Hollande, candidat.


« Mais si ce n’est pas lui, Juan, c’est qui ? »

« Mais si c’est lui, pourquoi ? »

La personne qui me posait cette question il y a déjà trois mois, avant l’attentat de Nice, mais après l’échec de la constitutionnalisation de la déchéance de nationalité et la présentation de cette infâme loi Travail, ne voyait pas d’autre issue. Elle ne pouvait soutenir Mélenchon. Je ne sais pas pourquoi.

Dimanche, un quotidien livrait une improbable car si peu surprenante confidence de François Hollande qu’il a fait dans son avion présidentiel de retour de Rio samedi 6 août: il se décidera pour la présidentielle en décembre.

Primo, quelle fausse nouvelle !

« Ce n’est pas tant le pouvoir que la politique qui m’a toujours passionné. »

Secundo, il entretient donc « l’intérêt » de ces primaires organisées par le parti socialiste pour piéger celles et ceux qui râlent ou crient contre lui. Ces dernières sont prévues pour janvier 2017. Ce sera sans doute trop tard, et un exercice certainement isolé.

Tertio, Hollande a cette phrase de lucidité: « Il est très difficile pour un candidat sortant de justifier ce que pourrait être un deuxième mandat, qui ne serait pas seulement le prolongement du premier. » Très franchement, non merci. Cher François, tu approfondiras ta loi travail, ton pacte irresponsable, tes clins d’œil à la droite sécuritaire, tes œillades à un libéralisme pour lequel tu ne fus pas choisi, sans moi.

Quarto, Hollande dit peu de son quinquennat. Visiblement, il reste l’un des rares à penser qu’on l’a élu pour ce programme-là. Il a été élu pour défaire Sarkozy. La moindre des choses eut été ensuite d’entendre et de respecter les différentes voix qui se sont portées sur lui pour cette unique raison.

 

31 réflexions sur “ Hollande, candidat. ”

  1. Tout à fait d’accord avec toi, ce sera aussi sans moi cette fois-ci, il a été décevant et je pense que l’anti-sarkozisme ou autre anti-croquemitaine ne marchera certainement plus.

  2. « … libéralisme … »
    Dans la vidéo d’hier, des êtres humains sont filmés, dits hommes et femmes, mais parfois. Car ce n’est pas si binaire, une polémique aurait dépassé le cadre national, sur les toilettes publiques :
    http://www.france24.com/fr/20160513-obama-etats-unis-us-transgenres-debat-toilettes-publiques-caroline-nord

    Ceci plus ou moins selon des théories constructivistes, ou autres, a priori. D’autre part, des êtres humains pensant qu’il n’y a qu’une seule espèce humaine, constituée d’individus humains, peuvent difficilement parler de « métissage racial », à mon avis.
    Ceci dit pour en arriver à des débats actuels sur les Droits-de-l’Homme, lus dans la presse. Existe-t-il encore des Sociétés humaines ou seulement des individus, voire des familles, sur la Planète, à notre époque, avec la « mondialisation » dite souvent libérale, aussi ?
    Mme Thatcher aurait dit pour cette même époque (lu sur le site de l’Express)
    « Nous sommes arrivés à une époque où trop d’enfants et de gens (…) rejettent leurs problèmes sur la société. Et qui est la société? Cela n’existe pas! Il n’y a que des individus, hommes et femmes, et des familles. »
    J’ai lu aussi sur le blog de M. Chevènement :
    « Il y a quatre millions de musulmans en France, pour la plupart Français, il faut qu’ils soient citoyens avec les droits que cela comporte, notamment la liberté de culte, et aussi bien entendu les devoirs », a-t-il estimé.
    (voir : « Présidence de la Fondation pour l’islam de France: « une tâche difficile », estime Chevènement. »)

    Mais les individus, qu’ils soient musulmans ou autres, vivant en France, ont-ils des droits (et devoirs), comme tout individu selon la CEDH, ou comme tout citoyen selon le droit français ? Des débats concernant la GPA en sont une autre illustration, à mon avis. En est-on à des antagonismes entre le droit français ou celui d’autres nations, et la CEDH ? Cela me semble plutôt confus.

  3. « . Visiblement, il reste l’un des rares à penser qu’on l’a élu pour ce programme-là. Il a été élu pour défaire Sarkozy »

    Ah ben non Juan !
    vous êtes trop crédule.
    La preuve ? Il se représentera si c’est Sarko qui est désigné pour les présidentielles, et il le fera parce qu’il pense que les électeurs le préféreront à lui, comme en 2012.

    Si c’est Juppé, il n’ira pas et laissera sans doute Macron.

  4. c’est un peu vite penser, mr juan, qu’il a été élu sur votre programme
    ce en quoi vous vous foutez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude

  5. Un Sarko qui se dit sûr de gagner les primaires de droite, un Hollande hors sol qui veut rempiler ….! On se croirais aux U.S avec leur Trump vs Clinton .
    Ca sent le vote blanc au second tour …!

  6. Un Sarko qui se dit sûr de gagner la primaire à droite . Un Hollande hors sol qui veut rempiler …! On se croirait aux US, avec leur Trump vs Clinton . Ces deux Charlots font joujou avec les citoyens
    Ca sent le vote blanc au second tour …!

  7. . » Quarto, Hollande dit peu de son quinquennat……………. »

    c’est déjà mieux que sarko, qui lui, n’avait strictement rien dit de son passage, faut dire qu’il s’est cru à hollywelysée…

    je fais le pari que hollande ne parlera pas plus du fait qu’il s’est vautré de la même façon que le précédent..

    mais contrairement à nombre d’entre vous, je ne leur en veux pas, on ne peut pas avoir le poste de secrétaire de bruxelles, de toutou à la merckel, et utiliser avec une monnaie de singe qui permet au reste du monde d’engouffrer leurs produits en nous laissant nos chômeurs…

    tout ça pour dire que vous pouvez choisir qui vous voulez, condamnés ou pas, gauche, droite ou pas, y compris les épiciers du FN, vous arriverez au même résultat que celui que nous avons depuis 2007…

    nous sommes dans un passage temporel de paresse intellectuelle et de confort sans ambition de petits écuyers politiques sans envergures..

    Penser la souveraineté économique, la stratégie d’un pays de 67 millions d’habitants, classé 6eme puissance mondiale au PIB et 9eme au PIB par habitant, est un travail à plein temps pour un dirigeant couillu, pas pour des petits garçons qui cherchent des mères castratrices partout pour leur éviter de prendre les décisions..

    la france, c’est pas le Luxembourg où un voyou de premier ministre suffit pour le faire devenir un paradis fiscal..; d’ailleurs, si nos politiques étaient vraiment moins cons, il auraient pu faire de la creuse un paradis fiscal comme les USA l’ont fait du Delaware..au moins une partie du fric resterait ici…

    nous avons les demi sangs couchés que nous méritons…

    etpiscesttout….

    1. Petard !!!
      Voilà qui est dit et bien dit !
      Et là c’est du sérieux.

    2. Bonjour
      « (…) un travail à plein temps pour un dirigeant couillu, pas pour des petits garçons qui cherchent des mères castratrices partout pour leur éviter de prendre les décisions. (…) », extrait de votre commentaire.

      Extrait d’un article du journal Le Point, sur une femme dite quelquefois mère du vrai libéralisme comme Freud serait dit parfois père de la psychanalyse, comme d’autres grands hommes seraient dits … etc. :

      « (…) Est-ce qu’on peut quand même considérer que ses 11 années au pouvoir ont servi la cause des femmes en politique ?

      Oui et non, parce qu’elle a incarné un mode de gouvernement si impitoyable qu’on a pu penser, à travers Margaret Thatcher, que la meilleure qualité d’une femme pour exercer le pouvoir était la virilité. On se souvient de la saillie de Jacques Chirac qui avait lancé dans un sommet européen : « Qu’est-ce qu’elle veut, celle-là ? Mes couilles sur un plateau ? » C’était une femme d’État qui utilisait la posture de l’homme providentiel. (…) »
      http://www.lepoint.fr/politique/parti-pris/on-a-raison-de-detester-margaret-thatcher-18-04-2013-1656330_222.php

      A nouveau je lis cette idée d’homme providentiel, viril, mais est-ce un héritage du monarchisme ? Sans même parler de posture, personnellement, je ne sais carrément pas répondre.
      Viril vs féminin, cela peut être vu comme la puissance vs l’impuissance, le dur contre le mou, impitoyable contre compassion, etc..
      Une idée force selon Lao Tseu, pris seulement par exemple, aurait été de ne pas s’imposer par la force. C’est-à-dire probablement l’idée de ne pas s’imposer ou ne pas imposer par la violence, ou celle d’être dur envers soi-même pour ne pas céder à sa propre violence, que l’on soit né homme ou femme, si j’interprète correctement.
      Cordialement.

      1. Laure CP

        extrait de psychologies

        La mère castratrice

        Son profil : qu’elle en ait conscience ou non, elle est en guerre avec les hommes, qu’elle veut mettre sous sa coupe. Pour la psychanalyse, c’est une femme qui veut le « phallus » (le pouvoir) pour elle seule. Dominatrice, autoritaire, elle fait marcher son petit monde à la baguette. Frontalement ou de manière plus souterraine, façon main de fer dans un gant de velours, elle rappelle à chaque instant à son fils qu’il n’y a qu’un maître à bord.

        Son influence : comment ne pas avoir peur de la rencontre intime avec les femmes ? Les fils de ces mères surpuissantes ont une attitude paradoxale. Ils semblent les fuir tout en recherchant leur copie conforme, afin de rejouer avec leur compagne la relation dominante-dominé. Pourtant, lorsque le ­couple s’installe dans la durée, c’est par l’infidélité qu’ils tentent de se dégager de ce lien asphyxiant, sans toutefois parvenir à s’en affranchir. Mais la soumission au féminin à des limites : ils peuvent aussi faire preuve de violence, verbale ou physique, lorsqu’ils se sentent agressés dans leur masculinité par les ­femmes, se vengeant ainsi de toutes les humiliations maternelles

        pour illustrer mon propos, , parce que bien sûr, ça n’arriverait pas dans le réel, ….imaginez donc que sarko et hollande accourent au coup de sifflet de merckel …

        la reproduction de ces schémas fonctionnent avec les symboliques de représentation…

        ex dans ce cas : toute individualité ou structure qui figure la nourriture, la protection, la position de soumission….etc….

        héhéhé……aimer le pouvoir, n’est pas toujours lié à l’amour des responsabilités…

        c’était l’émission « Stanislas et la politique ça fait deux « .

        à vous les studios

        1. Stanislas

          Bien sûr, il y a une infinité de variantes, selon la psychanalyse ce serait plus ou moins conscient-inconscient, pour tous les humains, hommes ou femmes. Mais c’est selon la psychanalyse, et tout un chacun n’adhèrerait pas à ces hypothèses ou théories du ça, moi, surmoi, de l’inconscient, etc., en France ou dans le monde entier.
          Je me demande aussi quel est le postulat de base du « vrai » libéralisme, sur le libre-arbitre, mais ce n’est pas tous les matins au réveil :-))

          Si dans le « vrai » libéralisme, c’est présenté comme évident et devant l’être pour tous, que tout sujet (individu) adulte est entièrement souverain dans son royaume, c’est-à-dire dans son for intérieur, alors cela me posera un problème.

          Je ne suis pas a-thée, mais de là à affirmer que tous mes choix sont libres, entièrement libres, ce n’est pas possible. Et c’est en n’affirmant pas être entièrement déterminée par la génétique, l’environnement, la Société, etc., non plus. Je présume, je conjecture, pour le dire un peu à la manière de Michel Audiard, sur le for intérieur et le libre-arbitre, comme d’autres, plus calés, l’ont fait depuis les temps anciens.
          C’est en relisant parfois cette phrase de Montaigne, supposant peut-être que nous avions tous plus ou moins cette « folie », comme un autre auteur célèbre du passé (Érasme et son Éloge de la Folie),

          « L’impression de certitude est un témoignage certain de folie et d’incertitude extrême. C’est mettre ses conjectures à bien haut prix que d’en faire cuire un homme tout vif. »

          1. Laure CP

            je vous conseille un bouquin :

            capitalisme et pulsion de mort
            de gilles dostaler et bernard maris chez albin michel…

            1. Stanislas,

              Merci pour le conseil de lecture, je lirai probablement.
              Dans capitalisme et pulsion de mort, il y a deux concepts parmi d’autres, deux abstractions, parmi d’autres.
              Autre exemple, -Comment le capitalisme nous infantilise- est un livre écrit par Benjamin Barber.
              Un concept peut difficilement infantiliser, seul un être humain adulte peut tenter d’infantiliser un autre être humain adulte à condition que cet autre adulte adhère, mais ce n’est que mon avis.

              Je suppose toujours impossible de déterminer la nature de la pensée, qu’il s’agisse d’idées ou d’idées-forces, car l’outil et l’objet d’étude sont confondus. Ils sont même, c’est la pensée.
              Il me semble ainsi ne pouvoir que conjecturer.
              Cette idée que la pensée serait une substance, donc une illusion , comme entendu parfois pour le matérialisme, me paraît être un raisonnement logique auto référent.
              https://fr.wiktionary.org/wiki/autor%C3%A9f%C3%A9rent
              Les choses ne paraissent pas penser, mais les êtres vivants, si, pouvant difficilement être perçus choses.
              C’est une vieille querelle, a priori.

              1. @laure CP
                juste en passant…
                La pensée c’est un mode de connaissance ( parmi d’autres, les sensations par ex : voir, senti, toucher, goûter, entendre).
                La substance de la pensée, sa nature, c’est la conscience tout simplement, la conscience SAIT…

                1. Castor

                  Oui pour un mode de connaissance a priori commun à tous les humains, avec les ressentis, les intuitions, etc..
                  Maintenant, puisque j’ai fait une recherche sur le livre que Stanislas a conseillé, il serait question de « narcissisme des petites différences », voire de « processus civilisationnel » au singulier ou au pluriel, etc..
                  La question de « autrui », de « autre », dit parfois si loin-si proche, né homme ou né femme le plus souvent, dans telle culture ou telle région, avec des petites ou des grandes différences selon les perceptions,
                  c’est un champ d’étude assez vaste, également (?).

  8. Stan,
    Yep, je suis d’ailleurs pour un bissenat (2 ans), une rotation accélérée du manège préziduel jusqu’à épuisement du stock de prétentieux et prétentieuses.
    faut pas oublier NKM et Morano, s’agit pas de rater l’occasse d’avoir la première femme présidente en france.

    1. Oui, mais si ce président est élu au suffrage universel, le pays sera en campagne quasi permanente, et les citoyens se lasseront, tôt ou tard, de voter.
      Le président de la Confédération Helvétique est élu pour un an, mais pas au suffrage universel. Et la plupart des Suisses ne savent même pas qui c’est. Il faut dire qu’il n’a pas les mêmes fonctions que celle du chef de notre république monarchique.

      1. Zap Pow,
        je déconnais juste un peu… mais à la réflexion, nos minuscules sont en camapgne permanente …. et les consommateurs téléspectateurs rechignent de plus en plus à se transformer en voteurs.

        le jeu du gong me paraitrait approprié:
        Zozo élu à vie et chaque année un vote Encore ? ou Assez ?… majorité de Assez …Gong !

        à la trappe le Palotin.

    2. charles michael

      moi je suis pour arrêter le cinéma et mettre les tireurs de ficelle, pas les marionnettes…

      les concurrents en piste pour 15 ans…

      un banquier
      un membre de la commission UE
      un de l’eurogroupe
      un candidat du medef
      un de la BCE

      comme ça plus de surprise, plus d’angoisses, plus d’incertitudes d’avenir
      on sait tout de suite qu’on va se faire globalement nique toute la période, donc plus de frustrations ni de déceptions post bulletins…

  9. un balayage du regard depuis la crise de 2008 à aujourd’hui suffit pour se faire une idée des dynamiques économiques de la zone UE et plus particulièrement celle de l’euro.

    1) mise ne concurrence des pays du sud, de l’est et de l’ouest sur des bases non concurrentielles de coût du travail qui vont de 8 à 10 € l’heure à 35 €….sans aucun filet de protection, à laquelle il faut ajouter une concurrence sévère de la fiscalité entre pays de la zone…(sur l’IS, sur les capitaux, sur les plus values de tout type…)

    je ferai remarquer qu’on nous rabâche sans rire que l’UE est chargée de veiller à préserver la concurrence libre et non faussée du système, dans une saine symétrie de l’information…

    2° dévaluation internes massives (salaires et prestations sociales). Les pays les plus touchés au départ, hors grèce sont ceux dont on dit qu’ils rebondissent le mieux (Irlande, Espagne, Portugal) en croissance et en baisse de chômage.

    Prière de ne pas trop regarder les contenus, en particulier du PIB..
    Pour expliquer ça, tout le monde oublie de dire que la baisse du chômage de ces pays est dû en particulier à l’émigration massive d’une partie importante de la population (Irlande, Portugal, Espagne)…émigrations de traditions historiques, pour ces pays, malheureusement pour nous, le français n’est pas migrateur…..

    3° Financement des charges sociales des groupes privés, donc des actifs (CICE et pacte) par les contribuables, pour des créations d’emplois déjà démontrées fictives. J’en ai déjà parlé, RIEN ne permet de tracer la destination finale des sommes publiques obtenues (voir rapport CICE 2015)

    je rappelle à toutes fins utiles que la disposition avait été mise en place pour un euro à 1.40 dollar en moyenne, aujourd’hui l’euro est à 1,10 dollars et le pognon coule à flot.
    Cerise sur le gâteau, des petits futés réussissent à trouver un impact de création d’emploi grâce à ces sommes, impact suffisant pour que l’emploi soit à 100 000 € pièce mini alors qu’un emploi de base d’un smicard est à 25 000 € pièce..

    quand un politique ou un intello de l’économie vous annonce qu’il a trouvé des emplois crées , c’est toujours sous la forme d’un cocorico sur les dispositifs et là aussi, sans rire non plus.. (pour ce dernier point, j’ai la solution politique, il faut qu’ils annoncent plus d’emplois pour baisser le coût unitaire…comme quoi c’est con non ?)

  10. il y a de quoi écrire plusieurs bouquin sur l’immense esbroufe en cours de l’économie réelle, juste sur la base d’observations et de lectures un peu documentées……pas de complotisme, juste des relations de cause à effet…

    alors ma question est la suivante, puisque le sujet est la campagne de 2017.

    Qui n’a pas encore l’impression qu’on se fout de nos gueules massivement ?

    oui je sais, .pour avoir LA PAIX, l’UE et l’euro sont la solution, le monde ouvert est la solution, la compétitivité à l’export est la solution….

    mais alors deuxième question : pourquoi tout le monde nous dit que nous sommes en guerre ?

  11. pour éviter d’ailleurs toute contagion malsaine de développements de politiques alternatives, des techniques simples de comm ont été mises en place…

    – « ouverture » pour la mondialisation….BIEN
    – « fermeture » pour un retour à la souveraineté…..MAL

    – imiter l’allemagne ….BIEN
    – imiter le brexit ………MAL

    – baisser les dépenses publiques des sans dents ….BIEN
    – augmenter les recettes publiques en optant pour un reporting pays par pays ……MAL

    – PPP, ventes massives de biens publics financés par l’impôt des générations passées et actuelles ………BIEN
    – investissements publics par l’état…………MAL

    même si les coûts finaux des opérations de PPP sont exhorbitants..

    – endettement des états ……….MAL
    – endettements privés massifs par effets de levier (les bénéfices servent à racheter les actions et payer les dividendes) ….BIEN

    – arrosages massifs des systèmes bancaires à taux 0 par les banques centrales ….BIEN
    – financement direct des états pour des investissements de transition….MAL

    – continuer les conneries actuelles à n’importe quel prix ….BIEN
    – écouter le FMI qui annonce clairement que des erreurs grossières ont été commises dans les résolutions de problème en cours ….MAL

    quand des manches au sommet déconnent de manière grossières, la technique consiste à se tenir de plus en plus chaud, coûte que coûte, se soutenir vaille que vaille…truander les chiffres, maquiller la réalité….

    alors que croyez vous qu’il sortira des prochaines élections ?

    le programme ci dessus, .renforcé…..jusqu’au baroud final….

  12. Hollande gouverne la France en fonction
    de ses désirs de candidature.

    C’est lamentable.

    D’autre part le reste de la gauche
    (Aubry, les Frondeurs Mélenchon et autres miettes)
    est complètement dans le cirage et la non voyance
    pour ce qui est de l’Economie Nationale,,préférant
    se faire valoir en experts humains à l’esprit supérieur
    et généreux qui indiqueraient les voies de la rédemption
    au brave peuple.

    C’est lamentable aussi..

    Autrement dit à Gauche pour le moment.que du toc

    A quand le changement pour la Gauche ?
    Après mai 2017 ?

  13. Hollande a t’il envie de se représenter ? oui.
    Ceci dit c’est un expert des rapports de force, probablement son seul critère de décision.
    Si Sarko se représente ( et c’est bien pour cela qu’il attend le résultat des primaires de la droite avant de se prononcer sur sa candidature), alors il aura une petite fenêtre de tir, même si ces primaires sont contestées par certain(e)s,( probablement pour légitimer une candidature malgré les résultats de ces primaires).
    Dans le cas contraire ( un autre que Sarko, et des résultats incontestés), il ne prendra pas le risque d’être battu à coup sûr.

  14. HELENE

    je vais suivre ça avec grand intérêt bien que je sois sceptique par la manière d’engager les choses..

    rappelons d’abord que la GB a baissé son taux d’IS (ce qui est naturel pour garder l’existant), qu’elle a un coût horaire de l’ordre de 22 €, plutôt compétitif (dans l’ordre actuel du tout export)..

    ce qui me chiffonne momentanément c’est que l’annonce va en direction de grands groupes industriels, d’abord, l’action concerne le secteur industriel déjà existant.

    bref je me demande si ce n’est pas un effet d’annonce momentané pour amortir de classiques rumeurs de marché post brexit…

    reste à attendre le plan pour se rendre mieux compte…

    mais si c’est bien une mesure de réimplantation de filières intra muros pour soutenir vraiment l’emploi et pas arroser des groupes pour l’amélioration de leurs bénéfices.., elle aura mon respect (ce dont elle n’aura d’ailleurs strictement rien à foutre) ….

    1. Certes, il ne faut pas s’attendre à des nationalisations 😀

      Cependant aider des industries qui s’implantent dans le pays (et il semblerait que ce soit dans le but de réindustrialiser la GB) et un grand pas en avant.

      Cependant d’accord avec toi, wait ans see.

Les commentaires sont fermés.