Pourquoi les primaires seront un désastre pour la démocratie


J’adore les primaires. En 2007, elles ont permis de choisir la candidate de mon choix, Ségolène. En 2011, elles ont permis de légitimer le candidat improbable pour défaire Sarko.

Pour 2017, à droite comme à gauche, elles promettent d’être désastreuses.

La raison est connue: tous les sondages nous annoncent une élection fermée, un duel avec l’extrême droite fascisante, un tête à tête avec Marine Le Pen. Les primaires, à droite comme à gauche, se sont donc transformées en qualification pour le second tour. Elles ne départagent plus une multiplicité de candidats d’un même camp pour un premier tour, elles qualifieraient directement pour la finale.

Or qui peut penser que les primaires d’un camp sont une solution démocratique pour l’ensemble du pays ? Imaginons seulement qu’un tiers des électeurs se déplaceront pour voter à l’une ou à l’autre. Cela signifierait donc que deux tiers du pays n’ont pas participé au choix du prochain président. On hallucine d’entendre des commentateurs politiques professionnels se régaler de cette « expérience démocratique. »

A droite, les dégats sont plus graves encore. La droite n’a aucune pratique des primaires. Leur campagne s’oriente envers les plus rageux de la droite. Bruno Le Maire s’est abimé dans des dérives outrancières pour talonner Sarko. Et voici que Fillon fustige la « prudence » d’Alain Juppé, comme s’il fallait être imprudent quand on prétend à la plus haute fonction de l’Etat., Le même Fillon croit utile, pour marquer des points, de faire les yeux doux aux opposants au mariage gay. A gauche, la procédure des primaires démarre à peine, et l’enjeu n’est pas le même: la primaire sera là pour départager une poignée de socialistes et socio-libéraux. Il est possible que Macron y participe en fonction de son niveau dans les sondages. Il fera certainement un très joli score. Et les primaires n’auront alors servi à rien d’autres que de propulser l’ambition personnelle d’un jeune banquier chrétien-démocrate un peu plus haut encore pour les scrutins d’après.

 

40 réflexions sur “ Pourquoi les primaires seront un désastre pour la démocratie ”

  1. Un désastre, je ne sais pas, on entendra au moins des hommes politiques donner (vendre ?) leurs idées, moi personnellement je n’irais pas voter aux primaires, j’attends que ça se décante.

    1. Au Ps comme à droite
      tout le monde y pue
      y sent la charogne
      y’a que le Tondu
      qui sent l’o de Cologne

      signé Furax, repris par Juan

    1. @ Elie Arié
      « … la démocratie politique … », lu dans votre chronique, et dans mon souvenir, vous avez récemment cité ici un article en évoquant des « vrais sujets ». J’ai lu aussi ce texte sur Friedrich von Hayek :

      « (…) comme si l’élite des hommes était moins vulnérable aux errements qu’il décèle dans le commun des hommes. (…) »
      http://www.pauljorion.com/blog/2013/07/31/la-democratie-selon-friedrich-von-hayek-economiste-autrichien-par-bertrand-rouzies-leonardi/
      Un exemple pris pour des représentations humaines dites celles d’élites, Descartes, plutôt optimiste, et Schopenhauer, plutôt pessimiste, malgré quelques idées communes sur la rationalité humaine, à ma connaissance. Restent à faire intervenir les notions d’éthique, ou pas, me semble-t-il encore, et le fait que le peuple choisit parmi des candidats dits souvent « élites » de partis politiques, dans une démocratie.

      Le libéralisme me paraît être une idéologie pris dans le sens de représentation du monde, pour une relative liberté d’agir et de s’exprimer, pour tous.
      Contradiction perçue pour le néo-libéralisme : ce serait ad hoc qu’une société-collectivité puisse être une Entreprise privée ou publique, où un contrat est souvent signé, où des humains ne planifient pas souvent leurs actions en jouant à pile ou face ou en faisant appel aux divinités, avec hypothèse de constructibilité, organisée souvent avec business plan -plan d’affaires, idem pour plan de développement. Ces Entreprises entrent en concurrence avec d’autres le plus souvent, dans le même pays ou d’autres pays, les actionnaires étant parfois internationaux, etc.. Les modèles des probabilités, validés ou invalidés par les statistiques, en vue de diminuer l’incertitude, sont rationnelles, cartésiennes pour l’ordre des marchés ou ordre spontané, encore à mon avis..
      Mais pour l’Etatisme, quel qu’il soit, toutes ces méthodes seraient moins ad hoc et toujours selon M. Hayek, un gouvernement par « les meilleurs » ne serait pas considéré comme de l’Etatisme, si j’ai compris. Pour quelles autres raisons cela serait-il si différent, car celles-ci m’échappent apparemment.

  2. Bof, est ce que tout ce théâtre n’est pas le reflet du monde politique d’aujourd’hui ?

    Qu’ils se présentent aux primaires ou directement au premier tour, finalement ça change quoi, puisque la distribution est la même depuis des lustres et que le programme est envoyé par avion une fois la fonction occupée.

    Il y en a un qui semble préférer sauter cette élection et faire le grand écart avec 2022. J’avoue que pour ne pas salement écorner son image, il vaut mieux éviter l’année 2017 …

  3. Petite trouvaille anonyme dans ma boîte aux lettres ce matin petit déjeuner indigeste à mon goût !
    Je ne sais pas mettre une photo donc je recopie :

    « Un conseil municipal se tient le 23 sept à la mairie d’Arès.
    Pour obtenir les réponses aux rumeurs qui circulent depuis quelques jours et manifester l’hostilité des habitants du bassin d’Arcachon face à l’arrivée des migrants dans la commune, venez nombreux . »

    Pour la petite histoire Arès est traditionnellement la commune qui bat des records au niveau des voix F Haine.

  4. Le Maire est décevant …on peut également être en désaccord avec les autres prétendants ….mais personne n’égale l’outrance de Sarkozy….il provoque une forme d’hystérie chez ceux qui l’écoutent…qu’aucun autre discours de sa part n’adoucit….comme s’il fallait aller toujours plus loin dans cette forme de provocation….

  5. Bonjour,
    J’aurais pu suivre votre raisonnement si les primaires étaient réservées aux adhérents des partis concernés, mais ce sont des primaires ouvertes… donc si les gens ne vont pas voter c’est tant pis pour eux… (et puis l’abstention est souvent importante aussi lors des élections, je ne parle même pas des non inscrits…)
    Sinon effectivement, de ces primaires (surtout celles de la droite) risquent de sortir le prochain président… j’envisage donc d’aller voter à la primaire… et de ne pas aller voter aux élections ensuite ;o)
    m’enfin…
    Nap1128

  6. Tiens, on constate que les primaires snt une manière de désigner le futur président en se foutant des électeurs.
    Pour la formation de plusieurs calais dans le pays, des régions s’ y opposent. La corse elle, ne fait pas parti de l essaimage.
    Eux, c ‘est NIET, et c ‘est NIET. : Devenue incontrôlable, la situation dans la jungle de Calais préfigure la tiers-mondisation progressive de la France. Evidemment, le gouvernement socialiste n’entend pas trouver de solution durable à ce chaos migratoire, qui prend les airs d’une conquête démographique par le sud du monde sur l’Europe occidentale.

    Les Calaisiens n’en peuvent plus, régulièrement victimes des exactions causées par lesdits « migrants ». Ils prennent d’assaut les camions partant vers la Grande-Bretagne, charriant avec eux une insécurité qui a fait de Calais une zone de non-France abandonnée par les pouvoirs publics. Il suffit de taper « Calais » sur un moteur de recherche pour mesurer l’ampleur des dégâts.
    Ils ont donc décidé de « vider » la jungle de Calais de ses occupants indésirables, non pas pour les renvoyer chez eux – comme cela devrait être fait -, mais pour les répartir sur le territoire national. Faibles et indécis, tenus par les associations immigrationnistes qui pratiquent le chantage aux bons sentiments, les fous qui nous dirigent préfèrent encore planter les graines qui donneront des dizaines de jungles de Calais potentielles plutôt que de couper la mauvaise herbe à la racine.

    Les consignes données aux préfets sont, à ce titre, édifiantes : « Afin d’accueillir les migrants de Calais et de la plaque parisienne, le schéma de mobilisation de places d’hébergement sur l’ensemble du territoire a été validé. » L’objectif est connu : faire émerger, d’ici à la fin de l’année 2016, plus de 12.000 places dans les « centres d’accueil et d’orientation » partout en France. Nous allons donc cacher la poussière sous le tapis…

  7. j’en connais qui vont claquer 2 balles pour participer au désastre ..

    héhéhéhé

    faut aller au bout de la démo, et clamer que n’importe quel con peut aller placer son sac de couchage à l’élysée compte tenu du fait qu’il s’agit d’appliquer des consignes venues d’ailleurs..

    écrire un programme en 500 pages c’est rien du tout,
    trouver deux ou trois gusses qui savent écrire pour les transitions, faire quelques copiés collés de programmes faits par le FN, par le PS ou les LR, piquer dans les directives de bruxelles et le tour est joué

    ajoutez y une once de comparaison vite fait avec les économies autour de nous genre deutchie et l’affaire est dans le sac…

    coulez une petite affaire genre assoss (ça passe mieux) pour faire sérieux en économie et hop…

    une fois élu, vous tapez dans une borne, et il sort deux ou trois cents diplômés formatés, avec des dents à rayer le parquet et une volonté inébranlable ………………de faire une carrière dans le privé…

    entourez vous de deux ou trois récompensés, genre tirole, quelques chevaux de retour aux synapses collés sur les années 80, en mal de notoriété genre Attali, minc, BHL, et toute la clique d’importants qui tournoient en attendant leur tour d’être reçus..

    trop facile…………………, je dis ça pour monsieur le toubib qui va encore me sortir « pourquoi vous n’y allez pas  »

    je ne donnerai qu’un seul conseil d’ami : commencez un régime et mettez des ceintures, n’oubliez de percer des trous supplémentaires, vous pourrez la resserrer.progressivement…personnellement j’ajouterai des bretelles, l’avantage est que vous pouvez garder vos mains libres votre froc se maintient en place……important à notre époque…

    ah la bande de déconneurs……

  8. finalement quand on regarde bien, l’élection présidentielle française est un épiphénomène

    c’est un voyou qui mène la barque européenne, voyou authentique même pas poursuivi, un ex trafiquant de compte grec à francfort

    c’est un groupe occulte, sans existence légale qui décide du sort de nos vie ; j’ai cité l’eurogroupe..

    alors franchement, qu’elle importance que ce soit sarko, hollande, ou je ne sais qui pour nous achever…

  9. Vous évoquez « un argument ultra-libéral » dans le dernier billet, et démocratie en titre, ici.
    En lisant aussi parfois le blog de Coralie Delaume, L’arène nue, j’ai lu un texte traduit dans : -« Le néolibéralisme a-t-il été surestimé ? » se demande le FMI.-. Ce texte est titré ainsi en anglais :
    -Neoliberalism: Oversold ?-
    et se termine par :
    “(…) Policymakers, and institutions like the IMF that advise them, must be guided not by faith, but by evidence of what has worked.”
    http://www.imf.org/external/pubs/ft/fandd/2016/06/ostry.htm
    Ma traduction :
    – Néolibéralisme : sur-vendu (ou surfait) ?-
    … Les responsables politiques, et les Institutions comme le FMI qui les conseillent, doivent être guidés non pas par la confiance (ou foi, ou idéologie), mais par la preuve de ce qui a fonctionné. …

    La grande difficulté me parait toujours être que l’idéologie ou les préjugés en général fausseraient en partie l’observation de ce qui aurait fonctionné plus ou moins bien, les preuves en question, et des raisons pour lesquelles cela aurait été le cas. Cette idée a fait l’objet d’une discussion ici (Zap Pow, …). Les sciences humaines, économie, etc., ne sont pas des sciences « dures » ou exactes, les humains, hommes et femmes, n’ont pas tous le même comportement dans des circonstances identiques si ça existe. Ils ne sont pas dans les mêmes contextes historiques, culturels, …, même dans les démocraties dans le monde, à mon avis.

  10. Les primaires permettent au cirque politique d’exister dans les médias. À quoi servent les partis politiques s’ils sont incapables d’élire leurs leaders en leurs seins. Des élections internent sont amplement suffisantes. Pourquoi faire appel aux sympathisants? Si ce n’est pour leurs donner l’illusion de la démocratie comme une sorte de libre arbitre complètement tronqué. Attaque cette prise de tête mediaticopolitique des la rentrée de septembre jusqu’au deuxième tour des présidentielles au bout neuf mois… j’ai comme l’impression que l’on va accoucher d’une souris.

      1. Oui Stan…peut on imaginer Sarkozy perdre cette primaire…? Apres les primaires ce sera la guerre des perdants puis le rabibochage…le tout largement commenté par des médias complaisants…
        Le cirque peut commencer….ils sont déjà à se partager les meilleures places pour y assister….

  11. à Voda
    « … libre arbitre … »
    Extrait d’une tribune lue sur le site de Marianne :
    « (…) La liberté est définie comme la situation d’une personne qui se détermine en dehors de toute pression extérieure ou de tout préjugé. Toute personne qui ne possède pas les pleins pouvoirs pour exprimer cette liberté est donc en liberté conditionnelle. (…) »
    http://www.marianne.net/agora-du-burkini-au-bikini-femme-libre-ne-se-reduit-pas-ce-qu-elle-porte-100245950.html

    Comment se traduirait une liberté non conditionnelle dans une société dite organisée ou civilisée, Entreprise ou État, je ne sais pas là aussi. En pensées qui seraient plus ou moins spontanées par nature, ou en actes voire autre chose, ou des écrits dans le monde des Lettres ? Cela pourrait aussi justifier certains actes, la fraude fiscale, les grands excès de vitesse ou la conduite en état d’ivresse, le racisme en action, etc., en poussant cette notion à l’extrême, sauf incompréhension de ma part. D’après une thèse innéiste, les idées et la raison, sont données par la Nature ou Dieu (cf; Descartes par exemple). D’où viennent les idées pour pouvoir raisonner et « se déterminer », c’est encore un mystère de mon point de vue. Mais un humain adulte, homme ou femme, ne peut pas utiliser un argument d’autorité comme cette injonction assez connue «je veux que tu sois libre et autonome à l’âge adulte ! », sans que je n’imagine répondre par un paradoxe en retour à cette injonction. Ce serait plutôt mon côté enquiquineur qui s’exprimerait alors.

    1. ..de penser à René Girard (philosophe, anthropologue) et, entre autres, sa théorie mimétique (empathie conformisme et rivalité; mais où le paradoxe ne s’invite t-il pas ?) aussi en causer à Skandal,

  12. Avant de parler de désastre pour la démocratie, sommes nous encore dans une démocratie?
    Selon la célèbre formule d’Abraham Lincoln (16e président des États-Unis de 1860 à 1865) prononcée lors du discours de Gettysburg, la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». C’est l’une des définitions canoniques couramment reprises, ainsi qu’en témoigne l’introduction de la Constitution de 1958 de la Cinquième République française. Cette définition est proche du sens étymologique du terme démocratie
    De façon générale, un gouvernement est dit démocratique par opposition aux systèmes monarchiques d’une part, où le pouvoir est détenu par un seul, et d’autre part aux systèmes oligarchiques, où le pouvoir est détenu par un groupe restreint d’individus. Néanmoins, ces oppositions, héritées de la philosophie grecque (notamment de la classification d’Aristote et de Polybe) sont aujourd’hui équivoques de par l’existence de monarchies parlementaires.

    Le terme de démocratie peut aussi servir à qualifier le fonctionnement de tout corps ou organisation sociale (organisme public ou privé, associations, entreprise), le plus souvent par le biais du qualificatif de démocratique. Cela signifie alors généralement que ce fonctionnement repose sur l’égalité des membres du groupe, le non cumul et la rotation des charges, sur des procédures de délibérations, ou encore de votes, d’élections et/ou de tirages au sort.

    Extraits de Wikipedia : démocratie .

  13. les quelques programmes parcourus montrent vite que les candidats chassent vite fait les points noirs dont on nous rebat les oreilles tous les jours. Evidemment chacun y va de sa résolution mais à peu près toujours dans le même sens….

    il y a plus d’un semestre pour y revenir en détail..

    ce qui est assez intéressant c’est d’analyser les angles sous lesquels on nous évoque les « catastrophes économiques françaises » pour bien appuyer sur la prétendue rigidité et la moisissure d’un peuple par rapport au reste du monde..

    Prenons la dette française..: (2015 source wiki mais vous retrouvez l’analyse chez d’autres…………)
    elle est présentée avec son pourcentage cata de 97 % ….mon dieu, nous sommes foutus..

    mais si on regarde la dette par habitant ça devient tout de suite plus drôle : France : 31 600 € par hab………….hou lala pas bon….

    Allemagne : pays magnifique,, extraordinaire, exemplaire : 26 502 € par habitant………..

    Irlande : pays exemplaire pour sa fiscalité (12.5 %…hum au lieu de 33% en France …beuuuurck) ….44 125 € par hab …une bonne fiscalité pour les entreprises, c’est le miracle tout le monde la sait….

    royaume uni : le pays du contrat 0, flexibilité à mort, celui du coût de l’heure à 22 € quand la France est à 35€…….31 725 € par hab…

    la grèce : une horreur de gestion, les responsables de la coulée de l’UE, pays à dépecer en urgence : 27 805 € par habitant….

    vous avez bien lu, la grèce n’est pas plus endettée que l’allemagne si on la compare au poids par habitant…

    par contre, bizarrement, pas un mot sur l’endettement privé catastrophique, tout le monde sait que c’est le privé qui va sauver le monde…

    si vous lisez la plupart des programmes des candidats, ils vous alignent des résolutions identiques : allèger l’imposition des entreprises (voir l’Irlande), flexibilser l’emploi du genre hallucinant « licencier plus pour embaucher plus (voir le royaume uni….),

    et surtout PRIVATISER les infrastructures si possible en les bradant ,(voir la grèce, le France..) …… externaliser les services publics…pas un cerveau qui ne constate qu’une embauche CICE et pacte revient à plus de 100 000 € pièce (minimum, on ne saura jamais la vérité.) jusqu’à 1.6 smic quand le 1.6 smic créée sans aide revient à 33 000 € environ..

    ce qui est terrible finalement c’est que toutes les conneries, qu’une élite complètement lobotomisée, nous balance tous les jours pour nous culpabiliser ne choquent personne….

    1. Pas tout à fait d’accord avec cette idée de «lobotomie» lue dans un commentaire de Stanislas, je perçois deux tendances principales pour éviter les « grandes dépressions » et les guerres mondiales ou autres, l’Étatisme ayant été tenu grandement responsable de celles-ci selon certains, dits élites ou pas.
      Ces deux tendances seraient néo-libéralisme, pour moins de régulation étatique, pour un laisser faire, une libre concurrence, etc.,
      versus néo-conservatisme dit parfois réactionnaire, avec planification étatique envisageable et régulation comme par le passé, etc..

      Car le point de départ me semble être l’idée de « ordre spontané » pour un « vrai libéralisme » selon M. Hayek, qui aurait été opposé à l’idée de constructivisme cartésien dit parfois français (Descartes), selon certains textes lus. Quant aux idées qui auraient été les siennes sur la démocratie, ce sera sans développer dans ce commentaire. Extrait d’un texte sur Cairn info :
      « (…) Cette argumentation circulaire semble être au cœur du « vrai libéralisme » défendu par Hayek : la défense de « l’ordre spontané » et celle de la liberté sont indissociables. Un libéralisme qui ne reposerait pas sur la défense de cet ordre ne pourrait être qu’un faux libéralisme. (…) »
      https://www.cairn.info/revue-francaise-de-socio-economie-2009-1-page-77.htm

      Pour simplifier un peu trop l’idée d’argumentation circulaire, et ne pas développer aussi sur la notion d’hypothèse majeure, etc., ou celle de raisonnement en boucle (trop cartésien peut-être :-)) :
      l’ordre spontané est vrai car il est vrai, d’après ce texte.
      De la même manière on pourrait déclarer que les ordres -antonymes de spontané- sont vrais car ils sont vrais, voire pour un autre ordre, idem, selon ce type d’argumentation, si j’ai compris.
      Les uns diraient qu’il faudrait plus de libéralisme si cela ne fonctionne pas comme prévu, les autres diraient qu’il faudrait revenir à la régulation si cela ne fonctionne pas comme prévu, idem pour plus d’UE ou moins d’UE, « la société ouverte et ses ennemis », etc., à ma connaissance.

  14. merci mesdames…..

    ce qui se passe est tellement hallucinant, qu’il n’y a pas besoin de forcer pour tenter de montrer la catastrophe sous les crânes des technos, des voyous associés et des politiques vendus ou irresponsables…les deux d’ailleurs…
    ce ne sont pas les primaires qui seront un désastre mais les programmes..

    prenons le cas lemaire, emblématique, parce qu’il réussit la superbe performance d’examiner point par point, les principaux thèmes économiques et sociaux, et il les chiffre.

    Inconvénient, si peu qu’on connaisse le sujet, on voit quasi immédiatement le délire ambiant ….

    tout d’abord, il faut noter que les propositions concernant les entreprises sont tirées de celles du GFI (groupe des fédérations industrielles), reste à savoir, qui est l’œuf et qui est la poule…

    mais le plus fabuleux est ailleurs, le programme fait de telles contorsions, qu’il n’est pas étonnant que la France se retrouve sur un lit d’hôpital..

    allez je résume un point de programme : (une patate = 1 milliard)

    – Restrictions budgétaires : 80 à 90 patates….et dépenses supplémentaires en engagements nouveaux 55 patates (résultat donc 35 patates réelles..) en transferts massifs de compétences, de personnes ? sur d’autres services dits régaliens…..

    – Suppression de 500 000 emplois publics,( principalement dans la territoriale)
    – Remaniement des compétences entre région, département et communes …alors que la loi NOTRe est en train de foutre un bordel monstre dans la constitution de communautés de communes agglos, souvent à la one again………

    Signalons que le redécoupage des régions étant à peine en train de se mettre en place à coups de réunions, de compromis et compromissions, de partage, de ……un vrai merdier…
    ceux qui disent que les français sont rigides devraient revoir leurs positions, ça bouge tellement qu’on ne sait déjà plus qui fait quoi et où…

    autre point, il compte péter le statut de la territoriale….ça va chier, s’il est président, il va se prendre les élus de terrain sur la tronche, ça va pas trainer…

    la drôlerie de la situation est ailleurs…..parce que c’est tellement con, que ça devient franchement drôle

    1. (suite)
      C’est drôle parce que le monsieur veut lutter contre le chômage.. (les autres aussi avec à peu près les mêmes résolutions…
      Comment ? voici quelques propositions aperçues (sur 1000 pages il va en manquer désolé, j’ai le droit de déconner, je ne me présente pas à la présidentielle, moi)

      – Suppression de 500 000 emplois publics (déjà dit) (380 territoriales et 120 mille public). La territoriale c’est 1.8 millions d’emplois, dont 1 millions dans les COMMUNES….c’est à dire le plus souvent DANS LA RURALITE, là où les corbeaux passent sur le dos pour ne pas voir le chômage ambiant déjà existant…

      – Suppression des contrats aidés générés par le non marchand, celui qui ne fait pas de bénéfice, ni ne distribue de dividendes pour tenter de limiter la misère professionnelle)

      – Privatisation de pôle emploi ….etc..

      – Espoir en un sursaut de la productivité, de l’investissement après cette grande manip….ce point ést pour les libéraux niou louques, ce qu’est l’ufologie pour les adeptes..

      1° Rappelons d’abord que la courbe du chômage se tord déjà un tout petit peu, sous l’effet du truandage massif des stats..

      2° Ce sont les non diplômés qui en bavent le plus pour trouver du boulot, or dans la territoriale ,la catégorie c’est 75 % des effectifs…(techniciens et administratifs…)..bon faudra vite les former à devenir militaires ou flics ou pandores…

      Avec le souhait d’arrêter les contrats aidés, où 80 % de l’effectif est au niveau 5 (CAP) et moins, je ne vous explique pas le nœud…

      3° il parle de formation ouf….tant mieux, parce qu’à part ces mois ci où il faut sortir du chômeur des stats en catastrophe pour la présidentielle, aller mettre en formation des non diplomés, en contrat aidé ou pas, avec le CPF, le nouveau financement des opcas, les cif qui n’ont déjà plus un rond, , , c’est aussi sportif que de botter le cul à un bip bip si on est un coyote….

      A mon avis, la france va manquer de formateurs et de programmes de formation….et de sous..

      Ici stanislas en direct des programmes, à vous les studios

  15. il y a des mauvaises langues qui diront que je prends de la place, à ceux là, je leur répond que c’est pour permettre à monsieur JUAN de se reposer..

    1. Merci @ Stan, votre synthèse de quelques pitreries de la classe des proprets est tout à fait instructive…

      ***

    1. Article ridicule : parie qu’il n’y aura rien de signé tant qu’Obama sera président( …et après non plus, Clinton et Trump y étant tous 2 hostiles )?

      1. Elie Arié,

        Sanders était contre et Clinton pour et pis à dit qu’elle était contre pour aider Sanders (et ses partisans) à endosser sa candidature.
        c’est donc ajouté sur la platform (programme) Démocrates.

        Bueno, qui croit encore aux Programmes ?
        et déclarations de Hillary compulsive menteuse ?

  16. De hollande : La France ne sera pas un pays de campements!!! Après avoir laissé faire des  » campings » sauvages, son acolyte cazeneuve parle d’ éparpiller les sans papiers de Calais partout dans le pays, et le sieur hollande ne veut pas de campements… la bonne blague
    Merkel, pour sa part ( et surtout devant les sondages) veut maintenant expulser ses immigrés qui ne reçoivent pas de permis de séjour. Oui, mais elle veut les expulser vers les pays de l ‘UE.
    Si Calais se vide, merkel pourra le remplir.
    Pour mémoire, les communes ont l ‘ obligation de tenir à disposition des gens du voyage des aires dit de repos. En deux temps trois mouvements ces aires se transforment en déchetterie à l ‘ arrivée de 5 à 6 caravanes, imaginez Calais depuis le temps avec 10000 personnes entassées, une ville où la loi du plus fort est de règle, où différentes religions, us et coutumes se cotoyent, mais quand même, miracle de la technique une grande partie disposent de téléphones satelliite, du dernier modèle d ‘ une marque célèbre, et tout cela sans argent…
    Les moins chanceux se déplacent à vélos, vélos venant certainement avec eux depuis leurs pays, je vous le dit, Calais est un miracle .

  17. Les primaires ouvertes ne peuvent être
    démocratiques puisque on ne sait même pas
    qui peut y voter ou non et qui va y voter ou non.

    Finalement .ça ne sert plus à rien d’être
    adhérent à un parti comme LR ou le PS
    sauf si personnellement on a envie d’y
    grimper et d’y assouvir des ambitions
    personnelles et
    par exemple le PS c’est quoi maintenant
    sinon une féodalité intéressée où le peuple
    est une portion congrue et inutile.

    Merci Martine Lamy et Cambadélis.

  18. nous sommes là en train de causer des politiques, petites choses écrasées par un système qui marche sur la tête. L’économie réelle, qui est notre quotidien à tous, finira balayée par le vaste système de cavalerie financière mis en place par les banques en 2007 et suivantes , et relayé par les banques centrales depuis 2009-2010..

    en 2017, nous aurons sur la ligne, tout un tas de sauveurs potentiels parmi lesquels il nous faudra choisir

    si vous choisissez de mettre deux balles dans une primaire, vous consommez, ce qui est bon pour le PIB et vous pouvez toujours vous dire qu’à 0.75 % d’intérêt sur un livret A, le risque de perdre de l’argent est quasiment nul,

    néanmoins et en désespoir de cause, pour 2 balles t’as plus rien

Les commentaires sont fermés.