Les programmes de la primaire socialiste 


Nous commenterons, peut être, plus tard, peut être, les rares programmes annoncés par les candidats de la primaire socialiste. 

J’ai pour l’instant une impression de vide intersidéral. Et pour une raison simple: aucun ne semble annoncer clairement la couleur. Ce n’est pas une question d’opinion. D’accord ou pas avec les options que l’on devine ou le bilan que l’on connaît, on devrait s’attendre à autre chose que des incantations verbeuses sur des concepts. 

Prenez Valls. Qu’il prenne donc son bilan, il en a un, il est désastreux pour quiconque espérait que cette équipe gouverne un tant soit peu pour celles et ceux qui l’ont élue en 2012. Mais au moins il existe. Pourquoi donc Valls ne prend-il pas son bilan mesure après mesure et n’explique t il pas comment il compte l’approfondir après 2017? 

La trouille. 

Voila l’explication. 

À des degrés plus ou moins divers, j’ai la même impression avec les autres Montebourg, Hamon, Peillon etc.

Une primaire hors sol, vaporeuse. 

Je n’ai pas envie de taper à fond sur ces candidats. L’ennemi est ailleurs, l’adversaire également. Ces candidats ne représentent plus grand chose. Il faut se concentrer sur Fillon, Le Pen et consorts. La primaire interne du Parti socialiste est un crépuscule.

Publicités

27 réflexions sur « Les programmes de la primaire socialiste  »

  1. Juan : aujourd’hui, il y a trois questions à se poser :

    1- Si Fillon baisse trop dans les sondages (ça a déjà commencé) et que le PS n’arrive pas à remonter : qui empêchera la victoire par défaut de Marine Le Pen aux prochaines présidentielles ?

    2-Faudra-t-il que les taux d’intérêt remontent au point que nous nous trouvions dans une situation à la grecque pour que notre modèle social, financé par le déficit et les emprunts, explose ?

    3- Le « modèle social » français est-il vraiment le meilleur du monde si, au prix de plus de 600 milliards, il engendre autant de chômage et de pauvreté ?

  2. Carlos Goshn vient de lever plus de 130 000 stocks options, ce qui lui procure une plus- value potentielle de 6 000 000 euros . Cette- modeste – somme représente 1) l’augmentation du smic au 1er janvier, de 6 000 000 de smicards 2) le salaire annuel net de 417 smicards ; Sachant que Carlos Goshn n’est qu’un des représentants du grand patronnat, combien de smicards ces gars là pourraient rémunérer annuellement à titre personnel ?

    1. Je me suis laissé emporter : c’est 600 000 smicards dont il s’agit . Mais bon, avec la prise de contrôle de Mitsubishi, c’est 20 millions d’euros de rémunération annuelle que percevra Ghosn . soit la rémunération nette annuelle de 1389 smicards . Si, un jour, un syndicaliste furax lui arrache sa liquette, Carlos aura largement de quoi la remplacer .

      1. « Je me suis laissé emporter : c’est 600 000 smicards dont il s’agit . »

        Pas grave : l’important est de bien faire résonner la grosse caisse de la démagogie…

        (J’ajoute que, à mes yeux, les patrons qui s’octroient de tels avantages, sans même être capables de les tenir secrets, sont soit des provocateurs, soit des cons.)

        1. M’sieur Goux, si vous deviez négocier l’augmentation annuelle des salaires de la piétaille d’une boite comme Renault, vous ravaleriez le mot « démagogie  » !

              1. C’est vous qui avez commencé à l’être, péremptoire, en m’assénant que, si j’étais placé dans telle situation, je me comporterais de telle manière.

                1. Mais qui donc a évoqué perremptoirement  » la grosse caisse de la démagogie « , hummmm?

  3. Le vide intersidéral de la pensée politique, la trouille des bilans et des programmes qui n’envisagent rien d’autre que de faire un copié collé d’hier pour demain; vont bien aider au retour fantasmé du FN…nous aurons donc notre hallowin politique au printemps..

    Tant pis si mathématiquement c’est impossible, tant si Marine le Pen est une femme, dans un pays qui n’en n’a jamais mis au pouvoir……
    Puisqu’il n’y a plus rien à dire sur la France à part « elle dépense trop la garce », il reste donc le FN pour faire frémir les familles jusqu’a la fin du printemps…..

    Notez bien que dans notre monde de déconophonerie politique, il vaut mieux se faire peur avec la possiblité d’une Marine au pouvoir, qu’avec l’impossibilité d’un programme de 100 millions de restrictions budgétaires et de la sortie par la fenêtre de 500 000 fonctionnaires…

    Je pense que nous n’avons plus le sens de la plaisanterie finalement…

  4. Le FN est à la comm politique ce que Bruxelles est à l’action politique,
    A une époque où le court terme l’emporte très largement sur la réflexion stratégique moyen- long terme, le FN est devenu le moyen de s’exonérer de la tâche fastidieuse d’exposer son bilan d’action, de n’être responsable de rien et de s’éviter toute remise en cause devant les échecs visibles des politiques mises en oeuvre

    Le FN et Bruxelles sont une commodité intellectuelle, une défausse utile, une facilité à la procrastination, une occasion magnifique de détourner les regards suspicieux .. Dans certains milieux, cette technique éprouvée se nomme « mettre du tiers « .

    Le FN c’est aussi la possibilité de conserver cette dualité, cette mise en perspective de l’alternative ( méthode commerciale qui consiste à augmenter ses chances de se voir accepter sa proposition par défaut ou par excès).

    Concernant les programmes économiques, celles et ceux qui voudront se rendre à l’évidence qu’il n’y a plus que les bulles de colle pour tenter de passer entre le mur de la droite et l’affiche de la gauche, verront assez rapidement l’intérêt de mettre en avant le FN dans la course finale.
    Auparavant il faut quand même fixer les regards sur les partis principaux le plus longtemps possible car il s’agit d’agiter le chiffon noir du FN le moins longtemps possible, sinon ça finit par faire pschiittt..

    Donc, dans l’ordre
    1° Organiser le suspens d’une confrontation sauvage pendant plusieurs semaines pour focaliser sur la droite et le centre « du front démocratique »

    2° Organiser le suspens d’une confrontation sauvage pendant plusieurs semaines pour focaliser sur la gauche démocratique « du front démocratique »

    3° pendant cette période marketing et publicitaire ci dessus qui permet de rentrer un peu de pognon, on aura pris soin de balancer des programmes à la louche pour attirer le plus de français possibles (dépenses publiques, dettes, achetons français, et quelques autres leurres à la;marge qui montent bien en mayonnaise comme l’homoatttitude, la fessée des gosses et autres sujets d’avenir très importants…

    4° Le système a bien pris soin de montrer du doigt les refus de participer aux primaires des « extrèmistes » (forcément puisque les modérés sont dans les primaires…)

    nous voilà en février 2017 ouf… cette confrontation sauvage prendra bien soin de mettre un vilain canard pour exciter les votants de l’autre bord..

    5° Lancer dans la ligne droite finale, toutes les infos, analyses, sondages pour entretenir l’alternative entre « modérés » et « extrémistes  »

    L’affaire est jouée. Il ne restera plus qu’à compter le voix au premier tour, vilipender les enfoirés d’égoïstes qui, en se présentant seuls ont fait perdre leur camp..

    Puis viendra l’heure du deuxièmes tour avec le FN en tête dans les sondages, les manifs anti FN, les cris, les pleurs des « modérés avec leurs programmes de déflation interne si, tant, plein, énormément, beaucoup, essentiels à la France…

    Et pas besoin d’expliquer les dix dernières années……

    C’était Stanislas en reconversion de politologue expert et non invité du blog de JUAN.

  5. Donc, si j ‘arrive péniblement à suivre, si Bruxelles commande tout, que ce soit le ps,les républicains, mélenchon et un noyau de cocos, même le pen, ça ne changera rien!
    Mais si en réalité le vrai chef de cette mafia était merkel?
    En réalité je devrais écrire : mais, comme le vrai chef de l ‘ UE est la chancelière allemande Merkel et que Bruxelles et l ‘ UE sont au service de l ‘ Allemagne, cela change tout .
    Il nous faut trouver un autre serviteur de courbettes faciles, certainement pas quelqu’ un qui menacerait de troubler le train train.

  6. Hamon…je l’apprécie, c’est ce que j’appellerai un  » mec bien » …mais qu’est ce qu’il est allé faire dans cette galère de primaire !

      1. @ Estelle
        Pourquoi pas…il a un côté  » proche du peuple « , des idées et une simplicité qui peuvent séduire beaucoup de socialistes.

  7. melclalex. J ‘ ai survolé le programme de Montebourg.
    1) pour un monsieur qui prône le tout français, son programme déborde de mots et expressions en anglais.
    2) Nous savons tous comment se passe les tirages au sort dans la politique, alors les 100 bons citoyens !!! Sachant qu ‘ il faudra 50 hommes et 50 femmes; Qu ‘il faudra réserver des places pour des représentant des  » minorités », quelle blague .
    3) augmenter le budget de l ‘ EN changera quoi? 73% du budget part en salaire et retraite.A voir le classement de nos élèves, les augmentations permanentes du budget et des salaires n ‘ ont pas augmenté la capacité de nos profs à transmettre leur savoir . A noter que beaucoup de députés et ministres viennent de l ‘ EN sans être obligé de démissionner, voila qui serait une bonne économie, la démission obligatoire de tous les fontionnaires cumulant un autre emploi dans la fonction publique.
    4) Le non cumul des mandats est inutile, c ‘est le nombre de mandats qu ‘ il faut réduire. Plus de 600000 pour 66 millions d ‘ habitants
    5) supprimer la loi imbécile sur la parité. Homme ou femme, il nous faut des gens capable, pas des reflets qui double le nombre de trop payés.
    Je pense d ‘ailleurs que la démocratie n’ oblige pas les fameux quotas.
    6) Voir sérieusement l ‘ utilité du sénat, du nombre de députés, de cours des comptes, du conseil des sages, du coût de la charge des ex présidents éjectés pour leur incompétence, nourris à vie aux frais du contribuable qu’ ils ont spollié toue la durée de leurs divers fonctions.

  8. Les programmes des candidats Socialistes sont
    fondamentalement très différents.

    Ce fait et l’opposition impitoyable qu’ils
    ont eu les uns envers les autres quand
    ils étaient au gouvernement (Bonjour l’efficacité
    pour la gouvernance passée …) prouve ,
    oh combien !, que leur union derrière l’élu
    de cette primaire PS sera(it) totalement factice
    et bien plutôt un compromis uniquement destiné
    à ménager les intérêts particuliers d’Huiles Socialistes
    (il est vrai que hors les Huiles qu’y reste-t-il dans
    ce Parti ?).

    Mélenchon a raison le PS est hors sujet pour le
    1 er tour des présidentielles, le baraboum
    de leur primaire ne devrait pas enfumer
    la lucidité des citoyens et perturber les choix
    véritablement importants :

    à savoir Macron ou Mélenchon pour éviter
    un sinistre Fillon Marine Le Pen ?

  9. A lire tous les avis, je peux dire que nous sommes dans le  » caca ».
    Nous avons tous un favori et les autres paraissent mauvais.
    Comment trouver le bon candidat, est-il ( ou elle ) seulement né (e)?
    Une chose me parait certaine les conseilleurs ne sont pas les payeurs, d ‘ où ceux qui n ‘ ont rien fait de bon et n ‘ ont pas tenus leurs promesses ne risquent pas de s ‘améliorer .

Les commentaires sont fermés.