Ces fachos qui soutiennent Fillon


De prime abord, c’est curieux. Une frange de l’extrême droite soutien activement le candidat de la droite décomplexé, l’ancien collaborateur servile de la Sarkofrance, François Fillon.

Une frange des socio-libéraux s’en émeut. Même Alain Juppé est allé couiner sur les plateaux télé. Factuellement, il a raison. Fillon a le bénéfice du doute d’une frange réac, parfois nazie, toujours xénophobe, de nos aimables concitoyens.

Faut-il s’en émouvoir ? Oui. Toujours. Juppé est un candidat de la droite réac. Imaginez donc Fillon.

« Il paraît donc extrêmement important, et même indispensable, de ne pas nous endormir sur nos lauriers, en l’occurrence le mauvais score de Juppé face à Fillon au premier tour, en mettant toutes les chances de notre côté pour ‘transformer l’essai’ au second tour : profiter de cette occasion qui nous est offerte, d’aller voter nous aussi pour le candidat ‘le moins pire’ du système, François Fillon. » Riposte laïque, 21 novembre 2016.

Une partie de l’extrême droite s’est donc mobilisée pour François Fillon sur les réseaux sociaux et ailleurs.

Il ne faut jamais sous-estimer la bêtise de l’ennemi. Ces fachos agissent par conviction. Ils auraient du laisser passer le candidat prétendument centriste aka Juppé. Car la qualification de Fillon les privera sans doute de quelques soutiens pour la victoire de Marine en 2017. Mais ces gus savent agir par vraie conviction,  une conviction rance, moisie, mais sincère, et c’est heureux.

Un exemple pour illustrer le propos ?

Le site Riposte Laïque rassemble quelques sbires de la fachosphère. Contre Juppé, il est exemplaire dans l’ignominie, pour celles et ceux qui en doutaient.

 

alijuppe

12 réflexions sur “ Ces fachos qui soutiennent Fillon ”

  1. C’est vrai que c’est illisible ce qui prête à toutes les interprétations d’autant que n’importe qui peut s’improviser Iman donc savant mais en plus c’est indigeste… Juppé est dans son rôle ultra tolérant mais totalement naïf sur la question d’autant qu’il se laisse mener en bateau par un Tarek Obrou sur un passé plus que controversé… passé qui a été dénoncé par un de ses anciens adeptes Omar Djelil… enfin faut suivre dans tout et embrouillamini politico religieux.
    Il n’empêche que Mihel Onfrayqu’on aimerait bien voir en costard de facho explique bien que l’Islam n’est pas compatible dans la République tant qu’il existera ce 1% de fanatiques très agissant sur la majorité silencieuse des croyants musulmans… je passe sur le financement des lieux de cultes financés par l’argent public sous statut d’associatif qui nous font prendre des lieux culturels à défaut d’être des édifies cultuels. Ali Juppé comme il est surnommé dans les milieux sulfureux de la fachosphère est certainement victime de sa glorieuse stature d’ex candidat à la présidence.
    Malgré tout, il faut le lire pour le croire!

  2. Vous avez aimé Sarkozy ?
    Vous allez adorer Fillon.

    Juan préparez votre blog de fond en comble pour 2017, et changez l’enseigne, ça va tanguer.

  3. Fillon n’est pas responsable du soutien que lui apporte « Riposte Laïque »; comme disait Karl Marx : « Je ne suis pas responsable des imbéciles qui m’admirent« 

  4. Il faut aussi regarder le verre à moitié plein, si les fachos essaient de se raccrocher à Fillon c’est qu’ils pensent déjà que c’est plié pour le FN.
    Or le programme de Fillon qui date des années 80, va finir par achever le processus de décomposition de la société française. Il va bien falloir des forces de soutien pour réprimer les mouvements sociaux prévisibles s’il applique ce qu’il promeut..

    La trouille de l’accession du FN à l’Elysée a tellement bien été ancrée dans les esprits que même les votants à gauche se précipitent pour choisir un candidat de droite, imaginé « modéré » ou le plus « gauchisant » dans son programme en cas de victoire finale.

    Le candidat le plus à gauche pourrait alors être Valls ? ou Macron.? ou Juppé ? (pour illustrer mon propos).

    Surréaliste…..

    Pour comprendre la politique aujourd’hui, il me semble essentiel de faire un stage dans la marine pour apprendre l’art des noeuds.

    1. « La trouille de l’accession du FN à l’Elysée a tellement bien été ancrée dans les esprits que même les votants à gauche se précipitent pour choisir un candidat de droite, imaginé « modéré » ou le plus « gauchisant » dans son programme en cas de victoire finale. »

      Non Stanislas, tu te trompes.

      Les votants essaient d’assurer les arrières pour le cas où leur candidat (Mélenchon, PS, FN qui sais je encore) ne passerait pas et que le pire libéral connu ici après Madelin,, soit à la tête du pays.

      Simple instinct de survie (j’allais dire conservation, mais on pourrait confondre avec conservatisme 😀)

  5. Quand ces messieurs se liguent contre le FN, c ‘est bien. Quand une partie de l ‘extrème droite se ligue contre ali juppé, c’ est une réunion de fachos.
    Si fillon gagne la « secondaire » on peut préparer nos mouchoirs.
    Le choix se restreint sérieusement, reste hollande, macron, mélenchon… sortez des rouleaux d ‘ essuietout.
    Garder hollande, après 5 ans de valses hésitation, de reculades, de conneries multiples….
    Macron : flagorneur. Un vantard resté dans l ‘ âge ingrat. Ses  » amis » d ‘ université parlent très bien de lui.
    Mélenchon : La machine à remonter le temps. Aurait été un bon contre maître dans une usine du temps passé, où  » la gueule » primait. Pourrait envisager son avenir comme camelot. Sa verve entraine des électeurs, qui, faute de grive se contentent de merles.

  6. Ce qui est comique avec Fillon, c’est que dans son équipe de campagne, on trouve la présidente du syntec qui réclame des ingénieurs marocains pour servir dans les SSII.
    Mais comme il drague effectivement les beaufs du FN, il se garde bien de mettre en avant sa conseillère économique.

  7. soutiens fachos/ alors pas Fidel Castro ni David Halmilton (pas le pilote) qu’importe leurs raisons,
    ..pour Fidel je plaisante, hasta luego ! (cé pas gagné)

Les commentaires sont fermés.