Ce que la victoire de Hamon ne dit pas


Hamon a largement emporté la primaire socialiste contre Valls, laquelle primaire a un peu mieux mobilisé qu’au premier tour. 

Premier enseignement, Valls a pulvérisé son score de 2011. En 5 ans, si l’on ajoute une partie des intentions sondagieres de vote en faveur de Macron on peut conclure que le centre politique du Ps a sacrément glissé sur vers la droite. Celles et ceux qui pensent que la victoire de Hamon est un recadrage à gauche de l’ancien parti majoritaire font une erreur d’analyse. 

second enseignement, la victoire de Hamon est une avancée politique quand même. Hamon a repris peu ou prou ce que raconte Melenchon. Les convergences sont évidentes. Les effrayés des cercles socio-liberaux et autres neo-cons se réjouissent déjà que Hamon marche sur les plate-bandes de Melenchon et, ce faisant, l’affaiblisse. Ils ratent un point essentiel, un point que les supporteurs (dont votre serviteur) de cette France insoumise ne doivent pas oublier: une victoire politique se construit sur une victoire des idées. l’aggiornamento culturel nécessaire au pays pour sortir de l’ornière libérale suppose que davantage de candidat(e)s répètent les mêmes constats sur la réalité, défendent des propositions similaires pour l’améliorer. 

si Valls avait vaincu, imaginer le concert libéral auquel nous aurions assisté dans les prochains débats politiques. 

Bref, c’est un bon début. 

Publicités

23 réflexions sur “ Ce que la victoire de Hamon ne dit pas ”

  1. Sur la progression de Valls, elle s’explique aussi pour parti par l’abstention des dégoutés.

  2. « une victoire politique se construit sur une victoire des idées. »

    Toute l’histoire de France des deux derniers siècles montre exactement l’inverse. Et probablement aussi l’histoire de l’ensemble des pays du monde.

      1. J’avoue ne pas bien comprendre votre « malheureusement » : vous êtes malheureux pour moi parce que je me trompe (en tout cas d’après vous) ou vous l’êtes parce que vous trouveriez préférable que j’aie raison ?

        Cela dit, comme ni vous ni moi n’avons donné le moindre argument, ni même exemple, en faveur de nos assertions respectives, le dialogue de sourds pourrait durer encore longtemps…

  3. Les rats vont quitter le navire à n’en pas douter. Le PS prend l’eau. Maintenant, pour la présidentielle Hamon et Mélenchon sont voués à l’échec s’ils se présentent l’un contre l’autre. Il ne reste donc plus que trois candidats sérieux en lice.

  4. ce que la victoire de Hamon dit et confirme c’est,que le poste à l’élysée n’a plus d’importance.

    Du coup à l’arrivée, en plus du sus cité, on va avoir :
    – Un mec qui explose en vol au moindre applaudissement
    – un autre, propre comme un chiffon de garagiste en fin de journée
    – une nana qui jure être anti système tout en en profitant

    Jean Luc, pour qui je vais voter, parle trop compliqué, les gens n’aiment qu’on leur disent d’où viennent leurs problèmes ça les déprime. Il préfèrent souvent un mec qui leur promet le loto ou celui qui chiale en public comme une chochotte parce que sa femme a touché le pacson en élevant ses gosses…

    LR et le PS ont tenu 6 mois à eux deux pour le spectacle…bravo.

  5. Hamon ou Mèlenchon c’est du Jules Verne
    soit 150 ans de retard ou d’avance,

    en regrettant ou en attendant

    ce sont des crampons idéaux pour les
    ultra conservateurs de tout poil, eux bien installé
    content de leur parcours et généralement
    à mille lieues du peuple.

  6. Juan ;Pourquoi les personnes qui ne sont pas forcément d ‘accord avec vous ( et dieu sait qu’ elles sont nombreuses) sont- elles des néocon?
    Je n ‘ ose pas dire mon avis sur les gens s’ imaginant que mélenchon peut sauver la France, je serai censuré pour 20 siècles .
    Je dois avouer que ces 2 zèbres se rejoignent sur 1 point, : livrer le pays aux immigrants, donc plonger dans l ‘ obscurantisme .
    hamon est soutenu par aubry, royal, cazeneuve, des références en projet d ‘avenir .
    Mélenchon se promène avec sa lanterne( bon, d ‘accord, c ‘est lourd ) cherchant à racoler les hésitants de gauche

    1. LANCIEN

       » Je n ‘ ose pas dire mon avis sur les gens s’ imaginant que mélenchon peut sauver la France, je serai censuré pour 20 siècles…… »

      c’est dommage que tu n’oses pas.
      Ne fais donc pas ta mijorée sur ce coup là, explique….on en a vu d’autres..

      1. STANIS/ Félicitation, un commentaire sans parler du CICE
        Tu t ‘améliores mon gars, tu t ‘ améliores.
        J’ espère que tu tiendra parole et que tu trouvera le courage de te déplacer jusqu’ à un bureau de vote. Prends ta carte d ‘ identité, comme ce sera la première fois ….
        Tu montes ( sic ) dans mon estime en allant voter. Même pour mélenchon ( re sic )

        1. merci camarade syndiqué, toujours heureux de faire plaisir..

          momentanément, je laisse le CICE parce que je fous la merde dans mon secteur avec le déploiement autoritaire du compteur LINKY, je passe d’une collusion d’élus d’état à une autre, au « tout marché » et aux soutiens des groupes privés sans vergogne…

          donc je démontre au moyen de conférences dans les villages où est le lézard sur la base de rapports parlementaires, de cour des comptes, d’analyses économiques pour démontrer encore une entourloupe et un braquage futur d’envergure.

          un vrai régal..
          on s’occupe comme on peut en attendant la retraite toute proche maintenant.

      1. juan . Merci pour l ‘ explication. J’ avais compris nouveaux cons.
        Je me disais bien aussi, des nouveaux cons en politiques, ils se noient dans la masse.

  7. D’ un autre coté, des journalistes ont été étonné des frais de bouche du ministre macron
    Ben, ce n ‘est pas un sans dent, au contraire, il a un appétit féroce

    Ils y révèlent que l’ex-ministre Macron, en huit mois, a dépensé 120.000 euros en frais de bouche, c’est-à-dire, à lui seul, 80 % des frais annuels de représentation alloués à l’ensemble de son ministère.
    `
    À un jeune ministre réformateur arrivant à la tête d’une institution en faillite, dans un gouvernement faisant naufrage, on aurait pu imaginer la volonté de gravir des montagnes, d’abattre, avec la fougue de son âge, un travail de titan : se levant aux aurores, se couchant à point d’heure. Déjeunant rapidement d’un sandwich pour ne pas perdre de temps, assis d’une fesse sur son bureau tandis qu’on lui présente un dossier. Penses-tu.

    Si l’on pose la division, c’est 500 € par jour, week-end compris, qu’il dépense à se restaurer.
    Moi, je ne me pose pas la question de savoir avec qui les ministres vont dîner chaque soir, chacun fait ce qu’il veut… on n’est pas dans le domaine des mesquineries budgétaires », a dit, grand seigneur, Michel Sapin, volant au secours d’Emmanuel Macron. C’est vrai, c’est très laid d’être mesquin. Mais parfois, mon sagouin, le Français qui sue sang et eau au turbin, quand, encore, il a la chance d’en avoir un, devient un brin radin, hein ? Et montre un intérêt certain pour ce que les aigrefins – de quelque bord qu’ils soient – font du butin qu’on appelle « Trésor public » et qui, pardon bien, est aussi et d’abord le sien.
    Allez voter pour ces gugusses là!

  8. C’est aujourd’hui que Marion Anne Perrine doit faire un chèque de 340 000 euros à Bruxelles
    C’est fou le rapport de nos politiques à l’argent public . Et dire qu’en Europe du Nord, outre qu’il est formellement interdit aux politiciens d’employer leur proches et donc de les rémunérer avec l’oseille des contribuables, une ministre Suédoise s’est fait virer du gouvernement pour avoir UNE FOIS, utilisé la carte bleue du ministère pour un achat personnel, peu élevé de surcroit .

  9. J’ai beaucoup aimé la déclaration de Christophe Caresche, un député vallsien du PS :

    « Nous sommes confrontés aux mêmes questionnements qui traversent la social-démocratie partout en Europe et dans le monde. Nous devons donc trouver les réponses  »

    Oui: après cinq années au pouvoir, et à trois mois de la présidentielle puis des législatives, il serait temps de commencer à y songer.

  10. Une candidature du PS 2017 en l’occurence
    celle de Benoit Hamon est-elle vraiment nécessaire ?

    Le PS n »a strictement aucune ligne ni aucune
    direction déterminée rien du tout.

    Un bulletin pour le PS serait comme
    mettre une pièce pour une association d’anciens
    combattant car à part les traces du passé
    et quelque fantasme de futur le PS
    actuellement n’a absolument rien à proposer
    de cohérent. .

    Des pièces on peut en avoir
    plusieurs à distribuer tandis qu’un bulletin de
    vote il n’y en a qu’un à mettre et donc
    autant être sérieux. et ne pas parasiter.

    Je pensais que Hamon savait que
    le vote primaire était pour une candidature PS
    pour 2022.

    Apparemment il n’a rien compris.

  11. J’ai bien peur que la victoire de Benoit Hamon soit une victoire à la Pyrrhus, aujourd’hui l’appareil PS, les cadres du parti ne sont nullement enthousiastes, on voit dèja les défections, la macronite fait son oeuvre et le PS se revele pour ce qu’il est: un parti bourgeois bien conservateur et pour ses élus ce n’est pas tant le programme de B.Hamon qui les inquiete mais bien leur réelection,

    1. @Roger FOUBERT ,
      Et oui, outre sa basse démagogie avec son revenu uniuversel le Bénét AMonboPS esssaye de faire oublier qu’il a voter les lois vscélérates Macron-Valls-Kommery exigées par Bruxelles.
      N’arrivera même pas à vrassembler les Vallsiens, Peyronistes et autres attaardés.

      Après la Jospinerie 2002, le boycot machissimo de 2007 et en point d’orgue du congrès de Reimsn nous avons enduré l’ecroquerie de Normal 1er.
      Que le dernier à sortir de la caverne Solferinienne n’oublie pas ses lunettes noires.
      Il y a du soleil dehors et comme un vent d’insoumission.

Les commentaires sont fermés.