L’insoumission tranquille


Jean-Luc Mélenchon continue d’expérimenter le media audiovisuel Youtube. Après ses entretiens d’avant l’été (« Pas vu à la Télé« ), il a entamé une revue de la semaine, courte (une grosse demi-heure). Déjà 36000 abonnés, un succès qui se confirme. Mélenchon reste un orateur hors pair qui, avec l’expérience, a adouci son propos sans renier sur le fond.

 

 

Dans cette troisième revue de la semaine, le candidat insoumis ose un parallèle astucieux entre le film horrifique et culte Damien et le sort de l’agriculture après la fusion Monsanto-Bayer. Il promet aussi du 100% bio dans les cantines scolaires, une évidence bienheureuse, mais coûteuse, pour qui a testé, par gamin interposé, les cantines de nos écoles (publiques).

Mélenchon suit une campagne tranquille. C’est la meilleure démarche qui soit. La période est embrouillée, la pédagogie systématique est nécessaire.

Je sais combien d’ancien(ne)s camarades socialistes ont été heurtés par la précédente compétition présidentielle, puis par l’opposition systématique de Mélenchon et, plus généralement, du Front de gauche. Heurtés à un point tel qu’ils peuvent préférer désormais l’abstention si d’aventure Mélenchon l’emportait à gauche sur Hollande ou quelque autre socialiste dans la prochaine élection.

Une telle abstention, pour de telles raisons, serait une erreur gravissime.

#1. Oui, la bagarre à gauche a été rude et précoce entre la majorité de mai/juin 2012 et l’opposition de gauche. Je me souviens de l’un de ces points d’échange entre blogueurs et porte-parole du candidat Hollande où j’avais demandé comment réagir à la violence de la compétition intra-gauche en pleine bagarre antisarkozyste. Mais ce temps est derrière nous.

#2. Si vous pensiez qu’il était normal, légitime, utile, nécessaire que les voix des électeurs de Mélenchon se portent sur le candidat Hollande ou ses députés, alors il paraîtra étrange, mesquin, absurde que la réciproque vous soit impossible. En 2012, pour nombre d’entre nous, Hollande a été le vote utile pour éliminer Sarkozy. En 2017, Mélenchon apparait déjà comme le seul vote utile à gauche. Laissez-vous peut-être encore quelques semaines, quelques mois si nécessaire pour vous convaincre de cette évidence. Mais chaque jour qui passe semble valider nos hypothèses initiales: Hollande ne sait plus incarner la gauche.

#3. J’imagine que le candidat Hollande essaiera de reprendre quelques accents gauchistes pour « mobiliser » son camp. De quel « camp » parle-t-on ? Celui qui a voté l’ANI, l’extension à 43 ans de cotisations interrompues de retraites, la loi travail qui autorise la moins-disance sociale au niveau des entreprises contre les accords de branche, ou l’odieux compromis, avorté, avec la droite extrême sur la déchéance de nationalité ? J’espère que Hollande reprendra quelques accents gauchistes dans ses discours de réélection. Il validera ainsi ce qu’il n’a pas fait depuis 2012.

 

Amen.

 

 

 

43 réflexions sur “ L’insoumission tranquille ”

  1. c’est la seule façon de pouvoir entendre la vrai politique de jml2017
    cela s’appelle la démocratie, honte au chaine publiques et privés

  2. « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement,
    Et les mots pour le dire nous viennent aisément. »

    Ce que vous écrivez est juste parce que logique.

    1. Et les mots pour le dire ARRIVENT aisément :

      Quand on cite, on tâche de le faire correctement. Sinon, on se retrouve comme un gland, avec un alexandrin de 13 syllabes…

  3. Je continue à ne pas regretter mon choix de 2012…dire que je suis déçue de Hollande…pas vraiment, je ne me faisais aucune illusion .mais pas du tout d’accord avec sa politique en sachant que Sarkozy aurait fait tout  » dégringoler » encore plus vite et sans prendre de gant.
    Et là, plus envie de « bricoler » avec ce qui serait le moins pire…alors j’ai envie de voter Melenchon avec tout de même une petite crainte d’une future désillusion ..en attendant, ses discours font du bien et je les écoute depuis longtemps.

      1. Voilà précisément ce qu’ils refusent de voir… Sans même évoquer qu’il serait déjà miraculeux qu’il accède au second tour… Faire de la politique avec des fantasmes plutôt qu’avec le réel…

  4. Trois énormes failles à ce que tu énonces comme une évidence :

    1- il suffisait que Mélenchon rejoigne un processus de primaire de toute la gauche et on aurait su alors quelle gauche est encore majoritaire. En y allant tout seul, il a contribué au bordel à gauche et porte déjà une lourde responsabilité dans ce qui s’annonce comme un probable retour de la droite (la vraie, la dure) ;

    2- la gauche seule, même au sens le plus large, a toujours été et reste plus que jamais minoritaire parmi les Français. Mélenchon, si même s’il atteignait le second tour de la présidentielle – et cela relève largement du fantasme – n’aurait aucune chance de l’emporter ;

    3- tu demandes, cher Juan, que si Mélenchon arrivait devant Hollande au terme du 1er tour, les électeurs du second ne rechignent pas à se reporter sur le premier (et en effet ce serait sage). Mais ce genre d’appel à l’apaisement et à la sagesse n’a aucune chance d’être entendu dès lors que tu ne l’énonces pas dans les deux sens. Or la seule chose qu’on entend de la part des soutiens de Mélenchon c’est que jamais ils ne voteraient pour Hollande (même de la part de ceux qui sont disposés à aller voter Juppé contre Sarkozy dans la primaire de la droite)

    1. D’autant qu’arriver au premier tour devant Hollande n’implique nullement d’être présent au second.

      Avec vos petites discussions et combines, vous êtes dans la position de ces enfants qui se croient bâtisseurs parce qu’ils jouent aux Lego.

    2. @Dedalus,

      1. De quelle primaire parles-tu ? Pourquoi la responsabilité dans l’échec de 2017 serait-il plus forte chez celui qui s’est opposé que chez celui au pouvoir qui a échoué ?

      2. Crois-tu que Hollande ait plus de chance ?

      3. Si Mélenchon gagnait la primaire de Hollande, ferais-tu campagne pour lui comme d’autres, non supporteurs de Hollande, ont fait sa campagne en 2012 ?

      1. 1. Je parle de cette primaire de toute la gauche dont on parlait il y a un an et que Mélenchon a fait avorter en se lançant tout seul. En cela il porte la responsabilité de la multiplication des candidatures (PS, EELV, PG et peut-être même PC) et de fait de la dispersion des voix de gauche au 1er tour

        2. Oui, je pense que sur un second tour, Hollande a d’avantage de chance que Mélenchon, parce que plus à même, de par son positionnement politique, de rassembler au-delà de la gauche (qui, malheureusement, reste minoritaire dans le pays)

        3. Oui, sans la moindre hésitation.

        1. 1. Et comme il avait raison, rétrospectivement ! La direction du PS n’en voulait mais pour préserver Hollande, le PC la voulait sans Hollande ni Valls, les frondeurs la voulait avec… Aujourd’hui, il est le seul à avoir une position claire et un programme, les autres sont paralysés à attendre la décision du patron.
          2. S’il y en a un qui n’a vraiment aucune chance, c’est Hollande. Rien de personnel. Simplement le constat de son échec, celui de son impopularité dans le pays, l’absence totale de programme clair, et quand bien même il en aurait, le peu de confiance qu’on lui porterait. Guère mieux dans le reste du PS, entre un bilan à assumer (ou à faire porter à Hollande seul), et le spectacle de sa division pendant le quinquennat – et la campagne à venir…
          3. est nécessairement induit par 2. Tu peux d’ores et déjà faire la campagne de Mélenchon : qu’on le regrette ou non, c’est ta meilleure chance à « gauche », d’autant qu’il s’adresse pas spécifiquement à la « gauche ». Et, ma foi, si on décide majoritairement de continuer une politique libérale, qui serions-nous pour refuser au peuple de laisser les Républicains ou les centristes de gouverner ?

      1. À mon avis, ils doivent se livrer, en quelque retraite, à des ébats torrides. J’espère qu’ils penseront à me mettre un petit de côté…

  5. Entre gauche de l’utopie, promettre tout même si on n’en a pas les moyens, et gauche du réel, gérer avec ce qu’on a, mon choix est vite fait. Pour moi Mélenchon est le grand fossoyeur de la gauche. Résultat, on va avoir une droite dure qui va appliquer un programme ultra libéral, lequel programme, à mon avis, outre de creuser les écarts entre riches et pauvres,, ne sortira pas la France des déficits, de la dette et du chômage de masse.
    Comme vous faites partie des riches, vous ne serez pas trop touché par tout cela. Donc Mélenchon pour bien se ramasser à gauche, finalement vous n’en avez rien à battre…

    1. Je serais presque d’accord @renepaulhnry si la gauche ou plutôt le PS n avait pas œuvré pour ce libéralisme que la droite durcit « sans complexe »…avec la droite il nous a plongé dans une dure réalité qui finit par bannir un minimum de choix…et qui réduit notre vote à un vote utile…

    2. Vous pensez vraiment que si Mélenchon n’existait pas, son électorat se rallierait au ps ?
      Non, il s’éclaterait en deux parties, une abstentionniste, l’autre le péniste. Les ecolos et les communistes ne font plus recette.

  6. Me semble que les  »primaires PS » ont été voulues par les dissidents timides du PS et le genre CohnBendit. Camba-délice était contre. Linge sale en famille svp.

    JLM n’avait rien à y faire.

    Sans sortie de l’euro, de Bruxelles et de l’Otan rien ne peut changer et rien ne changera. Je veux dire; ça continuera à être de pire en pire pour les sans-dents ou autres déplorables et le grand bonheur des membres du cercle doré.

    Effectivement c’est un choix entre la soumission et la lutte.

  7. Mélenchon fait comme Hollande en 2011 et de manière
    systématique lui, des promesses des promesses …
    complètement intenables. C’est comme Tsipras
    C’est Jean luc lapin tambourineur en Utopie,

    pays certes agréable pour les intellectuels de gauche
    eux bien ancrés dans une réalité de haut de panier
    mais qui est celui de l’opium oratoire pour le peuple.

    Valls Hollande Cambadélis Aubry les Frondeurs c’est foutu,
    c’est l »écroulement pathétique de la Féodalité vermoulue
    et tricheuse Socialiste.

    Qu’est-ce qui reste ?

    1. La soumission pour les acharnés réalistes qui se font enfler par l’intox néolibérale. De Giscard à Juppé collabo un jour, collabo toujours.

      Tiens Elie Arié sur son blog vous balance les bilans sociaux et chiffrés de vos modéles British et Germain.

      1. charles michael;

        si on en croit les sondages, derrière Juppé (ou Sarkosy)
        et Marine Lepen en 3 et 4 (devançant Hollande et Valls)
        il y a Macron puis Mélenchon.

        Si Royal ne se présente pas, Macron est mon candidat
        (et non Juppé qui n’est pour moi qu’un « faute de mieux »).
        et donc certainement nous en reparlerons et j’espère
        de manière moins simpliste que par la méthode
        Taper 1 ou Macron si vous êtes libéral
        Taper 2 ou Mélenchons si vous êtes anti libéral et
        anti capitaliste.

        pour le taper 2 je ne sais pas … Mélenchon y peut-être
        complètement défini
        Laisser moi penser que dans taper 1 Macron y est
        bien mal résumé.

  8. Aurore & Claude vont bien, disons qu’ils inspirent et expirent normalement (chouette !)
    Aurore ne reçoit plus « Les Coulisses » (?!.. ah oui elle a subi un piratage) ni semble la déranger…
    Claude, immuable et constant fouette tjs qql chat (image ! sinon me chagrinerait) dans d’autres recoins,

    moi ? comme on ne m’a rien demandé, autant continuer.. malgré une hygiène irréprochable (sauf pour les mineurs ou autres bigots superstitieux) je reste un sale gauchiste.
    Ceci dit, ..la politique.. le bonnet qui l’habille (jaune ? bleu ?) m’empêche d’être borné.

    De rêver ? ..ça ne coûte rien, ni de penser que de se débarrasser (enfin !) de Jésus et de Mahomet, -le sabre et le goupillon, l’air, en tous cas l’esprit, deviendrait respirable (et quelle putain d’économie !)

    Merde à l’égoïsme et à la vanité.
    Vive le tourisme et la curiosité,
    ..un passeport et des-devises pour tous,
    des becs à Epicure, Aristote, aux copines et camarades,
    Cheers😀

    1. Billet peut-être intéressant mais
      mais les chiffres ne recouvre que très partiellement
      la réalité économique de la Grande Bretagne
      et de l’ Allemagne et je ne vois pas quelles conclusions
      il y a à en tirer.

  9. Au sujet de la planification écologique selon M. Mélenchon, ce qu me semblerait être une bonne idée au niveau mondial, je ne citerai que ceci de cet article  :
    « … La France importe la presque totalité des matières premières énergétiques et minérales qu’elle consomme pour son économie. … »
    http://huet.blog.lemonde.fr/2016/06/07/jean-luc-melenchon-je-tecris-une-lettre/

    Quelqu’un peut être écologiste et ne pas être opposé par principe politique au nucléaire, scientifiquement parlant, comme par exemple l’Association des écologistes pour le nucléaire (AEPN). La radioactivité naturelle existe aussi, et peut être concentrée par les activités autres que strictement nucléaires, encore un extrait :

    « … Plusieurs dizaines de stockages de déchets contenant de la radioactivité naturelle élevée sont présents sur le territoire français. Il s’agit notamment de dépôts de déchets de phosphogypses provenant de la production d’engrais, de résidus de la production d’alumine et de cendres de charbon issues des centrales thermiques, pour certains encore valorisables. … »
    http://www.inventaire.andra.fr/les-matieres-et-dechets-radioactifs/dechets-ayant-fait-lobjet-de-mode-de-gestion-historique/3-les

    Ce n’est pas qu’en France et la notion de déchets valorisables existe pour l’écologie. De plus, une source importante d’exposition aux rayons ionisants serait encore à ce jour d’origine médicale (scanner vs. IRM). Pour finir, l’industrie de l’éolien, etc., essaierait de réduire sa dépendance aux terres rares, et des mines sont en activité dans le monde pour divers minerais nécessaires à la fabrication de l’acier, ou de l’aluminium (bauxites donc boues rouges à certains endroits dans le monde, mines de cuivre assez polluantes a priori, etc.).

    1. À propos des éoliennes, un article très sérieux et très intéressant :

      http://www.contrepoints.org/2014/02/16/156807-eoliennes-quel-est-leur-vrai-bilan-carbone

      avec 2 conclusions (mais il fat tout lire ) :

      1- : les éoliennes ne sont en aucun cas nettement moins émettrices de gaz à effet de serre que les barrages et les centrales nucléaires le long de leur cycle de vie (les panneaux solaires aussi d’ailleurs, même si le sujet n’a pas été abordé ici). Pire, en utilisant des facteurs de charge réels, mesurés sur le terrain, et non les statistiques douteuses fournies par les fabricants d’éoliennes eux-mêmes, on obtient des niveaux d’émissions de gaz à effet de serre supérieurs aux centrales nucléaires ou hydroélectriques.;

      2- l’énergie éolienne est par nature complètement imprédictible et donc complètement inutilisable quand il s’agit de fournir un appoint au réseau à un moment bien précis. En fait, partout où l’éolien ou le solaire a pris une place importante dans le mix électrique, on a assisté à une dépendance accrue aux énergies fossiles de manière à contrebalancer la fourniture d’énergie complètement imprévisible de ces sources d’énergie.

      Vouloir augmenter la part de l’éolien, ou du solaire d’ailleurs, dans le mix énergétique, c’est vouloir augmenter la part du charbon et du gaz naturel et donc in fine les émissions de gaz à effet de serre, qu’on le veuille ou non.

      1. Elie Arié,
        mais vous savez que vous avez raison et même tout à fait. Le Reich Merkelien a dépensé pour sa transition énérgétique 1.100 milliards d’Euros, pour émettre in finae 40% plus de Carbone que la France en ayant en prime une électricité plus chère.

        vous pouvez approfondir le sujet sur le site d’ASPO france ou celui de Jancovici The Shift Project.

        Ah, comment un militant Mélenchonien peut-il ainsi  »trahir » ?
        simple: l’objectif essentiel dans cette mascarade Préziduelle est le démembrement de l’UE au totalitarisme bureaucratique enemi affirmé de la démocratie et de la justice sociale.
        Donc Tout sauf l’UMPS.

        Le choix est simple JLM ou FN

      2. Elie arie . C’est bien pour cela que des pays abandonnent des milliers d ‘éoliennes. Trop couteux, inutiles, dépendant d ‘ un vent inconstant et imprévisible. L’ étude des vents utile nous donne pour la France, une moyenne de 2200 heures de courant éolien. EDF sait pertinemment qu’ en utilisant l ‘ électricité éolienne il ne peut arrêter de centrales thermiques car le vent cessant le redémarrage des centrales polluerait bien plus. Même les éoliennes en bordure de mer ( ou en mer) perdent 50% de leur capacité après 10 ans et sont usées par le sel
        Notre problème est que l ‘ éolien rapporte énormément d ‘argent aux propriétaires. L’ état oblige EDF à acheter le courant à un prix bien au dessus du coût nucléaire. Idem pour le solaire. Il n’ y a aucune écologie dans ces procédés, il n ‘ y a que des gens qui s ‘enrichissent sur le dos du consommateurs
        Les propriétaires d ‘ éoliennes ( banques, milliardaires etc )font fabriquer, installer, distribuent de l ‘ argent aux propriétaires de terrains, aux régions, communes certainement par bonté d ‘âme.

      3. @ Elie Arié

        L’éolien pourrait parfois faire diminuer l’activité des centrales thermiques -en France-, selon :
        http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/video/2016/09/22/l-emission-politique-sur-france-2-pour-montebourg-le-nucleaire-reste-un-mal-necessaire_5002128_4854003.html

        Mais je peux lire ceci, en plus de l’article cité par vous :
        https://www.contrepoints.org/2012/02/09/68401-allemagne-le-scepticisme-climatique-eolien-et-solaire-gagne-du-terrain

        et quantité d’autres articles à ce sujet, écrits plus ou moins avec rigueur scientifique, sans même parler de politique ici et à mon niveau.

        Un autre souci me semble concerner le stockage et la distribution de l’électricité avec l’acceptation puis la construction de lignes haute-tension pour les énergies dites vertes. J’écris « dites vertes » du fait qu’aucune production d’énergie ne me semble verte. Tout cela me paraît appeler un bilan global de l’extraction des minerais jusqu’au démantèlement et traitement des déchets, valorisables ou non.
        En caricaturant les choses, espérer pouvoir vivre dans le beau, le propre et une sécurité illusoire en laissant tout ce qui serait estimé sale, moche et risqué à d’autres, ce ne serait pas bien beau de mon point de vue.

          1. Je n’ai pas la réponse directe, mais le cout d’installation c’est genre 2,5 millions et double pour off-shore.
            à la louche genre 15-20 % incluant remise en l’état initial.

            mais pour fermer une centrale nucléaire, c’est entre 800 millions et 1 millard… par réacteur..

            1. Oui: mais combien de centrales nucléaires et combien d’éoliennes ?
              En tous cas, pour les éoliennes, cette donnée n’est jamais prise en compte.

                1. Elie Arié, Charles Michael, Lancien,

                  Ces autres questions dépassent ma compétence, donc j’ai demandé un avis à quelqu’un d’autre, plus spécialisé, sa réponse  :
                  Si l’on arrête l’électronucléaire, le problème principal de l’éolien est que, pour 1 MW dit renouvelable, il faudra prévoir la mise en place de 1 MW dit thermique ( pour compenser la perte des éoliennes dans certaines conditions météorologiques, sans vent les éoliennes consommant aussi de l’énergie). Puisque nous n’avons pas de géothermie comme en Islande, on utilisera au mieux du gaz, mais cela semble préférable à faire tourner des centrales utilisant la lignite.

                  Le coût du thermique à construire n’est pas souvent pris en compte par les entreprises qui utilisent des éoliennes car, comme il y a encore de l’électronucléaire, le problème ne se pose pas. Au mieux on considèrerait que c’est le rôle d’ERDF d’assurer cette mission, cela restant à la charge du consommateur.

                  A terme un autre problème va se poser, compte tenu de la dispersion des sites de productions éoliens. Il y aura une augmentation des lignes de THT (très haute tension) donc avec de la perte Joule, et une dégradation du cosinus phi, et besoin de centrales thermiques complémentaires pour compenser ces pertes. C’est ce qui se passe aujourd’hui dans une région de France où ERDF fait exploiter des turbines à gaz ou a fuel pour compenser les pertes en ligne.

                  Concernant le coût du démantèlement des centrales nucléaires, il est déjà en partie intégré dans le coût du kW/h. Même si ces provisions sont, semble-t-il, insuffisantes, il ne faut pas oublier que les expériences actuelles de démantèlement ne concernent que des installations plus complexes (UNGG – uranium naturel graphite gaz, par exemple) et que l’effet dit de filière ne peut pas s’appliquer.

                  1. Pour le démentàlement d ‘ une éolienne, seul sera récupéré le mat et la cabine. Le reste, des centaines de tonnes de béton armé restera ou sera à la charge du propriétaire du terrain ( ou de la commune). Ce sera des hectares de bonne terre inutilisables, donc les agriculteurs se  » débrouillerons » pour que l ‘état prend en charge le coût de la démolition.
                    L’ éolien ne sera jamais rentable et n ‘ a rien d ‘écologique.
                    Pour que l ‘ éolien ou le solaire soit écologique il faudrait que EDF ne rachête pas le courant forni, que les propriétaire l ‘ utilis plutôt que le vendre cher à EDF et utiliser celui d ‘ edf

                    1. « Le reste, des centaines de tonnes de béton armé restera ou sera à la charge du propriétaire du terrain  »

                      Vous oubliez les éoliennes off-shore.

  10. Belle incantation! je n ‘ ose dire prière.
    Je pense que c’est pour cela que juan termine par  » AMEN ».
    Non, la merluche n ‘est pas idiot, plus il a de visiteurs sur youyou, plus il encaisse.
    Ah, le rêve du retour au communisme. Le tous pour un pourvu que ce soit lui. Je ne l ‘écoute pas, donc je ne connais pas son programme, qui le connait ? Et puis, comprenez, poutine ne veut pas de migrant
    s chez lui, ils ne se battent pas non plus au portillon.
    Les cocos veulent accueillir tous les migrants du monde en France.
    Allez juan, vous êtes le bauf de la merluche pour lui trouver  » du charme ».

    1. Je me demande ce qu’il peut bien encaisser : il n’y a aucune publicité sur sa page, et aucun placement de produits dans les vidéos.

      Mélenchon n’est pas communiste, donc, pour le rêve du retour du communisme, faut s’adresser ailleurs. Mélenchon n’est même pas anticapitaliste, en réalité, et c’est précisément ce que lui reproche le NPA, qui l’accuse d’être un social-démocrate. D’ailleurs, aujourd’hui, même le PCF n’a plus grand chose à voir avec le communisme dont vous envisagez le retour.

      Si vous ne l’écoutez pas, et ne connaissez pas son programme, sur quoi basez-vous votre opinion, et comment pouvez-vous le critiquer ?

  11. E Arié Pour le off shore. Les spécialistes sont norvégiens.
    Rien ne résiste aux sels marins ou l ‘air marin. Une éolienne off- shore perd rapidement de la puissance et se dégrade plus vite .
    Il ne faut pas comparer des pays ou l ‘ alimentation électrique n ‘ est pas un monopole. Les possesseurs d ‘ éoliennes utilisent le courant fourni par le vent, ou le solaire, ça c ‘est écologique
    En France tous ces moulins tournent pour vendre du courant à EDF, courant en majorité perdu et pas fourni forcément en période de besoin.
    Ce courant perdu est taxé dans votre facture, vous payez du vent ( comme le future taxe solaire ).
    Les possesseurs d ‘ éoliennes eux utilise le courant EDF….
    En bref ; votre paysage est déformé par des centaines d ‘ hélices à l ‘ arrêt, les possesseurs s ‘ enrichissent grace au vent que vous payez, des milliers d ‘ hectares de terre sont condamnés, ajoutez à cela les sommes que les communes encaissent ( et les régions) et, connaissant nos élus, sitôt 10 centimes encaissés, 30 de dépensés, et voila notre écologie bien française.

Les commentaires sont fermés.