Cette fichue chronique


J’écris le matin bien avant le lever des autres, ou le soir. Depuis que le blog Sarkofrance s’est réduit à une chronique hebdomadaire, je m’astreint à cet exercice pour la forme et les idées. Ecrire est devenu une nécessité personnelle. Mais chroniquer la politique est plus ardu.

Samedi 30 juillet, pour la première fois depuis mai 2007, j’ai bien failli ne rien publier. Finalement, la chronique est chargée, très chargée. Ce n’était pas le manque d’idées ou d’envies de partage. Mais la période est si sombre que les pensées alternent et parfois se contredisent.

Finalement, j’en suis resté à deux impressions fortes de cette semaine écoulée. La première est le discours de Michelle Obama à la convention démocrate. Je l’ai écouté quelques heures après. Il m’a ragaillardi.

Je n’ai pas trop d’illusion sur le bilan de son mari. Le décalage entre discours et réalité est abyssal aux Etats-Unis. Mais quel soin, quelle énergie, quelle inspiration a-t-elle eu !

L’autre déclaration, inattendue, est venue de Spontifex. Je ne porte pas le pape, celui-là comme les précédents, en grande estime. Mais ce pape François, pour des raisons nécessaires aux intérêts de l’Église bien sûr, mais sans doute aussi par conviction personnelle, s’est autorisé à expliquer que cette guerre contre Daesh avait des sous-jacents politiques et économiques qui n’avaient rien de religieux. Et il a bien raison ! L’islam radical, ou plutôt sa variante sunnito-Daeshienne, sert d’aimant pour toutes sortes de gens plus ou moins paumés. Mais le fond, quel est-il ? Une lutte pour un territoire, sur les ruines de deux dictatures laïques et géographiquement artificielles.

Bref.

Ce samedi, quelques jours après un nouvel attentat, il était difficile de chroniquer une semaine politique quand cette dernière était d’abord sanglante.

 

Bonne fin de weekend à toutes et tous.

 

 

 

6 réflexions sur “ Cette fichue chronique ”

  1.  » J’écris le matin bien avant le lever des autres……….. »

    monsieur juan , si c’est avant 4h30 en moyenne, rien à dire, si c’est après 4h30 en moyenne, merci de rectifier. Je dicte

    ……..avant le lever des autres sauf un…..

    pour le soir, je ne regarde pas la télé, donc je m’allonge pour réfléchir assez tôt…

    merci
    😀

  2. Je suis comme vous.
    Les temps sont si sombres que j’occile en permanence, cherchant toujours le moins pire.
    …parcours du combattant.

    Mais la montagne est si belle qu »on y oublie tout, même sous les orages violents.

  3. Bonjour,
    Vous citez « Quand ils s’abaissent, nous nous élevons. », et une célèbre idée de Karl Marx. Le pape François aurait parlé tout récemment d’un Dieu Argent, d’un manque d’idéal, de la nécessité de réfléchir.
    Une sorte d’idéal et une réflexion me semblent pourtant guider une partie des élus et d’autres personnes, en France, en Europe et dans le Monde, plus ou moins selon Karl Popper, « La Société Ouverte et ses ennemis ». C’est décrit assez simplement ici, avec cette idée sur l’historicisme, extrait  :

    « (…) Selon Popper, l’historicisme a conduit aux totalitarismes. Plus particulièrement, il s’attache à critiquer audacieusement — grâce à une profonde connaissance des textes — trois philosophes reconnus : Platon, Hegel et Marx. Il leur reproche l’erreur fondamentale de présupposer sur une loi de l’évolution du monde : la décadence des choses réelles chez Platon, le développement de l’Esprit chez Hegel et la lutte des classes chez Marx. (…) »
    http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/logphil/auteurs/popper.htm

    Même si là encore il y a la notion d’ennemis, et non pas celle d’opposants ou de contradicteurs, pour cette idée de Société Ouverte, je suppose que beaucoup de gens, hors les élus ou élites, peuvent entendre (d’entendement), voire critiquer de manière positive ou négative, ou autrement. Ils ou elles ne le feraient pas tous à la télévision, à la radio, dans la presse écrite, dans des livres publiés, ni même probablement sur Twitter, ou sur Internet en général. Mais les Français, et d’autres, votent (ou s’abstiennent.de le faire).
    Merci pour la possibilité d’échanger.

Les commentaires sont fermés.