Sarkozy, la plaie et le retour.


Nicolas Sarkozy tutoie Alain Juppé dans les sondages sur la primaire de droite. Et le voici jeudi soir sur France 2. Il a eu gain de cause en faisant reporter le reportage sur sa fraude au financement électoral de 2012.

Sur France 2, Sarkozy s’est attaché à expliquer combien il avait changé. Il est devenu sentimental.

« A bientôt 62 ans, j’ai changé. »

Sarkozy ne doute rien, et ose tout. C’est à cela que l’on reconnait les courageux, et les plus grands malades. Sarkozy est dans son époque, une époque vulgaire, sans mémoire, où la parole la plus crasse est libre.

Cette émission jeudi soir fut insoutenable.

Jeudi soir, il est clair qu’il avait plaisir à être là, c’en était pathologique.

Bref.

 

15 réflexions sur “ Sarkozy, la plaie et le retour. ”

  1. Ah, Non Juan,
    Surtout pas, si vous êtes préts à fausser la Primaires des Primates pour aider la Gauche vraie ou fausse, allez votez Pour Sarko II.

    en plus ça débarasse du Juppé bien plus dangereux.

    Votez Sarko !

  2. Jamais je ne me déplacerais pour la primaire de droite, en plus il faudra signer certainement un engagement, à quoi je ne sais pas exactement mais c’est déjà trop pour moi, sans compter les 2 euros, il vaut mieux acheter un journal de gauche avec ça.

  3. payer deux balles (un balle = un euro)pour aller voter entre un ex condamné et un mis en examen, je préfère les mettre de côté pour aller dans un vrai cirque..

    monsieur JUAN, je ne vous cache pas que je me marre déjà à l’idée que votre pièce bien réelle pourrait côtoyer le bourrage fictif d’urnes ou le truandage électronique..

    le qualificatif « primaire » n’a jamais été aussi bien porté….

    ah les déconneurs…

  4. je ne veux pas foutre la merde, mais là, à mon avis, il y a un bon cliché à 180° à faire….

    programme de campagne secondaire des candidats de gauche et de droite

    – baisse des impôts massive
    – le chômage combattu avec les dents…
    – la pauvreté éradiquée
    – la finance arrêtée et mise au gnouf
    – hausses des salaires massive et conséquente..
    – le dialogue social renforcé
    – réforme de la justice : seulement un juge sur deux de la financière remplacé après départ en retraite
    – lutte intensive contre l’exil fiscal
    – le père noël pour les enfants tous les mois

    je me tiens à la disposition de tout candidat pour la fourniture de nom d’oiseaux et d’exemplaires en blancs de poursuites au tribunal pour diffamations…

  5. « …dans son époque, une époque vulgaire, sans mémoire, où la parole la plus crasse est libre. … »

    S’il vous plait, sans exiger évidemment, pourriez-vous expliquer une autre fois ce que vous entendez par « vulgaire », venant de vulgaris en latin, sauf erreur, et pour parler de mémoire dans notre société, ou de temps long ? Car je suppose un malentendu possible de ma part, à nouveau, en étant dans le peuple, la foule, ou parfois dit le « public ». C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai plus du tout commenté sur Internet pendant des mois, ne pouvant pas savoir si c’était une interprétation incorrecte de ma part, ou autre chose.
    C’est comme pour « populisme », cela peut être perçu plus ou moins comme mépris social, démagogie, ou pas, comme ici pour le prix du roman populiste, par exemple  :

    http://www.prixeugenedabit.fr/histoire-et-documents/histoire-du-prix-populiste/

  6. les américains.. on peut en penser ce que l’on veut (n’est-ce pas) mais pas leur contester de disposer & d’user le plus grand nbr de boutiques d’analyses & d’analyseurs.
    Paranos ? plutôt piqueurs -aux alliés it’s fun car naïfs ?! de programmes & projets commerciaux, mais je m’égare..
    telle qql fuite, cf. J Assange, Ed Snowden,

    incisifs et concis ni de temps à perdre (!) leur rapport Sarko tient en deux (2) mots: « susceptible, autoritaire »

    qql ‘plaisir’ synonyme.. atrabilaire, bilieux, se vexe facilement, colérique, irascible, caractériel, brutal..
    (et) impérieux, dominant, exigeant, ordre, ma-loi, cassant..
    = méfiance/danger ! ..j’interprète,

    rab, ni le sujet.. Angela M: « ni apprécie ni ne prend de risque; sans imagination »

  7. En 2017, ce sera quand même Sarko…ou peut-être Marine Le Pen, qui, maintenant, se recentre par rapport à lui (« l’islam est compatible avec les valeurs de la République » !)

  8. Juan, ne retombez pas dans votre antisarkozysme systématique de 2007-2012, dont vous aviez pourtant fait vous-même l’autocritique. La façon polémique dont Léa Salamé a interrogé Sarkozy n’avait rien de professionnel; par moments, on se serait cru à un face-à-face entre deux candidats !

  9. Fiction, hypothese, disillusion… faudrait t-il faire front républicain contre marine le pen et en parler à voter sarkosy? Vivement demain pour vous lire Juan… sinon le parti pirate vient de créer en vue de la présidentielle et il fait un appel aux dons… à suivre qui sait?

  10. Peut- on  » honnêtement » encore appeler parti politique, une association présentant comme candidats un ex condamné et un autre en instance de problèmes.
    Il faut oser présenter ces oiseaux en faisant miroiter le bien du pays… affolant que des gens se prétendant sensées puissent leurs faire confiance ENCORE!!!
    De l ‘autre coté, hollande se rapprocherait de aubry, deux ennemis faisant copains copines!!! Ah, l ‘ appat du gain et du paraître pousse à toutes les bassesses et courbettes.
    Voda : Se liguer contre un parti plébiscité par des électeurs en recommandant à son électorat de voter contre ses convictions, mérite- il le nom de front républicain ? Ce serait plus front bananier.
    Comment des gens qui ont voté contre leurs idées peuvent- ils critiquer la personne à la tête du pays, de la région ou du département.
    Idem aussi pour ceux qui ne se déplacent pas pour voter sous divers mauvais prétextes

  11. en tant qu’observateur rigolard des turpitudes politiciennes,
    chasseur amateur de fantasmes ou manips d’intellos et journalistes de salons,
    professionnel amateur (oui je fais ça quand j’ai le temps) de la mise sous critique des affirmations suspectes du monde libéro-religio-financier

    et puisque le toubib l’évoque …………..

    SCOOP en exclusivité chez JUAN :

    à l’analyse statistique des 5 derniers scrutins de la présidentielle, il est mathématiquement et démographiquement IMPOSSIBLE que le FN puisse accéder à l’élysée. (je tiens à la disposition de qui veut, la feuille excel des calculs puissants et révélateurs du scoop)

    pour faire bref

    – le FN n’a capté que 25 % de la progression démographique des inscrits depuis 1988 au 1er tour

    – pour passer au second tour d’une présidentielle il faut à peu près 18 millions de voix, il lui faudrait engranger plus de 12 millions de voix de plus que ce qu’il n’a jamais réussi à obtenir sur ce scrutin (6 millions). Même un casse gueule d’un concurrent sévère ne suffira pas, sans compter les marches, banderoles et appel du front démocrate..(voir 2002)

    – la hausse de l’abstention de lui profite pas, en 2002 il y a eu une abstention balaise par rapport à 1997 et le FN au 1er tour a recueilli 10 % de voix en plus….(je passe sur le 2ème avec banderoles, marches dans les rues, report de la gauche sur la droite…..). Au 2eme tour, le FN a fait 700 000 voix de plus qu’au 1er, sans faire le score du 1er tour de 2012

    – la population vieillit, les vieux votent à droite; certes, mais les vieux n’aiment pas l’aventure. Les jeunes eux, vont à la pêche ou votent à gauche……

    conclusion 1 …………il y a plus de chance que juncker aille en taule….

    conclusion 2 : il y a plus de chance que les hordes annexes du FN, finissent par rejoindre la droite du front démocrate durcie, sécuritaire et sociale en peau de lapin des sarko, wauquiez filllon,juppé et leur bande, sans oublier les hollande, macron,valls et leur clique….

    conclusion 3 : je peux aller à la pêche tranquillos au deuxième tour, l’année prochaine, mon absence ne changera rien à mon destin de pékin de base niqué de toute manière…

    c’était jean luc, à vous les studios…

  12. Sarkosy et Hollande sont les lèches bottes des médias,
    IlIs parlent t et ne disent rien en politiciens mécanisés
    qu’ils sont par l’électoralisme.

    Ces deux là sont une souffrance intellectuelle pour
    la France. Ils croient que parce qu’ils ont fait des études
    poussées ils sont pertinents alors que leur manque
    total de naturel et d’honnêteté intellectuelle font qu’ils
    ne disent que des banalités et des conneries.

    Le vrai changement ce serait un 2 àme tour
    Royal Juppé ou Macron Juppé..

  13. Un ministre ferme sa g … ou démissionne.
    Pourquoi des gens ne prenant pas leur droit à voter se permettent de critiquer un gouvernement régulièrement élu.
    Pourquoi des gens votant sur consignes et non pas par opinion critiquent-ils un gouvernement qu’ ils ont conduit aux hautes fonctions.
    Droles de façons de profiter de ce que les  » anciens » ont gagné par leurs luttes.

Les commentaires sont fermés.