Une « nuit debout » très courte


Nous voulions aller voir de près, sur place, à République. Ecouter des débats, observer ses échanges. Et comme c’était les vacances, nous pouvions y aller avec nos racailles même tard la nuit.

Nous avons été déçus. Et pour cause. Le jour même, des manifestations un peu partout en France, et jusque dans Paris, avaient généré de la tension avec les forces de l’ordre. Nuit Debout n’était pas là, ce jeudi-soir. Nous étions loin de ces messages de soutien et d’appel au dialogue que je reçois à domicile.

Arrivés vers minuit trente, ce jeudi 28 avril, nous passons facilement un barrage de CRS pour déboucher sur une place peu occupée mais fermée à chaque avenue par des compagnies casquées. Au centre, après un no man’s land de plusieurs dizaines de mètres, entre 150 ou 200 personnes sont rassemblées près de la statue, quasiment toutes debout, une sono étouffe le bruit des discussions. Les gens observent surtout. Au sud de la place, les CRS ont sortis les boucliers. Quelques manifestants visiblement amochés par l’alcool commencent à jeter des bouteilles en verre.

La tension est palpable.

 

Jeudi 28 avril 2016, Place de la République, Paris, minuit trente.

 

 

Une vingtaine de minutes après notre départ, les CRS ordonnent l’évacuation, puis évacuent la place.

Un piéton filme l’intervention. Au moins cinq manifestants arrêtés sont frappés alors qu’ils étaient menottés. La police n’est-elle pas payée, entraînée pour se maîtriser dans de pareilles situations ?

 

Dimanche, Nicolas Sarkozy livre une interview au JDD, sans intérêt, beaucoup de bêtises. L’homme passe encore à côté de son époque, d’une envie de dialogue.

 

30 réflexions sur “ Une « nuit debout » très courte ”

  1. Ah, les salauds de CRS qui vous ont frustré de votre petite kermesse familiale ! Halte à la dictature fasciste, bordel ! Hollande – Pinochet, même combat !

    Vive Mélenchon, vive la sixième République !

    (Et j’en encore grillé l’autre vieux machin, sur ce coup-là…)

      1. En effet. Mais vous remarquerez que ma petite pirouette a au moins eu ce mérite de couper la chique à tout le monde…

        1. non non, épisode intime du taulier à propos duquel il n’y a absolument rien à dire quand on ne fait pas dans la provoc…

            1. j’imagine que je suis au moins globalement aussi sérieux que vous

    1. Mister Mes Goux. arrêtez de vous taper sur la colonne ça rend sourd. Au fait, MLENCHON serait à 19% devant HOLLANDE et de mieux en mieux perçu dans la jeunesse. Vieux machin de droite…

    2. Ces affreux terroristes qui ne font rien qu’à enquiquiner nos braves CRS, en les obligeant à tapoter les crânes infâmes avec leurs petites matraques. Quitte à se faire mal-aimer par le peuple, ignorant leur sensibilité. C’est qu’ils en souffrent et souhaitaient le faire savoir, les chéris…

      1. Ciotti : « la révocation des élus, c’est la dictature » Bravo les « démocrates »… Vivement la mise en place de la 6e république qu’on rigole.

        1. calude

          faut que je te dise un truc. Je ne crois pas à la VIème république comme elle est expliquée.
          Pourquoi ?

          tu peux mettre toutes les constituantes en place que tu veux à la base, si tu ne travailles pas la dispersion au sommet, ça ne servira à rien.

          J’entends par dispersion au sommet, une sorte de grande réforme pour remuer toute la masse figée de la haute fonction publique celle qui regarde passer les générations de politiques.

          il faudrait organiser la précarité des situations au plus haut niveau, organiser les rotations comme les cadres de l’armée et dévérouiller les scléroses liées aux cooptation par écoles ou formations (j’écarte les copineries, il existe des copains qui peuvent être bons)…

          pour les poilitiques, je repique une bonne idée entendue dans un renvoi

          1° casier judiciaire pour se présenter devant l’électorat
          2° fini le cumul des mandats
          3° interdiction de passage entre public et privé par mise en place de clause de non concurrence, comme le privé ou remboursement des études si elles ont été payées par l’état…
          4° plus de congé arrangés ou de retour ad vitam dans les fonctions antérieures après un deuxième mandat par exemple…

          et pour élargir, prévoir des cellules de reclassement pour les élus qui viennent de la société civile….

          sinon, la Vème ne sera qu’une gigantesque « nuit debout » parlementaire de base…

          1. Stan : quel qu’elle soit présentée dans sa forme initiale, la constituante sera suivie d’une constitution à peaufiner. Ce qui compte c’est qu’elle le soit au bénéfice du peuple et non de quelques lobbys comme c’est actuellement le cas avec la 5e république. Les citoyens devraient (en principe) tout de même préférer changer pour une constitution lui offrant plus de garantie de démocratie, même si c’est encore à peaufiner, que de garder cette merde datant de 58, tellement « réadaptée au profit des bourgeois, que même le général de Gaule en serait devenu tout honteux. A moins d’être maso…
            Quant à la rotation des élus, l’interdiction de cumul et le casier judiciaire, c’est déjà prévu…

            http://www.humanite.fr/la-revocabilite-des-elus-est-elle-une-ambition-realisable-558120

  2. Juan : vous vous attendiez à quoi ? Quelques rares personnes voulant refaire le monde dont ils rêvent, d’ autres comme vous venant par curiosité se rendre compte de l’ ambiance réelle, une équipe de casseurs se réclamant de l’ extrème gauche, et quoi d’ autre?
    Ah, si, j ‘oubliais, des CRS obligés de passer les nuits à faire les cons plutôt que de rester chez eux ou à monter la garde pour protéger les citoyens, à bout de nerfs contre ces gens, ce gouvernement, ces conneries répétitives amenant des manifs permanentes etc etc….
    Il parait qu’ en France, tout va bien! C’est un menteur qui le dit.

  3. C’est l’avantage de « Nuit debout  » à la cambrousse : il y a une trentaine de personnes de tous ages qui discutent, quelques flics de la Municipale qui observent pénardement . Tout ça a un petit coté convivial et sympa . Bref, ça se passe plutôt bien
    Reste à savoir si ça fera avancer le schmilblick . On verra aux élections .

    1. Pour ceux qui riraient des « trente personnes « , je précise qu’il s’agit d’un bled de 4500 habitants, que ces trente ne sont pas toujours les mêmes – pas plus que les flics de la Municipale – et que donc, la proportion par rapport aux  » Nuit debout  » de la République et la population Parisienne et banlieusarde est à l’avantage de la cambrousse .

      1. Oui, mais ça débouche sur quoi, ces discussions entre tren,te personnes- et qui, en plus, nous dites-vous, ne sont pas toujours les mêmes ?

        1. tout de suite des objectifs…

          c’est quand même mieux de discuter face à face, sur une place, devant une bonne bière, que de touiter, faceboquer ou balourder du SMS en rafale derrière un écran

        2. @Elie
          Est-ce que ça vous arrive de lire jusqu’au bout les commentaires ? J’ai indiqué, dans mon premier commentaire, qu’on verrait si ces rencontres auront un impact sur les élections .
          Ce ne sont pas toujours les mêmes parce que, le croiriez-vous, certains viennent un soir, puis reviennent deux ou trois soirs après, parce qu’ils ont des obligations familiales , associatives, voire même syndicales ou municipales . Ca s’appelle la démocratie et la liberté d’expression, vous savez, ce truc pour lequel il y a eut de des défilés après l’ attentat de « Charlie » .

            1. ARIE

              il peut être dense, mais elle n’ira pas plus loin que celles de nuit debout, parce que les solutions pour réindustrialiser sont simples

              – taux d’IS à 10% – impôts sur licences, brevets, marques gratos
              – SMIC à 5 €
              – contrat de travail à 0
              – retrait complet des charges sociales
              – fin des RSA, chômage et autres prestations sociales.

              avec ces solutions, il faudrait mettre en place des quotas d’immigrations d’entreprises et autres filiales et veiller à ne pas trop dégarnir le reste du monde….

              sinon, va falloir explorer des interdits comme une monnaie commune, voire retour au franc, départ de l’UE, ou taxe intérieure à l’import..;….. pouah….

            2. @Elie
              La quasi totalité des intervenants ont contribué à désindustrialiser le pays .
              Si vous aimez le comique de répétition, pourquoi pas .

        3. Rassurez-vous herr doctor, il reste aussi des jeunes neuneus qui s’inscrivent encore au PS en croyant pouvoir ramener ce parti à gauche. Les cons !

  4. 1er Mai en France: conflit de générations ?
    https://vid.me/643X

    1er Mai en Allemagne: quand les discours (ici H.Maas, ministre de la justice) en faveur de l’invasion ne passent plus…

  5. Rendons à césar: En primo, c’est bien le gouvernement grec qui a créé sa dette.
    Le grand coupable en secondo est l’ ue qui accepte d’aider les grecs ( plusieurs fois de suite) en prétant de l’ argent, lui même emprunté, ce qui double les intérêts, et mieux,accepte au nom des contribuables ( encore) de restructurer leurs dettes.
    Tertio : Tous les dirigeants un peu sensés savaient pertinemment que la Grèce ne pourrait jamais apurer sa dette.
    Actuellement, elle augmente sa dette tout en augmentant la dette des autres membres de l’ UE tout en enrichissant de dizaines de milliards de plus les spéculateurs mondiaux par effets des intérêts.
    Tout cela est  » toléré  » car la Grèce servait ( surtout pour les USA ) de tampon entre l’ ue et la russie.
    Qu’ en est-il actuellement : La Grèce est la passoire de l’ UE, aidée en cela par la Turquie, aidée elle ussi par des milliards d’ euros gracieusement donnés par ceux qui ont décidé de laisser l’ immigration illégale et incontrolée envahir leurs pays

Les commentaires sont fermés.