keep_calm_and_carry_on

British friends, make your choice


 

If I were British, I would not know what to vote today.

I think Im a true Euro-friendly citizen.

For years, I’ve supported the European union. I’ve felt we Europeans couldn’t survive in this world if we were divided. I’ve long thought that the EU was key to peace and solidarity.

Maybe I’ve been mistaken. The EU was unwilling to save Greece. Indeed, the EU prefered to save banks rather than the Greeks themselves. The European Union could have been than a market. It is not. It could have helped migrants, it did not. It could have protected workers, it encouraged free competition.

So today, if I were a British citizen, I would be ill at ease, if not torn apart.

La construction européenne n’a pas rempli, loin s’en faut, ses promesses. Mais là n’est sans doute plus le problème pour nos amis britanniques.

Combien sont-ils à vouloir de l’Europe ce que nous Européens voulions d’elle ?

 

52 réflexions sur “ British friends, make your choice ”

  1. à la disparition officielle en 1991 de l’URSS l’Otan symétriquement aurait du disparaitre .
    au lieu de ça c’est l’UE qui a disparue.

    Bien joué les Boys !

  2. Non seulement elle n’a pas tenu ses promesses mais en prime elle n’a pas l’intention de les tenir..il paraît que le retrait serait une catastrophe ….bah ils ont peut être un plan B…!

  3. Pourquoi les anglais veulent sortir de l ‘ UE, c’est cela qui doit nous intepeller. Ils veulent retrouver le droit sur leurs frontières, le contrôle de l ‘ immigration ( même celle des pays de l ‘UE ), peur de l ‘avenir avec les 85 millions de musulmans turques débarquant sans visa,voir leurs députés prendre des décisions pour leur pays, pas pour obéir à des technocrates soumient aux lobbyistes.
    Souhaitons qu’ ils sortent de l ‘ UE, ils n ‘ y sont jamais vraiment entré.
    Si l ‘Angleterre sort, elle servira de modèle. Ce sera l ‘ idéal pour en sortir, et peut être reformer une union de 7 ou 8 pays de même niveau.
    L ‘ UE a été vendu pour avoir de la main d ‘oeuvre à coût réduit.
    Jamais nous n ‘aurions du intégrer si vite les pays de l ‘ Est

    1. Pour l’immigration, j’aurais dit surtout celle des pays de l’UE, attendu qu’ils ont déjà le contrôle sur l’immigration hors UE. Et pour les 85 millions de Musulmans turcs débarquant en Europe, c’est du pur fantasme : on ne les verra pas plus débarquer qu’on a vu des millions de pauvres Européens venus des pays de l’Est ou du Sud envahir nos villes et nos campagnes (à l’époque régnait la même crainte, souvent chez les mêmes), et s’il y aura immigration, ce ne sera certainement as la totalité de la population du pays qui viendra assiéger nos remparts.

      1. Bien évidemment l’intégralité du peuple turc ne va pas débarquer du jour au lendemain en Europe. Tout comme les européens n’ont pas eu besoin de débarquer la totalité de leur population en Amérique pour transformer radicalement la nature et la culture de ce continent.

        Tapez néanmoins « Erdogan démographie ou natalité » sur votre barre gogole et vous constaterez que l’obsession de puissance démographique du régime turc est tout sauf un fantasme (fantasme, qui par ailleurs, se situe plutôt chez ceux qui considèrent que l’Europe est encore entourée de remparts).

        « Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes et les croyants seront nos soldats »
        (Recep Erdogan, 1996).

        1. J’utilisais le mot rempart ironiquement.

          Erdogan est envahi par une obsession nataliste. Il rêve d’une Turquie de 140 ou 150 millions d’habitants, ce qui, espère-t-il, en ferait une grande puissance. D’une Turquie. Je doute qu’il veuille recréer l’Empire Ottoman. Il ne pourrait pas, de toute façon. Cette obsession nataliste, il la partage avec l’extrême-droite un peu partout (lui-même ne me semble pas très éloigné de ce courant), les évangélistes chrétiens et quelques autres. Il aura sans doute du mal à satisfaire cette obsession, le taux de fertilité de la Turquie baissant régulièrement, et se rapprochant du nôtre (en 2014: 2,01 pour la France, 2,07 pour la Turquie, avec une projection de 2,02 pour 2017 pour ce dernier pays). Ce ne sont pas les discours contre l’avortement, la contraception et les appels au patriotisme des ventres qui vont changer la tendance.

          Curieusement, ce qui nourrit le natalisme est la conviction que l’Autre l’utilise. En Turquie, ce sont les Kurdes qui sont accusés de faire plus d’enfants que les Turcs, et c’est avant tout contre eux que les Turcs sont encouragés à en faire.

          Pour la citation, qu’attendre du chef d’un parti islamiste réactionnaire faisant un discours devant ses sympathisants.

        2. Non, l’obsession nataliste n’est pas un « truc » d’extrême-droite ou d’évangélistes chrétiens (pas très original, ni pertinent, ce renvoi systématique aux évangélistes dès qu’il est question du problème que pose l’expansionisme musulman à travers le monde), mais quelque chose de partagé par tous ceux qui ont conscience du rôle prépondérant joué par la démographie dans l’écriture de l’histoire. Allez dans ce cas dire aux tchétchènes des années 90, aux palestiniens ou à Boumediene (discours à l’ONU en 1974: « Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire ») que la guerre des ventres est juste un truc d’extrême-droite.

          Quant au chef du parti islamiste turc, devenu depuis Premier Ministre puis Président de son pays, il a tenu en Octobre dernier à Strasbourg un discours devant douze mille turcs (l’indice de fécondité des femmes turques vivant en France est de 3.7). Tout au long de ce discours (auquel la foule répondait en scandant « Allahou Akbar »), il n’a cessé de se revendiquer de la destinée ottomane, de se poser en conquérant des temps modernes et d’exhorter les turcs à ne jamais s’assimiler aux peuples européens. Il a récemment commémoré en grande pompe les 563 ans de la prise de Constantinople et exigé de l’UE une exemption de visas pour les turcs; cela fait beaucoup pour quelqu’un dont l’obsession nataliste serait essentiellement destinée à contrer sa minorité kurde.

          1. Anton,

            Zap Pow ne prétendait pas, je crois, établir un lien systématique et exclusif entre l’obsession nataliste et l’extrême droite ou le fondamentalisme chrétien, il vous a juste dit qu’Erdogan partageait cette obsession nataliste avec l’extrême droite et les évangélistes chrétiens, ce qui me semble vrai.

            L’obsession nataliste est assez largement partagée par différents courants idéologiques, qui peuvent être très différents, mais se rencontrer sur ce plan.

            Cela dit, en cherchant bien on pourrait sans doute trouver des courants d’extrême droite malthusiens, et – pourquoi pas? – aussi chez les chrétiens.

            Malthus était pasteur anglican, figurez-vous. On peut donc penser que tous les chrétiens n’accordent pas nécessairement une grande force obligatoire au commandement divin « croissez et multipliez-vous ».

            Bon enfin bref, ce « renvoi systématique », c’est surtout vous qui le faites.

            1. Vous pensez bien croire mais ne faites que jouer sur les mots, vous contentant de bricoler à la marge. Enfin, je vous reconnais bien là: chipoteur, hâbleur et fouille merde prétentieux.

        3. (Pour être plus précis, l’indice de fécondité des turques vivant en France était de 3,73 en 1990, il est passé sous les 3,5 en 2000 et doit aujourd’hui être plus proche des 3 que des 3,7 mentionnés dans mon comm.
          Ce chiffre doit être néanmoins croisé avec l’indice conjoncturel de fécondité des turques selon l’année de leur arrivée en France. Ce dernier était de 3,99 pour une turque arrivée en France entre 1990 et 1999).

      1. hahaha.. et les anglais vivants ici, de ‘payer’ pour leurs soins.. bah, ainsi on pourra installer eau-électricité dans la Jungle (etc.)

  4. Après le Brexit; le déluge ? ou rien ?

    Pourquoi je suis pour le Brexit ; ça enverrait une forte baffe à nos dominants, c’est bête, je sais, mesquin même.
    mais j’aimerai bien voir comment le gluon Moscovici, le débile Tusk, le poivrot Junker, le traître Schultz, le radin Schauble, sans oublier le marcheur Macron, vont devoir ravaler chapeaux et menaces.

    Si le Brexit l’emporte, j’en rigole d’avance, car après invectives et déclarations martiales ce qui se passera est exactement rien.
    Obama sera vexé mais passera à autre chose, JO, menace Russe, Loi anti-armes, vaste choix. Et oui, OTAN oblige.
    Les échanges avec l’UK de la France(et encore plus du IV èmeReich) sont exédentaires, le Medef défendra le chiffre d’affaires et les profits de ses ouailles.

    Toutes ces clameurs continentales n’ont qu’un objectif vous faire peur,
    comme si l’exemple du sort fait à la Grèce ne suffisait pas.

    Vos maîtres savent qu’ils peuvent compter sur leurs chiens bergers et sur votre lacheté.

    1. « Pourquoi je suis pour le Brexit ; ça enverrait une forte baffe à nos dominants, c’est bête, je sais, mesquin même. »

      Non, pas du tout : ce serait un message très fort envoyé à tous les peuples européens : il est faux de dire que les nations ne peuvent rien contre la Commission; ce serait une baffe à la déclaration de Juncker «  Il n’y a pas de démocratie en dehors des traités européens« .

      Je suis d’ailleurs persuadé qu’en cas de victoire du Brexit, il y aura une révision des traités européens, pour éviter la propagation de l’exemple britannique à d’autres pays.

      1. Bien sur le message serait fort, d’autant plus que très rapidement envoyé à la petite commission qui entérinne les décisions du Conseil dont Tusk est prez et Angelina PasJolie la Maitresse absolue.

        Cameron largement contesté par son propre party a du promettre un Référendum pour les calmer et assure sa réelection. Après la Comedia des négociations avec Merkel et ses valets, le susdit Cameron a fait une tentative d’oublier son référendum. Niet lui répondit le Parlement.
        c’est pas en france que ça arriverait.

        L’amusant est que la simple annonce de ce référendum, a déjà eut des effets; notament la votation d’initiative populaire en Hollande sur l’intégration continue de l’Ukraine. La réponse fut nettement Non. Et là on parle d’un gros asticot dans la zone euro où le parti au pouvoir (social-truc) risque de se retrouver jeté à la rue.

        Brexit ou pas, quelque chose s’est enclenché, sur toutes les routes des réfugiés. La peur des réugiés plus forte que celle d’être tout seul, comme un grand ?
        Pas glorieux.

      2. A Elie
        Je suis tout à fait d’accord avec vos propos.
        Je rajoute juste que si le Brexit ne passe pas, le coup sera passé si près, que rien ne sera plus comme avant.
        La GB est un pays trop important pour qu’on fasse comme pour la Grèce et l’Espagne, passer sans voir.

        D’abord Cameron a négocié de mesures sur mesure 😀pour la GB quel que soit le cas de figure, et ça va coincer chez les partenaires Européens qui voudront également négocier de meilleures conditions,
        d’autre part voyez ce qui se passe à Rome avec l’élection d’un maire hors système, en Espagne c’est le bordel, bref la liste est longue où les pays Européens ont élu des candidats atypiques.

        Comment voulez-vous que quelques personnes puissent continuer à promouvoir une politique qui ne sert qu’eux même.

    2. ouais, pourquoi t’es pour le Brexit.. alors pour se poiler, c’est ça.. ah ça ne va pas rater !
      à moins que les comiques (51% disons) une fois digéré leur bloody mary, se mettent à pleurer

  5. Ce qui est assez amusant, c’est qu’en Angleterre, la gauche préfère rester dans l’UE car elle apporte quelques garanties en matière sociale, Boris « Trump » Johnson lui voulant au contraire quitter le navire car trop social.
    Chez nous, on aurait plutôt l’inverse… une gauche voulant quitter ce bordel au nom du libéralisme.

    Dur dur de se faire une opinion dans ce foutrac. M’enfin, dit comme ça, ça me ferrait quand même plaisir qu’ils quittent le boxif. Juste pour prouver que ça ne sera pas la chienlit et que quitter l’europe ne provoque…. rien.
    Un peu comme les islandais qui n’ont pas appliqué les préconisations du FMI et qui s’en sortent plutôt bien.

  6. L’ angleterre a tout à perdre en quittant l UE . La bourse de Londres va encaisser le choc. Elle va retourner à son état d ‘ ile car les frontières seront rétablies.
    Pour la natalité en France, lisez les statistiques, le taux est élevé grace aux soit disant minorité.
    Donnez les allocs en Turquie comme en France et la population turque dépassera les 120 millions. LES MUSULMANS SONT-ILS HEUREUX !

    Ils ne sont pas heureux à Gaza

    Ils ne sont pas heureux en Égypte

    Ils ne sont pas heureux en Libye

    Ils ne sont pas heureux au Maroc

    Ils ne sont pas heureux en Iran

    Ils ne sont pas heureux en Irak

    Ils ne sont pas heureux au Yémen

    Ils ne sont pas heureux en Afghanistan

    Ils ne sont pas heureux au Pakistan

    Ils ne sont pas heureux en Syrie

    Ils ne sont pas heureux au Liban

    ALORS, OU SONT-ILS DONC HEUREUX ?

  7. J’espère que le Brexit va l’emporter, car ça devrait obliger la Troïka à revoir sa copie… Pour la France, nous verrons avec le plan B, si MELENCHON l’emporte en 2017. Sinon on continuera à se faire tailler des croupières…

  8. D’après la BBC il y a 20 minutes le Brexit serait en tête:
    – 52 % Out >>>>>>>>>>>>>> 48 % In

    il est 0700 h à Paris.

  9. nous sommes tous foutus

    une question me taraude si l’Angleterre sort : trouverons nous encore du whisky ?

  10. j’attends l’ouverture de notre grande surface pour acheter de l’huile, de la farine, du sucre et des pâtes….

    si l’Angleterre sort, ça va être le régime…….nous allons perdre des livres..

  11. BBC estimations: 52 % exit > 48 % reste
    l’écart se creuse sur les bulletins comptés plus de + 1 million.

      1. Scoop:
        David Cameron menacé par les nervis de Junker se serait réfugié à l’ambassade du Pérou –
        Assange refuse de partager sa chambre-(source www. lustucru.)

  12. @ Stan
    Bonne nouvelle , la Livre va dévisser et le whisky va donc être meilleur marché .

    1. larsene

      je ne me réjouis pas trop vite, j’ai peur que l’Angleterre réclame sarko afin de faire voter les députés pour un retour au YES

    2. @ l’arsène

      En effet : cela va relancer les exportations britanniques en général.C’est l’occasion d’ un petit voyage en Grande-Bretagne, pour se faire un costard à Saville Row et acheter des pulls en cashmere.,

      1. ARIE

        c’est effectivement l’enjeu que vous avez parfaitement compris et qui est valable pour la France. Un retour à une monnaie, au taux de change adapté à nos spécificités, ferait reprendre des couleurs à notre tissu productif et social..

  13. j’espère que macron n’a pas levé ses fonds d’ « en marche » en livre..

    sinon conseil :

    transformer le pognon en obligations ou autres papiers recyclables, et vite contacter la BCE qui rachète tous les titres pourris de la zone..

  14. Si vous écoutez les anglais, ils sont britichs avant tout.
    Et tout cela à cause de ceux qui sont incapables de protéger et de garantir l ‘ espace schengen.
    Les bétises de merkel, les reculades de hollande, les trahisons de bruxelles font exploser l ‘ UE.
    Les anglais en ont assez de voir débarquer des milliers d ‘ étrangers

    1. Les anglais ne sont pas dans Schengen… Bref, taisez vous, dès que vous écrivez un truc, c’est idiot.

    2. Ah ben ça doit être pour ça que les Londoniens ont élu un maire pakistanais…

    3. Bien que l’UE ait rendu obligatoire l’adhésion à l’espace Schengen pour les états membres, il y a des exceptions. Chypre, état membre, ne fait pas partie de l’espace Schengen, et n’en fera partie que lorsque sa situation aura été éclaircie, ce qui n’est pas demain la veille. Le Royaume-Uni et l’Irlande bénéficient d’un régime spécial, demandé par le premier précisément pour garder la maîtrise de son immigration, le second suivant parce qu’il forme avec le premier une zone commune de voyage. Les premiers fournisseurs d’immigrants du Royaume-Uni sont aujourd’hui la Chine, l’Inde, la Pologne, les USA et l’Australie. La majorité des immigrants ne passe pas par Schengen. Bien sûr, il y en a tout de même, et des clandestins, là aussi, passent à travers les mailles du filet, malgré les efforts de la France et la Belgique pour les retenir (d’où la jungle de Calais, Grande Synthe et autres).

      Incidemment, on peut être dans l’espace Schengen sans être membre de l’UE.

      L’immigration est un bon argument de campagne (bon en ce sens qu’il fait effet), mais le Brexit ne résoudra pas ce problème.

      L’UE est un monstre froid antidémocratique. Je doute, malheureusement, que le choc du Brexit soit salutaire : les imbéciles qui sont au pouvoir vont nous dire qu’hors de l’UE point de salut, qu’il faut encore plus de cette UE, que c’est parce qu’elle n’est pas allée assez loin. Ce qui est vrai, en un sens, le hic étant qu’elle est sur une mauvaise voie et que ces crétins ne penseront pas une minute à en changer, quoi qu’en diront ceux qui sont assez lucides pour avoir perçu le problème depuis longtemps.

      1. Il faut aussi préciser que beaucoup d’anglais se cassent aussi de leur pays… et pas que des retraités. Beaucoup de leurs jeunes diplômes partent aux USA, au Canada ou en Australie.

        Le nombre de bac et + partis à l’étranger en France est de 5% … pour 18% pour les anglais. (source les échos 2014).

        Mais bon, il parait que la fuite des cerveaux, c’est une spécificité française… alors qu’en fait, pas du tout.
        Et donc si les anglais n’aiment pas les étrangers, en tout cas, ils aiment bien y vivre🙂

  15. l’Angleterre, London, enfin abordable (prix et tarif)
    tiens, la City cherche « une terre d’accueil » ..pas Genève, please.. déjà ‘envahit’ de frontaliers à la coutume & mentalité unique & singulière: du blé

  16. ces prochains jours, ça va partir dans tous les sens, l’intox, l’émotion, les tentatives de culpabilisation et tout le processus habituel de la comm…

    bon courage à celles et à ceux qui ne vont vouloir rien perdre des analyses des experts habituels des médias..

    Attali a déjà fondu un plomb..à qui le tour

    bonne nouvelle, la BCE avait déjà annoncé qu’elle aiderait à soutenir le choc sur les marchés, normal donc qu’ils réagissent pour gratter un peu de pognon dans l’affaire

  17. qu’en pense les suisses ? bof, pour nous ça ne change rien, notre économie bonnarde (etc.) certes nous ne sommes pas dans l’UE, pourquoi faire ? on est si bien, seul et isolé en son sein.. (mais) si ‘tout le monde’ s’Exit ça craint.. pis nous sommes rodés, d’un autre côté ‘râler’ n’est pas notre kiffe,

    qu’en pense les écossais, irlandais (Eire) ? ..héhé l’heure (time) de qqls revanches sonne ! Ding & Dong

    ce que j’en pense.. avant un ‘wait and see’ (attendre et voir) que si Marine la tartine est happy! (très) alors moi-moins,
    titres & valeurs, ..j’y ai pensé (joli coup à faire; je n’ai pas inventé la Bourse, ni le foot) mais bien fait d’hésiter !
    je ne sais pas si c’est spécifique aux anglo saxons (Usa) leurs ‘villes’ votent l’inverse des campagnes (le sondeur plutôt citadin)

    Pourquoi je pense que certain regrette déjà ?! (leur vote) oui l’UE « monstre froid, techno et anti démocratique » & blindé de fonctionnaires (-faire fonctionner l’affaire)
    ..dont on ne comprend pas grand chose,
    car, 1) on nous a mal-expliqué 2) on est con..
    alors, peut-être que déjà ‘aujourd’hui’, le #1 et 2 s’arrange, s’éclaircit un peu.. n’oublions pas que l’Homme est néophobe, ce qu’il ne pige pas: exit,

    en vrac.. « saut dans l’inconnu », « le résultat d’une UE confisquée par les techno & libéraux », « après le plan B, le C.. », « révo démocratique », « la City: des banques font leurs cartons », « la £ dévisse, aussi le pouvoir d’achat des anglais en France »

    enfin.. yes des pro & des anti avec leurs palettes d’arguments, des déçus et son contraire, ..aussi du papier et copie de pisser, alors de pouvoir s’écharper allègrement, ..rien de nouveau !
    il n’empêche, si je retiens et même m’accroche à Un seul ‘argument’, pro Europe, il est.. la garantie, le gage, la caution, le bénéfice, -je sais: on n’est jamais ‘sûr’ de rien.. la Paix

    1. La Paix ? ti suisse t’as pas bien suivi.

      Né de la guerre, poussé par les Ricains dans la guerre froide (froide en Europe mais chaudasse en Corée, Vietnam, coloniale en Afrique, dictatoriale enAmérique du Sud), à la fin d’icelle la froide, ça démarre sec dans les Balkans sous l’impulsion de Khol qui reconnait sans consultation la Slovénie puis son viel Allié nazi la Croatie auquel répond le notre allié serbe de miterrant , l’URSS disparait l’Otan bombarde la Serbie, annexe le Kosovo.
      Avant il y a en 91 la première guerre du Golfe, et là, ça n’a plus arrété avec des contingents européens en soutient moral.

      L’UE sous direction militaire (Allemagne et Italie toujours occupées) US c’est la guerre et ces tarés nous en prépare une avec la Russie.

      Quoi ? on nous aurait menti ? ben oui et depuis le début les gobes-mouches.

      Je parle plus de l’UE puis l’Euro c’est le progrès social et l’emploi pour tous, ça ne fait plus rire personne,

      PS; ah oui, les US ont bien niqué UBS, le secret bancaire suisse, et ont poussé le Delawere comme super Paradis à pognon.

      1. yes, dans la série ‘mensonges et gobages’ les anglais doivent se régaler, ..gastronomique ! quand ils vont roter (ils roteront !) nous à la cantine, on l’entendra.. (et plus)

  18. Quelqu’un connaîtrait-il, par hasard, le résultat du référendum britannique d’hier sur le Brexit ? J’ai beau chercher avec Internet, je ne trouve rien sur les sites des médias.

    1. monsieur le toubib,

      le résultat n’est pas encore tombé sur les téléscripteurs, nous sommes comme vous, nous attendons

      1. Si si, je crois que la Grande Bretagne a remporté le match en 3 sets.
        😎

      2. Allo, ici radio Brexit, les urnes sont peuplées d’indignation, je répèpète, les urnes sont peuplées d’indignation… Prochain code de transmission, ils ont secoué le cocotier…

        ***

  19. salut Charles, j’entends bien et même certain qu’on se comprend (après, #être d’accord.. chic !)
    bon, ‘ma paix’ n’a rien de symbolique, il aisé de croire & penser que les principaux protagonistes (de qql antagonisme) des deux der des ders, les français & allemands (et chacun ses alliés) en aient plein les bottes, ou raz la casquette de se mettre sur la gueule.. et tous les gens que ça engagent et cassent.
    Normal. Et bien vu d’y remédier, -enfin ! certes, ou disons: « à l’évidence » le business n’est jamais loin.. source d’autres emmerdes (ça dépend du manche et de la main qui le tient)

    les ricains, qui n’ont jamais été envahit (tant mieux pour eux) riches, hégémoniques, impérialistes (tous ça va ensemble) gendarment Et calculent leurs-intérêts, c’est bien connu, je suis même persuadé que tout le monde ferait pareil (sauf les tibétains?)
    et quitte à choisir de leadeur-patron (hélas) eux plutôt que russes (c’est à nuancer; ni y passer la journée!)
    le Moyen Orient: pétrol donc-intérêt, avant/après le 11 sept, et jeu d’alliance, et ‘qu’est-ce qu’elle a ma gueule’ (Saddam, Kadaf’, mollah’s) et vraie ordure (Bachar; Erdogan veut être sur la foto ?!) et le sunnite plus nbx que le chiite = ce n’est que le début !

    Les Balkans.. dès que Tito a tourné le dos.. c’est sûr: il a raté sa mayo ! ces saletés de nationalismes, griefs et vendetta, ..l’UE, chipoteuse et papoteuse (ni Mitterrand neutre, effectivement) oui, j’étais plutôt happy que les Usa y mettent le holà, non..
    La chute du mur, une bonne nouvelle n’est-ce pas.. ni vraiment compris (enfin si: eux ne sont pas moi) ces désirs ‘nationalistes’, je pense au divorce (à l’amiable, c’est faisable!) Tchéquie Slovaquie, par ex.

    voilà, en gros, ..pour dire: les-blocs, donc Us Russie (la Chine attendra) pluie et beau temps, chantage et baffes (etc.) ..me font aimer mon Europe.. celle de mes rêves ?!
    celle avec qql volonté ! et volontaire, pas celle où chacun tire son bout de couverture /l’intention était, aussi, contraire du patchwork ! pas même capable de créer une armée ‘commune’ (défense, et plus+) ..si occupée à compter ! et tutti quanti..
    tiens, je failli dire: ‘le technocrate n’est que la partie émergée du glaçon’.. tout faux! de là à ce qu’il se réchauffe..

    ps, sais-tu que j’ai connu 1,5 guerres ni que personne ne m’a obligé (le demi: là par hasard, tout à ma vocation de touriste)
    aussi (les infos tournent, j’entends ma femme brailler..) je dirais: ça sent pas bon.. Cameron dehors (normal) pis après.. Donald et Mickey, ça m’étonnerait qu’on rigole; Putin lui..

Les commentaires sont fermés.