Lecture du dimanche, Venezuela

C’est un long article, une accroche en couverture qui attire l’œil: « Venezuela, les raisons du chaos ».

L’auteur décrit le Venezuela dont on nous parle parfois dans d’autres media: affaibli, affamé, et en rage. La catastrophe sociale et économique qui frappe le pays depuis bientot 5 ans fait les beaux jours des gazettes libérales si promptes à fustiger Hugo Chavez. 

Mais ce n’est pas une gazette libérale qui cette fois traite de ce chaos. Il s’agit du Monde Diplomatique, dans son édition de décembre 2016, un mensuel qu’on ne soupçonnera de complaisance pro-libérale. 

Le Venezuela souffre des consequences de mauvaises décisions de Chavez – continuer de vivre de la rente pétrolière; surévaluer la monnaie officielle, baisser artificiellement le prix des produits de base au risque d’alimenter le marché noir – conjuguées a un retournement économique mondiale, et une fuite des capitaux orchestrée par l’oligarchie locale faramineuse. La maladie puis la mort de Chavez, au même moment de retournement, a fait le reste.

C’est une lecture qui vaut le détour qui sort des clichés binaires. 

Publicités

Chanson du dimanche: « c’est Noël, la guerre est terminée »

Le programme de Fillon, avant qu’il disparaisse

Une à une le « candidat-courage » devrait effacer ses « réformes » les plus violentes. Les sondages commencent à lui être défavorables. Moins d’un tiers de sondés seulement souhaitent sa victoire en mai prochain.

« A quatre mois du premier tour de l’élection présidentielle, François Fillon en est l’incontestable favori mais sa route apparaît déjà semée d’embuches. Selon le sondage réalisé par l’Ifop pour le JDD, une majorité de Français (55%) pronostiquent sa victoire dans la course à l’Elysée. En revanche, s’il est placé en tête des intentions de vote dans toutes les enquêtes depuis la primaire qui l’a désigné, son élection n’est souhaitée que par 28% des sondés.

Mais le candidat pourrait s’alarmer de deux autres indicateurs. Selon les réponses collectées par l’Ifop, François Fillon est considéré comme insuffisamment attentif à leurs problèmes par 72% des Français (+ 9 points par rapport à novembre). Plus notable encore, le programme du candidat est jugé inquiétant par 62% des personnes interrogées, et même par son propre électorat naturel (50% des sympathisants LR, + 16 points par rapport à la fin novembre). »

(lire la suite sur le JDD)

Les deux tiers des sondés jugent son programme « inquiétant. » Oui, « inquiétant« . C’est exactement cela. On peut s’attendre à ce que ce programme disparaisse progressivement des argumentaires de campagne et du site du candidat. Et remplacé par des quizz et autre appels à la concertations. Ainsi la page consacrée à la santé a-t-elle été purgée de la proposition phare du candidat Fillon, la privatisation de la Sécurité sociale hors affections graves et/ou de longue durée. Cette proposition du candidat-courage a purement et simplement été supprimée du site au motif, a expliqué Jérôme Chartier, le directeur de campagne, qu’elle allait être « retravaillée dans la concertation » en janvier prochain.

Dépechez-vous donc de télécharger le programme du candidat Fillon 2016 avant que le candidat Fillon 2017 ne l’efface.

Le cadrage financier

Les propositions pour la santé

Et l’abécédaire !

#CourageFillon

Trump élu. (bis)

Le collège des grands électeurs américains a désigné Donald Trump hier président des Etats-Unis. Il sera investi dans un mois.

C’est fait, c’est triste.

Comme avec Reagan, Bush, et Bush Junior, les Etats-Unis se sont dotés d’un président qui justifie malheureusement déjà nombre de caricatures et de clichés anti-américains. Trump est aussi et surtout le premier président élu dans ce pays avec un si grand retard sur le vote populaire contre sa rivale  (3 millions de voix) et une manipulation présumée des services secrets russes.

Un nouveau monde ?

 

trumpelect

 

Paris, Bruxelles, Nice, Zurich, Berlin

« Au moins douze personnes sont décédées, lundi 19 décembre dans la soirée, après qu’un camion a foncé dans la foule d’un marché de Noël, sur la Breitscheidplatz, devant l’église du Souvenir, à l’ouest du centre-ville de Berlin, la capitale allemande, a fait savoir la police berlinoise sur Twitter. On compte également au moins quarante-huit blessés. Selon la police, le chauffeur a visé « intentionnellement » la foule. »

On s’habitue, on commémore, on s’affaisse devant la douleur.

Et ce n’est rien évidemment à côté d’Alep ou du Yémen. Dès que l’on s’émeut sur un drame, d’autres vous interpellent sur d’autres drames.

 

Il faudra évidemment attendre pour savoir l’attentat en était un.

 

#WTF?!? … Spectateur d’un monde improbable

Tous les jours, plusieurs fois par jour, j’en arrive à cette conclusion devant le spectacle du monde, de ses faits divers ou importants:

WTF?!?

L’un de mes derniers éclats de rire est venu du Quotidien de Yann Barthes sur TMC. L’envoyé spécial de l’émission est tombé sur un quarteron de richissimes sur-liftées (dont une improbable ex-Miss Israel défigurée par le bistouri), les « Trumpettes ».

Leur auto-proclamée cheffe explique au micro, sans trop sourire car le visage est figé, que Trump va leur rendre l’Amérique, sauver l’Amérique.

Sans blague.