Encore 7 mois à tenir.


Dans 7 mois et une poignée d’heures, cela fera donc 10 ans que je blogue. Jamais je n’aurai imaginé un pays aussi fracturé. Gauche, droite, centre, les camps d’avant sont si brisés qu’il est difficile d’expliquer à la plus jeune génération, celle qui va bientôt voter, ce qui se passe.

La droite, bien sûr, est fracturée. Fracturée entre ceux qui suivent l’extrême droite depuis une décennie et les autres qui s’accrochent à la République. Fracturée de voir les vents mauvais soufler en son sein comme dans les années 30. La droite, puisqu’il faut encore la nommer comme cela, est fracturée comme jamais. Pire que lorsque les balladuriens et les chiraquiens, l’UDF et le RPR s’affrontaient à coups d’affaires nauséabondes et de coups bas en tous genres. Mais la droite veut gagner. Elle sent la victoire. Elle sait qu’elle va gagner.

La gauche est encore davantage fracturée. La première des fractures oppose celle qui a gouverné de l’autre.

Un exemple parmi d’autres. Il m’est impossible d’approuver les propos de Najat Vallaud Belkacem sur la probité individuelle de François Hollande quand elle fut interrogée sur les différences Hollande/Sarkozy  (elle a pourtant raison !) sans risquer une volée de bois (peu) vert de la part de quelques-uns au sein de la vrauche. Les gauches ne se parlent plus. Il suffit que Mélenchon évoque la nation et voici une sous-fraction de l’extrême gauche qui se pince le nez. Faut-il être crétin pour penser que Méluche a quelque chose à voir avec la fascisante Le Pen ?

J’ai envie de dire, « vos gueules! »

Même la gauche de gouvernement s’est fracturée au fil du temps. Montebourg, Hamon, Filippetti et d’autres sont partis sans vraiment partir. Ils n’ont pas risqué de franchir le Rubicon parce qu’ils ne voyaient pas d’alternative politique viable. Je l’ai entendu de quelques-un(e)s. Ils/elles avaient tort. Ils/elles auraient pu faire la différence, une différence incroyable.

Il faudra bien que cette gauche fracturée se parle enfin.

La bonne tenue de notre démocratie repose pourtant sur cette nécessité de débattre avec des adversaires sans les considérer comme des ennemis.

 

58 réflexions sur “ Encore 7 mois à tenir. ”

  1. Pas ennemis à gauche, juste adversaires, peut-être, mais tellement cons qu’ils vont tout faire pour s’auto-éliminer automatiquement dès le premier tour de la présidentielle… Merci Mélenchon et autres…!

    1. Les gens de gauche ont beaucoup de mal à faire la différence entre leurs ennemis et leurs adversaires. Cela tient, il me semble, à ce qu’ils s’imaginent toujours du côté du Bien (avec un B majuscule).

      1. J’en connais pas beaucoup qui s’imaginent du côté du Mal (avec un B majuscule), y-compris à droite.

        Nan, à droite aussi ils s’imaginent du côté du Bien. C’est pas ça qui fait la différence: à gauche, ils pensent qu’ils sont les seuls.

  2. il y a longtemps que hollande à torpiller la gauche. Les autres ne se nourrissent que du cadavre du ps.
    Et puis quel électeur pourrait encore faire confiance à un hollande ou ses serviteurs. Idem pour sarko et ses républicains.
    C’est la vaste période de distribution de médailles tu te cache sous un bureau: médaille, tu t’es fait agressé :médaille, m^me le contribuable qui offre une plaque commémorative pour une imprimerie détruite par la police
    C’est le grand cirque d’un petit bonhomme qui ne laissera pas de souvenir
    Juan: Il ne faut pas oublier la taubira qui part et revient saluée par son ex patron. Un cirque que je vous dit

  3. Mon pauvre Juan, nous sommes dans une mélasse pas possible. Même afficher le drapeau français à sa fenêtre serait devenu source à problèmes.

  4. La gauche c’est Mélenchon qui malheureusement
    vogue et fait voguer ses « matelots » dans l’irrréalisme
    totall.

    Ill est vrai que cela facilite l’éloquence.
    de faire onfondre utopie et réalité..

    Le reste de ce qui se dit la gache, depuis 2008
    et le congrés de Reims n »est qu’une féodalité
    intéressée et égoiste dont le principal but est
    de gérer la carrière de ses Nobles de haut rang…

    Le seul changement réel possible pour eux seraient
    qu »ils dégagent.

      1. Pour la partie Sarkosyste pareil.

        D »ailleurs c’est gros comme une maison
        et tout le monde le voit bien que

        Hollande Valls d’une part et Sarkosy
        sont trés amis électoralement et
        s »entraident en
        se faisant mousser les uns les autres.

        Je trouve que Juppé c’est quand même
        un peu moins pire.

  5. Alors, vraiment pas de quoi se ronger les ongles, absolument aucun suspense
    et je peux déjà vous dire que votre prochain gouverneur aura sa photo avec Grand Cordon de légion d’honneur
    qu’il sera pour la compétition sur les bas salaires, la felxibilité, le détricotement des protections sociales…air connu
    pour Saint UBer et Sainte Amazon, pour plus de centres commerciaux et autoroutes bétonneurs., de privatisations …
    l’élargissement de l’union neuneuropoéenne, les interventions humanitaires Bechamelesques
    le soutien inconditionnel à Israël, la poursuite des sanctions contre la Russie
    les subventions à la presse et médias détenus par 9 milliardiares en charge du spectacle

    Il sera contre le terrorisme en France mais pour en Syrie, Lybie, Irak, luttera contre les tricheurs fiscaux sauf ceux qui comptent vraiment.. etc….

    Bref que se soit les nouveautés Hollande2, Sarkozy2 ou Jupet-Le retour,
    vous l’aurez dans l’os.

  6. Positivons,

    il n’y a aucune fracture à gauche et à droite, mais seulement des communautés de droite et de gauche, destinées à se rassembler au sein des partis pour un meilleur « vivre ensemble » après la grand Messe des primaires.

    Dans un profond recueillement les Français choisiront l’élu en mai 2017.

    À cet effet il est demandé à chaque communauté de bien vouloir éviter toute provocation mettant en danger l’’ordre public.
    😄

  7. Et en prime le pape s’y met..
    Voir leur cirque et se demander combien de temps ces politiques tiendraient dans une entreprise…
    Et le même cinoche reprend avec Alstom….feignant de découvrir le chômage et les licenciements…comme si tous les gouvernements n’étaient pas responsables de la précarité, flexibilité, mobilité etc….
    Les gens ne sont pas dupes…ils sont inquiets et certains prêts à croire un nouveau bonimenteur du genre Macron …ou d’autres..
    Le « vos gueules » me convient !

  8. 7 mois.. sans être un spécialiste (ni en gériatrie d’ailleurs !)
    ..je (te) parie qu’il-elle est viable,

    Bon Annive ! ..Juan

  9. « … difficile d’expliquer à la plus jeune génération, celle qui va bientôt voter, ce qui se passe. … »

    Jeune ou autre génération, l’esprit a-t-il un âge ? J’ai publié un commentaire en ce sens, ce matin, à l’attention de Didier Goux pour la notion d’abîme (chronique précédente). Lequel commentaire se promène peut-être sur la toile, en ce moment.

    En suivant les liens dans cette chronique, j’ai vu cette image :

    Cela me fait penser à :
    « … « Rien ne serait purement naturel chez l’homme » …. »
    http://www.futura-sciences.com/sciences/dossiers/philosophie-culture-reflet-monde-polymorphe-227/page/3/
    C’est peut-être une question idiote, mais si l’esprit critique n’était pas purement naturel, par exemple, comment certains humains auraient-ils pu le conceptualiser ? Comme d’autres et selon des discussions à ce sujet, j’ai l’impression d’avoir eu cet esprit critique avant que quelqu’un ne m’apprenne la notion avec des mots, à l’école ou ailleurs.

    1. Bon, il est où, ce commentaire à moi destiné ? Encore un coup du complot américano-sioniste, je gage…

      (Tiens, à propos : que devient l’inénarrable Claude Carron ? On ne l’entend plus… S’rait pas mort, des fois ? Carron embarqué par Charon : ce serait trop beau…

      1. didiergoux

        je découvre que vous avez un bon fond jusqu’à vous inquiéter des absents…

        ça réconcilierait presque avec l’humanité…

      2. DIdier Goux,
        aucun complot dans mon idée, si je n’ai pas gardé le commentaire tel qu’il a été publié, c’est en ayant gardé le brouillon. M. Arié avait parlé de cela, autrement, dans mon souvenir sur son blog.
        De l’abîme,
        « (…) On dit beaucoup de mal de l’ennui mais c’est une expérience métaphysique précieuse, qui fait percevoir un temps qui ne se confond plus avec ce qu’il contient. « S’ennuyer, c’est chiquer du temps pur », disait Emil Cioran. (…) »
        http://www.lemonde.fr/tant-de-temps/article/2015/05/15/etienne-klein-notre-facon-de-confondre-temps-et-vitesse-en-dit-long-sur-notre-rapport-a-la-modernite_4634014_4598196.html

        Les scientifiques n’ont pas tous éliminé la métaphysique, et j’en connais deux qui fuient parfois le divertissement, d’eux-mêmes, de leurs conditions d’êtres finissants, pendant un moment, volontairement.
        Vous écrivez, sur votre blog, dans le journal :
        « … Mais même cette ambition minuscule reste une vanité, car il est bien rare que l’on impressionne qui que ce soit avec un livre, à moins qu’il ne vous pousse jusqu’aux plateaux de télévision, et encore. … »

        Une suggestion à mettre éventuellement dans « les poubelles de l’Univers » : un humain, s’étant retiré en lui-même un long moment selon des témoins, alors que cela lui a semblé n’être qu’une seconde, s’aperçoit que son esprit n’a pas d’âge, n’est pas dépendant du temps censé passer. En l’extériorisant, il s’aperçoit aussi que beaucoup le prennent pour un fou, mais pas tous ou toutes.
        Je ne saurai pas l’écrire, n’ayant aucun talent d’écriture, mais cela m’aurait plu de savoir le faire.

          1. tschok
            Je pourrais citer ceci, alors, et pour plaisanter  : «(…)  » Transgresser les frontières : vers une herméneutique transformative de la gravitation quantique.  » (…)», sans ajouter cela :
            « (…) Son auteur, Alan Sokal, étayait ses divagations par des citations d’intellectuels célèbres, français et américains. (…) »
            http://www.odilejacob.fr/catalogue/sciences-humaines/epistemologie-histoire-des-sciences/impostures-intellectuelles_9782738105035.php

            J’ai lu parfois «saut quantique dans la convergence institutionnelle» (pour l’UE), « chacun construit sa propre réalité » (quel que soit le domaine concerné et en tout relativisme cognitif individuel, si j’ai compris certaines théories en sciences humaines), et cela me laisse assez perplexe.
            Lu encore :
            « (…) Cependant nous vivons en un temps où la vitesse triomphe d’une manière étourdissante. Alors on peut imaginer que les anciennes mesures ne valent plus. (…) »
            https://www.monde-diplomatique.fr/1959/12/REDSLOB/23336

            Le temps n’accélère pas ou ne ralentit pas, scientifiquement et à ma connaissance, même si quelqu’un peut en avoir l’impression. Comme on peut relativiser les distances en fonction de son envie de voyager ou pas, peut-être. Qu’est-ce qui serait concerné par ce supposé triomphe de la vitesse ? Par exemple, certains pourraient dire plus simplement : nous assumons vouloir instituer une sorte d’État européen fédéral ou une confédération européenne, etc., à mon avis.

  10.  » J’ai envie de dire, « vos gueules! »…

    quand monsieur JUAN est à cran, on sent le coup de boule dans la rédaction du texte….mais au moins, pour une fois, je viens de comprendre quelque chose à la politique

    j’ai pris un autre coup de poing, ça fait 10 ans que je suis sarkoFrance, ( mais étant timide de nature, je n’ai jamais vraiment osé m’exprimer à propos de sarko sur ce blog…

    putain dix ans….

  11.  » qu’il est difficile d’expliquer à la plus jeune génération, celle qui va bientôt voter, ce qui se passe……..

    la vieille aussi, mais est il nécessaire de comprendre quelque chose pour bien voter finalement. ?

    absolument pas. pour choisir entre deux crapules, il suffit d’avoir une idée de base sur celui qui semble l’être le plus…et hop, on vote contre..

    j’espère que cette analyse permettra à des jeunes qui viennent lire, de se forger une opinion pour dans 7 mois.

    1. « j’espère que cette analyse permettra à des jeunes qui viennent lire, de se forger une opinion pour dans 7 mois. »

      Quelle analyse ? Relisez vos pauvres lignes précédentes : vous ne dites rien. Qu’est-ce que ça veut dire « bien voter » ? Et pourquoi mépriser vos interlocuteurs au point de ne même pas mettre de majuscules au commencement de vos tentatives de phrases ?

      1. qu’est ce que ça peut vous foutre, ne lisez pas, point barre…

        vous relisez vos réflexions de merde vous ?

        alors vos leçons de conduite mon pauvre garçon….

        1. Il a raison, Stanislas; soigner son orthographe et sa présentation sont des marques de respect envers ceux qui vous lisent ( et si vous supprimez aussi cela, que restera-t-il de vos commentaires?)

          1. toubib,

            si goux sait écrire, c’est peut être la seule chose qu’il sache faire, ça n’en fait pas une référence de bonne tenue pour autant. me voir donner des leçons de conduite ou de respect. Qu’il fasse ses preuves aussi, lui et son trou de serrure de blog ont du pain sur la planche.
            Permettez moi d’accepter les leçons de morale de ceux que j’estime en mesure de me les donner.

            il suffirait donc de bien écrire, avec de jolies majuscules, pour montrer que l’on est respectueux envers les gens. Bon.

            Personne ne m’avait jamais dit que je me trouvais dans un blog pour élite littéraire, si c’est le cas, je préfère de loin le respect de ceux qui m’entourent et qui pour un bon nombre d’entre eux écrivent ou parlent m

            1. parlent mal le français…

              bref vous mettez le doigt sur une autre fracture de société non répertoriée par JUAN : les respectueux qui écrivent bien, et les autres..

              1. finalement merci toubib, je rebondis sur la remarque, c’est le bon moment pour prendre mes distances….

                1. Prendre tes distances ?
                  Eh ! Ne jette pas le bébé avec l’eau du bain quand même !

                2. Ah non Stan…nous, on vous z’a rien fait…alors restez! Non mais.
                  Vous écrivez très bien et S’il n’y avait que ceux qui savent écrire qui devait s’exprimer mais quelle tristesse…
                  Tiens encore une occasion de se réjouir de la justice…le tribunal administratif de Strasboug vient de rendre illégal la condition de 7 heures de travail hebdomadaire obligatoire pour toucher le RSA…de plus lla volonté de cette région était bien de faire de économies….que son Président vive avec le RSA et apres il pourra en parler honnêtement….le RSA est une allocation de survie non un privilege …

                  1. SYLVIE – HELENE

                    autant j’en n’ai rien à foutre de l’abruti de goux, autant la remarque du toubib me touche plus.
                    comme je tape à deux doigts, que je n’ai pas envie de mettre plus de fioritures qu’actuellement et enfin, que je ne suis pas capable de faire beaucoup mieux sans passer un temps fou sur mon texte, je me dis que s’il y a des gens qui veulent lire parfois, je dois être effectivement pénible.

                    D’où mon accusé de réception. Je ne suis pas accro, donc aucun
                    souci.

                    1. Stan…ne vous sentez pas touché… »le toubib » aime bien titiller…avec un zest de supériorité parfois désagréable…mais je ne sais pas, peut être me trompe je, mais je crois qu’il s’amuse un peu de ce jeu là !!
                      Goux c’est un peu different, un melange de Jean Yanne et de Desproges…mais peut être me trompe je aussi !

                    2. Bah, je te comprends.
                      Non, ce qui m’embête égoïstement, c’est que j’aime bien te lire.

                      il y a dans tes commentaires une piqûre de rappel pour la distance à garder entre la com des politique et nous, et une analyse réussie des situations alors que quelques lignes ne le permettent pas souvent.

                      Bon, maintenant c’est toi qui voit.

                      Au fait pour Elie, tu n’imagines pas ce qu’il a pu dézinguer à sa belle époque !
                      Il y a encore 4 ou 5 ans il avait toute la blogosphère et les commentateurs contre lui.
                      J’en ai eu pour mon grade aussi, mais je n’ai jamais pris tout cela au sérieux. Il m’a fait me fait et j’espère me fera rire encore longtemps, alors quelques giclées de vinaigre ne devraient pas entacher notre bonne humeur.

                      Longue vie à notre Elie national, et un gros bisou à notre Stan préféré.

                3. @ Stanislas
                  Vous n’allez tout de même pas vous laisser marcher sur les index par un ou deux cuistres irrespectueux et planqués derrière leurs écrans majuscules à l’abri des intempéries !

                  Encore 7 mois à tenir, je pense toujours que vous avez toute votre place ici pour commenter la politique des clowns, on n’a pas fini d’en rire à en pleurer…

                  PS : Où sont donc passés Aurore, Alain et Claude ?

                  ***

            2. Il ne s’agit ni d' »élite littéraire », ni de « bien écrire », mais de faire un effort de présentation pour ceux qui vous lisent, par respect pour eux.
              Moi aussi, je tape à 2 doigt ( et, par ailleurs, le blog de Didier Goux est le meilleur que je connaisse.)

            3. « Permettez moi d’accepter les leçons de morale de ceux que j’estime en mesure de me les donner. »

              Et vous arrivez à en prendre??? Nan parce que je ne pense pas que sur cette terre il existe aujourd’hui un seul être humain qui trouve cette grâce à vos yeux.

              Mais je ne pense pas non plus que beaucoup s’en plaignent.

  12. « Encore 7 mois à tenir« , et ensuite encore 5 ans à tenir, et ensuite encore 5 autres années, etc…et puis, un jour, on se rendra compte que la vie sera ainsi passée…

    1. Bah oui c’est vrai ce que vous dites.
      Un jour je m’en suis aperçue et depuis je vis chaque minute au lieu de les sauter pour arriver plus vite.
      … Sauf pour les voyages en voiture qui me semblent toujours d’une looooonnnnnngueur !!!

      1. Plus je vieillis, plus je me rends compte qu’il n’y a rien d’aussi inintéressant que les discussions sur la politique et la religion.

        1. Et bien non…les discussions sur la religion sont parfois très intéressantes….surtout quand on écoute l’excellent Ondon Vallet ( que j’adore)…et pourtant je suis athée…

        2. Les discussions sur la bouffe. Et si vous souhaitez rendre votre ennui plus mortel encore, ne négligez pas la météo.

  13. Le résumé se trouve dans le titre: ENCORE !!!
    Et oui, malheureusement ENCORE sept mois.
    Mon seul espoir dans l ‘avenir est de me dire : ? puis, voyant la liste des prétendants au trone ( en France, être président est encore mieux qu ‘ une monarchie ), des noms connus et archi connus, la majorité trimballant des CV d ‘anciens ministres éjectés pour incompétence ou affaires de justice, aie aie aie la situation ne risque pas de s ‘améliorer.

  14. Encore pris: commentaire précédent après: est de me dire: qui pourrait faire pire……j’avais mis la phrase entre guillemets, et toute phrase entre guillemets disparaît.

  15. Juppé se voit déjà candidat à la présidentielle en 2017, maintenant que Copé et Sarkozy semblent hors-jeu.
    Mais, pour information, Juppé a un passé qu’il faut rappeler à tous ceux qui croient que c’est l’homme providentiel….
    1995, l’affaire de l’appartement
    En juin 1995, Le Canard enchaîné révèle qu’Alain Juppé, à l’époque Premier ministre, a donné des ordres pour baisser le loyer de son fils Laurent qui occupe un appartement rue Jacob dont la ville de Paris est propriétaire. Dans la même rue, Alain Juppé occupe lui un appartement de 189 m2 pour un loyer anormalement bas et y fait réaliser des travaux de plusieurs millions de francs aux frais du contribuable.

    Alain Juppé déménagera après une plainte pour « prise illégale d’intérêt » déposée par l’Association des contribuables parisiens fondée par le jeune Arnaud Montebourg.

    1999, l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris
    En 1999, Alain Juppé est mis en examen pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux et prise illégale d’intérêt » dans le cadre d’une affaire de financement occulte d’emplois fictifs, pour des faits commis alors qu’il était secrétaire général du RPR (ancêtre de l’UMP) et maire adjoint de Paris (aux Finances).

    Le 30 juin 2004, le tribunal correctionnel de Nanterre condamne Alain Juppé à dix-huit mois de prison avec sursis et à une peine de dix ans d’inéligibilité.
    Le 1er décembre 2004, la Cour d’Appel réduit la condamnation à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité.

    Relisons avec intérêt les propos de la Cour d’Appel :
    « Il est regrettable qu’au moment où le législateur prenait conscience de la nécessité de mettre fin à des pratiques délictueuses qui existaient à l’occasion du financement des partis politiques, M. Juppé n’ait pas appliqué à son propre parti les règles qu’il avait votées au parlement. »

    Qui pourra croire que Juppé est l’homme de la situation ?

    Ceci dit, Juppé ne déroge pas à la règle, plus de la moitié de nos politiques trainent des casseroles, que ce soit à gauche ou à droite..

    La décision en 2017 va être difficile !

    1. Non mais franchement, ça va pas mieux !
      C’est un speech d’Adolpho Ramirez ?

          1. Pas plus d ‘acharnement que sur un autre candidat. Le petit écran est envahi de juppé, il est partout et comble, il tente de se faire passer pour un djeune. Mettez des pneus neufs à une vieille voiture, elle restera de toutes manières un vieux tacot.
            Ce vieux cheval de retour, comme écrit plus haut ‘ (qu ‘ une partie de son bilan) n ‘est pas exempt de tous reproches.
            Au même titre que sarko, sa charge d’ affaires devrait d’ office lui enlever le droit à la présidence. Limiter ces types à une mairie devrait déjà et malheureusement être un maximum.
            Cela est valable pour TOUS les candidats à la fonction suprème.
            Il est  » normal » qu’ un ex condamné pour escroquerie ou autre, s ‘arroge le droit de mentir et de magouiller si les électeurs sont assez gogo pour lui donner la place. Un pot de confiture devant le nez d ‘ un gourmand.

  16. C »est vrai que curieusement à force
    d’être en contact avec son adversaire de droite
    par adversité donc Juppé depuis quelque temps se
    Sarkosyse.

    Il laisse entendre que si il n’est pas le candidat
    sa conception de la loyaité est qu’il mettra
    avec ferveur à son service toute sa compétence
    (Chacun le sait : Monsieur Juppé est un maitre
    es loyauté et es compétence).

    Mais enfin que les Français sont bêtes ils
    ont une merveille encore sous utilisée comme
    Monsieur Juppé et ils hésitent encore ?

    Aller encore 7 mois durs sans lui
    mais ils valent bien 5 ans de bonheur paradisiaque
    en loyauté et compétence avec lui comme président.

  17. Un général vient d ‘ être radié des cadres de l ‘armée. Avait- il trahi son pays, participé des actions nuisant à l ‘armée…. non.
    Il avait tout simplement été soutenir les calaisien lors d ‘ une manifestation. Alors, il était en uniforme? non, même pas.
    Sa présence avait fortement déplue à cazeneuve, qui l ‘avait fait arrêter comme un vulgaire voleur, (plus brutalement qu’ un politicard véreux), ce petit ministre, en taille comme au souvenir qu’ il laissera, soutenu par un valls et un hollande a sur commandement fait condamner ce général à l ‘ interdiction du port de l ‘ uniforme et fait rayer des cadres .
    Il faut dire quand même que ce général critiquait la politique des zozos au pouvoir et a formé une  » association » de français aimant la France. Voila ce qui va encore renforcer la confiance de l ‘armée en son  » chef de guerre « 

  18. bonjour, ..j’ose plus plaisanter, ni même poster,
    (déjà) de tjs mal commencer: omettre une capitale (!) ainsi seriez vous, par moi inconsciemment, des chiens plein de gales ?!
    mince, ..ni l’envie de rien justifier,
    qql dérogation à la facétie ni malice ? (/ne pas rêver)

    (car) je n’ignore pas, tendance & prédisposition: nous sommes tous des cons. Sans exception (!)
    /plus réservé au seul (trop) bon ou gentil,
    personne! n’y échappe, d’un Dalaï option papal à x prix Nobel, de lever la main ou d’ouvrir la bouche ..gnâgnâ, tout le monde use du con sans s’épuiser, il se multiplie (rien de démographique) et-nous, tous de la piétaille, ..n’est-pas tout le-monde, (et là je chauffe Voda ?)

    Stan (par ex) ne me parle pas (ou plus; rien pour me formaliser) les doigts dans les doigts: déranger ne me vient pas à l’esprit, sinon celui camarade déjà signifié,
    ..et les gens ne font-ils pas -bien- comme ils veulent (!) ainsi forment un gros paquet de démocrates, c’est ça..

    sans oublier F Céline: « les gens se vengent tjs des services qu’on leur rend », marrant,
    Bernanos en action: « les ratés ne te rateront pas »,

    l’agressivité.. elle aussi en bonne santé, s’oblige par qql urgence ? ou plutôt l’expression d’un ‘essentiel’, comme une façon de ‘taper là où ça fait mal’, pour une supposée efficacité..
    l’acerbe, le venimeux, ..eux sont parlant.
    Tout l’inverse pour son contraire: le bienveillant, ..frise le gonflant, l’invisible, la perte de temps, pire: complaisant.
    Sa frangine la courtoisie, tel un prélude à qql respect (mon avis) ou cette anecdote: N Bertrand, rédac chef d’un mag de Sport où je pige me dit: « t’es pas assez méchant » je réponds « ça équilibre »,

    le mépris.. se niche mais sans en être une ! (ou) même derrière une virgule.. ??!
    qu’importe production délation aigreur.. si tant d’humour,

    jamais on ne s’ennuie ! ainsi le politique ou le religieux (Elie) very moins sexy que les émotions, par ex.,
    (au pif) la droite.. sera tjs ‘légitime’; pas grave si l’expression date, avec ses fers au feu, de peu ni de grand chose (suis-je partisan ?) l’important: ils s’occupent, /nous pareil..

    éducation.. je croyais, disons que j’appris et transmis, libellé ainsi: « j’aime pas les carottes » plutôt que: « les carottes c’est de la merde », exceptions: le pédophile, les minuscules.. (paque les noms propres) aussi le droit à l’erreur; pas dit le mensonge,

    tant pis (ce post est assez looong) pour le paradoxe, la poutre & la paille, le choix & la différence, l’acquis & la plainte, ..et une veste, (si) tous sont accrochés à un cintre, ils ont peu de chance de se retourner (sans aide; no merci)
    tjs la même contrariété: les différences dévoyées,

    pourtant, le fond #la forme (encore elle) le jeune #vieux, ..compétent ou pas (alors lequel ?!) par ex. Macron, son meilleur % provient de la dogme jeunesse, dirait Y Michaud, plutôt que par l’économie,
    ..pour quel résultat, raison ou solution ? on le saura plus tard ou pas, d’abord s’écharper (s’occuper)

    kif-kif: d’un côté les résignés de l’autre les révoltés, sont sans âge ! (toutes générations)

    bientôt (patience) l’échéance sera de 6 mois -par Toutatis ! puis arrivera Noël, ensuite « Bonne Année et meilleurs nœuds ! »

    ps, ah oui dis donc.. H dici (France) ça passe, ça casse, à part ça.. on ne s’ennuie pas ! hier ou avant, je faisais un aussi loooong post et cherchais -vainement, un prétexte à qql taquine vacherie (les fautes d’ortho par ex., plus de chance avec Sylvie ? sympa de se dénoncer 😉 )
    bref j’ai recommencé, moins badin (héhé.. no inquiétude: le naturel galope !) bonne journée

    1. Salut tit Suisse
      Je lis tous les commentaires de mes copains de blog, donc les tiens.
      Mais je n’écris pas toujours à la suite, simplement parce que je suis atteinte de flémingite aigüe😌
      …. Mais je tiens à te dire que je suis contente de te revoir à notre table 😀

    2. ti suise

      « (…) (car) je n’ignore pas, tendance & prédisposition: nous sommes tous des cons. (…) »
      Céline, pour un personnage de roman  :
      «… Quand il rentrera l’autre guignol! … on fera les connos et puis c’est tout! (Céline, Mort à crédit,1936p. 671). … » (copié sur le site CRNTL.fr, pour la définition du mot « con »). Ce qui revient à feindre de l’être.
      Je viens de chercher aussi la traduction de « con man » en anglais et cela renvoie à l’idée de duper, escroquer, ou « à asshole », ce qui est un peu différent du français. « Man » peut renvoyer à humain, plus ou moins âgé physiquement mais pas forcément en esprit, homme ou femme, à mon avis.
      Quelqu’un peut aussi induire en erreur involontairement, mais sincèrement. Pour parvenir à manipuler, escroquer, feinter quelqu’un de manière raisonnée, il faudrait déjà se penser un peu plus éloigné d’un supposé champs de la stupidité que d’autres, après les avoir évalués plus candides ou confiants, ou donc stupides, etc.. A l’inverse, « je ne suis jamais dupe, on ne me le fait pas à moi» peut être un excès de méfiance pas toujours fondé, en postulant que tout le monde veut manipuler tout le monde par exemple. C’est éventuellement en ayant tendance à le faire soi-même, mais pas toujours selon mon observation, encore :-)).
      Si je plaisante alors que l’heure est dite grave, cela me semble pouvoir être perçu comme de la bêtise, ou de l’indifférence, etc., jusqu’à une forme de politesse.
      A bientôt !

Les commentaires sont fermés.