La rage, simplement


Ils peuvent couiner, rager, s’effarer.

A droite, au gouvernement, chez ses (rares) supporteurs, ils n’ont pas l’air de saisir l’écœurement. Des exemples ?

Le journaliste Apathie caricaturant la CGT.

La veut étendre le mouvement aux centrales nucléaires et à l’électricité. Prochaine étape, la guerre civile? L’appel aux armes?

Apathie découvre la grève. On frémit de savoir où le garçon aurait été en 1936.

Bruno Roger-Petit fustige Mélenchon qui accusa ses contradicteurs Pujadas et Saint-Cricq d’être, l’un de droite, l’autre socialiste. Qui peut croire pourtant que ces journalistes, comme d’autres, sont des observateurs/commentateurs neutres de l’actualité ? Nulle offense, c’est juste un constat.

L’analyse de BRP est juste, Mélenchon a démonté ses contradicteurs. Mais son inquiétude est illégitime. La liberté de la presse est-elle plus menacée par la grève d’une journée à cause de la CGT ou par la propagande néo-lib, complaisante et quotidienne des mêmes journaux ?

Bref.

Il y a de l’inquiétude et de l’incompréhension, au-delà des désaccords, qui pourraient surprendre.

C’est triste.

 

greve

77 réflexions sur “ La rage, simplement ”

  1. saleté de clavier

    je pars faire la fête des voisins,

    au programme : apéro, vins fins et digestifs entre deux plats…

    je trinquerai en pensant à celles et ceux d’ici et plus particulièrement à la santé d’aurore…

    1. Putain, la fête des voisins ! Je crois que je préférerais encore aller me faire arracher une dent sans anesthésie, tiens !

      1. dites plutôt qu’il n’y a pas un qui veut vous inviter à sa table, et c’est cohérent…

        c’est assez rare un mec qui se fait jeter de partout et qui s’en vante…

        1. Stanislas, je vous le dis solennellement : vous êtes un con.

          (J’ai failli prendre un quart d’heure de mon temps pour vous expliquer ce que je trouvais de pitoyable dans cette « fête des voisins ». Mais il m’a semblé que ce serait du temps perdu. Donc, voici : vous êtes un con.)

          1. c’est tout à fait exact : je suis un con mais je suis un prolo alors que vous êtes un seigneur dans le domaine…

            gardez votre quart d’heure pour chercher à remplir votre trou de serrure de blog.

              1. Bien vu Stan. Moi qui croyais que Goux était un intelligent refoulé. Perso, j’ai même connu un rival « don Juan » et éjaculateur précoce, qui avait surtout la chance d’avoir une belle voiture et un papa banquier…

                1. claudecarron

                  je l’ai déjà dit, j’ai ma dose de reconnaissance suffisante dans ma vie , Je choisis moi même ceux en qui je pense pouvoir placer ma confiance, et j’assume mes erreurs de choix…

                  en ce qui concerne GOUX, en revanche, je serais assez ouvert s’il s’agissait de me donner des conseils sur la manière de rédiger ou équivalent, parce que je lui reconnais cette compétence …..vois tu..

                  qu’est ce que j’en ai à foutre de ce qu’il pense de la fête des voisins ? d’autant qu’il n’y avait que des copains. Mes voisins étaient ailleurs…

                  hihihihi..

                  tout ça pour te dire que ça n’a pas d’importance et je ne lui en veux même pas… mais s’il est cohérent, qu’il laisse le con que je suis, là ou il est…

                  1. d’une manière générale, si le but affiché par un individu est d’élever un autre du caniveau vers le bord du trottoir, c’est assez rare que ça marche en lui mettant des coups de savates dans la gueule pour commencer…

                    c’est juste pour illustrer mon propos

  2. oui la propagande va bon train…prise d otage, radicalisation, violence, minorité …etc etc
    Il était temps de ne plus se laisser faire et la CGT l’a fait !

  3. Mélenchon présente un intérêt pour un politique, celui d’être agréable à écouter, il explique, il démontre, fait preuve de culture..

    j’ai lu le programme qu’a balancé récemment claudecarron..pas d’accord sur tout mais des idées très intéressantes dont nombre peuvent être mises en œuvre…

    claudecarron as tu quelque chose sur une position récente par rapport à l’Europe ?

    1. AU NIVEAU DE L’EUROPE : POUR L’INSTANT NOUS EN SOMMES AUX RÉUNIONS EN VUE DU PLAN B
      Réunions réunissant des parlementaires, des universitaires, des syndicats, des associatifs, et des politiques de 25 pays. Ça a commencé à Paris le 23 et 24 janvier 2016, puis Madrid en février, ensuite en Allemagne cet été, puis Rome ensuite. Tout va dépendre aussi du résultat des élections françaises. Si MELENCHON l’emporte, ledit plan n’en aurait que plus de force, évidemment.

  4. Soyons sérieux, pour une fois cela changera.
    Tout va mal, pourtant les commerces sont pleins, les grandes surfaces travaillent à tour de bras, les voitures se vendent, les salles de spectacles, les restaurants, les bistrots sont satisfait,alors??
    Un gouvernement tente de modifier un code du travail dépassé, arriéré, ne suivant plus le mode de vie, le progrés, l ‘ invasion de la robotique, des ordinateurs, des moyens de communication etc, mais ce gouvernement ose proposer que des accords d’ entreprises passent éventuellement avant les accords de branches….
    Là est le problème. Vouloir enlever à un syndicat moribond, vivant grace aux subventions de l ‘ état car en manque d’ adhérents, le peu de crédibilité qui lui reste, et le résultat est la situation actuelle.
    Pas d’ autre article mis en cause, aucune allusion au licenciement, au travail précaire, au perte de salaire, rien….. des ouvriers pourraient décider librement de leur avenir dans leur entreprise, scandale.
    La loi est en discussion au parlement, j ‘espére qu’ elle passera,qui connait mieux l ‘entreprise que celui qui y travaille, souvent depuis des dizaines d ‘années. Aucune entreprise n ‘est pareille, n ‘a les mêmes contraintes, les mêmes productions. Un accord de branche est général pour un pays et décidé par des gens élus suite à des magouilles inter sections. Supprimez la 1/2 heure payée pour le vote des délégués, et nous constaterons le pouvoir des syndicats.
    Dire qu’ il existe encore des gens pensant que le présent peut reculer, des gens osant déclarer que le blocage d ‘un pays se fait pour le bien des travailleurs, des gens prenant en otage un pays pour vouloir garder la main mise sur le destin de millions de gens, gens qu’ ils sont sensé défendre..

    1. Pourquoi voter FN l’ancien….puisque tout est merveilleux avec le PS…et que la cgt met des bâtons dans les roues de ce monde fantastique !!!!!

          1. Sylvie : sans doute, mais alors, ça ne peut qu’être involontaire de sa part. Lancien : c’est beau comme l’antique… On s’en ferait un cosy ou une baratte à beurre.

      1. Qu’ attendre d’ intelligent de la part des 2 cocos? Impossible n ‘est pas français dit le proverbe, il ne connaissait pas encore les communistes, plus con tu crèves.
        Deménagez en russie, vos verrez si vous pouvez bloquer un pays.
        Forcément, faire comprendre à 2 grévistes professionnels les difficultés d ‘ un travailleur est impossible.
        Nous sommes 7 millions à vote FN, 7 millions refusant de voir leur patrie envahie.
        7 millions à refuser le retour des assassins, de leurs maitresses et de leurs marmailles nées de pères inconnus, apatrides, ignares mais islamisées. Ce qui n ’empèche pas de dire que nous vivons dans un beau pays…. avec un gouvernement nul et composé d ‘ apprentis .

            1. Le parasite : je n’ai jamais douté de l ’empressement des dockers pour les grèves. Après évidemment, ils pleurent que le port est déserté par les armateurs. Dis, parasite, la cgt est friquée pour distribuer tous ces gilets. On peut aussi remarquer que ces cocos brandissent plus facilement un drapeau rouge qu’ un drapeau tricolore, mais bon traitre ne saurait mentir, les gènes parlent.

              1. Change de disque la denrée décérébrée lepeniste, ça devient rengaine et inadapté. 74% des français sont contre cette loi. Tiens-toi au courant. Et la mère Lepen est pour, bien sûr et va même consoler les pauvres petits CRS pas les manifestants qui souffrent) qui se font parfois conspuer par des manifestants pourtant en majorité pacifiques. Les CRS sont comme toi, ils ont choisi de mauvais maîtres et ça se paie au prix fort quand le peuple réclame des comptes.

  5. Il faut comprendre les vraies motivations de la CGT contre cet article 2 du Code du Travail, :

    – la CGT est en perte massive d’adhérents, et risque d’être dépassée par la CFDT en nombre d’adhérents;

    -l’article 2 permet aux entreprises de déroger aux accords de branche si 50 % des syndicalistes y sont favorables ( si un accord leur semble défavorable, on voit mal pourquoi ils le signeraient);

    -il privilégie donc au niveau de l’entreprise, la culture de la négociation et du réformisme, aux dépens de la culture de l’affrontement qui est celle de la CGT.

    Dans cette affaire, la CGT joue sa dernière carte, et il me semble qu’elle a déjà perdu la partie : même si ce gouvernement avait la faiblesse de retirer cette loi El Khomri, elle reviendra en force (et beaucoup plus musclée) en 2017, lorsque Sarkozy ou Juoppé ou Le Maire ou Fillon sera président; et, cette fois, la CGT ne pourra rien faire.

    1. Je dirais même plus herr doctor : La CGT veut racheter la cabine téléphonique où feu le MDC faisait ses réunions et où vous aviez votre rond de serviette. On voit bien bien que ce syndicat est à bout de souffle, hein ? Comme disait Sarko il n’y a pas si longtemps devant un parterre de patrons hilares: « Maintenant , quand il y a une manif on n’entends plus personne…  » Et ça ne fait que de commencer. Il y en a au moins pour trois semaines minimum.

      1. Amusez-vous bien; et on verra ce qu’il en sera du Code du Travail après les élections de 2017. Mais l’important, c’est de bien s’amuser.

    2. @Elie
      Si vous connaissiez un peu mieux le syndicalisme, vous sauriez que l’article 2, c’est l’enterrement des conventions collectives d’entreprises .
      Quand à la négociation au niveau de la boite, visiblement, vous n’en avez jamais menée, sinon, vous sauriez que, même avec le code du travail actuel et les CCT, le salarié est, trop souvent, le dindon de la farce , a cause du fameux lien de subordination . Y a des exemples récents .
      Quand à l’extrapolation « 2017 », vous devriez vous rappeler Juppé, Chirac et 1995 .

  6. Exactement cher carabin. Nous verrons et j’en ris encore de voir les anti MELENCHON se morfondre en le voyant progresser. Tenez, prenons cet abruti de Langlet soi-disant « spécialiste en économie », il en a même perdu (lui aussi) ses moyens en insultant par le biais d’Evo MORALES, le président de la BOLIVIE, qu’il a même osé diffamer en direct sans vérifier la véracité de ses sources (il aurait dû lire le Figaro ou Paris-Match), résultat : il doit des excuses publiques.. Très drôle ! Oui, j’ai hâte de voir la suite, ça promet d’être grandiose…

  7. – L’article 2 du projet de loi travail, qui consacre la primauté de l’accord d’entreprise en matière d’aménagement du temps de travail, cristallise la colère des opposants, qui craignent une course au moins-disant social.
    Il y a les conventions colectives pour chaque branches d ‘activité.
    Puis viennent les accords d’ entreprises, discuté entre patron et délégués syndicaux. Si les accords sont impossibles, la nouvelle loi permettrait de faire un référendum parmis les ouvriers.
    C’est cela que la cgt refuse car il devient difficile de pousser à la grève des ouvriers acceptant d ‘autres conditions de travail.
    Il y aurait toujours des délégués, du personnel ou syndicaux, mais les travailleurs pourraient donner leurs avis sur leur avenir.
    C’est cela que les arriérés de la cgt refusent.
    Quoi, des ouvriers donnant leurs avis et ne suivant plus comme des moutons.

    1. ce n’est pas vraiment cela le sujet: c’est le primat de l’accord local (ie d’entreprises) sur l’accord de branche.

      1. Juan. Les accords de branche se discutent au niveau national.
        Nous savons tous que ces accords ne correspondent pas à toutes les entreprises dépendantes de ces conventions. L’ exemple des 35 heures est flagrant. Il parait évident que des accords au sein de l ‘ entreprise, tenant compte de la réalité du moment, des commandes, des moyens de fabrication, du temps de travail, etc, seraient plus à même de gérer des situations. Nous serons oblgé d ‘ y venir car le pays crève sous des conventions datant du siècle dernier, ne tenant pas compte de la mondialisation, des moyens de communication et de transport.
        Vous discutez en direct avec des gens dans les pays les plus éloignés, les commandes de matières premières se passent en quelques secondes, des livraisons venant du bout du monde sont sur les étals le lendemain. C’est cela la réalité. La nier ne fait que reculer, 10 millions de gens sans emplois malgré tous les fameux plans de relance, les milliards d ‘aides pour le sauvetage d ‘entreprises sans avenir car ne s ‘étant pas adaptés au progrés, des syndicats luttant pour leurs prérogatives sans se soucier de la réalité.
        Demain, la facture sera à payer, le code très peu ou pas changé et l ‘ on discutera d ‘ un nouveau plan d ‘aide à l ‘ emploi, emploi qui n ‘existe pas…. des gens pavoiseront, des milliers se prépareront au chomage.

        1. LANCIEN

          ce que tu écris me rappelle l’esprit des gérants de salles de marché depuis quelques mois à propos de la chine..

          alors que ce pays a choisi le tout export pour choix économique, il se trouve aujourd’hui en difficulté avec des bulles financières gigantesques

          ce que propose tout le beau monde financier donc, c’est que la chine organise et développe son marché intérieur..(et ce n’est pas une blague)

          dans le même temps , en europe, tout le beau monde qui crie « à la compétitivité » ………à l’export …

          tous ces gus n’en sont pas à une contradiction près….

          Alors donc pour réussir ici ce qui est préconisé ailleurs (le marché intérieur) , la solution résiderait dans un marketing juridique de travail individualisé, pour soi disant, réussir à s’adapter au marché très court terme (de l’extérieur), pour retrouver un emploi qui fout le camp de toute manière ailleurs, puisqu’il est totalement impossible de lutter en occident contre une asymétrie de coût de l’heure qui va de 1 à 7..

          ce n’est pas une notion de modernité qui est en jeu, mais bel et bien une tentative de mise en place d’économie quantique qui consisterait à vouloir contracter le temps humain à celui de la finance et des intérêt du capital et de la rente.
          Le plus drôle est qu’il est démontré régulièrement que la flexibilité du travail est contre productive, sauf pour les ensembles extra territoriaux.., sauf peut être en finissant par truander les statistiques du chômage à l’anglo saxonne..

          autant dire que c’est peine perdue, à une époque où un PC vont prendre du pognon à la micro seconde…

          on est bien dans un monde de déconneurs,

            1. @Stan
              Pourquoi te fatiguer à discuter avec un gars qui ne s’est pas encore aperçu que les 35 heures étaient annualisées et que donc, dans bon nombre d’entreprises, les employeurs jouaient sur le temps de travail en fonction du carnet de commandes .

              1. Au fait, le dénommé Lancien se fourre le doigt dans l’oeil en ce qui concerne les conventions collectives : à la base, il y a le Code du Travail puis, les conventions collectives de branches et, ensuite, les conventions collectives d’entreprises . Les deux dernières citées ne peuvent être moins favorables que le Code du Travail ( encore que…il y a des cas peu connus mais réels ) . C’est en fonction de ces CCT que sont négociés des accords d’entreprise . Dans les PME, à défaut d’une CCT d’entreprise – et lorsqu’il y a une représentation syndicale – les accords ne peuvent être inférieurs à la CCT de branche . Sauf que, dans ce cas, les salariés sont sans appuis face au patron qui sait très bien jouer du lien de subordination
                L’article 2 de la loi El Khomery porte, en creux, l’enterrement des CCT, qu’elles fussent de branche ou d’entreprise

                1. Pourtant il avait mis les petits plats dans les grands pour essayer de donner le change et faire croire qu’il avait quelques connaissances dans le domaine. pas de bol. Fallait-il aussi, qu’il aille quérir ses infos dans un tract lepéniste ?

                2. Le code du travail regroupe toutes les lois du travail pour l ‘ensemble du pays.
                  Les conventions collectives: regroupent les règles, salaire mini, sécurité et base de contrat de travail. Ces conventions serviront de base aux branches s’ y rattachant.
                  Les branches: regroupent les professions de mêmes natures,
                  Puis il y a les accords d ‘entreprise. Les accords ne peuvent être plus petit que les clauses de la convention collective de la branche, mais être plus soumis au carnet de commande.
                  Les conventions collectives d’ entreprises n ‘existent que pour les boites disposant de plusieurs succursales. Ce qui n ’empèche pas d’ y placer des clauses différentes pour des régions différentes.
                  La loi El komri ne remet pas en cause la convention collective de la branche. Elle remet en cause la manière de signer des accords d’ entreprise. Il est vrai qu’ elle remet en cause la crédibilité des syndicats au niveau entreprise ( pour l ‘ instant). Mais des syndicats sans adhérent et ne survivant que par des subventions de l ‘ état sont ils crédibles?

                  1. Laisses tomber Wikipédia, lis le texte de la loi »Travail » , fais fonctionner tes neurones et tu verras qu’avec ce texte, les CCT sont remises en cause et gravement .

              2. alainbobards

                je ne fais que relever l’absurdité de ce qu’on peut entendre de groupes de pouvoir politiques, financiers qui nous serinent tout et son contraire, sans rire…

              3. les mêmes rabachages et incantations.
                Malheureusement il n’y a plus de carnet de commande. Avec 10 millions de personnes sans emplois et 2à 3 millions en intérim, jouer avec le carnet de commande est risible .
                Et l’ autre comique se voulant donneur de leçons, avec ses 120 ouvriers( hi hi hi )mais incapabled’utiliser un clavier sans l’ insulter!
                Je me demande si un jour vous avez mis les pieds dans une usine.
                Des usines sérieuses où les directeurs sont assisté de DRH, obéissant aux lois, discutant avec les délégués car les grèves coûtent chères aux actionnaires mais en premier à l ‘ ouvrier. Jamais un salaire perdu en grève n ‘est rattrapé. De bons ouvriers sont la fortune de l ‘entreprise c’est pour cela que les réunions doivent être sérieuses.
                Le travail hebdomadaire est de 35 h / semaine, inutile de raconter des bobards. Je parle du privé, des travailleurs du privé. Après ce sont les accords d ‘entreprise qui sont entrées en jeu. Posez vous la question de savoir pourquoi les gens ne sont pas ( ou plus ) syndiquées).
                Vous êtes obnubilé par votre petit cul et petit égo, à force de vous coller des plumes dans le cul vous devriez vous envoler, vous ne aites que ramper bloqué par votre  » moi je « .

                1. @Lancien
                  Non seulement, tu es grossier, mais en plus, tu ne sais pas de quoi tu parles : le temps de travail est de 1609 heure annuelles, ce depuis qu’Aubry- la « dame de trente cinq heures  » – a cédé à la demande du MEDEF qui réclamait cette annualisation , ce qui permet aux boites privées de se servir de cette annualisation en fonction du carnet de commande : exemple, carnet de commandes creux, la période étant creuse elle même, le temps de travail sera de 30 heures hebdo . La période étant plus porteuse et les carnets de commandes étant plus pleins, le temps de travail sera porté à 40 heures hebdo . L’essentiel étant qu’à la fin de l’exercice, le temps de travail n’éxcède pas ces 1609 heures .

                  1. Et, Dieu merci, il y a encore des boites qui ont des carnets de commandes pas trop mal portants .

                  2. alainbobards

                    à mon tour de te dire de laisser tomber, peut être un peu de jalousie, va savoir…

                  3. Le principal étant évidemment que toi tu sais!
                    Désolé, mais la durée légale du travail est de 35 heures par semaine.
                    Que cela soit annualisé ou non.
                    Des accords d’ entreprises, suivant le carnet de commande permettent de cumuler des jours de récupérations ( autres que RTT). L’entreprise ne rémunère pas les heures sup. Ces heures ( avec %) seront prisent par 1/2 journée en période de baisse de carnet, donc de chomage partiel. Il faut aussi savoir que rien n ‘oblige de travailler plus ou moins de 1609h/ an. La durée légale du travail n’a rien à voir avec la durée effectuée réellement.
                    En effet, tu n ‘as jamais mis les pieds dans une usine. Il est inutile de menacer les ouvriers; il suffit de pistonner un peu les délégués abusant de leur fonction. J’ai des noms.

                    1. Encore’ une fois, laisses tomber Wikipédia, vas dans une PME de production et tu verras qu’on y joue, sans problème, sur le temps de travail en fonction des carnets de commandes, surtout dans les boites qui sont en mesure d’anticiper .

  8. Tiens, au fait, puisqu’on parle du guignol bolivien, je trouve qu’on n’entend plus beaucoup Mélenchon exprimer son admiration pour Chavez et son successeur, à l’heure où les Vénézuéliens sont obligés de fouiller dans les poubelles pour bouffer, malgré la rente pétrolière de ce malheureux pays.

    Mais je suppose que ce doit être entièrement de la faute de la CIA, voire des sionistes qui, comme chacun le sait à gauche, sont partout…

    1. Ah bon ? La CIA ne serait pas un gag inventé par les réalisateurs de Hollywood et aurait donc bien servi dans la prise de pouvoir par les armes, du général Pinochet en renversant le régime démocratiquement élu de SALVADOR Aliende en 1973? Tout le monde sait que les nord américains sont pacifiques et n’envahissent jamais un autre pays pour lui piquer ses richesses naturelles, comme ils ne souhaitent pas non plus nous asservir par le biais du TAFTA, allons….

      https://chavezhugo.wordpress.com/

      1. @Claude
        Tu perds ton temps à discuter avec un type qui ne s’est pas aperçu que Chavez, comme Maduro, Lulla et Roussef au Brésil, étaient élus démocratiquement, que Chavez a subi deux coups d’états de la droite et a été sauvé par ces gens qui, selon ce même gus, font les poubelles mais remercient Chavez d’avoir développé l’éducation dans le pays .

        1. Oui, Alain, mais que veux-tu, les enfants désœuvrés n’ayant pu échapper au bourrage de crâne de l’instruction politique aseptisé façon neuneu via TF1, m’ont toujours tracassé, voir amusé… alors je prends une brindille et j’asticote, histoire de voir comment ça bouge. Je trouve ça très révélateur et ça renseigne bien sur le pourquoi on en est arrivé à cette chienlit politique après 30 ans de débilité entretenue. Lepen caracole dans les sondages et Juppé ou Sarko espèrent revenir tandis que Hollande crois bien faire en s’enferrant dans la connerie ? Tu m’étonnes…

  9. pour en revenir à mélenchon, j’ai suivi les 20 premières minutes de l’émission, non pas pour écouter un quelconque débat politique souvent stérile mais pour regarder comment le journaliste de télé allait attaquer le morceau.

    je n’ai pas été déçu, autant un gus comme pujadas est capable d’avaler des couleuvres grosses comme la cuisse d’un rugbyman pour ne pas être désobligeant, quand il s’agit d’un politique officiel de même croyance, autant il fait le teckel à poil dur hargneux, coupant les réponses pour déstabiliser , quand il s’agit de causes adverses à la sienne…

    mais bon, c’est quand même plus facile intellectuellement d’être dans l’air du temps que de se creuser à poser des questions idiotes pour remettre en cause un modèle qui va nettement dans le mur puisque même le FMI schizophrène qui applique des solutions de résolution dont il sait parfaitement qu’elles sont délétères pour les contrées où elles sont appliquées…

    1. Oui Stan, je m’étais aussi souvent fait la remarque. J’avais même envisagé de faire un montage pour mettre celà en évidence. Par exemple en séparant le playmobil (ou un (ou une autre) des larbins plumitifs du système) et le ou les placer de façon à ce qu’ils interviewent alternativement, Melenchon, voir un ou une politicienne de droite (député ou sénateur, voir haut fonctionnaire) sur tel ou tel sujet. Mais je ne suis pas assez doué dans le domaine, pour m’y atteler. Un copain du PG devait me faire ça, mais il manque malheureusement de temps en ce moment. Il a donc retenu l’idée.

      1. D’ailleurs, je me suis livré à un petit exercice de vérification, pour voir comment MELENCHON était ostracisé par les journalistes. En allant sur Google, j’ai tapé : Journaliste attaquant MELENCHON (et non l’inverse)

        Réponse inversée. Il est impossible, selon le système GOOGLE (récupérant les titres des journaux, que ce soit les journalistes qui attaquent MELENCHON).

        https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=journaliste+attaquant+melenchon

  10. j’ai trouvé ça par hasard dans un commentaire d’un pseudo. Il a mis en graphique le décompte mensuel d’avril 2016 du chômage sur agoravox

    je voulais en faire profiter ceux que ça intéresse, ça parle bien ..

        1. straine 26 mai 15:06

          c’est ce pseudo qui l’a réalisé. Je ne suis pas inscrit pour les commentaires, s’il se reconnait ici par le plus grand des hasards, qu’il en soit remercié

    1. @ Stan La précarité permet à nos « démocraties » d’organiser une forme de roulement….tout le monde doit connaitre le chômage…et libérer sa place…et surtout finir par l’accepter comme une fatalité des temps modernes !
      Je dirais bien ce que je pense des recommandations de ces « grands penseurs  » de l’UE….mais cela serait grossier !

        1. D’autant que le dernier paragraphe de l’excellent lien fourni par Stan, sur la Commission européenne, est on ne peut plus explicite en ce sens

  11. En tout cas, les derniers remparts des salariés (que cela plaise ou non aux bien-pensants) c’est la CGT, FO et Sud.

    Comment ne pas soutenir ces syndicats ?

    Impossible, à moins d’être des fieffés égoïstes.

Les commentaires sont fermés.