Dora Bruder


En 1942, à Paris et dans la plupart du pays, les juifs ne pouvaient faire du  vélo, ni détenir une TSF ou un poste de téléphone.  Entre autres choses.

Ces détails d’une vie quotidienne effarante qui cachait mal un projet d’extermination raciste inédit dans l’Humanité sont rappelés dans un ouvrage publié il y a tout juste 20 ans par Patrick Modiano, « Dora Bruder ».

L’auteur expose une obsession personnelle née d’une petite annonce retrouvée des décennies après sa publication dans Paris Soir:

 

« PARIS. ON RECHERCHE une jeune fille, Dora Bruder, 15 ans, 1 m. 55, visage ovale, yeux gris marron, manteau sport gris, pull-over bordeaux, jupe et chapeau bleu marine, chaussures sport marron. Adresser toutes indications à M. et Mme Bruder, 41, boulevard Ornano, Paris »

 

L’ouvrage est passionnant de précisions, et d’un faux suspense auquel on se laisse prendre. Car on revit cette horreur, à travers des détails administratifs de la Collaboration. On devine le destin tragique de Dora Bruder.

Dora Bruder avait 16 ans quand elle fut déportée. Difficile d’éviter de penser, comme à chaque fois après l’expérience d’un témoignage ou d’un rappel historique sur cette période, à quelques jours de la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv à ses propres proches, ses enfants, ses voisins, ses congénères d’une époque.

Dora Bruder avait 16 ans, un père autrichien et manoeuvre, une mère couturière et hongroise. Tous trois se sont retrouvés, croisés, perdus à Drancy en 1942 avant de disparaître à Auschwitz.

Modiano est précis dans son enquête parisienne, dans un XVIIIème qui fut mon quartier pendant 15 ans, entre la mairie et le métro Simplon, les rues Hermel, Duhesme, Custine et le boulevard d’Ornano. Il y a aussi cette caserne des Tournelles, boulevard Mortier, un camp d’internement spécialisé pour femmes, avant Drancy puis les camps de la mort.

« Dora Bruder  » est un roman documentaire avec peu de documents. Un parcours triste, simple mais qui révèle ce décalage que je ne comprends pas entre notre humanité et son absence chez d’autres.

 

Un conseil de lecture estivale !

19 réflexions sur “ Dora Bruder ”

  1. je vais me le faire..

    j’en ai lu un paquet sur la période……de toutes sortes, il en est sorti tellement………….

  2. « Notre humanité et son absence chez d’autres… »
    Et si la frontière n’etait pas is distincte et si nous pouvions être les deux à la fois ?..cette question je me la pose depuis que j’ai l’âge de m’en souvenir…le courage est il constant ou l’action parfois d’une fraction de seconde quand sa propre vie est en jeu…
    parce que tout cela fut  » possible » en1940 et avant….c’est pas si loin…..et parce que nous continuons à accepter l’intolérable en 2017..

    1. (tu) ça me fait penser à Hannah Arendt, « Eichmann, rapport sur la banalité du mal », aussi « les origines du totalitarisme » et autres ‘perplexités des droits humains’,
      ..des droits de l’homme à l’identité nationale, les Etats excluant les non-nationaux,

  3. Et dire que Drancy est, de nos jours, une HLM .
    Comme quoi…!
    Sauf erreur, la loi française votée des l’arrivée de Pétain, allait plus loin que les textes nazis .

  4. ah-vi.. le tour de bague,
    ah-non, on n’a pas le diamètre..?!
    (le tour de France par ex. le meilleur chrono gagne, c’est ça)

    Lire.. est -très bonnard (question de goût; et de-choix !)
    hélas ça pique de l’œil et du pif.. alors favorise la sieste ou autre gros dodo, (cf. météo)

    bref, rien d’neuf, sinon pour dire: « y a plus le p’tit jeu d’été ?! »
    ..hein… (ou GA Bembelly..?)
    suggestion, ni chercher bien loin: « quel est le ¢ de la bague de Juan ? » disons celle sur la foto (simplifions; ni flic)
    – et le gagnant est..
    on dira c’est un kid de Juan, une main forcément innocente, en tous cas dilettante (xx pareil !) qui ‘prendra la mesure’,
    et gratifiera.. gnâgnâ..

    so, je commence.. /ça tombe bien: une sous les doigts ! achetée l’année dernière en pensant à un blogueur (qui?)
    = 1.9 mm

    on pourrait compliquer.. mais faut vraiment qu’il fasse très mauvais temps ET plus rien à lire !
    genre (acheté) où ? combien ? pourquoi ? (?)

    je sens que je suis (vais être) le seul à-jouer..
    qu’importe ! je passe un bon-moment (et) celui-ci m’importe

    ps, vu (lu) cette phrase de Finkielkraut: « sacrifier la vérité afin de ne pas nourrir la bête, cela revient à nourrir la bête en lui faisant cadeau de la vérité »

  5. Et oui, il est bien venu d’ accuser le passé de la France. Il est normal d ‘accuser pétain de la lacheté des politiques, de l ‘ idiotie des politiques qui avaient préféré une armée de défense plutôt qu’ une armée d ‘attaque. Qui ont préféré respecte la neutralité de la Belgique et d ‘arrêter la ligne maginot pour ne pas tourner des canons vers la Belgique. Des généraux resté avec une mentalité de 1914 commandant l ‘ armée depus Paris…. que dire de la suite .

  6. La suite … c ‘est de manquer de courage devant le devenir, c ‘est de trahir le pays devant les dangers….non, pas en 1940, actuellement, au XXIiem siècle.
    Regardez la leçon que l ‘Algérie nous donne Algérie : les binationaux interdits des hautes fonctions de l’Etat.

    Lu dans Jeune Afrique du 16/01/2016 : http://www.jeuneafrique.com/293550/politique/en-algerie-lautre-debat-sur-les-binationaux/

    Ajouté le 17 Janvier, 2016 – 18:10
    Le président de la république algérienne Abdelaziz Bouteflika a signé le projet de révision constitutionnelle concernant les binationaux.
    Tout est dit et de façon extrêmement précise dans l’article 51 de la Constitution :
    « La nationalité exclusive est requise pour l’accès aux hautes responsabilités de l’Etat et aux fonctions publiques.
    » La loi établira la liste des « hautes fonctions » qui seront interdites aux binationaux.
    L’article 77 de la même Constitution se penche, lui, sur les conditions d’éligibilité au poste de président de la République.
    Et là c’est dur, dur. Pour être candidat il faut « ne pas avoir acquis de nationalité étrangère ».
    Il faut également pouvoir prouver qu’on a des parents qui n’ont qu’une seule nationalité d’origine, la bonne, la vraie, celle de souche.
    Les nationaux qui ont des épouses étrangères sont également visés par la même exclusion.

    Algérie : les binationaux interdits d’entrer en Algérie
    11/12/2015 :http://www.echoroukonline.com/ara/articles/264966.html
    Il a été décidé que les binationaux vivant à l’étranger,
    ne puissent pas rentrer au pays sans un visa délivré par les représentations diplomatiques algériennes à l’étranger.
    En effet, l’Algérie a mis en place de nouvelles formalités d’entrée sur son territoire pour les binationaux, applicables à partir de janvier 2016

    C’EST CLAIR NET ET PRECIS. . . et PERSONNE NE PROTESTE !
    Et en France c’est pour quand, hein ?

    Mais quel média nous en a parlé quand il était question de déchoir de la nationalité les binationaux assassins ?

  7. Même si il y en a que ça défrise, les lois juives de l’état français, votées des 1940 étaient aussi dures, voir plus, que les les lois nazis et bien plus dures que celles de l’état fasciste de Mussolini .

    1. certes Alain (on peut le dire) mais question finalité.. ça me fait penser à l’inquisition espagnol ou italienne, pourtant deux pays champion en dévotion ! mais qui n’ont pas ou peu bûché-brûlé,

      1. @Ti suisse
        Je ne comparais pas . Simplement, faut pas croire que la France est irréprochable en matière de lois raciales .

  8. Connerie habituelle.
    un état français ??? sous tutelle, le pays étant envahi. Des  » députés » asservis à l ‘Allemagne. La devise changée en travail, famille patrie, marianne remplacée par la francisque et avec tout cela un jobards reproche à la France d ‘ être raciste.
    Jobards, dans tous les pays il y a des patriotes et des lâches, des courageux et des salopards, mais des 100% blancs ou noirs, est impossible .
    Pour les lois raciales, dites moi dans quel pays il y a tant de lois pour réprimer la parole du citoyen, tant d ‘ associations subventionnées par l ‘ état surveillant le moindre propos pouvant paraître raciste, ou critiquer une coutume.

  9. Des lois racistes. Une loi punit les personnes niant le génocide arménien par les turcs!!
    La France n ‘a rien à voir dans ce massacre mais nos députés trouvent intelligent de voter cette loi. Ce qui nous fache inutilement avec la Turquie
    L’ exemple même d’ une loi raciste puisque anti turcs et idiote puisque ne servant à rien sauf à plaire à quelques anciens immigrés.

  10. Encore une loi idiote faite et votée par ds idiots(es ) AVIS AUX AMATEURS DE MÉDAILLES

    > Le JO du 13 juillet crée une « médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme » !
    > Pourquoi pas ? Ce qui choque est le fait qu’elle se porte «juste après l’ordre national du mérite » !
    > (article 7 du décret), ce qui veut dire avant la croix de guerre la valeur militaire la croix du combattant . . . ! ! !
    > On voit mieux ainsi la hiérarchie des valeurs et des honneurs . . .
    > MÉDAILLE CRÉE PAR DES ANTIMILITARISTES donc pas s’étonner de cette plaisanterie ! ! !
    > Si par malheur nos Frères d’Armes seraient victime d’un attentat ?
    > Déjà TITULAIRES Des C.G- V.M – C.C . . . Accepteront t-ils cette breloque ? ? ?
    >
    > Mieux vaut-il mieux être victime civile en buvant une bière à la terrasse d’un café restaurant, que soldat blessé ou tué au front ou en OPEX ? ? ?
    > Article 7
    > La médaille nationale de la reconnaissance aux victimes du terrorisme se porte juste après l’ordre national du Mérite.
    > Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrori

Les commentaires sont fermés.