Macron ou Mélenchon ?


Voilà.

C’est peut-être le choix, finalement.

Macron a l’avantage de la jeunesse, et d’être l’inspirateur caché du quinquennat précédent. Il a bien d’autres inconvénients.

Mélenchon, qui a réaffirmé son admiration politique pour les accomplissements de François Mitterrand dans son récent entretien autobiographique, a l’avantage d’une autre dynamique, d’une sincérité brutale et frontale contre ce qui s’est fait et défait ces dernières années en France.

Macron ou Mélenchon ? Notre choix est fait.

 

Il y a encore quelques estimables camarades socialistes pour penser que le vote utile contre la perspective d’une victoire de la droite serait de participer à la campagne du vainqueur que l’on ne connait pas de la primaire socialiste. Le programme ? On ne sait pas. On sait juste que le candidat assumera, ou pas, le bilan d’un Hollande qui s’est démis; qu’il voudra une rupture ou une prolongation de ce qui a été fait depuis 2013, et qu’il défendra l’héritage socialiste dont les contingents les plus pédagogues sont finalement partis au Parti de Gauche.

Bref.

Puisque tout est perdu, votez au moins pour une reconstruction sur d’autres bases.

Et oubliez un peu les personnes. La politique est une affaire de projet collectif et de trahisons individuelles.

 

Advertisements

36 réflexions sur “ Macron ou Mélenchon ? ”

  1. Ce ne sera heureusement pas le seul choix. En effet l’alternative est le vainqueur des primaires ; et si c’est Peillon, ça aura de la gueule car il représente vraiment le coeur du PS. Sans démagogie, dépenses excessives, en se basant sur l’Europe, une réforme des institutions réellement novatrice, l’éducation, quelques idées simples mais importantes comme le bouclier fiscal pour les plus modestes, il peut rassembler une grande partie de la gauche…

  2. mettre Macron et Mélenchon sur le même texte, Monsieur JUAN ….allons..

    Macron est cuit, pulvérisé du bulbe, court circuité de la calebasse, cramé du ciboulot, c’est la panne totale du catenaire, le shuntage des synapses, l’explosion en vol par le seul applaudissement de quelques milliers de personnes….. PAAAAAFFF……… ça a fait……comme un compteur LINKY…

    Peut on seulement imaginer l’impact des premiers pas sur la moquette de l’elysée, celui d’une rencontre avec la Merckel, sur ce garçon fragile des nerfs..

  3. Pour ma part mon choix est fait depuis longtemps, le parti socialiste est à mes yeux un parti de bourgeois qui dérive toujours plus à droite sous couvert d’impératifs de gestion, il y a bien longtemps qu’il n’y a plus de « pensée politique » au PS et ce n’est pas Cambadélis qui me fera mentir. Un des candidats du PS a ma sympathie c’est Hamon il me parait être le plus « honnete ». il est compétent et connait ses dossiers mais je ne voterai pas PS et je ne participerai pas à la primaire, les primaires sont anti-démocratiques et ne servent qu’à tripatouiller des arrangements entre partis au dépens des electeurs. Je n’attends strictement rien de Macron, il est jeune,semble t-il compétent il me rappelle sous certains aspects les Lecanuet, Giscard le vent en poupe mais ce qui est à mes yeux redhibitoire c’est qu’il est le candidat de la Finance et des patrons ce serait pour certains l’homme providentiel.
    Aujourd’hui je milite pour Melenchon, il est vrai qu’il apparaît brutal un tantinet trop intello mais je pense sincérement qu’il est le seul à pouvoir « renverser la table » apporter de nouvelles idées, à pouvoir bousculer les politiques de tous bords et il est le seul à proposer une nouvelle constituante ouvrant la voie à une 6éme république.

  4. @ Juan

    Il est curieux de donner comme alternative Mélenchon ou Macron, deux candidats qui savent parfaitement eux-mêmes qu’ils ne seront pas élus, puisqu’ils partent en campagne sans aucune alliance ! Pourquoi pas l’alternative de Rugy ou Behnnamias ?

    D’autre part: quelle différence de programme, sur le fond, entre Macron et Valls – sinon que ce dernier devrait tout de même -en théorie- avoir le soutien du PS s’il remporte les primaires ?

    Puisque vous faites partie (comme moi) des déçus du hollandisme, je vous invite à lire cette excellente analyse, puis à nous dire ce que vous en pensez :

    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/01/06/31001-20170106ARTFIG00352-primaire-de-la-gauche-la-social-democratie-a-t-elle-encore-un-avenir.php

    1. @Elie: Macron incarne mieux que Valls et consorts la poursuite du quinquennat qui s’achève (ce n’est évidemment pas l’option que je défend). Les (faux) frondeurs sont trop légitimistes malgré de belles idées. Quand à Peillon… Il est charmant et intelligent, je vais rester sur mon réflexe pragmatique: il n’a à mon sens aucune chance, et nulle part.

      Par ailleurs, il me semble assez probable, pour le moment, que l’alternative qui se présente aux sympathisants de gauche qui ne veulent pas voter à droite soit Macron versus Mélenchon.

    2. Peut-on dire que le PS part avec des alliances, à moins qu’on considère comme des partis les groupuscules qui l’accompagnent et qui lui sont totalement inféodés.

  5. Et pourtant il y a de  » beaux restes » au PS …Hamon et d’autres…malheureusement les idées n’arrivent pas à prendre le dessus d’un parti déboussolé…il a fallu pendant ce quinquennat faire face à un medef qui n’a jamais été aussi autoritaire, à une Europe qui impose plus qu’elle ne construit, à une droite de plus en plus radicale…Hollande n’a certainement pas été l’un des pires présidents…l’avenir le dira.

    1. Il y a quand même un point commun entre tous les commentateurs de tous les forums (même Jégou!) : c’est que sont mes analyses qui sont les meilleures.

      1. Monsieur ARIE

        sauf votre respect, la dernière analyse que j’ai pu lire de vous très très récemment est du Figaro….

        C’est de notre toubib que viendra l’impulsion qui sauvera la France

  6. Poliment donc… A pas feutrés… On va donc faire les constats… Un pays délabré, un peuple aux abois, une caste politique désavouée, décrédibilisée, délégitimée…
    « si c’est Peillon, ça aura de la gueule »…
    Le summum… Du foutage de gueule en fait. Ça va? Ça reste poli? Peillon qui vient de déclarer du haut de sa grande clairvoyance:

     » la seule énergie propre c’est le nucléaire »
    Cela ne s’appelle pas de l’alternance monsieur. Cela s’appelle de l’obstination obtuse et dramatiquement à côté des enjeux.
    En fait cela s’appelle une confirmation.
    Le PS est devenu toxique et dangereux. En réalité il n’existe déjà plus. Seule la caste des toutous médiatiques le perfuse puis le délaissera quand la main qui tient la laisse se lassera.
    Et force est de constater qu’à gauche, c’est la France Insoumise qui tient le cap. Et cela est dur à avaler pour le camps des néolibéraux qu’ils soient du côté du ps ou d’ailleurs d’ailleurs… Ces gens qui ne comprennent pas la puissance du désir de bien commun dans le cadre d’une République Sociale. Quel sens cela peut-il avoir pour un Peillon? Pour tous ces gens qui se pensent de gauche parce qu’ils se servent de la droite qui fait encore pire. Mais c’est quoi la gauche pour eux? La gauche pour ces gens est devenue un alibi, une excuse, un paravent pour faire en sorte que rien ne bouge que tout se fige. Au bout de cette logique un résultat criant. Ce qu’on masquer, effacer, nier, apparaît avec une énorme force: le mépris du populo, des pauvres, la peur des misérables… Vous savez, les Misérables, ceux qui n’ont rien, par nature, ou bien ceux qui n’ont plus rien du jour au lendemain, ceux qui perdent pieds, peu à peu, sous les coups de boutoirs de votre système brutal ou le profit est la seule et unique raison, stupide, ignoble, immonde, économiquement folle et criminelle. De ce point de vue, il n’y a donc aucune distinction à mon sens entre Peillon et Fillon. Les conséquences pour les misérables seront les mêmes et la même caste de profiteurs aura la soupe servie avec autant de zèle.
    Mais je sais et je sens bien que vous allez me demander: mais alors vous qui donnez des leçons c’est quoi la gauche alors puisque vous êtes si malin?
    Et avant de vous répondre une immense tristesse va m’envahir en faisant à nouveau le constat que cette vérité là s’est perdue depuis longtemps dans les rangs même de la gauche, de toute la gauche, et que c’est effectivement chez les Insoumis qu’elle tente de renaître plus puissante que jamais.
    Cette vérité, cette valeur fondamentale de la gauche que seule la République Sociale peut mettre en ordre tient en une phrase:
     » le Devoir du plus fort de veiller sur le plus fragile  » .

    Le choix n’est plus

    1. J’espère que vous vous êtes compris. Il ne suffit pas d’être génial, il convient aussi de tenter de se faire comprendre par ses semblables. Ce blog n’est pas qu’un exutoire.

  7. Mon commentaire a été avalé !!!
    Faut pas se gêner, avec tout le mal que je me suis donné !!!😀

      1. Oui, même que je lui répondais ceci :

        Sans doute un peu trop primaire, je n’ai jamais compris le langage des socialistes des années 70/80 comme celui de l’auteur de l’article que vous mettez en lien :

        « Pour ce faire, Manuel Valls doit également s’inscrire en faux contre la vision assistantielle et multiculturaliste d’une société fracturée. Rejetant le paradigme déficitaire consistant à abaisser pour tous le niveau d’exigence dans l’éducation nationale, au risque de contredire certains de ses soutiens comme Najat Vallaud Belkacem, il doit réaffirmer le modèle de l’élitisme républicain.  »
        😃

  8. (commentaire sérieux)

    Je crois que nous allons entrer, pendant quatre mois, dans une période d’articles de journalistes, de blogueurs et de commentateurs très ennuyeux, au gré des sondages, alors que la seule question intéressante est de savoir si Marine Le Pen sera élue ou pas.

    1. Non, la question est de savoir si le plafond de verre sautera aux législatives.

      A mon avis les Français bénéficient encore de suffisamment de protection pour que le blocage continue cette année.
      En revanche, après le dépeçage qui s’annonce pour les 5 prochaines années, c’est bon pour 2022.
      (A moins d’un ras le bol non perçu et massif, donc imprévisible).

      1. Je suis moins catégorique que vous : si Fillon continue à baisser ( – 8 % depuis les primaires) et qu’aucun candidat PS n’arrive à décoller, je ne vois pas qui pourra empêcher Le Pen d’être lue.

          1. Les reports de voix de Macron et du candidat ps (sans doute Valls) sur Fillon devrait suffire.

            1. Entre nous, tous les deux voudraient faire passer Fillon, ils ne s’y prendraient pas mieux.

  9.  » je ne vois pas qui pourra empêcher Le Pen d’être lue…….

    la quantité de votants nécessaires pour être en tête au deuxième tour. : c’est à dire environ 18 à 19 millions de votants, compte tenu d’une abstention tournant autour de 11 à 12 millions…..

    Le FN n’a jamais eu plus de 7 millions d’amateurs depuis 20 ans Reste l’inconnue du vieillissement de la population.

    Tout le monde sait que ce sont les vieux qui votent le plus à droite…

    1. Certes, mais ce ne sont pas les vieux qui votent le plus FN, ni les femmes d’ailleurs.

      1. Madame,

        J’avais fait des calculs suite à la présidentielle de 2012; suite à une enquète socio pro et par âge des votants (sondage CSA 1er tour)

        il en ressort que les plus de 45 ans ont donné 3.5 millions de voix, soit la grosse moitié du vote FN. Le principal avait profité à Sarko (puis Hollande évidemment, sarko qui rappelons le, flirtait à droite droite…mais innocemment bien sûr .

        et la France vieillit globalement, même si elle est le rare pays à renouveler ses générations.

        Je reconnais toutefois, qu’employer le mot vieux pour les plus de 45 ans, n’avait que le but de me rajeunir faute de moyens pour un lifting.
        Chacun fait comme il peut pour paraître djeune…

    2. Les vieux!? Mais aussi les artisans, les commerçants, les ouvriers, les chômeurs, les pauvres, les flics, l’armée, de plus en plus de fonctionnaires d’Etat… au bout d’un moment cela risque de craquer… a gauche il ne reste que les profs, leurs étudiants et autres assimilés qui ont suite un concours administratif, trouver un placard grâce à leur encartage idéaliste…

  10. Bon, je vais essayer de remettre ce que j’avais écrit dans le post tombé aux oubliettes.

    Si Valls,
    – Assumait la politique économique qu’il a toujours défendue,
    – Tout en prenant ouvertement conscience qu’elle est de plus en plus rejetée dans le monde,
    – et se convainquait sincèrement qu’une pause sur la politique de l’offre et l’austérité était nécessaire,

    Tout en gardant sa position sur un État républicain où la laïcité est l’alpha et l’oméga de la cohérence de la nation,

    Alors, peut être aurait il une chance de passer devant Macron et Fillon.

    Mais pour cela il faut être convaincu, seule chance de convaincre.

    Quant à Mélenchon, il a une base très solide, la campagne va le transcender et entraîner pas mal de gens derrière lui (excellent pour faire une véritable opposition) ….. pour peu qu’il ne tombe pas dans le même pleige qu’il s’était créé lors du discours de Marseille.

    Marine Lepen, courant Phillipot est en train de créer un parti puissant,
    Étant donné la nouvelle direction prise par les partis anglo-saxons,
    C’est à dire protectionniste et avec une dose de politique de la demande, a de grande chance d’être au premier rang dans l’avenir.

  11.  » C’est à dire protectionniste et avec une dose de politique de la demande, a de grande chance d’être au premier rang dans l’avenir……

    Si vous prenez en compte cette hypothèse que le FN peut gagner parce qu’une demande de protectionnisme et du développement conjoint d’une autre politique économique, et dans la mesure où cette victoire pourrait se produire ; par conséquent, il faudra longuement méditer après coup sur la persistance « des tabous » sur ces sujets dès lors que le dit FN les a émis. Le FN sait bien utiliser l’UE pour prendre le pognon qu’elle distribue (voir les frasques actuelles)…

    Aussi peut être parce que personne ne veut se mouiller à considérer que le protectionnisme n’est pas une « fermeture » qui s’accompagne pour autant de racisme, de rejet de l’autre et toutes ces foutaises bien accommodantes pour le maintien de la politique délétère que nous subissons.
    Bien au contraire, la remise en route de notre pays, la reprise en main de notre destin collectif apaiserait la peur de l’avenir, l’impression d’appartenir progressivement à la partie des citoyens qui s’enfoncent dans le besoin, le chômage et la précarité ; par conséquent apaiserait la peur de l’autre dans toutes ses différences.

    Les traités multilatéraux d’échanges existent depuis toujours sans avoir besoin d’une super structure technocratique, complètement corrompue par les groupes internationaux privés, pour lui expliquer sa manière de se comporter avec ses 66 millions d’habitants.

    Je me limite à 10 grosses lignes pour rester poli, mais il y aurait à développer sur ce seul sujet…

  12. Macron ou Mélenchon ?
    Voilà la bonne question.

    On parle beaucoup trop de Valls
    qui est maintenant un incohérent
    complet et dont la langue lèche toutes les
    bottes huppées ou non qu’il peut (ce qu’cette
    langue « dit » n’ayant aucun autre but ni aucun
    autre « intérêt »)..

    Beaucoup de ministres de gouvernement, Cazeneuve
    compris qui l’eût cru, donnent l’impression de sauter
    dans le canot de sauvetage Valls, celui de des gradés
    du PS, se foutant pas mal des citoyens 2 èmes et
    3 èmes classes, il est vrai très peu nombreux
    au PS..

  13. Il y a une chose que les pronostiqueurs oublient régulièrement, c ‘est le ras le bol de l ‘ électeur pigeon.
    Et ce pigeon se compte par millions.
    De vieux chevaux de retour, pas usés car le cumul de mandats est payant mais certes pas usant, un nouveau aux dents excessivement longues ( avec déjà une trahison à son actif ) et une réputation de baratineur incompétent provenant de ses années d ‘ études.
    Et un mélenchon me faisant invariablement penser à mes contremaitres du temps passé, où il était normal d ‘avoir une grande gueule et pas forcément du savoir.
    Peu, voir pas de chance pour une marine le pen, le fn se presentant sans alliance.
    Les reports de voix, les alliances entre partis au départ farouchement opposés, les électeurs suivant les consignes en  » vomissant », c ‘est cela des élections démocratiques chez nous.
    Je n ‘ oublierai pas les millions de subventions versés aux médias par l’état, les exonérations d ‘ impôts faites aux journalistes, les nominations aux postes clés de la justice, des tv et autres de copains de promotion, qui oserait dire que la politique est truquée en France .
    Partis politiques subventionnés, syndicats idem, des centaines d ‘associations vivant sur le budget de l ‘ état, disons sur le porte monnaie du contribuable, une élection présidentielle dilapidants des millions, permettant les trucages et tricheries pour nous amener un quand je serai président….. un président éternellement prdu dans les cérémonies officielles, très bon dans les inaugurations de fêtes foraines, de commémorations divers et variées, grand pélerin allant de voyage en voyage, grand amoureux, scootériste …..issu des primaires du ps, à pleurer .

Les commentaires sont fermés.