Trump / Clinton, un débat décevant


 « I am not a great believer in man-made climate change. I’m not a great believer. »

Il l’entendre pour le croire. C’est l’une des déclarations débiles, au sens littéral du terme, du candidat républicain cette nuit dans son premier face-à-face télévisé contre Hillary Clinton. L’homme qui prétend à la présidence américaine ne croit pas au changement climatique.

 

Trump est aussi convaincu que les « mainstream media » en ont après lui. Comme Sarkozy ou le Pen en France, il se pose en victime et crie au complot médiatique. Le candidat des riches, qui a démarré sa carrière professionnelle avec un « petit prêt » de 1 million de dollars (sic!) continue de se peindre en candidat du peuple et des classes travailleuses. Il faut se pincer pour le croire.

Pour le reste, ce débat était trop attendu pour ne pas créer de déception: le spectacle télévisuel fut décevant, le résultat connu d’avance et, sans surprise, personne ne s’est interrogé sur l’absence de la troisième candidate, écologiste, qui attire tout de même 8% à 10% des intentions de votes dans les sondages.

 

17 réflexions sur “ Trump / Clinton, un débat décevant ”

  1. @ Juan

    Votre traduction des propos de Trump est inexacte; il dit qu’il ne croit pas beaucoup (« great believer« ) au rôle de l’homme (« man-made ) dans le changement climatique

    1. En revanche, il a bien déclaré que le réchauffement climatique était un canular monté par la Chine pour abattre l’économie américaine. Ce qui est idiot à plus d’un titre. Bien sûr, lors du débat il a nié avoir jamais dit ça, mais, malheureusement pour lui, Twitter en a gardé la trace.

  2. Deux petites erreurs Juan : le petit prêt était de.. 14 millions.
    Et Jill Stein, la candidate écologiste/extreme gauche (avec quelques positions très éloignées de notre gauche française) est à 2%. C’est Gary Johnson, le candidat libertarien (anti lois, anti impots) qui a 8%. Afin de participer au débat il faut avoir 15% des intentions de vote.

    Hillary Clinton a marqué des points importants à deux moments : quand elle a reproché à Donald Trump de s’être enrichi que le dos des personnes expropriées lors de la crise de 2008, il a répondu ‘c’est ça faire su business. ‘ Imaginez comme cela a dû passer auprès de la classe moyenne et ouvrière qui croit qu’il le défendra.
    Ensuite, lorsqu’elle a parlé de l’habitude de Donald Trump de ne pas payer les artisans et ses fournisseurs, montrant dans la salle un homme qui en avait fait les frais. « faut croire que j’étais pas content de son travail » à répondu Trump.
    Dans les deux cas, il s’est mis à dos quantité d’électeurs, et en le disant lui même ouvre la porte à des pubs télé contre lui, où cela sera entendu en boucle.

    Les offices de paris ont fait remonter la côte d’hillary Clinton de 60 à 68.
    On verra ce que ça donne dans les sondages, car Hillary Clinton devait surtout parlzr aux ‘millenials’, les jeunes électeurs qui penchant à gauche mais ne voulaient pas voter pour elle, ainsi qu’aux indécis.

  3. Le niveau du débat…de l’une des plus grandes puissances du monde…donne froid dans le dos !
    Et malgré tout Trump en est arrivé là…..et je cherche quelle qualité lui attribuer ….non je ne vois pas .

    1. @ Sylvie:

      A son discours démagogique « anti-politiciens professionnels  » et « anti-élites « …qui a aussi un certain succès chez nous, non ?

      1. monsieur le toubib

        précisez je vous prie, c’est « anti politiciens pros…..pourris »

        et « anti élites………vénales et .corrompues… »

        merci…

        si en plus, on ne peut plus taper tranquillement sur nos modèles et nos exemples télévisuels, radiophoniques, faceboquoniques et touiteruels, où allons nous, ?

        je vous le demande….

        il faut aussi savoir percevoir le côté positif de la critique. Un corps politique qui occupe bien le temps de travail du corps judiciaire, c’est bien la preuve qu’il fait quelque chose non ?

        moralité : la pollution est bien un effet de l’activité humaine…

        à vous les studios pour une page de publicité….

        1. l’interrogation serait à vérifier, mais je me demande d’ailleurs si en France il n’y a pas plus de politiques condamnés encore au pouvoir, que de burkinis vus cet été au bord des plages..

          du point de vue turpitudes judiciaires, il faut reconnaitre qu’il vaut mieux appartenir au corps bancaire et financier » d’élite » , à titre individuel qu’au corps politique…..il n’ y a pas photo..
          faut dire aussi que les arrangements des banquiers et financiers sont moins connus « du grand public. » donc de la classe moyenne…..

          je dis ça, c’est juste pour touiter le matin à la fraîche

      2. Élie …son succès tient à ses défauts…une façon d’aller chercher chez l’électeur ce qu’il y a vraiment de populiste en lui…faire croire que si on pense comme eux c’est qu’on est forcément proche d’eux…c’est d’une perversité alarmante et malheureusement certains à droite copient largement ce modèle …

  4. je tiens à tirer mon chapeau à tous ceux qui ont suivi intégralement ce « débat »…quel courage

    bravo…

  5. J’ admire le sourire de elleari, le même que madame buch 2, figé, faux cul. Et ce geste du bras levé, faisant semblant de reconnaitre une personne dans l ‘ assistance.
    Ces candidats sont pareils que les notres, aucune fierté, aucun honneur, même avec des sondages les plus bas jamais vus, ils prétendent se représenter. Ils prétendent même avoir travailler pour le pays, se targue de pouvoir rédresser le pays et de diminuer le chômage.
    Si cela était dans leur capacité ( au singulier car ils n ‘en ont aucune autre que le mensonge ) nous le saurions.
    Alors, se foutre de elleari ou de trompe, il faut un certain optimisme .

  6. « (…) se peindre en candidat du peuple (…) », dans la chronique.

    En général, pour les candidats, s’agit-il de parler d’un peuple dans le monde, ou des humains avec la mondialisation / mondialisme (idéologie) ? Parce que les êtres humains vivent et échangent sur la planète depuis un bon bout de temps. Souvent je lis que nous serions condamnés à la mondialisation comme si c’était une culpabilité à payer ou à se faire pardonner.
    Par exemple, Elie Arié écrit sur son blog (contexte : L’Union Européenne, aussi inévitable qu’impossible… sur Marianne.fr.) :
    « (…) la mondialisation dans laquelle nous sommes condamnés à vivre(…) ». Il n’est pas le seul à l’écrire.
    Mais c’est en me souvenant avoir lu et entendu « agenda antimondialisation », « réactionnaire », pour une exception culturelle française, aussi (article de Challenges.fr, cité récemment).
    La notion d’agenda ne me fait pas penser à un processus naturel, ordre ou désordre ou autre chose naturelle. Réactionnaire ne serait pas souvent dit pour le multiculturalisme (idéologie) a priori, mais la notion de multi-culturel implique au moins deux cultures différentes.

    Pour des débats dits d’élites, les intervenants définissent le sujet du débat, se mettent d’accord au début, de mon point de vue. Cela peut être un leader d’un mouvement en -isme vs un autre d’un mouvement en -isme, aussi, avec au moins deux débatteurs. Or, je ne suis pas grande croyante (great believer) en Karl Marx pour une certaine prophétie, ni en Jeremy Rifkin pour ce qui me semble en être une également à notre époque, ni en un aucun autre être humain, moi-même comprise.
    L’étude du climat n’implique pas un acte de croyance ou de foi en sciences exactes, sinon cela me ferait penser à une idéologie aussi. Mais scientifique n’implique pas matérialiste athée, autre exemple.

  7. Et puis, il serait bon de rappeler à trump que l ‘ amérique est un continent, que les USA en sont une partie.
    L’ amerique c ‘est 972 millions d ‘habitants.
    Les USA 321 millions, soit le tiers

  8. « Faut-il retirer des individus de l’humanité ? » dans votre dernier billet. J’ai un grand doute pour la faisabilité, c.-à-d. pouvoir retirer des individus de l’humanité. Un possesseur d’une arme à feu est-il potentiellement plus dangereux qu’un possesseur d’un camion, par exemple, et pour parler des USA ? Un commentaire écrit après avoir lu le dernier billet de Didier Goux, en ne roulant pas « à bille sur du papier » dans le contexte (Robert Charlebois) -Si j’avais les ailes d’un ange –
    http://didiergouxbis.blogspot.fr/2016/09/si-javais-les-ailes-dun-ange.html

    Anaxagore de Clazomènes (Les homoeméries et le Noüs ), extraits :
    « (…) Des hommes se sont formés de la réunion de ces parties, ainsi que tous les êtres vivants qui ont une âme. (…) Car rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau. (…) »
    Ensuite, Antoine-Laurent de Lavoisier aurait pensé et écrit une phrase célèbre dite parfois matérialiste anti-créationniste. Son positionnement métaphysique m’est inconnu, s’il en a eu un. C’est quelquefois vu comme paraphrase ou intertexte, mais son esprit et une même intuition logique lui ont éventuellement permis d’écrire presque la même chose sans avoir lu Anaxagore :
    « … Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. … »
    Je suppose que se penser en retrait ou penser retirer des individus du monde des humains, de l’humanité ou du monde en général est illusoire. Et ne suis pas convaincue qu’un militant de l’athéisme ou un positiviste adepte d’une religion de l’humanité sans Dieu puisse toujours comprendre un déiste, et réciproquement, du moins pas toujours en tout. C’est pour ça qu’il me semble nécessaire de préciser l’éthique, avec bien-mieux, mal-pire, morale individuelle ou individualiste ou collective, etc.. M. Trump aurait dit ne pas être un grand croyant (« I’m not a great believer ») mais sans trop préciser en quoi ici, a priori. Ce candidat ne me parait pas militer pour un grand scepticisme, non plus, et prêtera peut-être serment sur la Bible.

  9. L’ humanité est déjà bien assez remplie de personne sans aucun humanisme. L ‘ humanisme commence dés le plus jeune âge, par la famille, les us et coutumes, par l ‘ histoire de son pays.
    Plus tard elle émanera de son intelligence et de son éducation, et de ses croyances.Sous prétexte de solidarité et autres aneries, c ‘est l ‘ humanisme de la France qui se détruit, c’est notre histoire qui sous des prétextes de laïcité. Ce qui suit vous remettra en mémoire de bons souvenirs, c’est cela que les politiques veulent effacer .

    Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernández, les Ribolowski, les Sebbah, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky .. d’écouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d’école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi.

    Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Education Nationale, comme c’était bon, pour les petits français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche.

    Si tu savais microscopique Najat, qui lis un livre par an mais traites les membres de l’Académie Française de « pseudo Z’ intellectuels », comme c’était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Roncevaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c’était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis.

    Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n’étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d’autres héros.

    Mais c’était si bon de croire le contraire, rien qu’une heure par semaine.

    On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire là.

    Penses tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l’eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?

    ——————————————————————————–

Les commentaires sont fermés.