé une filière complète d’évasion fiscale par son pays (heureusment en France on a cahuzac comme puching ball, et même pas balkany)…

      – une BCE « indépendante » qui arrose copieusement un système bancaire au bord de la faillite, système bancaire qui n’a plus d’autres choix que la fuite en avant puisque de toute façon, la note sera réglée par les épargnants

      – un parlement que les citoyens élisent et qui ne sert tellement à pas grand chose (en tout cas qui n’a aucun pouvoir)

      – une monnaie qui ne représente rien de tout façon puisque la politique monétaire dépend de tellement de monde qu’une réaction pratique prend plusieurs mois..

      – et dont les lois, réglements et autres principes qui doivent s’appliquer aux états sont écrites par les lobbies de tous poils des multinationales..

      L’UE coûte une fortune à la France, puisque nous payons une cotisation (hors pénalités ) que nous retouchons intégralement grâce à la magie de répartition des aides diverses (les feder, fse leader plus…etc…) qui comblent ce que la France ne peut plus verser…

      lon nous dit que nous ne pouvons rien faire sans l’UE, alors que c’est elle qui organise la concurrence économique féroce que nous vivons..

      un vrai poème

      l’UE est une désorganisation, une façade écroulée sur la rue, par grand vent, derrière laquelle nos représentants élus tentent de nous abriter…

      mais l’UE a un énorme avantage en France, le FN a posé sa patte sale dessus. de telle sorte discuter de sa sortie, d’une quelconque nécessité de revoir une collaboration limitée et de reprendre notre destin est devenu absolument tabou…

      et je ne parle pas des catastrophistes qui pensent qu’un pays seul ne peut plus rien faire…on se demande d’ailleurs comment fait la centaine de pays au monde qui survivent sans dépendre d’une telle absurdité..

      pourquoi ne crée t »on pas un gouvernement mondial à partir de la lune ?

      1. Macron incite les Français à travailler en free lance ou à créer leur entreprise … Il y aurait un créneau pour une justice privée citoyenne européenne.

      1. Je crois que l’Allemagne prépare sa sortie de l’euro, mais comme à son habitude ce sera par la porte des autres …. Si c est pas le brexit ce sera le grexit, mais ça ne sera pas sa faute na !

        Des fois qu’on dise qu’elle a tondu la laine des autres et quand il n’y en a plus elle s’en va 😊

        1. J’avoue que je ne comprends pas très bien pourquoi l’Allemagne voudrait sortir de l’euro.

          Le seul reproche que les Allemands adressent à l’euro concerne en fait la BCE et sa politique du QE: ils ne veulent pas de « monnaie hélicoptère ». Ca, oui, ils en font une question de principe, quitte à faire de Draghi une tête à clash.

          A ce sujet, d’ailleurs, je n’ai jamais compris l’hostilité de principe de la gauche française à l’égard de la BCE, vu qu’en ouvrant en grand les vannes du crédits, elle fait ce que les Etats ne peuvent plus faire: injecter des liquidités dans l’économie.

          Et puis le QE nous permet de recycler notre dette à bon prix. Cette année, on va émettre pour 187 Mds d’€ d’OAT à un taux ridicule.

          En toute logique, la gauche française devrait adorer Mario Draghi et pourtant, c’est un des mecs les plus détestés.

          Et en plus, aujourd’hui, la BCE reprend de la dette d’entreprise. Donc c’est la quasi totalité de la dette qu’on recycle en monnaie.

          Les Allemands, d’ailleurs, placent leur dette à un taux négatif: quand l’Allemagne s’endette, elle gagne de l’argent. Et la France, pareil, mais en moins « big »:

          http://investir.lesechos.fr/marches/actualites/la-france-adjuge-une-oat-5-ans-pour-la-1ere-fois-a-taux-negatif-1044742.php

          Il y a donc quelques bonnes raisons d’aimer Mario Draghi et la BCE.

          1. Je résume votre commentaire :

            Vous ne voyez pas pourquoi l’Allemagne voudrait sortir de l’Euro, alors que la BCE adopte une politique absolument contraire à l’idéologie Allemande ….

            Ouiiiii, d’accord, du coup ça sert à quoi que Schauble se décarcasse à se battre contre Dragi et pour des prunes encore …. Deux ans que ça dure.

            1. Ben, qu’est-ce que ça peut bien vous faire? C’est un problème entre les Teutons et la BCE. Chacun ses griefs.

              En plus les Teutons, c’est vraiment l’ordolibéralisme dans toute sa splendeur, donc, finalement, que Wolfgang joue sa petite musique à Drago Malfoy sans que ça donne rien, nous ça nous va plutôt bien, vu que nous on donne dans le keynésianisme sans croissance.

              C’est le jour où les Teutons obtiendrons gain de cause devant la CJUE que ça nous fera mal au cul au point de regretter d’avoir un rectum.

  8. Pourquoi Macron ne pourrait-il pas avoir 13000 adhérents .
    Avec tous les déçus de la politique menée depuis 50 ans par les mêmes voyous, en trouver 13000 n’ est pas difficile. Ajoutez à cela les gogos qui vont croire que e monsieur fait cela pour leur bonheur, et bientôt ce sera multiplié.
    Je trouve normal que le cabinet fonséca porte plainte. Ce monsieur est coupable de quoi? De planquer l’ argent de gens fuyant l ‘impôt de leur pays. Qui est répréhensible? ne pas se tromper de coupable.
    Des états jamais satisfait de leurs piratages, des gens disposant de fortunes ne voulant pas se faire tondre, un cabinet dans un pays libre pouvant planquer le fric de ces messieurs, qui est le plus à blamer?
    J’en suis toujours à croire que faire l ‘UE était une grande et bonne idée. L’ UE a malheureusement été pourrie par les hommes politiques.
    Ils n’ y ont vu qu’ un moyen de s’enrichir, de paraître et de se pavaner.
    Avouloir trop vite l ‘adhésion d’ autres pays, poussé par le lobbiysme extrème de banques et d’entreprises, par le fric en découlant, ces secrétaires, pésidents, députés etc se sont octroyé des droits et avantages sans vivre la réalité des peuples.
    ils exercent toujours leurs méfaits et l ‘ UE s’enfoncede plus en plus
    Là aussi qui est coupable ? Qui d’ autre que le citoyen qui râle et laisse faire !

  9. Hors sujet ( quoique ) : La direction de Smart avait, il y a quelques temps, proposé, par référendum d’entreprise ( comme quoi…) l’augmentation du temps de travail à 39 heures payées 37 ( eh voui ) . Le vote s’est révélé positif à 54% . Mais si on décortique le scrutin, on s’aperçoit que 74% des 385 cadres de Smart étaient pour cette augmentation du temps de travail et 39% des 367 ouvriers contre .
    Je vous laisse réfléchir là-dessus !

    1. Petite erreur : 39% des 367 ouvriers étaient POUR.
      Je vous laisse, néanmoins, réfléchir là dessus

  10. je pense que « en marche » a une chance de réussir si dans son avancée, il réussit à écraser une merde du pied gauche..

  11. c’est comme le doigt, sur le clavier, il doit appuyer pour que la lettre s’affiche

    donc « …s’il réussit à écraser… »

Les commentaires sont fermés.