Au-revoir Marianne


Il y a bientôt 7 ans, l’hebdomadaire Marianne acceptait l’une de mes premières chroniques. Puis il a hébergé mon blog. Marianne a été un incroyable relais. Tout a démarré grâce à Philippe Cohen et Bénédicte Charles. Le premier est mort, la seconde est partie pour devenir scénriste. J’ai plus tard rencontré Jack Dion et Joseph Macé-Scaron.

« Je ne remercierai jamais assez Philippe Cohen et Bénédicte Charles pour leur soutien. Marianne2 est à mon sens l’un des rares sites de presse qui a trouvé le créneau pertinent, approfondir le traitement de l’actualité du magazine, être une immense caisse de résonance avec le ton et la réactivité nécessaires.

Cet hébergement proposé par Marianne2 permet à quelques-uns d’entre nous de toucher de nouveaux lecteurs, de promouvoir nos billets, d’apporter notre pierre à l’indépendance de l’information.

Aux lectrices et lecteurs, je tiens à préciser quelques points. Je ne suis pas journaliste, ni salarié de Marianne2 ou de Marianne. Mes chroniques et billets n’engagent que moi. Je ne suis pas toujours d’accord avec la ligne éditoriale des articles de Marianne ou de Marianne2. Je ne me suis cependant jamais senti en porte-à-faux suffisant pour renoncer à cette association.

Sur ce blog hébergé par Marianne2, vous retrouverez donc certains billets de Sarkofrance. La « galaxie » Sarkofrance s’enrichit donc, à côté du , , , et les brèves,

Bonne lecture, et merci à tous. »

Marianne a été un chouette hebdo. Il a permis d’amplifier ma diffusion. Il m’a laissé carte blanche. Parfois, une fois ou deux, Philippe m’a appelé pour me signifier qu’il fallait que je retire un nom qui menaçait le magazine.

En 2007, Marianne était à la pointe de l’antisarkozysme quand tous les autres hebdo étaient encore sous le charme. Il a coïncidé politiquement et médiatiquement avec un moment politique nécessaire, l’antisarkozysme.

Marianne nous a accueilli, j’ai rencontré d’autres blogueurs, dont l’Hérétique, Slovar et quelques autres consœurs et confrères.

Mon confrère Elie Arié a déjà annoncé sa fermeture. Pour ma part, j’ai supprimé tous mes billets sauf les chroniques hebdomadaires. Il faut bien qu’il reste un souvenir.

Merci à tous.

 

Advertisements

35 réflexions sur “ Au-revoir Marianne ”

  1. C’est juste un transfert, hein ? Ne me dites que « Marianne », site et magazine vont disparaître ?

      1. C’est le dernier billet ?
        Après c’est porte close chez Juan et vous ?

        Eh ben, ça fait bizarre après 10 ans de bavardage quasi hebdomadaire. 🙂

          1. Je l’avais lu ainsi que les commentaires.

            Finalement, je trouve que c’est dans l’air du temps.
            On est de moins en moins motivé à commenter ou écrire, parce que d’une part nous sommes sous informés ou alors pour l’être il faut lire la presse anglo saxonne.

            Et d’autre part les choix politiques sont inexistants en dehors de rester ou sortir de l’Europe.

            Les Britanniques et les Américains ont fait un choix radical.
            Normal ce sont eux qui ont montré aux Français le chemin de la révolution.

      2. @ Arié
        Avez-vous trouvé un autre site d’hébergement pour vos billets ?

        ***

        1. Non, non, je n’ai pas cherché, j’arrête : il faut savoir passer à autre chose, surtout quand bloguer est devenu pour moi une routine et a perdu son caractère créatif des premières années.

  2. Ce n’est peut-être pas plus mal, Juan: ça va nous obliger à sortir de la routine et à trouver autre chose, nous ne sommes pas que des blogueurs!

  3. Salut juan et merci de m ‘ avoir amusé avec le blog.
    Salut à tous et surtout pensez à marine aux élections, non, je blague, votez ce que votre conscience vous dit ( et pas les médias)

  4. J’ aimerai avant la fermeture exprimer un souhait.
    Si les manifs pour théo doivent se poursuivre, que la police ai le cran de se mettre en grève, de laisser la manif se dérouler au cris de mort aux flics. Les hurleurs constaterons très vite qui est utile et qui ne l ‘ est pas .

  5. je ne vais plus sur Marianne depuis un bon moment,

    La série de Monsieur ARIE que j’ai vraiment appréciée,c’est quand il affichait une femme à poil le dimanche matin. c’était en 2014.;

    comme le temps passe…

  6. Ah mince, si JUAN arrête aussi….Il me semblait qu’il s’agissait uniquement d’un au revoir à Marianne, pas à JUAN..

    J’arrive à la retraite et tout le monde se tire, du coup je vais être obligé d’ouvrir mon blog. Je lui ai déjà trouvé un titre en forme de souvenir du temps passé sur sarkofrance M2, époque de la libération textuelle des réseaux sociaux

    L’ECONOMIE EXPLIQUEE A MON TOUBIB

    sympa comme ça non ? héhé

    1. @ Stan
      Votre première idée me semble être la bonne :
      J’ai compris aussi que Juan va quitter Marianne suite à leur restructuration, il ne nous annonce pas la fermeture de ses blogs perso.

      Quant à la création de votre propre blog, nous l’attendons toujours avec impatience ! 🙂

      ***

      1. PTITE PLUME

        Dans mon effectif il y a un ingénieur informatique qui m’a expliqué comment faire pour en créer un, mais je n’ai pas tout compris. Je suis un vrai handicapé du numérique.
        A vrai dire je n’ai eu pas vraiment beaucoup de temps à y consacrer ces dernières années, entre mes colloques chez JUAN et d’autres activités comme la sieste, le repos, l’oisiveté…

        Et mi juin la retraite. Peut être que là…..

  7. Dommage. J’ai apprécié. Bonjour aux enfants. Et bonne route pour de nouvelles aventures … s’il y en a de prévues. Bonne journée.

  8. Ça y est, les pleureuses ? On a séché ses p’tits yeux ? Je vous rappelle que, telle une vieille coquette du music-hall de papa, ça fait au moins trois ou quatre fois que Don Juan prend la pose du tragédien pour nous annoncer sa blogomort… et qu’à chaque fois il est revenu en catimini quelques semaines après.

    Donc, j’attends de voir, avant de sortir les mouchoirs format sortie-de-bain…

  9. Marianne2, que de souvenirs, que de prises de bec, que de rigolades 🙂

    Pissegru, Kerjean, Sylvie75, Isabelle 78, Calimity Jane et ceux dont j’ai oublié les pseudos.
    Inoubliable Philippe Cohen,
    Salut à tous

Les commentaires sont fermés.