attaque-au-camion-nice-melenchon

Attentat à Nice: J+3


 

#1. C’est un attentat. Un meurtre de masse. Mais aussi un attentat. On peut jouer sur les mots, tergiverser à longueur de colonnes, de commentaires et de tweets, mais c’est un fait: c’est un attentat. L’auteur n’a peut-être pas placé de signification politique dans son crime, mais puisque Daech l’a revendiqué, c’est un attentat.

(MAJ du 18 juillet matin: c’est la confusion la plus totale. https://twitter.com/lemondefr/status/754939939364671488 )

#2. La couverture médiatique à chaud du drame a fait jaser, à juste titre: quelques médias ont commis de sinistres bévues. Certains se sont excusés. Mais les réactions politiques furent pires encore. Aux rares exceptions de Mélenchon, Taubira, Chirac et Hollande, les réactions de nos représentants politiques nationaux – ténors et sous-ténors – ont été désastreuses. Aucune solidarité, une instrumentalisation immédiate, des disputes indignes.

#3. Ce massacre a ravivé les insultes anti-arabes. Ne parlons même plus d’islamophobie, les « sales bougnoules » entendus ici ou là sont des rejets qui vont au-delà de l’islam.

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’une des premières victimes du faucheur s’appelait Fatima, une Marocaine  d’une soixantaine d’années. Parmi les victimes, il y avait aussi Bilal, Tunisien de 29 ans; Olfa, une Tunisienne de 31 ans; Mohammed, un autre Tunisien de 50 ans, et quelques dizaines d’autres.

 

« Vivons profondément ce partage de la souffrance. Car avec lui nous vérifions que nous sommes restés humains dans ce monde qui l’est souvent si peu. Et nous entretenons ce qui manquait au misérable lâche dans ce camion. Le sentiment que les autres sont nos semblables et que rien ne peut leur arriver sans que nous soyons concernés. » Jean-Luc Mélenchon.

 

36 réflexions sur “ Attentat à Nice: J+3 ”

  1. Ah bon, donc il suffit que Daech le revendique pour qu’un acte devienne, ipso facto, un attentat. Si demain un Mohammed ou un Ahmed quelconque perd le contrôle de son véhicule et fauche une demi douzaine de piétons quelque part, que nos politiciens et médias partent en vrille en imaginant tout de suite, vu l’identité du chauffard, que c’est lié aux terrorisme, et que deux jours après Daech, opportuniste, en profite pour revendiquer l’acte alors qu’il a été établi que le chauffard n’avait rien à voir avec eux ou avec l’islam radical, ce sera un attentat, et plus un accident ? C’est rendre la tâche un peu facile à Daech, et lui conférer une puissance imméritée.

    1. @ Zap Pow

      Ce n’est pas exact. Daech n’organise pas matériellement et n’ordonne pas chaque attentat; mais il donne des directives générales ( la dernière en date : utiliser des véhicules pour écraser le maximum de gens) qu’il diffuse sur Internet, et revendique, en partie à juste titre, ceux qu’effectuent des musulmans en suivant ses suggestions.

      1. Et donc, puisqu’ils ont enjoint leurs « soldats » d’utiliser des véhicules pour écraser un maximum de gens, n’importe quel « fou », comme celui de Nice, devient automatiquement un « fou de Dieu » et un « soldat » de Daech, même s’il n’y a pas la moindre preuve que l’acte soit en rapport avec cette bande et ses injonctions. Mon Mohammed ou Ahmed, chauffard ayant perdu bêtement le contrôle de son véhicule, sera « justement » élevé à la « dignité » de « soldat » de Daech, ce qui, bien sûr, n’arrivera pas si le chauffard s’appelle Marcel, Shlomo, Vladimir ou Kevin, auquel cas l’accident restera un accident, sauf si l’on découvre que Marcel, Shlomo, Vladimir ou Kevin s’était converti à l’Islam.

        Si, au lieu de s’appeler Andreas Lubitz, le pilote qui a crashé l’avion de GermanWings dans les Alpes s’était appelé Mohammed Ben Ahmed, ça deviendrait nécessairement un attentat de Daech, sans autre forme de procès ? Tout au moins si Daech a suggéré à ses soldats qui pourraient être pilotes de se crasher avec leur avion, auquel cas tout avion se crashant avec un pilote « musulman » dépressif est un attentat de Daech.

        Je me demande pourquoi Daech a attendu si longtemps avant de revendiquer l’attentat. Leur connexion Internet avait sauté ?

        1. Zap Pow

          le raisonnement se tient, d’autant plus que la densité d’information, qui va souvent jusqu’à la manip et l’intox, ne permet plus de se faire une idée de ce qui s’est passé, Sauf à chercher intensément, ou faire confiance aveuglément à l’un ou à l’autre des blogs ou organe de presse, télé etc…

          avec les déclarations fracassantes et immédiates des uns et des autres, des récupérations limite sordides et autres émotions que la comm à outrance laisse sur chacun, me pose personnellement le problème de base suivant :

          à qui faire confiance aujourd’hui ?

          cette seule question, de temps en temps, ça peut perturber..

          1. helene

            bon…c’est ce que je viens d’écrire, pour finir par se faire une idée faudrait tout lire, jour après jour.

            dans quelques jours, il y aura d’autres infos, puis encore. .encore

            je fais bien de venir ici et sur quelques autres blogs, pas besoin de chercher

            1. Oui c’est assommant de trier dans les infos, c’est dire la mauvaise qualité des enquêtes (si on peut parler d’enquête).

              Mais bon, que veux tu, je suis réellement exaspérée de contempler ces massacres, et l’état de sidération n’a pas duré plus d’une journée.
              Alors je veux savoir.

              1. « le journaliste David Thomson, spécialiste de la mouvance djihadiste, relevait néanmoins que
                « jusqu’ici, l’Etat islamique n’a jamais rien revendiqué de façon opportuniste ».
                Et de préciser :
                « S’ils revendiquent, ça veut dire qu’ils ont des preuves de ces liens et qu’ils vont “feuilletonner”.
                Par exemple, pour le crash du vol russe en Egypte, ils avaient diffusé la photo de la canette d’explosifs qu’ils avaient glissée dans la soute, alors que les autorités égyptiennes refusaient d’admettre leur implication, qui est aujourd’hui avérée. »

                http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/07/17/attentat-de-nice-les-reponses-a-vos-questions_4970850_4355770.html

          2. Hélène dici
            Et ça prouve la préméditation rien de plus, et qu’il ait été louer ce gros camion le prouvait déjà.

            1. Lorsque quelqu’un utilise la méthode préconisée par Daesh, il faut au minimum qu’il se soit intéressé à cette organisation.

              Maintenant pourquoi pas, il avait peut être l’intention de chercher sa copine pour la zigouiller, mais avec toute cette foule c’était pas facile.

              1. Et je suis profondément persuadée que tous ces assassins qui fomentent les attentats au nom de Daesh, n’ont rien à voir avec la religion, mais avec un désir de pouvoir profondément ancré en eux, cela relève plus de la psychiatrie que de la religion.

                La vue des véhicules jaunes remplis d’hommes habillés en noir et ceinturés de balles de kalach, les hypnotise pour ne pas dire autre chose.

                Daesh vise juste lorsqu’il recrute parmi ces malades.

                Alors chercher si cela porte le sceau de l’EI ou le sceau des psychopathes revient exactement à la même chose puisque la voie est ouverte par Daesh.

                Faites disparaître Daesh et les psychopathes disparaîtront avec, car il faut se sentir soutenu et entouré pour passer à la tuerie de masse.

        2. Zap Pow
          Post très intéressant et qui fait aussi écho à de nombreux questionnements que j’ai pu avoir …je n’aurais pas su les exprimer clairement comme vous.
          Je reste comme d’habitude dans mes doutes mais aussi dans certaines certitudes…qui sont que Daesh a réussi a vampiriser les esprits, même les plus rationnels, qu’ il va falloir lutter contre les stigmatisations dans lesquelles il veut nous faire plonger et que le chemin sera long pour convaincre que notre humanité est une arme pire que la haine ( je sais ça fait naïf mais j’y crois ) .

          1. Dans la discussion précédente, je vous ai mis un lien vers un intéressant documentaire qui n’est encore visible en replay que pendant 24 heures (et encore, pas sûr que ce soit vraiment 24 h).

        3. Zap Pow, l’analogie avec le crash de la GermanWings est bien sûr un alibi bien commode, mais parfaitement malhonnête.

          Car il n’est pas besoin d’attendre le verdict d’un quelconque procès pour savoir qu’ Andreas Lubitz n’avait pas tranféré plus de 100 000 euros à sa famille juste avant son crash, qu’il n’était pas connu des services de police pour des faits de droit commun, principalement des violences avec arme, violences conjugales, menaces et vol, qu’il n’a pas été élevé dans un milieu familial enclin à la violence et au radicalisme, que son père n’était ni considéré comme un extrémiste musulman ni surveillé par la police locale dans sa ville d’origine, etc.

          Et je ne parle même pas de l’utilisation, pour illustrer votre « argumentaire », de cette histoire d’un « chauffard ayant perdu bêtement le contrôle de son véhicule… ».

    2. @ZapPow: Daech revendique quand Daech « valide » que l’attentat a été commis par qqn qui a fait un minimum d’allégeance.

  2. Autre titre possible et tout aussi réaliste pour cet article :

    « Attentat à ….(laisser un espace, à remplir plus tard) J-… ((laisser un espace, à remplir plus tard)

  3. En fait, le terme de « radicalisation expresse » utiliser par Cazeneuve n’était pas autre chose que l’écho à la revendication de DAESH, parce que, tout bètement, le ministère et les services ad hoc n’avaient rien de rien . Il suffisait d’écouter la conférence de presse du proc charge de l’antiterrorisme, lequel expliquait que le « terroriste » n’était connu que pour des faits de délinquance ordinaire .
    Maintenant, un 19 tonnes, à onze heure du soir, se dirigeant vers la promenade des Anglais – fermée à la circulation -, ça n’a pas , semble-t-il, provoqué de réactions des flics sur place avant le carnage .

  4. La revendication de l’Etat Islamique est tout simplement une aubaine pour notre classe politique car elle distille l’idée d’une menace venue de loin et motivée par de simples mesures de rétorsion « politiques ».

    Or, non seulement ce type vivait bien chez nous, mais tous les derniers attentats commis contre la population française sur notre territoire ont été l’oeuvre de personnes nées dans notre pays.
    Le noeud du problème réside bien évidemment dans la question de l’immigration massive et de la natalité des populations musulmanes chez nous, dont on sait qu’une partie non négligeable nous est farouchement hostile.

    L’autre enfumage du moment consiste à nous expliquer qu’il faut continuer à leur faire des bisous car répondre à l’horreur par la force et la détermination serait susceptible de créer des tensions communautaires dont les extrémistes pourraient tirer profit.

    Ce qui donne, en substance, la tonalité de ce dernier billet où le mot islam est enfin laché; mais pour nous dire que les musulmans sont encore de pauvres victimes de l’islamophobie et que regardez ma bonne dame comme eux aussi ont beaucoup souffert de cet attentat.

    La faiblesse et l’aveuglement, bien entendu déguisées en humanisme, sont la première marche de la collaboration avec le pire.

  5. Il faut lire les thèses très intéressantes d’ Olivier Roy , qui parle non pas de « radicalisation de l’islamisme« , mais d' » islamisation de la radicalisation« ..

    Il donne l’exemple de tous ces jeunes qui, comme aux Etats-Unis, commettent une tuerie sans raison majeure, puis se suicident; Daesh donne à ces jeunes une raison, une cause pour le faire, ce qui éveille beaucoup de vocations, même chez des musulmans non pratiquants comme celui de Nice qui ne s’est radicalisé que pour passer à l’acte, ou de non-musulmans qui ne se convertissent à l’islam que pour aller s’entraîner en Syrie (25 % des Français partis en Syrie sont des convertis de fraiche date.)

    1. Je partage tout à fait ce point de vue.

      D’ailleurs la crise économique mondiale ne pouvait qu’amener ces comportements destructeurs dans ces alluvions sordides

          1. Oui je suis d’accord, mais je ne partage pas cette obligation de ne pas discuter des moyens à mettre en œuvre pour améliorer la sécurité des Français, sous prétexte qu’il s’agit de campagne électorale.

            Les faux semblants et les postures tournés vers l’intérêt de leur auteur, apparaîtront très vite comme peu sérieux et seront vites écartés par ce que j’appelle le bon sens populaire (mais vous y viendrez vous aussi comme vous êtes venu à accepter le mot peuple 😉).

            Je souhaite vraiment un travail en commun de tous les partis pour posér des bases solides à la sécurité des Français et évidement à celle de l’activité touristique de la France devant les risques d’attentats qui sont déjà prévus par le gouvernement.

            1. Hélène
               » un travail en commun »
              Ce serait le début d’une lutte efficace….
              Parce que si la droite repasse aux prochains événements ( on croise les doigts pour qu’il n’y en aient pas) certains à gauche réutiliseront les mêmes éléments de langage (à croire qu’ils se refilent les communiquant ) avec la même inutilité et la même force d’inertie.

              1. C’est bête, mais j’y crois, parce qu’ils (ps et lr) comprendront vite que c’est là que se trouve leur intérêt.
                Au milieu de tous ces bains de sang les Français se fichent pas mal des compétitions électorales et plus rien ne passera hormis le sérieux et l’action de l’état mise au service des Français.

                1. Travailler ensemble, Je pense que certains le font déjà…mais on ne voit que ceux qui font des pirouettes comme d’habitude…dommage

    1. Franchement, dés le début de son allocution je me suis sentie gênée tant l’outrance de sa dialectique rendaient l’explication incompréhensible.

      Bon en même temps je ne suis pas philosophe 🤔

      Clic j’ai coupé sans chercher à savoir qui il était.

  6. Que dire de plus! Un étranger demande un permis de séjour, se trouve un appart alors que des milliers de personnes française ou non n ‘ en trouvent pas, trouve le moyen de louer un camion et de foncer dans la foule réunie pour un feu d ‘artifice le jour de la fête nationale, tuant des dizaines de personnes, handicapant à vie des dizaines d ‘autres et…. chutttt, il n ‘est pas musulman.
    L’ avion égyptien revenant de Djerba et s ‘ écrasant au départ n ‘a pas été catalogué d ‘attentat. Alors les aneries d’ un islamiste tentant de défendre sa secte, bof, bof, bof. Lui même sait que demain il sera peut être sollicité et qu’il suivra la demande .
    Aucune coutume, aucun usage, rien en rapport dans la civilisation de nous raproche de l ‘ islam jamais nous ne pourrons vivre ensemble.
    Maintenant, question polémiques des uns ou des autres, quand faut-il polémiquer? PAS après un attentat, alors, quand puisque l ‘ on nous déclare que nous aurons des attentats encore longtemps.
    Préférer déclarer je suis ceci ou cela et compter les morts s ‘accumuler. A mais peut être que tous nous devrions être des béni oui oui et déclare que tout va bien dans notre beau pays devenu le terrain de massacre libr de l ‘islam.
    Le premier à réagir a été estrosi qui lui était au feu d ‘artifice, qu’ i a vue les morts, dans sa ville, comment encore oser déclarer que l ‘ état fait son travail et qu’ il faut se taire….

  7. Et pendant ce temps Estrosi fait son show…on en oublie qu’il n’est plus maire de Nice….on en oublie que c’est Pradal…et Estrosi se plaint d’être mis de côté…

Les commentaires sont fermés.