La Youtubeuse insoumise


Vous avez sans doute entendu parler de cette affaire: une jeune Youtubeuse française, avec quelque 72 000 abonnés sur la plateforme de video, est approchée par YouTube pour réaliser une courte interview en direct du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Et l’opération de communication dérape: en direct sur Internet, malgré les pressions préalables, Lætitia Nadji dit ce qu’elle a envie de dire. Elle se rebelle, tranquillement mais surement, non sans crainte mais avec détermination. Elle tacle Juncker sur sa responsabilité du premier paradis fiscal européen ou sur l’impuissance de la Commission à résister aux lobbies.

Pire encore, avec l’aide d’un ami, elle a filmé les préparatifs, et elle met en ligne ces séquences où le représentant de Youtube lui donne ses consignes, puis va jusqu’à la mensace quand il réalise la teneur des questions qu’elle va poser. Libération a publié d’autres coulisses filmés clandestinement de cette préparation.

 

Au-delà de ce qu’elle révèle des dessous de la multinationale américaine ou de la Commission, cette affaire est une histoire d’insoumission là on ne l’attendait pas forcément. Comme elle l’explique très tranquillement, Lætitia Nadji n’est pas une militante. Sur Youtube, elle décrit sa vie, ses voyages, ses doutes; donne des conseils écolos ou de bonne santé.

Cette fois-ci, elle a fait un pas, un grand pas, dans une direction qu’elle n’anticipait de suivre, l’insoumission.

 

8 réflexions sur “ La Youtubeuse insoumise ”

  1. ouais c’est bien…elle en a dans le calbute, ce n’est pas évident de provoquer un malfrat..

    mais elle est jeune, elle aurait demandé du liquide, ce n’était pas grave, l’euro ne vaut plus que son poids de papier. Sur le champ elle se faisait une bonne bouffe, champagne…… , pas de dossier, pas de signature, pas d’explication, pas de culpabilité..

    ah ces jeunes faut tout leur dire…

  2. on rigole comme ça; mais si la demoiselle continue à douter ou à provoquer l’UE, encore un peu et elle va finir par être traitée d ‘ »extrèmiste… »….

    le courage a ses limites…..

    avec les primaires qui arrivent, dites vous bien, qu’on n’aura bientôt plus que le rire pour s’habiller et bouffer……alors autant s’entrainer tout de suite……., nous avons autant de chance de nous en sortir indemnes qu’un coyote dans une séquence avec le bip bip…

  3. Elle m’épate et pose les questions que nous rêverions de voir posées par les « vrais » journalistes…

  4. j’ai réfléchi tout la journée et je me suis demandé finalement pourquoi personne n’a pensé à refiler des menottes à la demoiselle…

    hého y a quelqu’un… ?

    j’ai raté un épisode, c’est les vacances ou quoi ?

    1. @ Stan
      Mais non, pas de vacances pour les braves, ils font tous une petite sieste pour avoir les yeux en face des trous afin de pouvoir suivre en direct la diffusion du débat Clinton / Trump à 3h du mat !

      ***

  5. Les vrais journalistes savent de quel coté est beurré la tartine.
    Y a- il d ‘ailleurs encore de  » vrais journalistes ». Des eeeeee à profusion, s’ appelant entre eux  » vedette  » et même star du petit écran, et des salaires mensuels plus élevés qu ‘ un ministre, pourtant, l ‘ un ne travaille pas plus que l ‘autre.
    Ce qui m ‘ ennuie un peu dans ce sujet est que cette personne ne me parait pas si  » innocente » que cela la phrase de juan me tracasse
    cette affaire est une histoire d’insoumission là on ne l’attendait pas forcément. Comme elle l’explique très tranquillement, Lætitia Nadji n’est pas une militante. Sur Youtube, elle décrit sa vie, ses voyages, ses doutes; donne des conseils écolos ou de bonne santé.

    Et puis, dans un studio, cette caméra cachée, hasard ou embuscade?

Les commentaires sont fermés.