Sarkozy, l’indifférence


Il a annoncé sa candidature. On dira que c’est une surprise pour personne, et forcément pas pour lui. Il y pense depuis le 6 mai 2012 au soir.

Nicolas Sarkozy candidat à la présidentielle, vous noterez qu’il s’abstient de penser à la primaire comme si elle était déjà gagnée. Et s’il l’a gagné, François Bayrou partira au combat, Sarko perdra les centristes à force de courir après l’extrême droite.

J’ai toujours échoué à deviner le résultat d’une élection. Même en 2012, j’ai été surpris de voir combien Sarko l’animal politique n’était qu’une bête abrutie par son propre narcissisme. Pour 2017 donc, je dirai qu’il a toutes ces chances.

Et c’est déjà un effort que d’écrire ces lignes.

 

 

 

 

 

 

PS: cette photo d’illustration date de la seule fois où je l’ai rencontré.

 

 

15 réflexions sur “ Sarkozy, l’indifférence ”

  1. Nicolas Sarkozy est fidèle à lui même mais il est surtout extremement dangereux pour la droite républicaine et pour les autres candidats se revendiquant de droite, une droite qui globalement aura bien du mal à prendre ses distances et à se démarquer du FN tant NS aura flirté avec les idées et l’idéologie d’extrême droite. La gauche a suffisamment à faire avec ses propres manquements, inégalités sociales, réforme fiscale jamais entreprise, mise au pas des banques, lutte contre le chômage des jeunes, égalité des chances, dette etc.., car le principal reproche que je ferais à la gauche du moins pour le PS et ses alliés, c’est de ne faire que de la gestion des affaires courantes mais il y a bien longtemps qu’elle a abandonné tout objectif d’une réforme de fond de la société française et c’est en cela que nos concitoyens font un amalgame entre droite et gauche, il n’ y a plus de « politiques » au sens du terme mais nous n’avons plus qu’ une enarchie, des gestionnaires et pour cela nous avons deja une administration dont c’est la mission et aujourd’hui nous sommes incapables d’identifier qui fait qui, qui fait quoi, entre gestion et réforme de la société.

  2. « François Bayrou partira au combat », pas sur, avec les centristes on peut s’attendre à tout.

    1. Bayrou a dit et je crois que c’est un homme « honnête » en politique ce qui est une denrée extrêmement rare dans ce domaine qu’il soutiendrait Juppé mais que représentent véritablement les centristes, comme force politique, ils sont atomisés, entre J.C Lagarde(qui a les dents qui rayent le parquet) l’opportuniste et transparent Morin, les centristes excepté Lecuanet et Giscard n’ont toujours été que des mercenaires pour le parti majoritaire qu’il soit RPR ou LR.

  3. En résumé, le prochain élu expliquera que le précédent a laissé le pays dans une situation critique. Que la seule solution est d ‘augmenter les impôts, de diminuer le coût du travail, de baisser les charges patronales, de supprimer le cumul des mandats ( mais surtout ne pas en diminuer le nombre) et l ‘ electorat, faute de candidat capable de diriger un pays, re votera pour lui.
    Il faut dire que hollande, élu pour se débarrasser de sarko en arrive au point de le faire regretter
    Hollande a été excellent pour les inaugurations, les commémorations et ses histoires d ‘amour.
    Maintenant, les sans dent le plébisciteront- ils encore. Dire qu’ il avait déclaré qu’il ferait moins de voyages que sarko.

  4. Ben s’il faut j’irai voter à leurs primaires contre lui..une fois de plus et il paraît que je ne suis pas là seule à y penser.

  5. Il y a bien longtemps qu’au PS on a oublié ce qu’est une pensée politique, une idéologie, même les frondeurs n’ont aucune credibilité. Seuls comptent: les postes, l’ apparat, l’exercice du pouvoir, Macron en est la meilleure démonstration d’ailleurs il se défend bien vite d’être socialiste ce qui pour lui semble infamant et redibhitoire. La seule qui ait vraiment affiché des intentions, mis en oeuvre des actions de gauche et mal lui en a pris c’est Christine Taubira et comble de l’histoire elle n’est pas socialiste, il serait bon qu’elle se présente on aurait au moins une expression de gauche de qualité.

  6. Si les gens en sont encore à voter pour celui qui a la meilleure com et non pour ce qu’il représente, alors, il n’y a plus rien à espérer dans ce pays.

  7. monsieur juan, si sarko gagne commencez à penser à votre futur bandeau de blog…

    ce n’est pas un animal politique, je pense qu’il a plaisir à faire des quêtes, sous n’importe quelles formes..

    mais de toute façon, s’il réussit à être le représentant de la droite bananière, il n’y aura rien à regretter dès le départ. Le constat sera que la France pourrit vraiment par la tête….

    quelle bande de déconneurs…….

    1. Stanislas en fait Nicolas Sarkozy est beaucoup plus dangereux pour la droite elle même que pour la gauche, et c’est aux électeurs qui votent à droite d’éliminer le virus sarkozyste. Notre ami Juan, il me semble devrait être beaucoup plus préoccupé par la perception qu’ont les électeurs lambda de ce qu’aujourd’hui au travers du PS et de ses alliés ils perçoivent et apparentent à la gauche et il est certain que si l’on ne se réfère qu’à la politique menée jusqu’à ce jour il y a à dèsesperer des élus et des responsables en place, mais nous électeurs ne pouvons nous en prendre qu’à nous même en n’exerçant aucun contrôle et aucune pression sur nos élus ou mandatés.,

      1. Roger FOUBERT

        étant plutôt moqueur sur le sujet politique, merci d’avoir perdu quelques minutes à m’expliquer ce que je n’explique plus depuis des années…

  8. Les politiques surtout au pouvoir ont cela d’indecent qu’ils peuvent tout rater et pourtant partir avec les honneurs et les privilèges et même revenir…et ce sont eux qui trouvent normal et même légalisent les licenciements sans réelles raisons et plafonnent vos indemnités quand vous êtes virés de manière abusive et bloquent les retraites de ceux qui ont attendu plus qu’eux et pour moins qu’eux ….C’est ce qu’on appelle la démocratie…le jour ou ils s’imposeront le même régime alors je retrouverai confiance….
    Alors bien sûr ils ne sont pas tous pourris mais tout de même ils ont pour la plupart un sacré toupet !
    Et il va falloir se coltiner la campagne de Sarkozy…non merci

  9. Sylvie75
    Souvenez vous… hollande devait baisser les salaires des ministres, mais ( il paraît) le conseil constitutionnel aurait déclaré cette baisse contraire à la loi. Les augmentations et avantages oui, une diminution non. Un ministre devait démissionner de ses autres mandats, pas fait.
    Le non cumul des mandats, pas fait. A quand l ‘ interdiction d ‘exercer une fonction d ‘ état quand on a été condamné par la justice, la moitié de ces clowns ne seraient plus là.
    A quand une justice indépendante et élisant les procureurs elle même.
    Y’ aurait quelques loulous derrière les barreaux.
    Enfin, à quand des gens à des postes important seront là par leurs capacités et pas pour représenter des minorités ou simplement des quotas. Les quotas ont permis de nouveaux mandats sans améliorer la qualité des mandataires .

    1. Pas sûr que l’élection des procureurs rendrait la justice indépendante. Par qui seraient-ils élus ? Comment ?

      Vous avez parfaitement raison pour ce qui est du cumul des mandats, mais pour ce qui est des salaires des ministres (et du président), ils ont bien été baissés : ce que le Conseil Constitutionnel a retoqué était la loi qui stipulait cette baisse de salaires, au motif que ce n’était pas au corps législatif de décider de la rémunération des ministres, mais à l’exécutif. Lequel a bien fait le nécessaire, par un décret curieusement passé inaperçu :
      http://www.bfmtv.com/politique/douce-salaire-ministres-a-bien-ete-baisse-391076.html

    2. Quand vous parlez de quotas et de gens à des postes importants pour représenter des minorités, à qui faites-vous allusion ?

Les commentaires sont fermés.