5702839d8907a

Nuit Debout, la sale polémique


Il fallait s’y attendre. La persistance de ces états généraux du débat démocratique chaque nuit dans quelques villes de France agace, stupéfie, interroge.

Donc forcément, il y a des critiques « de travers », celles qui attaquent « à côté ». Non pas sur le fonds , mais sur la forme: la composition sociologique des participants. Sans surprise, on retrouve l’habituelle accusation fournie par Emmanuel Todd contre les #JeSuisCharlie: NuitDebout serait un mouvement blanc et bobo, rien de plus. Des étudiants, des « intellectuels précaires », et des retraités. La France du XXIème siècle a-t-elle besoin de cette exigence d’un mouvement « pur » c’est-à-dire représentatif de toutes les franges du pays ? Pourquoi faudrait-il regretter qu’un mouvement sans parti, sans leader, qui cherche à dialoguer en dehors des lignes imposées par le cercle médiatico-politique habituel parvienne ainsi à mobiliser jour après jour ?

En banlieue, un autre mouvement cherche la jonction.

« Les Nuits debout se multiplient dans les banlieues d’Île-de-France. Mais la convergence des luttes n’a pas encore abouti entre Parisiens et habitants des quartiers populaires. Pour rétablir la confiance, il faut que les jeunes de la place de la République aillent soutenir les habitants des cités, estiment plusieurs militants des quartiers populaires. » (lire la suite)

Ensuite, il y a eu l’expulsion d’Alain Finkielkraut de la place de la République. L’intellectuel porte-drapeau de la droite réac de notre monde moderne a été « refusé« . Pour certains, c’est un scandale. Pour celles et ceux les plus volontaires à exclure, ignorer, refuser la parole dissidente dans leurs enceintes médiatiques habituelles, que l’un de leurs symboles soit ainsi exclu était quelque chose de scandaleux et de stressant.

finky

J’ai été ravi que Finkielkraut soit expulsé. J’ai détesté cependant les conditions dans lesquelles il a été expulsé. On l’entend trop souvent. On n’a pas besoin, au moins pour quelques mois, de l’entendre davantage.

82 réflexions sur “ Nuit Debout, la sale polémique ”

  1. La démocratie réelle et totale n’existe pas et ne peut pas exister.
    Tout au plus on peut espérer de ces échanges des dialogues entre des participants qui n’ont pas accès aux médias classiques et ne peuvent échanger en temps normal que par réseaux internet interposés.
    Ces forums IRL devraient normalement réjouir ceux qui déplorent le fait que l’on passe par un clavier pour « échanger ».

  2. Il faut toujours se réjouir, en effet, quand une foule se gargarisant de « dialogue » et de « prise de parole citoyenne » expulse, chasse, bannit l’homme isolé qui n’était venu là que pour les écouter et se faire sa propre opinion à leur sujet (mais c’était peut-être cela, cette autonomie du regard et du jugement, que, inconsciemment, ils redoutaient chez ce dangereux visiteur du soir). Il faut s’en réjouir car, soudain, les masques vertueux et souriants tombent, de ces petits nombrilistes sectaires et, si on les pousse un peu, violents.

    1. Bonjour,
      bien sur votre commentaire ne concerne pas finkie (je l’entend tellement partout et depuis si longtemps, que je me permet cette familiarité). Mais bien les autres, ces anonymes ces isolés ont pût enfin lui parler.Donc réjouissons nous, la parole est donnée à tous. Et pour rétablir l’égalité du temps de parole (valeur cardinal de ce cher finkie), il doit écouter( même ce qui ne lui sied pas) et se taire .jusqu’au retour d’un équilibre de parole entre la sienne et celle des autres.
      PS: j’ai fait un petit calcul à la louche (temps de parole =( nombre de minutes* nombres d’oreille tendues) / population possible (avec une ou deux oreilles)).Et là le pauvre finkie doit garder le silence pour quelques décades.

    2. Rolalala, quelle exagération 😀
      D’abord votre protégé de philosophe académicien ne déteste pas les turbulences que je sache …

      Tiens cadeau pour vous

        1. Ça ne me rajeunit pas non plus ! Pendant deux minutes, j’ai eu l’impression de me retrouver en culottes courtes…

          (Cela étant, je ne vois pas en quoi j’aurais « exagéré ».)

          1. « Bannit l’homme isolé qui n’était venu là que pour les écouter etc….. » 😀

            J’aurais bien joué un p’tit air de violon, mais je ne joue que du piano.

    3. En matière de nombrilisme sectaire, vous avez sur eux le seul avantage du chronomètre: votre masque est tombé bien avant le leur.

      D’ailleurs, vous pratiquez toujours sur votre propre blog la censure a priori (trouillard, va). Quand on a peur de la parole d’autrui on veut la contrôler.

      M’enfin bon, on voit bien que vous avez envie de dire du mal des gens qui se rassemblent place de la République, alors que ce soit ça ou autre chose ne change rien à l’affaire.

      1. Je ne pratique aucune censure : les commentaires où je me fais misérablement insulter sont là pour en faire foi. En revanche, oui, j’ai tendance à évacuer les logorrhéiques dans votre genre vers des structures d’accueil médicales mieux adaptées à leur cas que mon pauvre blog.

        1. Publier des coms injurieux n’est en rien une preuve de liberté d’expression, puisque vous les choisissez.

          Mettez votre blog en mode censure a postériori et on reparlera de mes pathologies, si vous voulez.

  3. Je ne suis pas d’accord avec les idées de finkielkrau….pour autant la place est publique et il avait le droit d être là….

    1. Petite précision apportée par des bénévoles ayant joué le rôle de service d’ordre pour empêcher Finkelkraut de se ramasser une baffe (apparemment méritée) piquée dans un article de MEDIAPART :

      « très factuellement d’abord, rappelons que M. Finkielkraut assistait depuis plus d’une heure à l’Assemblée populaire avant que certains n’exigent son départ. Là où Libération imagine un libre penseur agressé par une foule menaçante, nous avons vu au contraire un Académicien étonnamment vulgaire menacer de «coups de latte» les quatre ou cinq personnes révoltés qui criaient pour réclamer son départ. En l’escortant jusqu’au trottoir, nous ne l’avons en aucun cas contraint à partir (il s’est au contraire montré surpris d’être protégé à Nuit Debout – ce qui laisse entrevoir l’accueil qu’il imaginait lui être réservé), tout comme nous ne l’avons pas protégé physiquement, puisque personne n’a tenté ni de le menacer ni de le suivre au-delà de la place.

      Les «insultes et crachats» rapporté par Joffrin se résumaient à quelques cris de «fascistes» – ce qui, quoiqu’on puisse penser de ce rapprochement par ailleurs, est du reste reconnu par la loi comme une caractérisation politique et non comme une injure – insultes que pour sa part l’Académicien s’est contenté d’abréger en répondant à son tour «fachos».

      1. Claude, claude, Claude, vous ne faites attention à rien.

        « très factuellement d’abord, rappelons que M. Finkielkraut assistait depuis plus d’une heure à l’Assemblée populaire »

        Pour qu’ils le sachent, ça veut dire qu’il l’ont suivi. Il l’ont détecté au moment de son entrée dans la masse des gens présents sur place. Donc qu’il y a une police dans l’assemblée du peuple, chargée de suivre les intrus.

        Donc qu’une assemblée populaire, en premier réflexe, recrée une Stasi. Pour le maintien de l’ordre. En fait cette assemblée n’a rien crée du tout: la Stasi s’est créée toute seule. En fait, non, pas vraiment non plus: cette Stasi vient de certains groupes qui agissent sans demander leur avis aux participants.

        On n’a aucune garantie sur ce qui s’est réellement passé, vu que l’article de Médiapart a été écrit, sous anonymat comme il se doit, par deux des membres de cette organisation.

        Je ne dis pas que c’est mal: dans une manif, celui qui l’organise doit assurer le maintien de l’ordre. Comme vous dites: « bénévoles ayant joué le rôle de service d’ordre ».

        Mais ce que je vous dis, et c’est indubitable, c’est qu’il y a des gens qui ne sont pas les bienvenus et qu’il y a une « police » chargée de les exfiltrer ou les expulser, ce qui implique que Nuit Debout est soumise à une « ligne du parti » qui sépare ce qui est accepté et ce qui ne l’est pas.

        Varoufalis, par exemple, c’est OK. Lui c’est bon, il peut y aller. Finkie, non.

        A partir de là, il y a malaise, parce qu’on voulait que tout le monde puisse y aller. C’est simple.

        1. Tschok : A-t-on vraiment besoin d’attendre une heure pour avoir envie de rentrer dans le lard d’un gars comme Finkelgraut? Un passant lambda bourré emmerdant les gens qui l’entourent durant une plombe (ce n’est pas rare dans ce jour de foule) aurait pu tout aussi bien se plaindre de la même exfiltration. Seulement voilà (les journalistes du Net étaient « justement » là, pas loin de lui (eux aussi) et de plus, le gaillard en question habitué des salons feutrés voulant jeter des coups de lattes comme un vulgaire facho prêt à casser du gauchiste était un prétendu philosophe coté à l’argus du tout Paris. Alors évidemment, il ne peut qu’être l’objet d’une atteinte à la fameuse démocratie que les éternels philosophes de salons s’évertuent à « défendre »…

    2. Sylvie
      Bien sûr qu’il en avait le droit…
      Il avait aussi le droit de ne pas insulter en traitant de « demeurés ».

      il y en a une autre qui a été « agressée » c’est le commissaire Lescaut…
      Si elle n’est pas d’accord avec ce mouvement pourquoi y est-elle allée ? Avec tous les CRS qu’il y a elle a r »ussi à se faire agresser ? Elle n’en dort plus…
      ça sent une demande de réparation sonnantes et trébuchantes

  4. La vitrine de la rue contredit la vitrine médiatique des bourgeois : Des insurgés non politisés pourront-ils tenir le pavé plus de 3 mois ? Rien n’est sûr, s’ils n’établissent pas rapidement des des passerelles avec les partis politiques allant dans le même sens de revendication que Nuit Debout. La loi El khomeri n’est pas une loi de gauche et tout le monde sait désormais que le PS n’a jamais vraiment été de gauche depuis 1983, donc Nuit Debout doit forcément rechercher sous peu des alliances avec le FG, la France Insoumise et l’extrême gauche. Quand la gauche n’est pas assez à gauche, il faut voter plus à gauche et surtout pas à droite ou à son extrême c’est logique.

    http://lci.tf1.fr/politique/sondage-2017-hollande-talonne-par-melenchon-macron-plebiscite-8734026.html.

    La France Insoumise a un an devant elle pour renverser cette tendance de balancier débile vieille de 40 ans et nous y parviendrons.

  5. Je ne connais pas de travailleurs pouvant passer les nuits à faire le con debout sur une place.
    Les jeunes communistes se targuent eux mêmes d’ avoir expulsé une personne venant voir ce qu’ il en était réellement. Le retour au vieux principe du communisme, c’est cela la réalité
    Valls en donne la preuve en créant un nouveau bidule n’ ayant pour but que de donner une place très bien payée à un cgtiste ayant été foutu à la porte. Lepaon: le voila directeur d’ une fonction bidon dans un machin qui vient en double ( sic ) d’ un autre truc, lui aussi en double du travail du ministère de l ‘ EN
    ALLEZ VOTER POUR CES ESCROCS

    1. ‘est la deuxième mise en examen dans ce dossier. En janvier, Frédéric Chatillon, un autre proche de la présidente du FN, et patron de Riwal, a été mis en examen pour « escroquerie », « faux et usage de faux », « abus de biens sociaux » et « blanchiment d’abus de biens sociaux ». Les faits concernent le financement de plusieurs campagnes du Front national, en 2011 et 2012.

  6. Plus ces rassemblements perdureront plus dans les rangs se trouveront des gens qui seront là pour des raisons complètement opposées ; ce que je redoute

  7. dans une foule, il y a toujours des excités, ça n’excuse pas mais ça ne fait pas non plus une majorité….et ça dessert toujours une cause

    de là à monter en boucle à l’échelon national, un épiphénomène à cause d’une pointure qui se sent bafouée…

    rappelons qu’une minorité agissante créée des turbulences parfois importantes sur une majorité pacifique , les exemples abondent :

    – le medef
    – le FMI
    – l’UE
    – valls (juste pour le plaisir celui là)

    (pardon pour les emmerdeurs de tous types que j’aurais oublié)

    et puis c’est le jeu que d’essayer de casser une dynamique de réforme issue de la sacro sainte UE alors qu’absolument tous les rapports sérieux démontrent que la libéralisation du marché du travail n’a aucune influence sur le PIB…

    et puis finalement, si le gouvernement avait retiré son putain de projet de loi contre le code du travail, le philosophe n’aurait pas eu à être viré de la place

  8. Merci Erve….je viens de le lire…ça remet les choses en place…
    De plus il ne doit pas être mécontent de cette polémique qui lui donnera des années de grain à moudre ….

  9. Juan,

    En lisant ton titre je pensais que tu causais de cette fille agressée par un policier alors qu’elle était à la terrasse d’un café. Un violent coup de pied dans le ventre qui projette une fille par terre c’est tout de même nettement plus grave qu’un académicien fort courtoisement accompagné vers la sortie par une fort paisible commission accueil et sérénité.

    1. Une commission « accueil et sérénité » : il fallait l’oser, celle-là ! Pourquoi pas « bonbons au miel et bisous dans le cou », pendant qu’on est dans le ridicule ?

    2. Certes ! Partageux, certes! Mais pas dans les salons feutrés du tout Paris où la populace est toujours considérée dangereuse et les gens d’armes mués en laquais à bourgeois…Alors évidemment, une fille tabassée à la terrasse d’un café (très dangereux)…

  10. Je crois que Finkielkraut n’aurait pas été expulsé pendant les toutes premières Nuits Debout; je vois dans ce phénomène l’expression de la rage de désespoir d’un mouvement qui a déjà compris qu’il ne changera rien à rien.

    1. Evangile selon st. Elie chéri Bibi
      verset 1.

      En ce temps là Elie chéri Bibi dit à la foule qui l’entourait place de la République : « ne croyez pas, n’espérez pas, n’attendez rien, car le nihilisme triomphera »

    1. Finkielkraut et sa kermesse sous cloche aura confondu  » Nuit Debout  » et la place de la République avec L’a( gaga)démie française et le quai Conti .

      1. Il se serait pointé à la gay prade et il se prenait un gode en plein gueule… Qu’auraient bien pu dire les laquais du pouvoir : de Libé, et les autres pumliitifs aux abois ?

  11. La première nuit debout, le 31 mars, était en effet dans le prolongement de la manifestation contre la loi travail.

  12. Cest bien cela, les nuits debout ne doivent pas bosser beaucoup, de là à se foutre de la loi travail!!
    Ce qui ne parît étonner grand monde, est que le gouvernement, si prompt à réprimer toutes les manifs, laisse paisiblement les  » nuitards » emme…. tous les riverains. Je dirais qu’il doit y gagner quelque chose.

    si l’on trouve place de la République des utopistes sincères, voire sympathiques, qui remettent en cause la vieille politique et rêvent d’un monde plus juste, on y côtoie aussi tout ce que l’extrême gauche compte de groupuscules gauchistes ou anarchistes. Qu’il l’ait ou non cherché, cet événement a rappelé qu’une démocratie d’exclusion n’est plus une démocratie : c’est peut-être une démocratie populaire, avec toutes ses connotations historiques, ce n’est en rien une démocratie républicaine, où devrait régner la liberté d’opinion et d’expression. Que signifie une liberté qui n’est pas aussi la liberté d’être contrese.
    Quand on lit un tweet des Jeunes communistes se félicitant d’avoir « tej » (jeté) Finkielkraut, on en vient à se demander si tous ont tourné la page du stalinisme.

  13. Mais où se trouve l’Etat d’Urgence tant décrié par cette mouvance « antifa » qui déteste tant Finkielkraut?

    1. Quoiqu’il en soit, nous progressons avec jlm2017 et la 6e république reste le seul but important à atteindre? Sans la 6e république, point de vraie démocratie, ni donc, de vrais citoyens. Quant la nuit debout aura porté conseil, nous pourront tous enfin rêver éveillés. C’est en marche.

    2. Pépère est seulement en train de découvrir qu’elle est inapplicable en l’état, du fait que sa clique et lui même ont trop tiré sur la code, comme un certain Capet en 1789, il y a 227 ans : une fraction de seconde à l’échelle de l’humanité…Qu’il l’applique et ça explose.. Chiche !

  14. … Et le frère du ché : Juan Guevara, il est allé place de la république.

      1. Elie :

        « Gnagnagna … » Selon la célèbre phrase d’un philosophe 😀

    1. Là, Eiie vous déconnez sérieux: l’obssession anti-musulmane n’est recevable que si on dénonce la politique US de soutien constant des frères musulmans contre Nasser aux talibans contre le règime progressiste soutenu par l’URSS, l’instrumentalitation de l’Islam jusqu’à aujourd’hui dans sa pire version whahabiste.
      Charlie un jour, Charlot toujours ?

      le P(s) et les autres partis de la soumission sont strictement dans l’application du fameux Six-Pack inscrit maintenant dans les ukasses Unionistes-Européistes.
      rien à voir avec une loi micron-valls- Komry, ce qui bien sur ne doit pas être dit.

      Le « courage » des susdits zombies est donc d’accepter de porter le chapeau pour les décisions du Comité Central Bruxellois; décisions qu’en bon collabos ils ont offiellement approuvé.

      JLM est la seule issue structurante pour la Nuit Debout, et le seul et mince espoir pour les forces résistant à l’empire neocon.

      1. C’est juste, mais c’est pas une raison pour laisser ces comportement aller à vau l’eau.

        1. A ce sujet ma façon de voir a changé..
          Je crois qu’il faut avoir le courage politique de dire qu’interdire le voile dans certains lieux n’est pas un acte anti musulman mais laïque….il ne s’agit pas de froisser les femmes musulmanes ni de les juger mais au contraire les considérer à égalité avec celles qui ne le portent pas en capacité d’accepter les lois…
          Si la laïcité était en danger elles en seraient peut être les premières victimes.

      2. « l’obssession anti-musulmane n’est recevable que si on dénonce la politique US de soutien constant des frères musulmans contre Nasser » etc.

        Ben voyons.
        Et l’obsession anti-nazie n’est recevable que si on dénonce les traités de Versailles et de Trianon, qui ont ruiné l’économie allemande en lui imposant des indemnités supérieures à ce qu’elle pourrait payer, etc.

    2. Opinion que je partage.
      Ça ce voit comme le nez au milieu de la figure et ceux qui disent le contraire le font dans un but qui n’est vraiment pas clair.

      Le foulard et autre signe ostensible ne me dérangeaient pas il y a encore deux ou trois ans.

      Aujourd’hui je les prends comme une volonté affirmée de marquer le pas et de prôner une « civilisation » contre celle du pays où ces gens vivent.

      Moi je prône celle de mon pays : laïque dans tous les lieux publics et chez toi tu fais ce que tu veux, san porter atteinte à l’entourage voisin.

      Point final !

      1. De plus, c’est à l’arrivant de se plier aux us et coutumes du lieu et non aux autochtones à se sentir obligés d’accepter d’autres modes de conception de vie sociétale. Lieu = culture , arrivant = adaptation. Ceci est valable pour n’importe quel endroit de la planète.

        1. Il ne s’agit pas d’arrivants ou de l’origine des gens Claude, il s’agit de pratique religieuse ou d’us et coutumes aurorisés ou non.

          On a fait un gros travail pour stopper l’intégrisme catholique, de fait on l’entend moins, même si ses adeptes le font vivre entre eux, mais
          « Cela ne nous regarde pas » 😊

  15. Et toujours la contestation de la réalité par les nostalgiques du stalinisme. Certain pense même qu’ une sixième le mènerait à la tête du pays. La leçon mitterrant n ‘a pas suffit, nous avons eu la jospin ( balai dans le cul ), maintenant hollande, le flan de service, trimballant ses maîtresses ( presque autant que le tonton qu’ il servait). Très mauvais président, peut être bon queutard ( qui sait ?).
    150.000 euros pour un passage éclair à la tête de la cgt ( les 60.000€ pour la rénovation de l’ appartement de fonction sont  » oublié « ) Lepaon ne crêche pasn’ importe où !
    Nous avons eu l’ attentat contre charlie, puis les assassinats à Paris
    à chaque fois la cote de hollande a grimpé……
    Vous avez dit quelque chose? Herdogan est encore au pouvoir grâce aux attentats. Des gens qui se regroupent alors que l’ état d’urgence est en vigueur depuis 6 mois, que nos militaires patrouilles dans nos rues alors qu’ ils seraient plus utiles en renfort de leurs camarades, un général arrêté lors d’une manif pacifique, un général muté au loin pour avoir dit la réalité de l’ état de la justice, 2 généraux parlant du danger de l’ immigration massive de populace qu’ ils savent incapable de s’ intégrer!! Comme beaaucoup encore , j’ ai mal à ma France.

  16. La droite et l’extrême droite, ainsi que leurs électeurs, nous font part de leur ras le bol de ce mouvement populaire : les masques tombent à un an des élections présidentielles et c’est tant mieux.

    Je suis allé voir sur le site plutôt droitier : boulevard voltaire et j’en ai ramené ce gros poisson (pourfendeur d’homos et de gauchistes) issu du RPR pour finir au FN en passant par le microscopique RPF…

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2014/08/14/25006-20140814ARTFIG00243-christian-vanneste-de-plus-en-plus-a-l-extreme-droite.php

    http://www.bvoltaire.fr/christianvanneste/la-supercherie-de-la-nuit-de-boue,251418?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=e3c91d9cc4-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-e3c91d9cc4-30550981&mc_cid=e3c91d9cc4&mc_eid=78dc2c9361

    1. Mais non mais non, personne n’est embarassé, sauf ceux qui font confiance aux politiques ou qui ont tendance à être facilement séduits par des personnages de cinéma 😀 (Ce qui d’après les sondages n’est pas flagrant).
      Varoufakis essaie depuis quelque temps déjà de nous démontrer les bienfaits « d’encore plus d’Europe »
      Ce que Macron tente de faire de son côté.

      C’est parfaitement leur droit et il est plus que sûr qu’ils convaincront ceux déjà convaincus ….

      1. faut pas non plus sortir de chez rotechild ou d’université d’économie pour comprendre les ressorts de la crise en grèce et les épisodes de braquages successifs dont ce pays a fait l’objet…

        en revanche il faut être un vrai économiste pour tenter de comprendre la pratique économique du « ruissellement de bas en haut  » qui défie la loi de newton soi même…

        et puis varoufakis cherche peut être un boulot dans une banque !!

    2. Toubib, il n’y a que vous pour être surpris. Varoufakis n’a jamais caché son positionnement de centre droit et pro européen. Lors de la réunion sur le plan B il n’y était pas et c’est surtout Zoé Contantipoulou (plus ancrée à gauche) qui s’y est présentée pour la Grèce. ce qui lui a même valu d’être interviewée par Jean-Luc MELENCHON DANS SON 2MISSION :  » dans le prolongerment de son passage ne France

    3. Toubib, il n’y a que vous pour être surpris. Varoufakis n’a jamais caché son positionnement de centre droit et pro européen. Lors de la réunion sur le plan B il n’y était pas et c’est surtout Zoé Contantipoulou (plus ancrée à gauche) qui s’y est présentée pour la Grèce. ce qui lui a même valu d’être interviewée par Jean-Luc MELENCHON dans on émission : « pas vu a la télé ».

      https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwisyYPKnZvMAhXjBcAKHczdBvsQtwIIIzAB&url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D7HFhknKysSw&usg=AFQjCNFEDUoBabJbLi8A-jFajKTbcCjlaQ&sig2=_IqS-Pi-VgjwbgmeA6sbtQ&bvm=bv.119745492,d.ZGg

  17. Varoufakis devrait virer les gars qui lui traduisent les propos de Macron .

Les commentaires sont fermés.