10 millions d’euros pour Sarko, Chirac et Giscard


Enervant, n’est-ce-pas ?

Quelque 9,6 millions d’euros par an. C’est ce que coûte à l’Etat les trois anciens présidents de la république, selon une nouvelle évaluation du député PS René Dosière. « La réponse à ma question écrite au ministère de l’Intérieur sur le coût de la sécurité, longtemps attendue (pendant 17 mois!), permet d’ajuster les calculs que j’avais effectués le 27 janvier 2015 et qui s’élevaient à 6,2 millions », a écrit jeudi sur son blog ce scrutateur des dépenses de l’Etat. (lire la suite)

Il y a pire. Nicolas Sarkozy coute même plus cher que Chirac. Un million de plus par an, rien que cela.

Un gars qui sillonne le monde pour faire des conférences rémunérées par des Etats étrangers ou des institutions financières mérite-t-il un pareil soutien de l’Etat ?

 

36 réflexions sur “ 10 millions d’euros pour Sarko, Chirac et Giscard ”

  1. Oui, c’est très énervant. Va-t-il falloir voter pour un président, en fonction de son âge avancé, afin qu’il en coûte moins cher aux contribuables ? Parce que de telles sommes payées pour 3 individus, c’est énorme par ces temps de disette.
    Qui, en écrivant un tel accord en l’air, aurait parié sur la longévité de Giscard-d’Estaing ? Quant à Nicolas Sarkozy, adepte de « bénévolat » à 100 000 € de l’heure pour tenir ses conférences, c’est le même qui veut que les Rsaistes à 450€ par mois DONNENT, eux, 7 heures de leur temps libre à de quelconques associations. Mais, à part René Dosière, qui dénonce ce procédé ? Même pas le jeunes loups de la politique qui espèrent bien, un jour, en profiter.

  2. Et notre focalisation sur Sarkozy nous fait oublier qu’ils font tous partis du même cirque politique …
    Et pendant c temps sur la 2 hier soir, ce sont les vieux qui ont été présentés comme des hyperprivilegies…
    Et pendant ce temps la loi sante qu’on nous a vendu comme une meilleure prise en charge au travers du tiers payant generalié se révèle un véritable casse tête financier pour les patients qui sont les premières victimes du contrat d’accès au soin….et officialise une médecine à deux vitesses quand on n’a pas la chance d’avoir le choix d’un hôpital public, de la proximité ni même d’attendre….

    1. Sylvie
      Eh oui!!! je dois passer une IRM et à chaque contact soit d’un hosto soit d’un Cabinet, il y avait un dépassement d’honoraires assez important.
      Ben j’ai trouvé un hôpital « devenu privé » mais qui n’applique pas le dépassement d’honoraires. Certes, je ne l’ai que pour le mois de mai.
      Je peux faire face à ce dépassement, mais que deviendrait mon engagement pour le Service Public dans ces conditions ,

      1. Si le médecin qui pratique le dépassement d’honoraires n’a pas signé le CAS ( contrat d’accès au soin) la mutuelle ne rembourse plus de la même façon…..et certains malades se sont vu pour une même opération prise entièrement en charge il y a qq années ne plus être remboursés de la manière par leur mutuelle et parfois les montants sont importants …les patients sont confrontés à  » choisir » le médecin vertueux qui a signé ce CAS ….et parfois à faire des kilomètres pour le trouver au risque que la sécu ne rembourse pas le trajet ( s’ils ont besoin d’être transporté) si ça dépasse 150 km….autant dire que face à l’urgence de certaines pathologies des malades doivent être totalement désorientés et pris à la gorge….

        1. Sylvie
          Ma mutuelle prend tout en charge même les dépassements d’honoraires.
          J’habite très près de Paris et bien desservie. Donc pas de problème en ce qui me concerne.
          Mais par contre, les patients qui doivent faire des kilomètres pour avoir un service digne de ce nom, oui ça devient très compliqué

  3. c’est le prix à payer pour que ces mecs là ne stressent pas en donnant des leçons d’avenir aux français….

    libéraliser la pension réglementée d’un ex, ce serait d’un mauvais goût…

    maintenant si on mesure le niveau de pension au nombre de conneries émises dans leur vie, alors soyons clair, ils sont peu payés…

  4. patience, patience,
    le club des Ex, va s’enrichir en 2017 d’un 4èmè larron
    ça devrait amener le total à 13.000.000 et des scooters, pardon brouettes…

    évidement pour faire des éconocroques on pourrait arréter les soins palliatifs, mettre sarko en taule et réélire hollou…
    nan, j’déconne.

    1. « Juppé, remember les grèves de 1995  » .
      Ca devrait le calmer, sur en ce moment avec la rogne ambiante chez les citoyens .

    2. hélène

      j’espère que ça ne surprendra personne, c’est le programme de fillon balancé il y a plusieurs mois, à quelques nuances près

      ces mecs là ne sont plus dans la pensée, ils sont dans le réflexe, voire le tic nerveux….l’application d’un programme usé et recuit jusqu’à l’os qui a des effets délétères pratiques en ce moment même alors qu’il est appliqué par le PS de manière un peu plus délicate…mais l’effet à moyen terme sera le même. juppé veut juste accélérer la plongée en apnée de la France, c’est tout…

      il n’y a pas 3 mois, les médias annonçaient une reprise de croissance magnifique en 2016, le chiffre est revu tous les mois à la baisse et nous ne sommes qu’en avril…

      faudrait qu’il soit élu, qu’il accélère le mouvement pour faire de la France, un Portugal, une grèce ou une Espagne plus vite..

      c’est un ex condamné, il a donc toutes ses chances…

      1. C’est bien de rappeler régulièrement les réformes que chaque candidat souhaite faire.

        Du coup ceux qui votent choisiront d’après des critères de séduction ou pour la couleur de la cravate 😄

        1. hélène

          je suis tout à fait d’accord, rappeler sans cesse les effets des politiques actuelles, rappeler qui les inspirent pour notre plus grand détriment, et bien connaître les logiciels des cerveaux de chacun….logiciels de la même provenance quelle que soit la marque….

          et ceux qui ne choisiront pas, qu’est ce que tu en fais ?

          ceci étant puisque c’est le sujet du jour, il reste à réélire le même qu’aujourd’hui, ça fera un ex de moi à nourrir pour peau de balle….

      2. @ Stan
        Ils appliquent les uns après les autres le programme européen avec plus ou moins de rapidité ….Juppé est juste un bon élève qui veut finir en beauté …le meilleur de la classe.
        Le seul qui semble vouloir un changement est Melenchon

  5. Ce qui me crispe, c’est les flics qu’on mets comme garde du corps des ex . Franchement, kidnapper Giscard ou Chirac ( surtout lui, dans son état ), ce serait une sacrée perte de temps . Quand à Sarko, avec ses « conférences », il a les moyens de se les offrir .
    Pouah !

  6. « 10 millions d’euros pour Sarko, Chirac et Giscard »
    Une goutte d’eau par rapport aux 40 milliards filés à Gattaz and Co ..
    Les vrais combats sont ailleurs .

  7. Consolons nous! 9,6 millions ce n’est pas 10.
    N ‘oublions pas tous les autres parasites d’ ex sénateurs, ex députés, ex ministres, ex présidents de régions etc etc qui continuent d’ émarger au budget de l’ état, cela fait du nombre et surtout du chiffre. Je ne voudrais pas oublier tous les emplois fictifs pour placer les amis et amis des amis.
    Mais tout cela il y a longtemps que ça se passe et c’est un sujet qui revient régulièrement sans aucun changement.
    Qui voudrait assassiner un ex président français, ce serait donner de l’ importance à ce qui n’en a pas. Pourquoi une voiture, un chauffeur et un secrétaire, giscard étant à l’ académie il serait capable d’ écrire.
    Protéger chirac? à part de sa femme !!!
    Le sarko lui qui ose défier les voyous des banlieues ( avec 2 escadrons de CRS ) pourquoi une protection, ce sont des matons qui devraient le surveiller
    Et tout ce beau monde jurant que tout va bien, pour eux c’esr certain, pour le contribuable, aie aie aie le train arrière

  8. Pourquoi parlez vous du prochain président !
    Pourquoi faire des pronostiques? Ce sera celui pour qui vos  » chefs » vous diront de voter après de premier tour.

    1. sylvie

      l’UE ne dira rien elle fournit un salaire conséquent à un voyou de renommée internationale, président de la commission….et personne ne trouve ça bizarre nulle part, ce qui est en soi assez extravagant…

      alors comme disait chirac « à quoi bon s’emmerder »…

      1. @ Stan Finalement l’Europe paie  » un expert » ….qui mieux qu’un voyou pour savoir comment le systeme fonctionne et tout faire pour eviter de démasquer les vrais problèmes….pour mieux faire payer ceux qui n’y sont pour rien et qui croient à toutes leurs fadaises….
        Combien de temps allons nous encore nous laisser berner ?

  9. Trop fort ce PASCOT « Du goudron et des plumes » de mieux en mieux et après il faudrait aller voter… bien sûr!

    1. ouais d’accord ça ne donne pas envie de voter, mais faut aussi regarder qui il y a au bout de l’enveloppe qui va dans l’urne…

      faut se renseigner à minima quand on décide de choisir un candidat bordel…
      comme le dit ce monsieur, une minorité d’élus profitent du système ou sont des voyous, mais personne n’est obligé de les mettre là où ils sont…

      1. j’ai laissé passer l’émotion qui m’étreignait d’un coup et après réflexion je me suis dit que comme on ne sait jamais qui est le loustic qu’on va mettre en place, le mieux, est encore de s’abstenir au dessus de la fonction de maire ou de conseiller départemental…

  10. Hors sujet ( quoique ) . Gattaz fait un coup de chantage à l’UNEDIC si le gouvernement ne rétablit pas le texte initial de la loi « Travail  » .
    Valls à fait – un peu – la gueuele . Ce bon garçon aurait dût répondre  » OK ! Mais vous rendez, d’abord, les 40 milliards du CICE  » . Il y aurait de fortes chances pour que Gattaz en revienne à de meilleurs sentiments .

    1. Alain
      Je le pense aussi mis comme il n’en a pas le courage, il préfère se camper sur la loi-travail au détriment des salariés.
      Est-ce que ce mouvement qui s’amplifie au jour le jour les 200 musiciens sont venus jouer sur la Place et parait-il que c’était « frissonnant » donnent l’envie de continuer

    2. alainbobards

      Gattaz s’agite pour le CAC, c’est ce dernier qui fait plier les élus du gouvernements et leurs parasites de conseillers, trop de carrières à manquer s’ils se mettaient en travers de la route du medef…

  11. L ‘ UE ne peut rien dire, car elle détient le monopole de l’ escroquerie.
    Ses commissaires ne cotisent AUCUN centime pour leur retraite. Elle est pourtant importante.
    En juin 2009, c’était cela, imaginez en 2016 ?
    Les retraites des eurodéputés : 1400 euros par mois au bout de 5 ans, 2500 euros au bout de 10 ans
    « Un commissaire européen, un juge, un avocat général de la Cour de justice… n’acquittent aucune cotisation, contrairement au fonctionnaire européen lambda qui, lui, verse 10,9% de son traitement de base. Et, pour ce tarif zéro, les hauts fonctionnaires de l’Union bénéficient de luxueuses prestations détaillées (…) Ainsi, quand ils abandonnent leurs fonctions, les maîtres de l’Union peuvent toucher jusqu’à 70% d’un dernier traitement très confortable (21 260 euros mensuels en moyenne aujourd’hui). Et pour obtenir ce taux maximum, pas besoin de trimer quarante années et demie comme dans le privé en France, il suffit de tenir seize ans. Même un court passage reste avantageux. Ainsi, Jacques Barrot, vice-président de la Commission chargé des Transports, au terme de cinq ans de mandat, aura droit à une pension de 4 728,2 euros par mois ».

Les commentaires sont fermés.