logo-blog-8

Ce que Daniel Cohn-Bendit n’a pas compris


Daniel Cohn-Bendit est ravi qu’il y ait une primaire organisée au Parti socialiste, mais enrage de la non-participation de Mélenchon.

Dimanche sur un plateau, le voici qui accuse:

« Moi, je dis à Mélenchon : toi qui es persuadé que tu peux devenir président de la République, ben vas-y mon pote ! Va à la primaire ! Tu vas écraser Hollande, tu vas écraser Montebourg ! T’es tellement grand, t’es tellement fort ! Et donc tu seras le candidat unique de la gauche. Tu auras une chance de devenir président. (Mais) il sait qu’il n’est pas aussi grand, pas aussi fort, que c’est une poule mouillée ! Mélenchon aujourd’hui, le seul rêve qu’il a, c’est de faire mieux que Hollande. La droite est à 65% en France ? Ça fait rien. J’ai fait 1% de plus que Hollande ! C’est ça, le niveau politique du débat en France ? Eh bien, dans ce cas-là, la droite va passer et vous allez voir ce que vous allez voir. »

Si Hollande se présente face à Mélenchon, la disqualification de l’un comme de l’autre au second tour de l’élection présidentielle est possible. DCB imagine que l’un comme l’autre, mais surtout l’actuel président, sont des candidatures de rassemblement à gauche.

C’est son erreur. Hollande n’est pas une candidature de rassemblement à gauche. Et une victoire de Hollande à la primaire n’y changera pas grand chose. Autrement dit, Hollande peut gagner la primaire, cela n’en fera pas pour autant un candidat mobilisateur contre la droite au scrutin présidentiel.

La raison est simple, et double: primo, cette campagne se fera non pas contre un monarque à déloger (l’antisarkozysme en 2012), mais sur les ruines d’un mauvais bilan à défendre. Qui peut penser que celles et ceux qui auront fait campagne contre ce bilan se rangeront ensuite sagement derrière et livreront sagement des arguments pro-Hollande ensuite. « Oui je sais ma bonne dame, on s’est fait avoir une fois mais là c’est différent, Hollande a gagné une primaire contre Mélenchon »… 

Secundo, DCB ne semble visiblement pas comprendre cette autre hypothèse. Une hypothèse qui a pourtant déjà été « validée » aux précédents scrutins intermédiaires: une large fraction de la gauche vote désormais … avec ses pieds, c’est-à-dire qu’elle s’abstient. L’épouvantail d’un retour de la droite au pouvoir (dans un duel face à Le Pen au second tour) n’effraye plus. Même le « Front républicain » ne fonctionne plus.

Bien sûr, tous les candidats de droite durcissent leurs postures pour les prochaines primaires. C’est une cascade de surenchères en tous genres. Et la campagne présidentielle qui suivra conduira aussi les candidats, à gauche comme à droite, à caricaturer leurs positions. On connait cette chanson.

Mais dans les faits, une large fraction de l’électorat de gauche ne peut plus se reconnaître dans un candidat à qui l’on reproche non pas d’avoir échoué, mais ne n’avoir pas essayé.

Tourner le dos à son programme a des effets autrement plus dévastateur qu’un simple échec. C’est un désastre au long cours qu’une primaire éclair ne changera pas.

 

67 réflexions sur “ Ce que Daniel Cohn-Bendit n’a pas compris ”

  1. Ben oui le niveau du débat est ainsi….mais il est un peu hypocrite….imagine t il sincèrement que Melenchon puisse participer à ce qui ressemble à un remake de mascarade…
    DCB ferait bien plutôt de nous expliquer pourquoi l’ Europe ne suscite plus d’espoir…Pourquoi elle met en péril nos modèles démocratiques prêts à ce replier sur eux mêmes…

  2. Pauvre DCB , complétement hors sol , il ne comprend même pas que le tandem d’enfer Hollande-Valls a fait pire à droite que Sarko !
    Ce n’est donc pas Mélenchon qui devrait participer à la primaire  » socialiste » , c’est Hollande qui devrait plutôt faire celle de décembre avec les Juppé , Sarko , Fillon and Co !
    DCB est un ( euro-béat)³ , pour lui , un Juppé ou un Hollande sera toujours préférable à un Mélenchon , même si cette Europe est anti-sociale .
    Et les médias l’adorent , pour ça .

    1. l’Arsène,

      Les media aiment l’euro et pas les manifestants ces CGtistes casseurs d’ambiance: le cirque d’abord pour le pain on verra après

      DCB aussi aime l’euro et le foot
      et adopte le macho-style de raisonnement des supporters pSG et leur vocabulaire.
      j’appele Cazeneuve.

      ah, oui EELV refuse de participer à la mascarade

  3. « Ce président sera jugé sévèrement par l’histoire, tant sa politique s’est écartée des thèmes de sa campagne et a finalement perdu en cohérence. Il avait promis de taxer les hauts revenus, pour faire ensuite machine arrière; il s’était donné pour objectif d’arriver à 0% de déficit, ce qui l’a amené à organiser une purge d’austérité absurde. Puis, après avoir cassé la demande il mène une politique de l’offre, ce qui n’a pas de sens à soi tout seul. Abaisser les cotisations sociales sur les bas revenus n’est pas idiot, mais si pour financer cette mesure vous augmentez les impôts et que vous étouffez la demande, cela ne sert à rien. La bonne politique aurait été de baisser les charges, de laisser filer transitoirement les déficits publics, et de combler ceux-ci par la suite grâce à la croissance de l’emploi que vous auriez engendrée »

    Daniel Cohen, économiste plutôt libéral

    1. Merci Elie de nous apporter votre aide par ce commentaire.
      Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues😊

  4. Voilà une personnalité politique que j’apprécie depuis longtemps même à l’évoque où je votais encore à droite :

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/20/marie-noelle-lienemann-frondeuse-historique-candidate-primaire-ps_n_10565824.html?utm_hp_ref=.

    Elle est extrêmement claire dans toutes ses explications, n’a aucune langue de bois, sait de quoi elle parle et ne prend pas ses passages (rares) dans les médias pour parader.

    Une rare socialiste à avoir fait des études scientifiques, sans doute la raison pour laquelle son raisonnement est si clair.

    1. (tiens, pas encore reçu le Huff ?) ouiz je l’avais repéré (pas dit cerné) elle a du chien et ça les plait,
      (peut-être) va t-on se croiser (Hélène) tu files au nord, moi une envie de sud, (rester couché ? bof,)

      1. Salut tisuisse
        Ben … Je reste dans le sud, parce que j’ai besoin d’un peu de chaleur (il n’a pas fait chaud ici jusqu’à avant hier).

        1. je pensais (aussi) à gauche: le nord,
          rien de manichéen bien sûr (tout dans l’image)
          jamais voté à droite (ni l’intention) ..m’enfin,

            1. tu peux ! le touriste tolère tout (presque)😉

              bref, JLuc M serait au Ps ? alors jouerait au-désobéissant.. en tous cas, de mémoire il n’y eut que 2 primaires (dans le paysage français) où Dsk failli 2x (manque de concentration ?)
              à droite, ça sera une première; c’est un ‘forum’ qui décida de Nicolas (2007) ..seul en lice,

              (pis) « nous » ?! je dirais bien: ‘on compte les points’ ..mais ça ressemble plus à une carte météo..
              « vous voyez ces soleils (disons qu’il y en a 2) ben vous aurez les nuages et la pluie ! »
              merci (cool de prévenir)

              1. Non jlm n’est pas au ps, mais il y a quelques mois, il était question de faire une primaire de toutes les gauches.
                Jlm a dit niet car ; si je perds je ne veux pas être obligé de soutenir le gagnant …
                Ce qui est d’une logique à toute épreuve : comment pourrait il soutenir tout ce qui.il combat depuis des années.

                1. « imposer sa langue c’est imposer sa pensée » (une demie hypallage) d’Hagège,
                  ouais, m’est avis que c’est une longue histoire (loin d’être finie)

    2. Marie Noëlle liemann, Je l apprécie aussi…une des rares personnalités  » rassurante » parce que bien campée sur ses positions . On l’entend à peine maintenant alors qu’elle dénonce depuis le début !

      1. Le pb de cette primaire, c’est que c’est forcément Hollande qui raflera la mise étant donné le multiplication des candidats sur la même ligne.

        À quoi ça rime que Hamon Montebourg et d’autres ayant la même sensibilité se présentent si ce n’est pour éviter qu’une candidature unique dépasse celle du candidat libéral ?

        Si il y en a plusieurs, c’est que les dés sont pipés dés le départ.

        Au moins Mélenchon a tiré son épingle du jeu à temps.

    1. Mélenchon nous avait prévenus (comme pour le tafta).
      Ras la casquette de ces gens !
      Heureusement que les Allemands les vrais (pas leurs représentants) manifestent un max

    2. toubib
      vous devriez rajouter le CETA dans votre commentaire et ce sera complet

  5. Et une autre …la loi Macron impose que les routiers étrangers soient payés au smic…et bien non la commission européenne va s’y opposer…
    Elle est pas belle la vie..

    1. C’est même déjà fait sous la pression de 11 pays membres de l’UE, d’Europe de l’Est notamment, mais pas que, dont les dirigeants semblent se satisfaire de la course au moins-disant social, ayant déposé un recours contre la France, mais aussi contre l’Allemagne qui a mis en place une législation similaire dans le secteur.

      L’argumentaire est osé, affirmant qu’augmenter le salaire horaire (de 2€60 en Pologne, comparé à 8€50 en Allemagne par exemple) serait une « charge inutile » nuisant au marché et à son sacro-saint principe de concurrence.

      Un lien pour qui n’aurait pas suivi :
      http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/transport-routier-la-pologne-conteste-les-smic-imposes-par-la-france-et-l-allemagne-577954.html

  6. Une chose est certaine, c ‘est que nous voterons pour un cheval de retour et, comme dab, il trahira son électorat!
    Nous sommes habitué aux « sorties » du francoallemand écologiste gauchiste etc etc . Mais je dois avouer qu’ il a raison quand il déclare que les électeurs ne rèvent que de le chasser de l ‘ Elysée, encore plus vite qu’ il a chassé sarko. Ces deux président sont entré en compétition pour le plus mauvais de tous les temps, le XXI iem siècle a vue 3 nullités gouverner la France ça promet pour l ‘avenir .

  7. en 68 j’étais petit, j’ai entendu vaguement de DCB, on m’a dit qu’il avait jeté des cailloux en 68.. il a dû faire son Barroso depuis….

      1. aurore

        quoi tu as jeté des cailloux aussi ?

        Depuis le temps que je rêvais de rencontrer une vraie gauchiste….c’est fait

        mon dieu merci, 😀

        1. Stan
          Oui j’ai jeté aussi des cailloux mais pas seulement ! J’ai été à la JC et gauchiste je l’ai été avant et pendant 68. après j’ai mal tourné

      2. Et oui , malheureusement Aurore, et ils ont même collé au moule à en devenir tartes Il n’y a que Jacques Sauvageot (le plus sincère et le plus combatif) qui a dérouillé dans l’affaire.

          1. Tu as de la chance de l’avoir côtoyé, moi je n’ai connu 68 qu’à Rouen. Quand HOLLANDE était fils de bourge de Bois-Guillaume (le Neuilly rouennais) cathos et en pensionnat à Jean Batiste de la Salle. et que les zozos d’Occident en janvier 67, (devenu GUD en 68) :Longuet, Devidjian et Madelin, venaient sur le campus universitaire rouennais pour casser du gaucho… D’où le départ précipité du papa ORL (copain de Lepen et de Me Tixier Vignancourt, défenseur de l’OAS), qui sentit le vent tourner pour ses abatis, avant d’atterrir à Neuilly en 68 pour devenir …promoteur immobilier.

  8. Cohen-Bendit sait par contre que lors de la primaire, qu’il y a une forte probabilité pour que les classes plus populaires soient sous-représentés comparativement au scrutin réel.

    Et donc que la sociologie du panel électoral favorisera illico n’importe candidat libéral pro-européen. Tout en brouillant la position de Mélenchon puisque perçu alors comme susceptible de soutenir Hollande, un non-sens en effet.

    Rajoutons à cela les candidatures de témoignage venant de la gauche du PS, dont le seul objectif sera bien entendu de diviser le potentiel de toute alternative au sortant, Hollande ou qui le remplacera pour soutenir l’orientation. Aussi surement que ce fût le cas avec le PS lors des régionales 2015 avec des listes distinctes PCF et EELV finissant aux alentours de 5%…

    Bref, Danny le « rouge », mais qui lui voterait sans problème plus à droite encore que le PS, joue ici de la flûte pensant entraîner quelque électeur de gauche dans ce jeu de dupes.

    1. canalguada,

      Oh mais c’est Offiiel, le Rougeot ayant déclaré déjà son choix pour …..
      Alain Juppé s’il n’y avait pas de primaires.

      Pendant ce temps en Italie, Renzi c’est pris une claque de la part du Mouvement Cinq Etoiles…. ce dernier immédiatement taxé de populisme.
      ça en fait des populistes en Union (sic) européenne.

      bon je vais voter élitiste: l’avant-garde lucide du combat pour la justice sociale.
      Forza Melenchon.

  9. Pour 2017 Hollande et Valls sont tous les deux des boulets
    pour la gauche gouvernementale.

    Le premier est floqué menteur professionnel
    et le second lèche botte de vocation

    Tout cela n’a rien à voir avec le degré de libéralisme
    ou la politique de l’offre ou de la demande.

    Que la Gauche Gouvenermentale se choisissent
    pour 2017 des Vrais candidat(e)s qui ne soient pas
    complètement rapés de leurs infinies contradictions !! .

    Sinon jl n-y a plus que le mythe Mélenchon
    et son paradis marxiste à opposer à la droite
    et ses petits satellitesalternatifs hésitants comme
    Montebourg Hamon ou les fronddeurs et Aubry à
    opposer à la droite. Misère !!.

    1. Lucno

       »Tout cela n’a rien à voir avec le degré de libéralisme
      ou la politique de l’offre ou de la demande. »
      Ah, bon ?

      rien à voir non plus avec la pensée (sic) unique austéritaire TINA , compétitive mais subventionnée ?

        1. Effectivement le choix  »binaire » n’est pas entre TINA et communistes, le ci-devant Laurent du PCF étant Attentiste et JL Mélenchon n’étant pas communiste.

          Le choix est entre TINA et avoir un futur meilleur que la rétrogadation aux conditions sociales du XIX ème.
          Le choix n’est pas entre me traiter de binaire quand l’abruti DCB braille ses défis footbalistiques, mais de comprendre sa posture rageuse.
          Le choix est entre la soumission et la résistance comme la justement, bien que maladroitement, déclaré Claude Carron.
          Le choix est entre la Démocratie et les diktats autoritaires des BuroKratos de Bruxelles.
          Le choix est entre une information compléte et mesurée et la propagande où vous vous vautrez complaisament.
          Le choix est entre les profiteurs laquais et les hommes de volonté.
          Le choix est entre la Paix en Europe et les gesticulations bellicistes de l’OTAN, le bras armé du TINA et de l’hégémonisme colonial US.

          Manifestement vous insistez à ne pas comprendre et à hurler avec les prestitués, c’est un choix de fin de vie, comme celui de l’escargot se désséchant dans sa coquille vide.

          C’est votre choix.

          Il n’est pas honorable.

            1. Vous avez raison… pour fois.
              Arrgh, Mister Lapillule vous croyez au constat objectif ? dans la chose politique ?
              Manifestement vous n’avez ni la taille comme polémiste , ni les capacités d’ appréhender les compexités du futur qui va vous confronter, vous et vos descendants.

              Bonne nuit.

        2. Vive Joschka Fischer, et bravo à Éric Conan dont j’ai lu l’article avec grand plaisir.
          Finalement pourquoi la Grande Bretagne ne nous libérerait pas de ce joug, ils ont si bien su le faire quand les vichystes se prosternaient devant l’Allemagne Hitlerienne.

    1. Dans tous les sondages publiés dans ce long article de propagande du Parti de Gauche, je n’en vois aucun qui donne Mélenchon qualifié pour le 2 ème tour , comme semble l’indiquer le titre ( les sondages d' »opinions » ne sont pas des sondages d' »intentions de vote ».)

    2. je retiens (ni aveugle) : « le PS en lambeaux », ..tu vas Carron.. tiens, une p’tite question, Macron (par ex?) de créer son mouvement (« En Marche! ») le dispense, le dégrève (cé chic) de primaire n’est-ce pas..?

      aussi, qui voudrait remporter le scrutin d’un parti en charpie.. ni bien sûr vendre la peau d’une bête avant de la zigouiller (un an, c’est bientôt et loin à la fois)

      1. Tit Suisse,

        Macron fait partie des morts vivants, le verbeux sexy tomorrow est déjà en chute ,comme son jumeaux Juppé le Tondu;
        Un cadeau sussuré à l’oreille de Hollandouille par Attali gouroux en Silicone.
        Attali , je peux le traiter de déconneur multi-récidiviste ?

        1. bien aimé « 1492 » d’Attali, bref,
          dans la série: « rien ne se perd (ou presque) tout se transforme » alors un fameux (fumeux: pas besoin d’être réchauffé) « win ze yes needs ze no to win against ze no »
          Allééé l’Euro ! (un ballon et 2x 11 bonhommes) et Macron exempté, c’est ça..

  10. on résume :

    une primaire truandée par les votes électroniques de tous les côtés

    une secondaire, avec en finale : sarko ou/et juppé ou/et hollande ou/et le pen..

    vainqueur : le PS bananier de bruxelles ou les R bananiers de bruxelles

    cher e)s concitoyen (ne)s, merci de votre attention, à 2022 pour ma prochaine synthèse..

        1. Rien de nouveau sous le soleil. En 45, Hitler, bien à l’abri dans son bunker, déplaçait encore ses divisions en « oubliant » qu’elles étaient disparues depuis plusieurs mois…

      1. il sont interrogé les sympathisants du PS, …

        c’est effectivement remarquable pour une officine de sondage d’en avoir trouvé.

        1. ou alors, ce sont des supporters de gauche macronière et vallseuse qui viennent de comprendre…..

          j’imaginerais assez facilement que des supporters de sarko rejoignent le PS parce qu’ils ne veulent pas de juppé..

  11. désolé Charles (porqué?) ..Macron or not ? des fois listé en primaire, ou non (certes ‘mouvement’ n’est pas parti, hein ?)
    – qu’importe, ..tiendra dans ses 500 paraphes,
    ah oui, de-la volonté (!) ..dedans: du choix !
    alors Arnaud, Benoit, Marie Noëlle: les déclarés; Martine, Ségo (oui, ..non?) et qqls autres seconds couteaux /à affuter, pour tous ce sera nécessaire: du fil, du tranchant, car c’est devant le marbre (discours, programme) qu’on voit le sculpteur.
    Valls, 60 ans en 2022, l’espérance de vie augmentant (aïe ?!) Hollande en tête (intention opinion) ni une ni deux.. surprises.
    La ‘qualité’ des protagonistes.. ? là, on sort du constat,
    est-ce ‘mieux’ ailleurs.. pas plus de surprises (!)

    aussi entre pavlovien ou programme, le marketing (éclairage média ou déclaration en pousse bouchon) crée de la variable; okay rien de nouveau, juste pour dire.. Marine, Fillon par ex. marquent le pas,

    enfin, le premier des derniers (Hollande; un PS émoussé) n’est guère moqué par LR, tant le profil politique gnl semble déliquescent.. Qui pour/d’en profiter.. Bayrou: c’est le moment ! (ouiz il sortira du bois) et pourquoi pas Ségo.. bof, se faire achever ?! Macron, ou le syndrome du ‘sang frais’ (option: en position pour 2022) ça en fait des suppositions*

    reste (?) JLuc M, ..tel un-Mitterrand en 74 ? (vs Giscard; stérile comparaison) 66 ans en 2017, ainsi Bayrou,

    mais « ils sont où ?! » ..en stade ? no la tv.. les habitants ont un peu bcp déserté la fiesta de musica dans la cité..

    *hypothèses aisées, arguments inexistants.. deux primaires coup sur coup (une première!) déduirons -encore, d’autres jugements; pour la raison ? voyons avec le plus fort (pas glop, en principe)

  12. message aux instituts de sondage niou louque internet :

    cherche complément de revenu
    Accepte de négocier une tarification variable en fonction de la sympathie à déclarer….(fourniture gratuite de médocs anti nausée demandée au cas par cas)

    merci de prendre contact avec moi ici, en toute confidence..

  13. @ Juan

    Un problème passionnant : qu’est-ce qui fait qu’on est « de droite » ou « de gauche » lorsqu’on partage souvent les mêmes analyses – autrement dit : l’engagement ou la sensibilité « de droite » ou « de gauche » seraient-ils, à la base, un phénomène irrationnel , un peu comme, en matière religieuse, avoir ou ne pas avoir la foi ? Question qui dépasse largement le cadre de discussion d’un blog…

    Plus je vieillis, plus je suis persuadé, après plus de 40 ans de militantisme politique, que les raisons de l’engagement personnel « à droite » ou « à gauche » (qu’on serait souvent bien en peine de définir : le libéralisme ou le dirigisme économiques sont-ils de droite ou de gauche ?) sont à rechercher par la psychologie.

    D’où la violence des échanges politiques, et l’impossibilité de faire changer quelqu’un de camp par des arguments politiques.

Les commentaires sont fermés.