Ce que le FN dit vraiment de Jean Zay


Marine Le Pen fait feu de tout bois pour trianguler à gauche. En ce sens, elle s’inscrit dans la droite ligne de l’extrême droite des années 30, avec les quelques modifications contemporaines qui s’imposent (comme la substitution du juif par le musulman dans son argumentaire xénophobe).

La dernière récup en date concerne Jean Zay, ministre de l’Education nationale du Front populaire, exécuté par les collabos en 1944. Le Pen cite en effet Jean Zay dans son programme présidentiel pour justifier ses positions laïques.

La fille de Jean Zay a répondu à cette tentative.

« On connaît le programme de Marine Le Pen depuis longtemps (…) mais qu’elle ose citer le nom de Jean Zay, qui est exactement à l’opposé de tout ce qu’elle représente, ça m’a mise en colère et j’ai écrit ce texte parce que c’est d’un cynisme extraordinaire (…). Elle fait un amalgame. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que cette circulaire est faite contre les gens dont elle est les héritiers. »

En 2014, le projet de placer les cendres de Jean Zay au panthéon a fait rager les rageux d’extrême droite, Bruno Gollnisch en tête.

En 2017, la  Ligue des droits de l’Homme, dont Jean Zay était membre avant sa mort, se voit expulsée par  le FN municipal qui lui refuse désormais local et  subventions.

 

Marine Le Pen n’a jamais honte, c’est sans doute cela qui la différencie des autres.

Publicités

2 réflexions sur “ Ce que le FN dit vraiment de Jean Zay ”

  1. Sartre disait : « On entre dans un mort comme dans un moulin. » Donc, pas de quoi s’étonner – et encore moins s’indigner – de ce que Mme Le Pen, en bonne politicienne, récupère un obscur et éphémère mnistre de la IIIe République.

    Après tout, on voit bien, et tos les jours, des politiciens de gauches invoquer les mânes de de Gaulle, qu’ils n’ont cessé de traîner dans la boue en le traitant de dictateur depuis la fin de la guerre jusqu’à sa mort.

  2. Allons allons, juan , que de vérités modifiées.
    Oui, une mairie à expulsé cette ligue d’ un local que l’ ex maire lui attribuait gratuitement.
    La raison : la ligue, association 1901, sensée ne pas faire de politiique a prit ouvertement parti contre le fn pendant la campagne électorale.
    Tous les candidats auraient fait de même dans les mêmes conditions.
    Notez aussi que l ‘ avantage de loyer accordée à la ligue devrait se faire pour toutes les autres associations.
    Pour zay au panthéon, les associations d’ anciens militaires, de résistants, de français étaient contre. Qu’ a-t-il fait pour entrer dans ce lieu réservé normalement aux grands hommes. Il fallait un clown du ps pour oser cela .
    Rendons à cesar…..Ne pas aimer marine le pen ne doit pas inciter à suivre n ‘ importe quelle mensonge .

Les commentaires sont fermés.