Le symbole Amada Traoré


Au début,  cela ressemble à une bavure. Des policiers arrêtent un « jeune-noir-de-banlieue-qui-décède-au-commissariat« . On coche toutes les cases du cliché sinistre, du drame qui soulève l’indignation légitime des uns et les railleries racistes des autres.

La couverture de ce drame a été disons … aléatoire. Il a fallu de la mobilisation des proches et des amis pour que le sujet devienne un fait national. Il faut dire que ce drame est arrivé quatre jours après l’attentat de Nice, le 19 juillet.

Depuis la mort d’Adama, on a compris que le jeune homme a été arrêté alors que c’était son frère qui était recherché. On n’a toujours pas d’explication officielle sur les causes de son décès. Des manifestations ont eu lieu. Une manifestation a été empêchée.

Dimanche dernier, c’est un article du New York Times qui fait sensation. Son auteur reproche aux autorités françaises de mépriser la vie de la victime, de ne pas donner de moyens à l’enquête, bref, d’une négligence coupable.

1. Qualifions sa mort de meurtre d’homicide puisque tout porte à croire qu’il est mort à cause de l’intervention policière. Même involontaire, un meurtre homicide reste un meurtre homicide . Il yb a eu une première autopsie qui évoquait une possible asphyxie. puis une seconde. Mais il faut attendre. Attendre les résultats des analyses. C’est pour fin août, pas demain, ni après-demain. Fin août.

2. Je n’ai pas consacré une seule ligne de commentaires à ce sujet depuis qu’il est arrivé. je ne crois pas que le meurtre d’Adama Traoré soit le résultat d’un racisme délibéré des forces de l’ordre. Vous souvenez-vous de cette séquence, une parmi d’autres ?

 

3. Les commentaires que je lis ici ou là sur les réseaux sociaux émanant de la fachosphère sont sans surprise. Amada Traoré était noir, et cela suffit à le qualifier pour subir toutes les outrances racistes nécessaires de la part de cette racaille.

4. Le gouvernement est-il simplement maladroit, nul ou complice ? Les soutiens d’Amada Traoré  ne réclament que la vérité. Reconnaître une bavure aurait été plus simple, simplement honnête. Au lieu de quoi, l’affaire s’est cristallisée , pour le pire.

« Justice pour Adama, sans justice vous n’aurez pas la paix » (source)

 

 

 

 

 

9 réflexions sur “ Le symbole Amada Traoré ”

  1. Juan,

    Si je puis me permettre: dans une affaire comme celle-là, il ne faut pas commettre vous-même les fautes d’exagération ou d’approximation que vous reprochez à juste titre aux fachos.

    Le problème est ici: « Qualifions sa mort de meurtre puisque tout porte à croire qu’il est mort à cause de l’intervention policière. Même involontaire, un meurtre reste un meurtre »

    Décomposons:

    – « Même involontaire, un meurtre reste un meurtre »: non, un meurtre est spécifiquement un homicide volontaire. La notion de meurtre involontaire est un non-sens:

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006417561&cidTexte=LEGITEXT000006070719

    Lorsque le meurtre est prémédité il devient assassinat.

    En revanche, l’homicide involontaire existe, de même que les coups ayant entrainé la mort sans intention de la donner, de même que la mise en danger de la vie d’autrui.

    – « Qualifions sa mort de meurtre puisque tout porte à croire qu’il est mort à cause de l’intervention policière »: ah bon? Si je vous suis bien, tout policier est nécessairement un meurtrier en puissance.

    Vous allez un peu vite: en étant approximatif dans votre définition du meurtre, vous suggérez que les gendarmes avaient l’intention de tuer, alors que vous n’excluez pas le contraire.

    Soit dit en passant, faites gaffe: un blogueur en vue, comme vous, pourrait avoir des ennuis, s’il portait publiquement des accusations graves contre des gendarmes, sans preuve. Parce que là, vous êtes en train de les accuser d’être des meurtriers, l’air de rien.

    Dans cette affaire, le décès est soit accidentel – donc pas de responsabilité pénale des gendarmes – soit relèverait de l’acte involontaire (mauvais emploi de la force). Aucun élément ne permet de supposer une intention de tuer.

    Rectifiez si vous le voulez, mais trahir le sens des mots, c’est mal partir. Comme la pente est glissante avec ce genre de sujet, si vous orientez mal le problème dès le début, ne vous étonnez pas de vous gaufrer à l’arrivée.

  2. Deux choses : les commentaires du proc après la première autopsie dédouanait les flics . la seconde autopsie et la publication du rapport de policiers précisent la  » mort par asphyxie  » suite à une technique de maitrise des suspects plusieurs fois mise en cause par la justice voire les policiers eux-mêmes .
    Question : qu’est-ce qui a pu passer dans la tête du proc pour raconter des salades qui ont jeté la suspicion de dissimulation des faits et la réaction des jeunes du coin ?

  3. Refuser la réalité d’un racisme d’état alors que celui-ci a fait appel de sa condamnation pour délit de contrôle au faciès n’est pas très cohérent, surtout quand on sait que plus de la moitié des forces de l’ordre ont des opinions favorables au FN.

    1. racisme d’Etat ? Je crois que tu le confond avec le racisme de certains représentants de l’Etat, ce qui est fort différent.

  4. Oui, il y a un racisme d ‘ état, c’est visible par les millions que distribue largement l ‘ état pour que des associations traquent le moindre propos anti noirs, anti beurs mais jamais anti blancs.
    AH! ce controle au faciés, mais comment ne pas controler au faciés dans des banlieues où ne résident aucun blanc?
    Malheureusement un jeune est décédé après son arrestation, vous connaissez la suite…. retenons que cette suite dépend du manque de confiance en la justice. Trop d ‘affaires de sans suite, de renvois, de pertes de dossiers, trop de temps de perdu en attente, trop de conneries, tel ce type qui dépose un saucisson dans un rayon hallal, condamner de suite à 1 an de prison ferme et 2000 € d ‘ amende, alors que le tueur de Nice, après plusieurs délits, sous titre de séjour, condamné simplement à 6 mois avec sursis et pas expulsé….. justice, la bonne blague .

  5. Décidément, nos pitres du gouvernement n ‘ ont pas encore compris qu’ internet existe.
    Et, sur internet arrive tôt ou tard toutes les vérités.
    Le compte rendu des évènement du bataclan a circulé, y’a des loulous à pas féliciter, mais connaissant la politique, des décorations leurs seront décernées quand même.
    Voici que circule l ‘ ordre de réquisition judiciare d ‘ urgence pour commander l ‘ effacement des caméras de l ‘ attentat de NICE, celui que cazeneuve nie avoir été donné !!!
    Des apprentis

  6. A noter qu’il n’est plus question de l ‘ »information  » parue après la première autopsie et reprise par le procureur, selon laquelle Traoré souffrait d’une maladie infectieuse, dont on voit mal comment elle aurait pu provoquer une mort subite au cours d’une interpellation… C’était particulièrement idiot.

Les commentaires sont fermés.