Mélenchon, l’Européen


Le candidat progresse, il heurte, il agace.

Les désaccords avec certaines de ses positions en matière de politique étrangère ont été exprimées, détaillées, expliquées ici. Mais l’avantage de Mélenchon est qu’il fait preuve d’une pédagogie plus soutenue, plus fouillée, plus complète que tous ses concurrents nationaux. Même ses adversaires lui reconnaissent ce souci d’expliquer pour gagner les esprits. Le succès de sa chaîne YouTube, première chaîne video politique en France avec près de 150 000 abonnés désormais, en témoigne. Mélenchon, donc, explique, ré-explique, ré-ré-explique. Pour preuve, la construction européenne.

On a souvent caricaturé les positions de Mélenchon, en particulier sur l’Europe. Assimiler Melenchon à Le Pen est chose courante chez les macronistes, vallsistes et, bien sûr, les fillonistes et sarkozystes.
Il suffit pourtant de lire le programme, ou, mieux encore, le récent ouvrage « La France insoumise » pour comprendre que sa position est loin du souverainisme xénophobe et irresponsable défendu par certains, en particulier par Marine Le Pen et ses sbires. Il est même de bon ton, dans ce large spectre de commentateurs libéraux et assimilés, de caricaturer depuis des lustres toute opposition de gauche à la construction européenne telle que nous la vivons.

Melenchon est favorable à la construction européenne. Quiconque raconte l’inverse ment.

« Même si l’Union européenne est une invention de la démocratie chrétienne, la construction d’un ensemble politique continental est une idée progressiste. (…) cette idée a toujours appartenu à la gauche.  » Jean-Luc Mélenchon, le choix de l’insoumission, 2016.

L’argument majeur de Mélenchon contre l’UE repose sur la question du rapport de force. L’arnaque, ou la faiblesse, d’une partie des arguments nonistes au référendum sur le Traité Constitutionnel européen de 2005 fut l’absence de Plan B. Melenchon le reconnaît Bien volontiers. Il fustige d’ailleurs avec la même et heureuse logique ce qu’a fait Tsipras en Grèce: s’attaquer a la Troïka européenne sans plan B. 

« Ce qui est spécifique dans ma manière d’agir, c’est que je mets le poids de l’Etat-Nation dans la stratégie du changement européen. De son côté, Marine Le Pen nie ce poids: elle veut se retirer immédiatement. Procéder ainsi, c’est reconnaître une domination – j’assume ce mot – du gouvernement allemand sur le continent. » Jean-Luc Mélenchon, le choix de l’insoumission, 2016.

Sa critique de l’absurde proposition lepeniste devrait être répétée: sous couvert de s’afficher pour une sortie de l’euro et une rupture brutale avec l’UE, Marine Le Pen s’affiche comme l‘idiote utile et soumise d’un espace économique européen dominé par le libéralisme austéritaire d’Outre-Rhin.

Advertisements

24 réflexions sur “ Mélenchon, l’Européen ”

  1. Il est bien de faire une mise au point puisque le texte mis en ligne s’y prête à merveille.

    1° Il est tout à fait possible d’être anti UE et anti euro, dans la forme actuelle sans être xénophobe, raciste ou vouloir épouser bêtement tous les fantasmes sur lesquels surfe gentiment le FN.

    Il n’est pas inutile de préciser que si le FN continue de s’épanouir, c’est peut-être aussi parce que tous les concepts qu’il aborde reçoivent immédiatement le cachet « TABOU » sur l’enveloppe.
    C’est assez commode intellectuellement, puisque tout le spectre politique est d’accord sur le fait qu’il faut continuer des politiques économiques dont on remarque les preuves éclatantes de réussite.

    Et tant pis si un nombre de plus en plus élevé d’économistes titrés, ou ceux qu’on nomme maintenant « des hétérodoxes » font une critique sans appel de la zone monétaire euro, Même le FMI s’interroge. Quasiment aucun d’entre eux n’est encarté au FN que je sache.

    A ma connaissance en tout cas.

    Les journalistes et autres experts sont capables de nous disséquer dans des JT, pendant des heures, les problèmes de conservation en bocaux de la bave de cancrelat de Mongolie extérieure, mais très rarement de celui de l’incapacité de contrôler la destination des dizaines de milliards du CICE et pacte dans la politique de l’emploi, alors que l’euro est passé dans le même temps au taux de change de 1.40 dollar à 1.04 dollar. Incroyable non ?

    Le tabou aidant, la confusion s’installe allègrement. Tout « alternatif » devient quasi instantanément un « extrèmiste », qualificatif qui prête au pro européen qui le prononce, le statut de modéré. Tant pis, si sur la façade de la dite UE on peut lire « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. »

    Si Le Pen passait, elle se coucherait de toute façon, car une tripotée de candidats expérimentés et modérés, de droite et de gauche seront prêts à donner leurs corps et leurs esprits pour sauver la France d’un risque de débordement « extrémiste »…….. On a vu Kouchner, Hirsch, pour ne citer qu’eux, aller avec Sarko pour l’empêcher de faire des conneries certainement.
    Je n’évoque pas le cas des groupes internationaux privés et autres banquiers qui ne pourraient faire autrement que lui apporter son aide. Je suis prêt à en faire le pari dès maintenant.

    Confucius, jamais en veine d’une bonne blague aurait dit « Un voleur est entré dans ma maison pour chercher de l’argent, je suis sorti du lit et nous avons commencé à chercher ensemble. »

  2. Suite.

    2° Mélenchon, qui est actuellement le seul homme qui pourrait me réconcilier avec les politiques, fait une grossière erreur en évaluant possible de mettre le « poids de l’état nation », puisque celui-ci n’existe plus. Il va se péter comme Tsipras devant les menaces de toute part. .

    Tous les instruments de pouvoir et de souveraineté ont été délégués à Bruxelles, à Francfort et à Berlin. Dire le contraire, depuis la politique du franc fort des années 90, qui a déjà coûté très cher à la France (PIB négatif courant 90) et du rapprochement martelé avec l’Allemagne, au nom d’une prétendue paix ou je ne sais quoi d’autre, relève du déni.
    Je ne lis nulle part, d’ailleurs de sentiment de stupéfaction à la constatation qu’un groupe informel et sans existence légale appelé « EUROGROUPE » décide du destin économique de centaines de milliers de personnes. Les Grecs ne diront pas le contraire.

    Que Mélenchon le veuille ou non, il sera bien confronté à la domination de « l’ordolibéralisme » allemand dans une zone monétaire taillé sur mesure pour l’Allemagne, parce que c’est exactement le sujet.

    A ce niveau, il ne pourrait par exemple mener aucune relance « keynesienne », (et d’ailleurs Sarko ne l’a jamais mise en œuvre) puisqu’une telle action économique nécessite un couplage d’une politique BUDGETAIRE et MONETAIRE. Or la France n’a plus la possibilité de développer cette combinaison, elle doit s’en remettre à la BCE.
    La BCE imprime des centaines de milliards d’euros pour racheter des titres pourris des groupes privés….L’économie réelle ne bénéficie que de 5 % de ces montagnes de fric déjà injectés pour le plus grand bonheur des banquiers et autres financiers de haut vol.

    L’esbroufe est à son comble, les statistiques torturées à mort, commencent à avouer que ça va mieux. C’est bien l’essentiel.
    Les chômeurs et autres pauvres s’en rendent compte tous les jours et le FN n’est même plus obligé de parler, la réalité du terrain, lui offre des voix sur un plateau.

    3° Le seul plan B possible est une sortie de la zone euro préparée, concertée et négociée. Des hypothèses sérieuses existent ; les propositions de Lordon, Res Républica, Sapir et d’autres ont été évaluées très sérieusement et chiffrées. C’est la seule possibilité pour la France de s’en sortir avant que son tissu économique soit laminé trop longtemps.

    Les meilleures prévisions de l’année 2017 qui s’engage, s’annoncent moins bonnes que celle de 2016 que nous quittons. La distorsion de statistique a encore de beaux jours devant elle faute de mieux.

    Maintenant, s’il n’y a vraiment rien à faire d’autre, alors autant que la zone euro crève de sa connerie.

      1. HELENE

        Comme je le dis souvent en forme de dépit « à force de vouloir ressembler à tout le monde, on finit par ne plus savoir qui on est »

        Les politiques français, les experts attitrés des médias principaux, et toute une bande de « conseillers » n’ont de cesse que de chercher des modèles à admirer un peu partout (Allemagne, pays du nord, anglo-saxons et j’en passe….) en ne relevant que ce qui leur paraît fonctionner, quitte à tordre une réalité beaucoup moins reluisante de ses modèles.

        Le benchmarking : – (La traduction naturelle du benchmarking pourrait être « Etude comparative ». Plus précisément, un benchmark dans le milieu marketing est l’étude d’un produit ou d’un service comparativement aux leaders du marché…..) – est devenu un sport intellectuel de haut niveau. A sciences po, à l’ENA et toutes ces écoles pour élites, on doit leur apprendre que la meilleure solution c’est d’appliquer la politique de la « pie’ : voler tout ce qui brille. Le strass brille aussi.

        Et dans le même temps, tout ce beau monde, fait comme Tirole qui se sert de sa notoriété toute neuve pour éliminer la concurrence de pensée en économie. C’est que la concurrence, c’est formidable…….mais pour les autres…

        Ce n’est pas d’aujourd’hui que nous collons au cul de l’Allemagne, alors que n’importe quel étudiant de première année d’économie peut savoir que nos modèles économiques, sociaux et anthropologiques sont totalement différents..

  3. Stan
    Encore une fois je suis d’accord avec toi.
    Mais je reste quand même sur mes gardes le concernant …. je ne sais pas pourquoi mais …

    1. AURORE

      Le système est enlisé jusqu’au cou, une équipe seule, quelle qu’elle soit ne le sortira pas de là, d’autant moins qu’elle recueille tout au plus qu’une minorité de suffrage.

      Il ne reste plus qu’à attendre la fin du braquage général en cours et la sortie de tous les voyous qui y participent.

      Mélenchon ne pourra rien de plus que les autres. Pour ma part, j’aime seulement sa manière de développer ses idées et sa manière de percevoir les choses qui, si elles restent un peu théoriques, n’en sont pas moins intéressantes.

      Rien que pour ça, c’est quand même autre chose qu’un Macron, aspiré hors de ses pompes par le vent ascendant des applaudissements de quelques milliers de personnes.

  4. @ Juan

    Vous savez bien qu’on ne lit que les programmes des gens pour lesquels on a préalablement décidé de voter: c’est dans ce sens que ça marche, et non l’inverse ( ce n’est pas le programme qui détermine le choix, mais le choix qui détermine la lecture du programme) : avez-vous lu les 1015 pages du programme de Bruno Le Maire ? Pourtant, il doit il y avoir beaucoup de choses, dedans, non ?

  5. Faut pas confondre catalogue et programme . Mais bon, si Lemaire avait expliqué son programme comme Mélenchon explique celui qu’il porte, depuis des mois, p’t’ être que Lemaire aurait eut un peu plus que son score minable à la primaire de la droite .

  6. Si la gauche devait se réunir autant qu’elle le fasse autour d’un homme qui a de vrais convictions… L’insoumis se livre sur Polonium… Intéressant!

  7. Bien sûr Melenchon parle à la gauche et dit ce que nous avons envie d’entendre et tellement bien…mais il sait aussi les entraves que met l’Europe, il sait les déceptions à venir…seul nous ne pourrons rien…
    Quant à la comparaison avec Le Pen , elle est tellement grossière il est à la fois son opposé et son meilleur opposant ..

  8. Justement. puisque nous en parlons, pendant les fêtes de Noël, l’UE ne s’est pas fait violence pour tordre une des dispositions des traités quand ça arrange.
    C’est l’état italien qui va renflouer une banque italienne en couvrant les pertes sur les créances pourries qu’elle possède…..

    Toute une bande de voyous non élus, soutenus par des politiques locaux complices et choisis, EUX, par des citoyens, compose ses propres lois en fonction des évènements.

    Rares sont ceux, parmi les zélés supporters de l’UE, qui relèvent ces distorsions historiques de cette organisation supra nationale qui n’en n’est pas à son premier coup de ciseau dans ses propres dispositions légales de ses traités.

    Allez, allez pro européens moralistes, férus de démocratie, continuez à applaudir cette grosseur cancéreuse qui réussit l’exploit tour à tour :

    – de faire travailler « l’eurogroupe », organisation sans existence légale pour décider de nos destins

    – qui tord ses textes de traités comme bon lui semble et impose dans le même temps ses directives à 28 pays, quitte à punir de pénalités les pays réticents à les mettre en œuvre,

    – qui négocie dans le plus grand secret des traités de commerce genre CETA ou TAFTA, alors que les citoyens informés et avisés n’en veulent pas

    – qui fait pression sur ses régions comme la France pour faire revoter des référendums négatifs à la cause…

    – qui est en train de faire crever tout un pays comme la Grèce, au grand dam d’un FMI impuissant. Précisons à toutes fins utiles, que le grand ordonnateur de l’entourloupe dans la présentation des comptes nationaux afin que la Grèce entre dans la zone euro, est aujourd’hui à la tête de la BCE…une paille…

    – dont les directives applicables aux citoyens sont désormais connues pour être écrites par les lobbyistes de groupes internationaux et dont le parlement fantoche, élu par les citoyens, se fait refiler les textes à discuter par la commission européenne. Dont le chef est Juncker…. (voir plus bas)

    – dont la zone monétaire unique subit la double peine d’une mise en concurrence sociale et fiscale qui implique la seule mise en oeuvre de la dévaluation interne (baisse des salaires et des prestations sociales).

    – et enfin qui a su mettre à sa tête le voyou Juncker grand facilitateur devant les hommes de l’évasion fiscale de la zone, à travers son tout petit pays…

    Quand on est pro européen, il me paraît difficile de donner des leçons de démocratie et de modération, sauf à prendre le risque de se péter les adducteurs…

    ah les déconneurs…

    1. Aux dernières nouvelles, l’ardoise de la banque italienne n’est pas de 5 milliards d’euros, comme on le croyait, mais de 9 milliards . Vu que l’état Italien voulait mettre 20 milliards sur la table pour sauver ses banques, quelque chose me dit que les sinistrés du dernier tremblement de terre des Pouilles ne sont pas prêts de voir le moindre fifrelin d’indemnisation .
      Faut avoir le sens des priorités, que diable !

      1. Alain bobards

        le total des mauvaises dettes du système bancaire italien, est au dernières nouvelles de l’ordre de 300 milliards….c’est rien du tout , 20 % du PIB environ

        Ce qui est annoncé aujourd’hui est un amuse gueule nous en saurons plus d’ici février-mars prochain….

        Vaut mieux penser aux minuscules italiens et oublier la vertigineuse Deutsch Bank…

        le tout dans un contexte où la BCE sort tous les jours, des trains complets de fric à taux 0 de son hyper cave

        ça va mieux, gardons nous de tout pessimisme, la razzia sur la schnouf n’est pas d’aujourd’hui….

        L’important finalement, c’est que, comme disait Mosco en 2013 Nous restions sur une « autorégulation exigeante ».

        joyeuses année 2017, la fête continue, le pognon diminue.

        VIIIIIIIIIIVVVVVVEEEEEEEEEEEEU LA FRAAAAAANNNNNNCCEEEE

        1. @ Stan
          La BCE commence à paniquer, vu que, si les banques Italiennes plongent, elles entraineront plusieurs banques Européennes dans le gouffre . Le hic, c’est que la troika ne pourra pas maltraiter l’Italie comme elle l’a fait avec la Grèce, l’Italie représentant une part du PIB européen autrement plus lourd que celui de la Grèce .
          L’année 2017 s’annonce sous des auspices flageolants .

  9. Si ce n ‘était aussi triste, j ‘ en rirais.
    Un stanislas moralisateur qui se targue de ne pas voter veut donner des conseils et explique ce pourquoi l ‘ UE va mal…. faute du CICE… mon ami ( ? ) s ‘ il n ‘y avait que le cice…
    M ‘appuyant sur le passé, je dirai que le deuxième tour mettant face à face un fillon ou un macron contre le pen, vous voteriez sans hésiter contre le pen ( pour les votants naturellement), alors de quoi vous plaignez vous?
    Le pen n’ a pas de programme, mais sortir de l ‘ UE et sortir de l ‘ euro est déjà un programme. La seule chose qui peut faire trembler Bruxelles est ce projet. Regardez les reculades depuis le brexit, la frousse de voir d ‘autres pays suivre la même route
    Evidemment mélenchon a un programme puisque vous le dites, le définir exactement parait difficile, il est contre tout mais pour rien.

    1. LANCIEN

      va falloir commencer par apprendre à lire

      « n stanislas moralisateur qui se targue de ne pas voter veut donner des conseils et explique ce pourquoi l ‘ UE va mal…. faute du CICE… mon am……….

      entre moraliser et expliquer qu’en technique COMPTABLE, il est impossible de tracer l’utilisation ultérieure des sommes perçues par crédit d’impôt, il y a autant de différence qu’entre une tranche de cake et de steack….mais ça ne semble pas te percuter tes neurones…

      A ce sujet d’ailleurs, je me suis payé la lecture COMPLETE DU RAPPORT 2016 de comité de suivi du CICE, rapport qui fait 122 pages glossaire compris…..
      Puisque j’ai pris la peine de m’informer convenablement sur ce sujet et que j’ai un bon niveau de comptabilité, puisque c’est une partie de ma formation initiale, renforcée par de la continu, (hors principes de consolidation) tu comprendras donc aisément qu’il m’a été impossible de lier CICE et état de santé de l’UE, puisque ce n’est pas du tout le même sujet……

      alors arrête de raconter des conneries à mes dépens pour faire l’intéressant et continue à soutenir le FN sans réfléchir…
      Si je joue à LANCIEN, je dirai qu’il ne m’étonne pas que tu soutiennes le FN vu ta démonstration brillante de compréhension….

      Enfin, c’est parce que je réfléchis un peu, que j’en suis arrivé à ne plus voter sur certains scrutins, non pas pour des raisons de civisme, mais pour des raisons de compréhension de l’inutilité d’un choix dans la résultante d’une gestion devant un budget plus que contraint

      Exemple : les départementales et les régionales.
      Un coup d’oeil sur les rapports annuels des finances locales que je lis EN ENTIER, et des contacts professionnels très fréquents avec les services des sus désignés ne me laissent aucun doute sur le fait que quel que soit l’élu désigné, son arbitrage entre les différentes lignes de budget reste très limité pour ne pas dire plus..mais tu ne comprendrais pas…

      La présidentielle
      Quand je vois la bande de guignols comme Macron, Fillon et toute leur bande à quoi bon faire un choix sur un individu qui va arbitrer de toute façon avec le budget qu’il aura entre les mains, budget défini en France mais approuvé en dernier lieu par Bruxelles, ce que beaucoup de gens ignorent encore…

      Mais surtout, alors je suis depuis longtemps les pratiques du FN, leurs réseaux et leur manière erratique de présenter des candidats ramassés à la va vite, alors que je sais que tu soutiens cette bande de nases, quand tu me fais la leçon, j’en reste au rire franc et massif..

      Puisque tu prends soin de me lire, que auras peut être perçu, que je donne des avis sur peu de sujets, et même pas du tout sur certains exposés par JUAN. Pourtant je connais très bien le sujet social puisque je suis peut être un rare non juriste à avoir lu ENTIEREMENT le code de l’action sociale et des familles.. eh oui…..

      Tiens en ce moment même j’en suis à potasser successivement, le code de l’énergie, celui des collectivités territoriales, les rapports complets sur les SMARTS GRID, sur le marché de l’électricité..à propos du compteur.. LINKY

      Alors fais moi passé pour un con si tu veux, mais avec modération SVP

  10. j’ai oublié de dire que je viens aussi faire le couillon ici parfois pour me détendre, puisqu’il semble que JUAN ne m’en veuille pas trop de mes écarts.
    Je l’en remercie pour sa patience…

  11. Pour connaitre le programme que porte Mélenchon, il faut savoir lire, d’une part et savoir écouter, d’autre part . Pour le comprendre, il faut, c’est vrai, un peu plus qu’un neurone, ce qui n’est pas donné à tout le monde !

  12. Je me jette à tes genoux, devant ton savoir ( et tes laïus répétitifs et interminables) pardon d ‘ être ton poil à gratter et de mettre ton divin nez dans ton caca.
    STANIS, le non votant n ‘aime pas que l ‘ on lui dit.
    Je voterai marine, et quoi que tu dis, je voterai, ce qui me donne le droit de critique celui qui sera élu ou non
    JUNKER? LE CICE ah, tu te fais mal.
    Ben, si tu t ‘es tapé toutes les pages du cice, que tu en fais des laïus
    tu as du temps libre alors, va t ‘ inscrire sur les listes électorales.
    Te biles pas, le jobards de service est avec toi . Que le cice soit ta force .

    1. 1° je suis inscrit sur les listes électorales depuis 43 ans

      2° allez relève toi manant, prends soin de tes genoux et réserve les à ta Marine préférée..

  13. STANIS
    Le ministre des affaires étrangères de Pologne Witold Waszczykowski a dit :

    Avec les centaines de milliers de jeunes syriens venant en Europe on peut créer une armée.

    L’idée de cette armée de migrants est logique car la Pologne peut difficilement envoyer ses troupes au Moyen Orient.

    Il a proposé de créer une armée de Syriens arrivant en Europe,

    qui pourraient retourner dans leur pays combattre pour leur liberté.

    Dans une interview à la télévision d’État polonaise, il a indiqué :

    « Les dizaines de milliers de jeunes hommes syriens qui sautent de leur canot de sauvetage

    et qui ne demandent ni eau, nourriture ou vêtements mais demandent où charger leur téléphone portable,

    pourrait avec notre aide aller reconquérir leur pays.

    Ils attendent de nous que nous envoyions des troupes combattre et mourir pour la Syrie

    pendant qu’ils boivent le café, sur les places de nos villes ou nous regardent combattre pour leur sécurité. »

    Ils laissent leurs canots dégonflés et autres détritus sur les plages

    afin que les employés municipaux nettoient.

    ******************

    Réfugiés chargeant leur téléphone sur des points de recharge fournis par l’ONU

    (on lit la peur sur leur visage !)

    ************

    Est-ce le portrait d’un pauvre jeune fuyant la guerre et les persécutions ?

    Ils n’ont rien de réfugiés hagards et traumatisés fuyant les horreurs de la guerre.

    **************

    A gauche un vrai réfugié. Pas à droite : des soldats de l’islam.

    Ne laissez pas les médias vous mener en bateau

    **************

    Le smartphone (à 500€) :

    majom smartfoné za 500 euros ?

    l’outil indispensable du « réfugié » du 21ème siècle

    « fuyant » la guerre et la misère !

    Et combien de femmes dans ces réfugiés ?
    Il n’y en a aucune !
    > > > > > > > > Ceci n’est pas du racisme, mais juste un peu de réalisme… et de lucidité…!
    > > > > > > > > Heureusement que certains gouvernements européens,
    malheureusement pas les plus influents, voient clair.

    > > > > > > > > Bravo à nos amis polonais!

    1. Encore de la bonne information signée lancien, et probablement pêchée dans un de ces ruisseaux putrides où il aime à s’abreuver.

      Aucune femme parmi les réfugiés ? C’est totalement faux, et il faut une sacrée dose de mauvaise foi pour prétendre le contraire, vu toutes celles qu’on a pu voir dans les reportages télévisés (mais ce sont probablement des entreprises de désinformation, selon lancien et ses correligionnaires). Votre vénérée Marine avait déjà prétendu en 2015 que 99 % des réfugiés étaient des hommes, et c’était faux (à l’époque 72 % des réfugiés arrivant pas la mer, étaient des hommes, 40 % des réfugiés à la frontière de Macédoine étaient des femmes — dont 12 % enceintes, et le pourcentage de femmes était en constante augmentation).

      Quant à l’air heureux des réfugiés, qui ne serait heureux une fois à l’abri ? Leur premier réflexe est de charger leur smartphone ? Et alors, ils veulent envoyer des nouvelles à leurs proches. Ils ont des smartphones à 500 € ? En quoi est-ce votre problème ? Ils n’ont jamais prétendu fuir la misère, et on sait que beaucoup d’entre eux appartenaient aux classes moyennes.

    2. LANCIEN

      « Les dizaines de milliers de jeunes hommes syriens qui sautent de leur canot de sauvetage

      et qui ne demandent ni eau, nourriture ou vêtements mais demandent où charger leur téléphone portable,

      Le fameux ministre n’est pas polonais, tu te goures…, un vrai polonais aurait déjà mis des dizaines de prises pour recharger les téléphones le long des quais. il aurait eu le bon gout de mettre des WC aussi par humanité…. Téléphones rechargés, vessie soulagées, les mecs peuvent repartir dans la foulée…

      conseil accessoire pour une invasion terrestre : mettre des prises et les WC juste avant la barrière de la frontière…

      ahahahahahahaha …..

Les commentaires sont fermés.