La bêtise Hidalgo.


La maire de Paris a donc décidé de chasser davantage la voiture de Paris.

Pourquoi pas.

Après tout, nous espérons rester écolo dans ces colonnes plus longtemps que la moyenne qui est déjà très basse.

A Paris, Hidalgo a décidé de rendre aux piétons un large tronçon de la voie sur berge, au bord de la Seine. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Paris, cela revient à interdire aux voitures un morceau d’autoroute en espérant que les piétons l’investissent.

Sans commerce, ni habitation aux alentours.

Une vraie bêtise.  Une aberration.

Quand vous êtes cyclistes, vous survivez dans des embouteillages monstres et quotidiens, sans issue ni logique. Car au-dessus de ces voies sur berge interdite aux voitures, les voitures tentent de se frayer un chemin vers le centre-ville.

Merci m’dame le Maire.

 

 

 

8 réflexions sur “ La bêtise Hidalgo. ”

  1. Quand je passe à Paris je suis toujours épaté d’y voir des voitures, cette survivance d’une autre époque. À quand la simple interdiction des voitures dans Paris ?

    On a l’impression que les parisiens ne savent pas encore qu’on dispose de métros, bus, tramways ou trains pour se déplacer. ;o)

  2. À Lyon, les berges du Rhône et de la Saône ont été aménagées avec bonheur.
    Mais c’ étaient les berges pas les voies de circulation….
    C’est une vitrine…
    Parce que concernant le tri sélectif par exemple, il reste beaucoup à faire à Paris !

  3. Les prix du marché de l’immobilier (ce n’est pas la faute de Hidalgo) sont déjà en train de vidder Paris de ses pauvres.

    Avec la lutte contre la voiture, en invitant tout le monde à se déplacer en vélo ou à pied, ce sera le tour des vieux et des handicapés ( tant que toutes les stations de métro ne seront pas munies d’ascenseurs, de la chaussée jusqu’aux quais, sans avoir aucune marche à franchir .)

    Ainsi, Paris sera devenue une ville pour jeunes, riches et bien portants…Une ville socialiste, quoi !

    1. Très juste … À part peut être dans le 11ème et la goutte d’or, bref ce qu’il faut pour le folklore, ah j’oubliais la maison des shoots.
      C’est beau la conception de la vie en commun à travers Paris.

      On y retrouve bien la bonté d’âme que l’on nous inculque à travers le sort à réserver aux réfugiés.
      Sans ces bons pasteurs que sont les politiques nous ne serions que des vulgaires primates 😛

    2. aah la folie bagnole.. pas k-à Paris ! ..hélas,

      H dici, hello, ouiz les temps sont durs (comme d’hab, aussi plus pour certains) very durs..
      ni une raison d’essayer le Fentanyl (je te fais confiance) à la mode costaud, ‘pas cher’ et en promo..
      Prince, par ex., l’a mal digéré,

  4. Il est certain que les électeurs parisiens ont le  » chic » pour se trouver les maires. Il faut y aller de temps en temps pour voir les services rendus aux automobilistes par ces voies sur berges. Tous les bouchons durant des heures avec ses voitures tournant au ralenti n ‘arrange pas la pollution. Mais c ‘est cela l ‘ écologie à la française.
    Evidemment il y a les transports en commun. Infernal aux heures de pointes. La lutte du profane pour se trouver un ticket, la lutte de l ‘ abonné pendant les nombreuses grèves, les retards , les pannes, les petites mains te fouillant les poches ou les sacs, les interminables couloirs, la promiscuité et l ‘ ODEUR,de la crasse, la sueur les pieds, et ce monte charge des buttes…. Combien de piétons en semaine sur ces voies? à croire que des milliers se bousculeront
    Finalement, après le socialiste précédent parti se planquer en Tunisie pour ne pas risquer l ‘ extradition, remettre une socialiste méritait bien une punition. Leçon à tirer pour les futures présidentiels

    1. Je suis curieux de savoir ce que Delanoë a fait pour risquer une extradition. Pour autant que je sache, il n’y a aucune poursuite judiciaire contre lui. On lui a même proposé des postes : ministre, Défenseur des Droits. De plus, même si la France n’a pas d’accord bilatéral avec la Tunisie, s’y installer ne met pas à l’abri d’une procédure d’extradition, que ce pays pratique.

      Si Bertrand Delanoë est allé à Bizerte, en Tunisie, où il a une maison depuis des années, c’est peut-être parce qu’il aime ce pays et cette ville, ce qu’il n’a jamais caché : il y est né, y a vécu jusqu’à ses 13 ans, y a passé de nombreuses vacances, y allant régulièrement depuis les années 80. Et il me semble qu’il a gardé son appartement parisien, et qu’il séjourne régulièrement à Paris (il a encore un bureau et une secrétaire à la mairie de Paris, paraît-il).

      Alors, qu’est-ce que c’est que cette histoire de se réfugier en Tunisie pour ne pas risquer une extradition ?

      1. @ Zap Pow
        Ne cherchez pas …les gens comme lancien aime les rumeurs, les soupçons …et particulièrement celles qui touchent ceux qui n’ont rien à se reprocher …embourbé dans cette mentalité de rejet des autres, de repli, de parano et j’en passe il est incapable d’imaginer que la droiture et l’intelligence existent…

Les commentaires sont fermés.