Effroyable Trump, un modèle pour la France.


Pourquoi pensions nous que le président Trump serait différent du candidat Trump ? Il est resté violent, crétin, clivant, outrancier. Le reste n’est qu’une affaire de luttes et de patience.

Trump ne surprend plus. Il tweete comme avant, avec la même outrance et la même imprécision. Il fait fi des lois et de l’histoire de son pays, il cherche à museler ses opposants. La première victoire de la Loi contre l’apprenti monarque dans cette affaire de #MuslimBan n’est qu’un début. Même mes amis américains les plus proches sont incapables de me dire si les 15 ans écoulés avec Bush puis Obama où de multiples lois sécuritaires ont incroyablement renforcé le pouvoir présidentiel et réduit les libertés peuvent être durablement mis en échec par une Justice qui soudainement prend conscience que le pouvoir exécutif exagère.

Ce qui arrive en Amérique du Nord est comme une répétition de ce qui pourrait nous arriver en France. L’arsenal juridique du pouvoir exécutif français, bien plus puissant que le pouvoir présidentiel américain, est désormais massif. La récente décision de François Hollande de fusionner tous les fichiers de l’Etat n’est pas la dernière des mesures les plus effroyables. Rappelons que Hollande n’a pas supprimer la moindre des mesures sarkozystes en matière de sécurité. Et que les Bisounours qui se réfugient derrière l’argument facile mais débile qu’il n’y a que les coupables qui ont à craindre de pareilles mesures se taisent un peu. L’argument est factice.

Trump est en passe de nous le démontrer, grandeur nature.

Le second enseignement, provisoire, des premiers pas de la présidence Trump est le rôle des médias. Alors qu’en France, il est de bon ton de fustiger « les médias » dans leur globalité, le citoyen américain critique s’accroche aux siens comme un naufragé à sa bouée. CNN, le New York Times, CNBC, le Washington Post, The Atlantic, le New Yorker, etc… Et croyez mois, ces médias ne sont pas pour autant des coopératives ouvrières.

Bref, la présidence Trump n’a pas fini de donner des leçons du pire à la Vème république française agonisante.

Pour le pire.

Publicités

23 réflexions sur “ Effroyable Trump, un modèle pour la France. ”

  1. Le pire.
    c’est le mot qui convient pour le proche avenir, quelle que soit la configuration géopolitique.

    Peut être faut il passer par le pire pour de nouveau espérer le meilleur.

  2.  » Et que les Bisounours qui se réfugient derrière l’argument facile mais débile qu’il n’y a que les coupables qui ont à craindre de pareilles mesures se taisent un peu……. »

    Je suis d’accord avec Monsieur JUAN, on va même finir par voir de plus en plus de coupables écrire les lois pour tenir les innocents qui vont les montrer du doigt..

    rappelez moi cette mise au tribunal des lanceurs, les lanceurs……..damned comment dit on ? aaaargh… ma mémoire me joue des tours…

    1. Salut Stanislas, oui, malheureusement http://www.arte.tv/guide/fr/068401-112-A/28-minutes Dailleurs…,40/50/60 ans plus tard, la situation ne peut que se dégrader ENCOR€…, http://www.la-croix.com/France/Exclusion/19772017-quarante-ans-de-plans-pour-les-banlieues-2017-02-13-1200824414?utm_source=Newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=welcome_media&utm_content=2017-02-13 LOGIQUE…,le »préfet »Canrenco €$T aux »COMMAND€$ »,après avoir « oeuvré »en région I.D.F.,après les Antilles,sous couvert des »dirigeant(e)s »de la Vème ripoux-blicskaïa MONARCHIQU€ Bananière française JACOBINE/€…,C.Q.N.F.+D… http://www.la-croix.com/Economie/France/JeanFrancois-Carenco-le-nouveau-gendarme-de-lenergie-2017-02-13-1200824354?utm_source=Newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=welcome_media&utm_content=2017-02-13 Pour Trump D…, les Américain(e)s ont permis avec leur »système »de voir »élire »un »président »de ce genre…,mais les problèmes en F-RANCE/€ SONT PAR€iL$…

      1. Stanislas, comme j’ai pu lire un truc bien débile, de mon point de vue de Lancien F.HAIN€$… & qu’il me tente peu d’aller chercher son propos à LA C.., je vous mets en 1 lien sur le problème de la constitution de la Vème r.M.B.f.jacobine de plus en P£U$ POURRIE/€… http://www.arte.tv/guide/fr/plus7/ intitulé « Mafia et république »

  3. Là où Monsieur JUAN pourrait modifier quelque peu sa vision de la législation si peu qu’il regardait les pratiques de ces dernières années,

    Monsieur JUAN, comme un grand nombre d’entre nous, croit que la loi est encore écrite par des élus.. Ca fausse le problème d’entrée et ça peut faire dire des méchancetés comme celle de ce Stanislas ci dessus…

    Vous pouvez vérifier à propos de nombreux sujets, c’est la norme qui définit désormais la loi, et pas l’inverse.

    Ca commence par des directives pondues à l’apéro à Bruxelles par une poignée de voyous non élus et ça finit transposé par une poignée de parlementaires, ministres et autres parasites obscurs qui naviguent entre public et privé…

    J’ai des exemples..

    Si on décortique les pratiques, on se rend compte vite fait que ce qui nous manque, c’est de l’humour, et ce que nous avons en trop, c’est des scrupules…

    Allez camarades c’est l’heure du boulot…

  4. Pas de panique, les USA n ‘ en sont pas encore sous régime stalinien, et que dieu en préserve la France.
    Trump est en passe d ‘apprendre son boulot. Il est en fonction depuis peu et veut frapper fort porté par la vague qui l ‘ a menée au pouvoir.
    Les étatsuniens suivent leurs médias, peut être parce que contrairement aux nôtres ils étalent tout sur la table car ils ne sont pas subventionnés par le contribuable. C’est d ‘ailleurs un paradoxe,chez nous, le contribuable les subventionne pour qu’ ils lui mentent ou déforment des vérités. Certains fermeraient les portes sans ces subventions, serait’ ce une grande perte? cela ramènerai peut être les restants à refaire du journalisme d ‘ information ce que recherche les clients .La Vème a vue la dégradations de la confiance dans les politiques et dans les médias. Internet se charge d ‘ ouvrir les yeux

    1. Pourtant, les Étatsuniens ne sont pas mieux informés que les Français. Et même, en général, plutôt plus mal. Leurs médias audiovisuels, qui pour la plupart appartiennent à 6 grandes sociétés, sont tributaires de la publicité, et, de ce fait, cherchent à faire de l’audience plus qu’à informer (une maladie que nous connaissons aussi, sans doute parce que nos médias dépendent aussi de la pub, donc de l’audience) ce qui amène à privilégier le superficiel, l’émotionnel, le buzz, l’immédiat sans approfondissement. Et, comme chez nous le Figaro se montre discret sur les affaires concernant Dassault, et TF1 sur celles concernant Bouygues, les auditeurs de Fox News, par exemple, ignoreront tout des affaires concernant la famille Murdoch.

  5. Les USA ont évolué et sont maintenant une kakistocratie. C’est peut-être le sort qui nous attend.

    Mencken, satiriste et évidemment pessimiste invétéré (ce qui semble être la marque de la lucidité), disait que la démocratie se perfectionnant, l’office de président représentait, de plus en plus, l’âme même du peuple, et qu’un grand et glorieux jour, les gens ordinaires obtiendraient ce qu’ils désirent le plus, que la Maison Blanche serait occupée par un crétin fini.

    Il disait aussi qu’en démocratie, la politique consiste avant tout à maintenir la populace dans un état d’alarme permanente, et de ce fait réclamant d’être mise à l’abri, en la menaçant de toutes sortes de monstruosités, pour la plupart imaginaires.

    1. « Il disait aussi qu’en démocratie, la politique consiste avant tout à maintenir la populace dans un état d’alarme permanente, et de ce fait réclamant d’être mise à l’abri, en la menaçant de toutes sortes de monstruosités, pour la plupart imaginaires. »

      « Populace »
      A votre vocabulaire, on voit tout de suite l’opinion que vous pouvez avoir sur la partie de la population qui ne pense pas comme les archanges progressistes 😇

      Ensuite, j’espère que ça n’est pas par cette constatation que Mencken s’est distingué, l’éducation d’une grande majorité des enfants (pendant longtemps) ayant consisté à les faire céder sour la peur.

      « Monstruosités, pour la plupart imaginaires »
      il faudra rapidement distinguer ce qui ressort de l’imaginaire et du réel, et puisque nous y sommes expliquer ce qu’il entend par monstruosité.
      On pourra faire clairement un état des lieux.

      1. C’est Mencken qui a utilisé le mot populace. J’ai essayé de rester au plus près. Mencken ne s’est pas illustré par sa considération pour ses contemporains, ou pour l’humanité. Voici la citation complète : « Civilization, in fact, grows more and more maudlin and hysterical; especially under democracy it tends to degenerate into a mere combat of crazes; the whole aim of practical politics is to keep the populace alarmed (and hence clamorous to be led to safety) by menacing it with an endless series of hobgoblins, most of them imaginary. »

        Je l’ai peut-être mal traduite ?

        Voici l’autre, sur la démocratie : « As democracy is perfected, the office of president) represents, more and more closely, the inner soul of the people. We move toward a lofty ideal. On some great and glorious day the plain folks of the land will reach their heart’s desire at last, and the White House will be adorned by a downright moron. »

        1. De toutes les façons il va falloir s’y faire 🙂

          Il y a une partie des occidentaux qui n’entend plus se voir appliquer la politique qu’ils subissent depuis trente ans, même si elle a été accompagnée de discours rassurants et merveilleux.

          Et il y a l’autre qui entend l’accompagner jusqu’au bout, même si elle les dessert eux et leurs enfants, au nom de je ne sais quelle idéologie.

          A partir de là il va falloir s’habituer à ne plus exister qu’à travers le catalogue suivant :
          populace, populisme, complotiste, extrémiste etc pour les uns et bisounours, moutons, naïfs, autruches, revanchards etc. Pour les autres.

          Personnellement je m’en fous un peu (quand on a fait de la compétition on a le cuir tanné), mais je ne pense pas que ça aille dans le sens d’une paix sociale.

  6. Alors qu’en France, il est de bon ton de fustiger « les médias » dans leur globalité, le citoyen américain critique s’accroche aux siens comme un naufragé à sa bouée. ……….

    Mais alors tout va bien pour les américains ! tant mieux,..
    Pourquoi devrions nous nous tracasser. Si Trump est complètement dingo il va foutre la merde partout, ça va péter, et nous n’aurons plus à surveiller le taux de chômage chaque mois..

    confucius a dit « s’il y a un problème et qu’il y a une solution, il n’y a pas de quoi s’en faire.
    S’il y a un problème et qu’il n’y a pas de solution, il n’y a pas de quoi s’en faire non plus.. »

  7. Confucius a dit : Ce n ‘est pas la politique qui fout la m… dans le monde, ce sont les hommes qui la font .
    Je dois dire que je n ‘en ai rien à faire du confucius, il faut regarder qui ou quoi fout la m … dans une grande partie du monde .
    Est- il besoin de faire référence à un trump ou un mencken pour constater la marche vers un sombre avenir pour le monde.
    Etre en état de guerre et ne pas déclarer contre qui, voir nos politiciens se précipiter pour courber le dos à la moindre occasion, un prétendant à la présidence partir en allemagne faire un discours en anglais, pas encore élu et déjà se jeter aux pieds d ‘ un pays musulman.
    Mais regardez à notre porte avant d ‘ oser juger des dirigeants d ‘autres pays. Dirigeant élu démocratiquement par ses concitoyens, alors que chez nous le système d ‘électorat est truqué au départ.
    Il n ‘ a de démocratique que le nom. Avant de dépenser des millions d ‘ euros pour cette élection, nous savons pertinemment qui sera élu.
    Un de droite qui continuera la politique de droite : sarko
    Un de gauche qui continuera la politique de droite: sarko hollande

    1. voda. Oui, c ‘est bien marrant. La vérité reste cependant que trump est élu président des USA et que les insultes n ‘ y changeront rien
      Il est plus judicieux de faire avec plutôt que contre .
      A première vue les étatsuniens n ‘attendent pas après l ‘ opinion des français pour le contrer éventuellement.
      Quand à son voisin le mexique, ces gangs réputés pour leur nombre et leurs massacres, il faut comprendre que trump ne se précipite pas pour les accueillir. Seule l ‘UE accueille gangs, terroristes, voleurs et sans papier du monde .

      1. Evidemment, il n’y a pas de fumée sans feux. Les cartels mexicains existent bel et bien. Il y a vraiment de quoi avoir peur.

  8. Trump a été élu avec moins de voix que Clinton parce que la loi électorale US donne davantage de grands électeurs aux états les plus peuplés et que ce sont ceux là que Trump a gagné .
    Si les Américains avaient tant de respect pour leurs grands médias, c’est Clinton qui serait présidente .
    Les démocrates US – et les médias – ont joué Clinton contre Sanders lors de la primaire démocrate . Si ils avaient été moins aveugles, Trump aurait eut autrement de difficultés face à Sanders (lequel n’est, tout de même, pas un révolutionnaire ) Mais on ne refait pas l’histoire .
    En ce qui concerne les candidats à l’election présidentielle française, nous avons en lice – et soutenus par les grands médias – trois types qui ont été ministres ces dix dernières années, avec le succès qu’on connait . Et, selon les sondages, ce sont eux qui ont de bonnes chances de victoire . Je savais qu’en France, on était c.. plutôt facilement, mais je ne pensais pas qu’on puisse l’être longtemps . Il semble que je me gourais !

  9. Michael Flynn, un des proches de Trump, vient de démissionner pour s’être cru au-dessus des lois US .
    A qui le tour ?

  10. Allez, une petite dernière : Peugeot vient de rebondir de 5% à la bourse de Paris . La firme est en discussion pour acquérir la division automobile de G.M Europe . Mais qui donc est monté dans le capital de Peugeot assez récemment ? Ce ne serait pas les Chinois ?
    Pendant les tweets de Trump et les guignolades de la présidentielle française, les affaires continues .

  11. sylvie75. Voila un jugement très partisan.
    Vous le connaissez ou vous basez simplement sur des commentaires de journalistes? Les étatsuniens qui ont voté trump ont simplement ( mais c ‘est mon humble avis) plus de mémoire que d ‘autres.
    3000 morts dans les tours, des centaines de morts dans les guerres contre l ‘ islamisme, des milliers de morts dans des attentats dans le monde, alors, essayer de séparer le bon grain de l ‘ ivraie devrait plutôt être plébiscité.
    Il est vrai que cela ne risque pas de se produire chez nous ici le libre accés sans contrôle est de rigueur Rare sont ceux qui pensent à l ‘ avenir de leurs enfants matraqué par les bobards des médias

Les commentaires sont fermés.