Ciel d’un jour #61


  

17 réflexions sur “ Ciel d’un jour #61 ”

  1. ciel de traine ou rue de nuage, cette dense et belle enfilade de cumulus vient de quitter un front froid, aussi son orage..
    ‘pas loin’, moins de 100 bornes à l’ouest, à gauche sur la foto, prise en milieu ou fin d’aprèm (la lumière, le soleil se rapproche de son couchant) où il pleuvait vers 11 hre/midi.
    Oui assez bas, basse pression, les hirondelles en rase motte, plafond entre 3 et 500 m; l’appareil ? peut-être un iPhone..
    l’âge du capitaine ? moins de 50.. comme l’objectif,

    ps, tout faux peut-être (Osef) ..en tous cas, il manque qql chose Juan, façon l’habituelle (syndrome) p’tite coccinelle en signature, ..plutôt ce grand machin effilé éclairant le rond point, sinon le blogueur égaré ?
    Ah la plaine (ça change n’est-ce pas) Beauce, Sologne..🙂

  2. Et le ciel en Grèce , en Ukraine et en Palestine , il est comment ?
    Non , je déconne .

    1. C’est bizarre, cet aprem je pensais à toi, et je me demandais ce que tu devenais.

      1. Bonjour Hélène , je ne fais ici que passer , de plus en plus rarement .
        Ce que je deviens ?
        Comme beaucoup : de l’indignation hier à une colère sourde aujourd’hui .
        Avant autre chose dans quelques temps .
        Bonne continuation , et surtout , cultive ton potager avant la Super Grande Crise qui pointe : tu devrais être au parfum , toi qui suis Jorion .

        1. @ l’arsène

          Je ne voudrais pas trop vous perturber, mais Jorion tient une chronique régulière dans le supplément économique du « Monde », ce valet de l’impérialisme…

        2. Justement c’est en faisant mon potager que j’ai pensé à toi😏
          Je suis trés consciencieuse, mais pas trés douée, alors plusieurs fois sur le jardin je remets l’ouvrage.

          Pour le reste, je suis passée du stade de la grosse colère à celui du foutage de gueu… C’est Stanilas qui m’a fait découvrir les bienfaits de la dérision.

          « Ils » vont être réduits à régler leurs comptes entre eux, parce qu’aujourd’hui est le moment où ce sont leurs propres intérêts qui sont divergents.

          Regarde, lorsque toi et moi étions contre l’intervention en Libye, il y avait plein de cons qui trouvaient que c’était la seule solution …
          Obama a lui même estimé que tout cela a été mené par des amateurs et que les résultats peuvent être pires que le remède.

          Ma maman m’a toujours dil : méfie toi comme de la peste des imbéciles, avec les méchants on arrive toujours à transiger.

  3. Un ciel de chez nous en cette saison. Ce gros nuage noir indique son épaisseur, plus il est « de couleur  » plus il est épais. Quand à pleuvoir, le vent le poussant à grande vitesse, la flotte sera pour le village suivant.

Les commentaires sont fermés.