La douleur de l’anti-hollandisme


Il nous a fait gagner, il y a bientôt quatre ans. On était content, satisfait. On croyait avoir voté pour une synthèse d’opposition. Hollande était élu, et chacun de ses électeurs projetait en lui des motifs de satisfaction personnelle.

Quatre ans plus tard, jeudi dernier, je n’ai pas tenu plus de quelques dizaines de minutes devant Hollande sur France 2. Je suis tombé sur ce fichu moment où il justifiait le fondement de son revirement, le Pacte irresponsable. Quelques dizaines de milliards d’euros de baisses de charges et d’impôts pour quelques dizaines de milliers d’emplois créés. Un gâchis en plus d’une injustice, une aberration idéologique.

J’ai mis 30 heures à regarder l’émission, par bout et en replay. Une épreuve. Hollande est un gars estimable. Le voir ainsi souffrir m’a fait du mal.

J’ai surtout pensé aux camarades qui tentaient de relayer quelques mots de soutiens sur les réseaux sociaux. Je ne pense pas aux trolls, je pense à celles et ceux avec qui on a fait la campagne de 2012. On va se retrouver de part et d’autre de la prochaine. Vous dans un camp, moi dans un autre. Vous défendrez le bilan d’un homme au sommet du pouvoir qui a raté beaucoup de choses mais dont le principal reproche que nous lui ferons est ailleurs: il n’a même pas essayé d’appliquer ce pourquoi il avait été élu. Il a tourné casaque, il nous a abimé.

Hollande mérite de perdre, lourdement, définitivement.

Mais ce constat n’est pas une rancune, ni même un énervement contre quelques dizaines d’amis restés fidèles à ce socialiste-là.

C’était le message du weekend. Celles et ceux qui se reconnaitront sauront qu’il est sincère.

31 réflexions sur “ La douleur de l’anti-hollandisme ”

  1. « Hollande mérite de perdre, lourdement, définitivement. »

    Au profit de qui ? That is the question.
    Vous allez ensuite entamer 5 ans de « Sarkofrance 2 » ?

  2. D’accord avec toi Juan, Hollande va perdre une partie de ses électeurs de gauche au premier tour, par qui la direction du PS compte-t-elle les remplacer ?

  3. Le pb c’est que je ne vois pas qui mérite de gagner….
    le seul discours que j’arrive à écouter est celui de Melenchon….

    1. Moi aussi, mais si il arrêtait de jouer le cacou ça me ferait bien plaisir.
      Surtout que c’est un personnage qu’il s’est créé et qui ne colle pas à ce qu’il est vraiment.

  4. « Aberration idėologique » ?
    Qu’est-ce que ça veut dire : qu’on ne juge plus sur des faits mais des prėjugės ?
    En fonction d’une idėologie mais nullement de la rėalitė ?
    Et on prétend arriver quelque part ?

  5. Je comprends la position de Jegou, Nicolas de son petit nom.

    Pour quelqu’un qui n’a aucunement envie de revoir la droite et qui est libéral, sachant qu’au centre c’est le vide, il n’y a guère que la solution du tandem Hollande/Valls.

    C’est simple et logique. Mais le tout est de savoir s’il ne fait pas partie d’une espèce en voie de disparition … 😏 Ce qui est plutôt génant lorsqu’une majorité est nécessaire .

    1. Hélène Je le comprends aussi ….nous aurons à nous poser la question du retour de la droite….
      Et comme vous j’aimerais que Melenchon s’adoucisse parfois….

      1. Il y a, à mon humble avis, beaucoup trop de « leaders » politiques qui se servent de leur langage policé, appelé aussi  » langue de bois » pour nous la faire à l’envers . Sans être d’accord sur tout avec Mélenchon, son verbe nous change de ce qui nous est servit par, par exemple, Hollande, Sarkozy, Juppé, Lemaire ou Marion Anne Perrine .

      2. Pour moi Juppé ou Hollande ce sera kifkif. Sauf que la majorité de droite sera beaucoup plus au clair avec l’exécutif et que les réformes s’appliqueront avec plus de facilité.

        Reste à savoir comment les Français réagiront, comment l’UE évoluera, enfin quelle sera la proportion de députés de gauche à l’assemblée.

        D’où l’importance de travailler pour les législatives dès maintenant.

        1. « Pour moi Juppé ou Hollande ce sera kifkif. »

          Pareil. Et ce sera également kif-kif si c’est Sarkozy, Fillion, Valls, Macron… Les seuls qu’il m’amuserait de voir gagner ce serait Le Pen ou Mélenchon. Parce que, là, il y aurait du vrai tangage à la père Ubu, un vrai bonheur !

          1. Mais non ne croyez pa ça.

            Les positions des deux partis en matière économique (fdg et fn) n’ont plus d’importance, pas plus que celle des libéraux.

            Si nous ne coupons pas aux exigences de l’économie de marché depuis une décennie, c’est l’économie de marché qui risque de ne pas résister à ses propres exigences.

  6. Ni l’un ni l’autre bien au contraire aurait dit Coluche.
    Nous étions ensemble il y a 4 ans, cela me semble si lointain ….
    Peu de chance de me voir faire campagne pour un candidat par contre je sais contre qui je la ferai

  7. « La douleur de l’anti-hollandisme »
    La douleur ?
    Tout le contraire !
    Que du bonheur de voir que trahir se paie toujours , et cash .
    Les blaireaux y ont cru et on a vu .

  8.  » J’ai mis 30 heures à regarder l’émission, par bout et en replay. Une épreuve………….. »

    eh ben juan, j’imagine que vous devez gagner votre croûte avec ça en préparant une émission quelconque sur le sujet ou autre…

    ou alors vous vous inspirez pour essayer d’apprendre à vos gosses à mentir ou raconter des conneries à leurs interlocuteurs, sans cligner des yeux ..

  9. je sens que 2017 va faire le bonheur des labos dans quelques spécialités (aspirines, baumes, relaxants divers ….)

    Les décisions les plus dures sont prises, elles vont faire leurs effets gentiment d’ici à 2017, la différence entre « gauche » et « droite » n’est qu’une question de nuance sur des options économiques, c’est tout..

    reste simplement à tordre le coup au droit du travail, ça se fera sous une forme édulcorée, dans les prochains mois, grâce aux techniques de lois fourre tout qui permettent de passer des amendements furtifs…

    car on ne s’inquiète pas des vrais problèmes, ceux qui concernent la cohésion territoriale du pays qui jouera le rôle le plus néfaste dans les prochaines années (là je suis optimiste)..

    – les régions sont redécoupées, va gagnera pas un rond , ça pésera même sur les budgets et le temps perdu en discussions sur des riens de réorganisation est phénoménal..

    – les communautés (communes, agglos etc… ) sont en plein remue ménage pour se reconstituer de manière parfois guignolesque, mais peu importe, dans moins de deux ou trois ans, les départements auront disparu….

    – les départements taillent à fond dans les budgets sociaux, culturels (ceux de leur compétence)….bref ceux qui ont permis jusqu’ici de payer la paix sociale dans les territoires. Tout ça en attendant que l’état reprenne en compte un RSA qui s’envole….s’il le reprend…

    les services des administrations ont tellement été remaniés, restructurés à la hache et au doigt mouillé par la « réformite aigüe  » des dirigeants de tous poils depuis la crise, qu’il n’y a plus de pilotage nulle part…;quand les budgets sont connus et/ou votés à la fin du premier trimestre de l’année en cours, l’argumentation sur la gouvernance générale du pays n’est pas à faire….

    Confucius avait dit « il ne faut pas confondre vitesse et précipitation » on se demande ce que nos tronches apprennent dans leurs grandes écoles..

    alors qui sera élu en 2017 n’aura aucune importance, la France n’est plus un avion, c’est un drone en perdition
    Le pilote n’est plus dans la cabine, il est à des centaines de kilomètres et fait joujou avec sa télécommande, sans image,

    tant que le drone est en l’air …………. le ciel est vaste…

    1. « je sens que 2017 va faire le bonheur des labos dans quelques spécialités (aspirines, baumes, relaxants divers ….) »
      Vous avez oublié l’essentiel! « vaseline »…

  10. A quoi bon répéter cela?sinon pour exorciser son erreur… Des les primaires et les ralliements c’était écrit, confirmé dans le choix d’ayrault.
    A quoi bon croire aujourd’hui dans un vote confisqué par de nouvelles lois électorales… C’est là le pire.

  11. faut arrêter de confondre vos fantasmes avec le programme de Hollande
    vous cesserez d’être maso

  12. Quel que soit le futur président, il ne faut pas espérer de miracle.
    Les travailleurs ( il y en a encore un peu, juste pour alimenter la sécu) continueront de laisser 7 mois de salaire annuel en impôts et taxes.
    Le chômeur espèrera trouver un job ( un autre priera pour que ça continu )
    Le grand patronat s’ enrichira un peu plus, se plaignant des taxes et de la paperasse, avec la bénédiction des politicards en place.
    Nous aurons toujours des ministres incapables, mais les quotas et les places réservées aux minorité obligent les contribuables à nourrir à vie des nullités.
    Bruxelles continuera sa destruction systèmatique des pays de l’ UE jusque la disparition complète de noms tels que France, Belgique, voir Allemagne.
    Un apport massif d’ immigrants finira par changer le mode de vie des futurs colonisés, le monde entrera en guerre, l’ humanité régressera.

  13. @Juan tu as tenu 10 mn !!!
    J’ai préféré regarder « Falco » il y avait des bombes de mecs !!!

    @Hélène d’accord avec toi Méluche mais faut qu’il arrête de se regarder le nombril… Ce n’est pas le « sauveur Suprême » mais il va nous faire éviter la cata. Après pour le 2ème …

    @Stan
    Pauvre chouchou 30 heures !!!! mais t’es maso ou quoi ? et c’est vrai tu as oublié la vaseline parce que sinon ….

  14. aurore

    j’ai cité juan, camarade, je ne perd pas mon temps à écouter un politique
    de quelque bord que ce soit dans des émissions bordées aux petits oignons.

    et je vous ferais remarquer à ALIX et à toi, que la vaseline n’empêche en rien le feu de la poignée de sable et le talc n’apporterait rien non plus ..

  15. Vaudrait mieux que Hollande se gamelle au premier tour, sinon le FN a de fortes chances de remporter la mise. Hollande face à la Marine, vu les sondages, ca va emballer les marchés, pendant toute la campagne du second tour, anticipant une sortie de l’Euro, et les finances publiques feront un gros plongeon avant même de savoir qui sera à l’Elysée. Les marchés, via le principe prophétie autoréalisatrice et la ruse de l’histoire, auront mis la Le Pen à l’Elysée sans le vouloir.

    Donc, fin de l’Euro pour la France, voire fin de l’Euro tout court, dont personne ne sait très bien comme ca va se passer.

    Hollande aura réussi ce tour de force en amenant une situation explosive pour l’Europe.

Les commentaires sont fermés.