Pour convaincre de voter


Quelques sondages nous apprennent que la moitié des électeurs ne sont pas sûrs de leur vote au premier tour de la présidentielle d’avril prochain. Sympathisants de gauche comme de droite sont environ 30% à être indécis.

D’après une autre enquête, les plus fortes proportions d’électeurs sûrs de leur choix sont chez Le Pen (80%), Fillon (60%) et … Mélenchon (53%). A l’inverse, Macron a une base très friable – 33% de convaincus définitifs.

Pire encore, ces sondages, comme toujours, mesurent rarement le niveau de l’abstention: les résultats que l’on nous livre sont « nets » de l’abstention, une abstention que lon fait mine de découvrir le jour du scrutin.

Que faut-il en conclure ?

Qu’on a tous du boulot pour convaincre plus large et que rien n’est joué.

Prenons le sujet du fameux chiffrage des propositions. La séquence de la semaine dernière est exemplaire. Le matraquage médiatique avait repris contre l’absence de chiffrages des propositions de la France insoumise. Si à Macron on reproche de ne dévoiler son programme qu’au compte-goutte, le principal reproche adressé à Mélenchon portait sur l’irréalisme budgétaire de ses propositions.

 

Mais qui a pris le temps de lire, écouter, comprendre ? Dimanche dernier, quelques cinq heures d’antenne sur Internet ont été consacrées à ces explications. Et elles sont eu un effet bénéfiques, elles ont calmé ces fameuses critiques, pour un temps au moins.

 

Publicités

49 réflexions sur “ Pour convaincre de voter ”

  1. Je sais bien que, souvent, et surtout au second tour, voter consiste à choisir le moins mauvais. Mais comme, cette fois-ci, je ne parviens pas à trouver de « moins mauvais », ce sera abstention aux deux tours.

    Quant aux fameuses critiques faites au programme bouffon et soviétoïde de Mélenchon, si elles se taisent c’est peut-être parce qu’elles ne sont même plu nécessaire, Mélenchon apparaissant désormais pour ce qu’il est : un Hugo Chavez déguisé en Père Ubu.

  2. Je me suis fendu de l’acquisition du programme  » l’avenir en commun » et me suis appuyé les cinq heures d’émission d’explications de ce programme . Si j’y rajoute mes observations personnelles, ça conforte mon choix de voter Mélenchon à la Présidentielle . Mais le vrai problème, ce sera les législatives et là, y a du boulot !

  3. Il n’y a finalement que Poutou qui remet de la bonne humeur…
    Mais pour le premier tour ca ne sera pas lui….
    Et pour le deuxième je suppose déjà que j’irai au ciné …meme s’il n’y a que des navets !

  4. Mélenchon qui voudrait nous la faire à la SYRIZA… quelle rigolade! De toute façon il n’y aura point de salut pour la gauche sans une alliance Mélenchon Hamon… Quant à Macron cette baudruche va se dégonfler toute seule, il est parti trop tôt trop vite, le gamin… sans union de lagauche et un centre attaqué de toutes parts… La logique est Fillon vs Le Pen

  5. Se taper cinq heures de bouillie mélenchonoïde sans y être contraint sous la menace d’une arme : vous méritez vraiment la mélasse dont vous ne sortirez jamais, bande de salauds de pauvres !

  6. bibi 1er tour Mélenchon pour les efforts qu’il fait à essayer un exercice de réflexion. Ce n’est pas si mal à l’heure où les autres nous prennent pour des cons…

    et 2eme tour rien……s’il ne reste que des poursuivis par la justice, ce qui va être le cas….

    et aux législatives pareil ; ce sera que dalle.

    Fini de donner ma caution à des vendus, des pourris, des cas soss administratifs, et ceux qui sont encore « honnêtes » sont tenus par leur engagements de parti, ce qui revient au même…on en sort pas…

    1. Le « chiffrage du programme » est un exercice obligé pour « faire sérieux », mais jamais un chiffrage n’a pu être respecté, parce qu’il raisonne toujours en « toutes choses égales par ailleurs », ce qui n’est jamais le cas, et encore moins à l’époque que nous traversons : qui peut savoir ce que seront, dans 3 mois, les taux d’intérêt ? ou si la dérégulation bancaire annoncée par Trump ne déclenchera pas une crise pire que celle de 2008, et quand ?

      Evidemment, Mélenchon aurait pu rajouter : «  De toutes façons, comme je n’ai aucune chance d’être élu, je peux balancer les chiffres que je veux, personne ne saura jamais s’ils auraient été tenables « …mais tout le monde avait compris.

  7. A, non alors! Depuis le temps que juan joue les  » ducroc » en se décarcassant pour mélenchon, vous n ‘ êtes pas cool.
    Prenez exemple de jobards, 5 heures les fesses dans le fauteuil à écouter ( et voir ) mélenchon vendre son vent, là on reconnais le fana.
    Non, non, j ‘ai bien écris fa…na .

    1. Moi aussi, je t-aime, Lancien . Mais, sait tu, on ne discute pas avec les c…, ça les instruit !

      1. Il est écrit jobards, tu t ‘es reconnu? Merci pour l ‘ instruction, c ‘est toujours utile, dommage que toi ce soit l ‘ intelligence qui te manques

        1. @GI joe
          Comme je ne recule devant aucun sacrifices je me suis aussi appuyé le programme du FN avec les 144 propositions de Marion Anne Perrine ( tu sais  » tête haute, mains propres  » et défense de rigoler ) ainsi que celui de Fillon ; Leur gros défaut, à l’un comme à l’autre, c’est les ajustements en fonction des réactions de l’opinion – ça s’appelle du clientèlisme – et ça démontre des convictions chancelantes ( pour celui de Macron, faudra attendre l’après second tour ).
          Bon, ceci dit, je t’aime moi aussi, mon bon GI joe, et je m’amuse de ton jugement sur mon intelligence,

    1. Les cinq heures de chiffrage du programme de Mélenchon ont produit leur effet : il perd 2 points dans les sondages (10 %).
      Ceci n’est pas sans rappeler les 2 % obtenus par Bruno Le Maire aux primaires grâce à son programme de 1015 pages.

      1. @ Elie
        Mélenchon refuse toujours de vous rendre la place assise qu’il vous a piqué dans le métro des heures de pointes ?

          1. Alors c’est un taxi que JLM vous a soufflé sous le nez !
            D’autre part, c’est risqué de sous-entendre que les ( très nombreux ) quidams qui prennent le métro chaque jour soient des loosers . Pour la peine, vous réciterez cent fois le chiffrage du programme de la F.I . Et sans une erreur, svp !

  8. S’il perd des points dans un sondage, c’est plutôt bon signe quand on finit par connaitre la valeur prédictives des susdits.

    Je pense que Mélenchon traine un boulet par rapport à certains de ses concurrents : il n’a pas encore les juges au cul et/ou met trop de réflexion dans sa campagne.
    Ca ne sert à rien de remuer les gros chiffres, si ce n’est qu’à augmenter les ventes d’aspirine.

    J’ai pris ça sur un sondage LCI kantar sofres…
    Fillon : 20 % des voix : à mon avis il ne s’est pas servi assez. On ne le dira jamais assez, vaut mieux faire envie que pitié.

    Le Pen : 27 % : ses électeurs potentiels doivent l’apprécier pour avoir niqué l’Europe..héhé.
    Vous me direz, doit on lui en vouloir de savoir gérer son petit commerce comme une multinationale ?

    Macron 25% (pas mal pour un candidat ex-futur banquier dont on ne sait pas trop d’où vient le pognon, sauf info que j’aurais pas vu…)..Le gars pète un câble devant un millier de personnes, je ne vous dit pas s’il accède à l’Elysée. Il va lui falloir des infirmiers pour monter ses marches….Notez bien qu’il a de quoi les payer.

    Il manque Hamon, C’est volontaire, je ne cause pas aux frondeurs qui manquent leur motion loi travail à 2 voix près..

    Voilà donc les intentions de 1008 personnes interrogées selon la méthode des quotas ; le sondeur n’a pas repéré un seul abstentionniste.
    Si le monde agricole qui a déjà adopté la méthode des quotas faisait les mêmes calculs que les sondeurs, il aurait moins de problème…

    Ici Stanislas de mauvaise humeur, à vous les studios

    1. L’ami Stanislas n’a toujours pas compris que:

      1- les seuls sondages qui aient une valeur prédictive sont ceux réalisés la semaine précédant l’élection (en n’oubliant pas de prendre en compte la marge d’erreur, qu’ils doivent indiquer);

      2- le fait que Mélenchon perde un peu de points après son grand son rand show de chiffrage dont toute la presse nous a bassiné les jours suivants a bien une signification politique.

      1. Monsieur le toubib

         » L’ami Stanislas n’a toujours pas compris que:

        C’est aassez normal finalement, comme vous êtes là, je ne vois pas pourquoi je me mettrais à réfléchir. Sur le sujet politique, vous êtes pour moi comme une maman hirondelle qui apporte la becquée à ses petits..

        Je ne vous embrasse pas, mais le coeur y est..

      2. Monsieur le Toubib

        …Mélenchon perde un peu de points après son grand son rand show …………….a bien une signification politique. »

        on voit bien que vous n’avez plus de gosses, la perte de points correspond tout simplement aux périodes de vacances scolaires en cours…

        L’échantillon habituel payé par les sondeurs a disparu en partie.

        Le chef sondeur pour ne pas avoir l’air con, a mouillé son doigt, l’a élevé haut au bout de son bras et a estimé la tournure du vent. En fonction de quoi, il s’est dit qu’il valait mieux baiser 2 points à Mélenchon qu’à Fillon.( Fillon a des relations qui paient bien, Mélenchon, pas)…

        Dans le secteur des statistiques, c’est comme partout, pour continuer à en faire, faut savoir prendre le pognon là où il est…

        Finalement, comme vous, j’avance par hypothèses…

        1. Stanislas : « la perte de points correspond tout simplement aux périodes de vacances scolaires en cours…L’échantillon habituel payé par les sondeurs a disparu en partie.  »

          Il est certain que les instituts de sondage n’y ont pas pensé…😀😄😄😄
          Reste à comprendre pourquoi certains candidats profitent de ces vacances scolaires et montent, et d’autres non…

  9. Quelques discours de macron, brillant, à se souvenir
    une France qui ne s’incarne pas dans une culture (discours à Lyon, le 5 février), une France coupable de crime contre l’humanité par la colonisation (déclaration le 14 février, à Alger). On devrait lui conseiller d’écouter le peuple algérien et tous les peuples africains.

    Beaucoup disent, ô combien ! c’était mieux du temps des Français. Et s’il ne peut écouter un peuple étranger pas plus qu’il n’écoutera le peuple illettré des Françaises (déclaration, alors qu’il était ministre, faite à Europe 1 le 17 septembre 2014) ni le peuple alcoolique du nord de la France (14 janvier dernier, lors d’un déplacement)… Eh bien ! Que celui dont Mélenchon dit qu’il traite les gens comme des domestiques écoute des autorités autochtones tel Kofi Yamgnane. Ce dernier disait, en mai 2010 sur LCP, que les Togolais mesuraient combien c’était mieux du temps des Blancs.

  10. Pas besoin de sondages inutiles. Si nous voulons que l ‘ état de révolte se calme, si nous voulons retrouver notre pays, si nous voulons retrouver la pays d ‘accueil contrôlé et réfléchi,…. marine.
    Vous voulez la paix, vous aurez la guerre car toute paix se mérite .
    Ecoutez le discours de de Gaulle… la France humiliée,…..

  11. Finalement vu les concurrents ( à part Melenchon) ….Hollande avait encore toutes ses chances…
    Le démarrage aurait été difficile mais à ce stade de la campagne et au vu des casseroles des autres et de leur programme …il aurait encore pu rebondir 😀

  12. En 2024 promis juré je vote Mélenchon
    et pas Hamon.

    Désolé pour 2017 ces deux là ne sont plus dans
    le coup et feraient mieux de mai 2017 à 2O24

    pour l’un Hamon d’arrêter de jouer le petit chef
    du PS à genox devant ses parrains Cambadélis et Lamy
    champions tripatouilleurs tricheurs politiques devant
    l »éternel

    et pour l’autre Mélenchon de recycler la moitié
    de son cerveau et de réétudier l’ Histoire autrement
    que par l’adoration du commiunisme.

      1. Un certain nombre de fins analystes politiques accolent, avec plus ou moins de discrétion et de distance, l’étiquette de communiste au nom de Mélenchon. On peut être assuré que ces fins anlystes ne sont pas communistes, ni même proches d’aucun parti communiste, et pas non plus du NPA ou de LO, qui, eux, accuseraient plutôt Mélenchon d’être un social-démocrate. On peut même se demander si ces fins analystes savent ce que signifie exactement le mot communiste.

        1. Moi aussi d’ailleurs.

          Et puis par exemple
          en quoi Mélenchon trouve que Georges Marchais
          était formidable.
          Est_ce seulement parce qu’il ètait trés rigolo ?
          (ce que j’admets volontiers)

          Autre interrogation :
          jusqu’à quel point Mélenchon est-il
          un adorateur politique de la CGT ?

  13. Et Fillon se « trumpe » …il voit une quasi guerre civile en France…
    Mais où sont les vrais opposants au ramassis de mensonges et de manipulations en tous genres !!!

  14. Emmanuel Macron gagne un point depuis vendredi dans les intentions de vote en vue du premier tour de la présidentielle, à 24%, et n’est plus qu’à deux points de Marine Le Pen (26%, stable), selon un sondage Opinionway-Orpi publié ce lundi.

    Le candidat d’En marche !, revigoré dans les enquêtes d’opinion depuis la conclusion d’une alliance avec François Bayrou la semaine dernière, distance désormais François Fillon de trois points, stable à 21%.

    Le socialiste Benoît Hamon, qui a de son côté scellé un accord avec l’écologiste Yannick Jadot, progresse de deux points, à 15%, et creuse l’écart avec Jean-Luc Mélenchon, crédité de 11% des intentions de vote (stable).

    Ce sondage a été réalisé du 24 au 26 février auprès d’un échantillon de 1.631 personnes inscrites sur les listes électorales issu d’un échantillon de 1.668 personnes représentatif de la population
    française âgée de 18 ans et plus.

    Rappel: si les sondages à 5 semaines de l’élection ne permettent aucune prédiction, ils mesurent bien les évolutions en cours (qui peuvent toujours changer.)

  15. Selon un sondage Opinionway-Orpi publié ce lundi 27 février, . Emmanuel Macron gagne un point depuis vendredi dans les intentions de vote en vue du premier tour de la présidentielle, à 24%, et n’est plus qu’à deux points de Marine Le Pen (26%, stable),

    Le candidat d’En marche !, revigoré dans les enquêtes d’opinion depuis la conclusion d’une alliance avec François Bayrou la semaine dernière, distance désormais François Fillon de trois points, stable à 21%.

    Le socialiste Benoît Hamon, qui a de son côté scellé un accord avec l’écologiste Yannick Jadot, progresse de deux points, à 15%, et creuse l’écart avec Jean-Luc Mélenchon, crédité de 11% des intentions de vote (stable).

    Ce sondage a été réalisé du 24 au 26 février auprès d’un échantillon de 1.631 personnes inscrites sur les listes électorales issu d’un échantillon de 1.668 personnes représentatif de la population
    française âgée de 18 ans et plus.

    Rappel: si les sondages à 5 semaines de l’élection ne permettent aucune prédiction, ils mesurent bien les évolutions en cours (qui peuvent toujours changer.)

    1. Désolé d’avoir posté 2 fois le même commentaire : comme le premier n’apparaissait pas, j’ai cru avoir fait une fausse manip.

    2. « Rappel: si les sondages à 5 semaines de l’élection ne permettent aucune prédiction, ils mesurent bien les évolutions en cours (qui peuvent toujours changer.) »

      Hihihihihihimouwaaaa 😀😄😄😄

      Si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle !

      Elie, vous êtes irremplaçable, 😂

  16. Les sondages sont aussi au service de la haute finance… Macron est surcoté… Marine Le Pen est partie pour prendre 30%… et de l’autre côté Mélenchon ris que de faire un score pour s’en convaincre il faut voir la teneur de ses meetings qui déplacent des foules… Hamon c’est de la pisse de PS… Fillon a son électorat malgré les affaires… donc Macron est un leurre pour gogos

  17. Dans toute cette affaire présidentielle, il faut dire que HAMON est la burne de service. Soit il est complètement demeuré en restant en lice soit cette un hypocrite fait le jeu de Macron. En tout les cas les gauchos ont de quoi pleure dans les chaumières tout ça pour des affaires d’ego.

  18. En ce qui concerne le vote… je ferai comme toujours l’abstention… et qui ne dit mot consent me retorquera t-on!? Je répondrai Advienne que Pourra!

  19. De l’économiste Jean-Marc Daniel, professeur à l’ESCP-Europe ( je ne sais pas s’il a raison, mais ça nous change un peu de la pensée unique de la « vraie gauche ») :

    1- L’idée qu’en France on manque de demande est infirmée par notre déficit extérieur. Avoir un déficit extérieur, cela signifie que notre appareil productif n’est pas capable de répondre à la demande telle qu’elle est. Car l’économie française n’est pas en mesure de répondre à un surcroît de demande. Elle est plutôt en manque de capacités de production. Quand vous regardez le taux d’utilisation des capacités de production, vous vous apercevez que les entreprises sont au maximum de ce qu’elles peuvent faire. Le véritable enjeu est donc de relancer l’investissement, non pas public, mais privé. Il faut redonner les moyens aux entreprises d’investir pour préparer la croissance suivante.

    2- Dans une société en mutation, les nouvelles entreprises qui apparaissent n’ont pas de « carnets de commande ». Ces carnets, ce sont les entreprises existantes qui en ont. Le véritable enjeu, c’est l’entreprise de demain, pas la consolidation des entreprises d’hier. Il faut donc avoir une approche visant la baisse de l’impôt sur les bénéfices des sociétés. Des incitations plutôt que des politiques visant à préserver l’outil industriel existant en lui donnant des débouchés.L’investissement public, par contre, va injecter de la demande dans un système, ce qui va se traduire instantanément par des importations et une aggravation de la balance extérieure. Mais il ne va pas modifier véritablement la réactivité d’un système productif qui a besoin d’avoir des moyens financiers pour se reconstituer.

    3- L’attente de la population, c’est une hausse du pouvoir d’achat et une baisse du chômage.Or, ce qui explique à mon sens les faibles embauches dans les entreprises n’est pas l’insuffisance de la demande, ce sont les règles mises en place. La loi El Khomri a mis en place un processus pour s’y attaquer, et il faut aller plus loin. Ce qui bloque les entreprises, ce ne sont pas leurs débouchés, c’est l’environnement général de l’organisation du travail. »Pour qu’il y ait des employés, il faut qu’il y ait des employeurs« , comme avait dit à juste titre Manuel Valls, Il faut aller plus loin. L’année suivante,Emmanuel Macron a dit : « La génération d’aujourd’hui aura plus de clients que d’employeurs« . . L’enjeu du moment n’est pas d’injecter de la demande, mais de repenser l’offre dans une société de « clients », c’est à dire de start-up, d’auto-entrepreneurs, et non pas dans une société de grandes entreprises à qui on assure des débouchés publics pour construire une espèce de grande mécanique macroéconomique, avec des multiplicateurs dont la valeur n’arrête pas de se détériorer; les pays qui ont le plus flexibilisé leur marché du travail sont ceux qui aujourd’hui sont en situation de plein emploi..

    4- Certes, une partie de la société est en nostalgie du monde des trente glorieuses, du monde employeur-employé, du monde des monopoles, du monde de l’inflation et des frontières plus ou moins fermées et elle a peur de l’avènement de la « société des clients ». Le véritable enjeu de politique économique, ce n’est pas de rétablir cette société perdue, mais de préparer l’avenir de cette société des clients. L’effort à faire, ce n’est donc pas d’augmenter les investissements publics vers les nouvelles énergies plus ou moins fantasmagoriques, mais c’est d’améliorer la formation, d’adapter les gens vers la réalité des besoins de demain. Et le deuxième grand enjeu, avec la formation, c’est l’innovation. Ce n’est pas en injectant des crédits publics que l’on fera de l’innovation. C’est en laissant s’exprimer cette capacité créative des gens. Il faut maintenir le crédit impôt recherche et favoriser toute cette innovation privée. On a beaucoup critiqué la loi El Khomri. La critique que je pourrais en faire c’est qu’elle n’est pas allée jusqu’au bout. Le Job Act de Matteo Renzi a eu des effets extrêmement positifs sur la création d’emplois . Le patronat est effectivement protectionniste, conservateur et rentier. Mais la rente existe aussi dans le monde du travail, avec cette opposition entre les insiders et les outsiders. Les premiers sont dans le système, se protègent et bloquent l’entrée pour les autres.

    (et maintenant, j’attends la contradiction, toujours argumentée, de l’économiste du site, Stanisla-le-grand !)

    1. Monsieur le toubib

      Je pense que vous avez constaté que je ne participe que très rarement lorsqu’il s’agit de sujets touchant à la religion.

      Le temps qui passe est assez cruel avec certains experts, je lui laisse donc la parole….

      Retour à Mars 2010 (renvoi ci dessous).

      http://www.escpeurope.eu/media-news/media-press-room/escp-europe-videos/executive-mba-videos/faculty/jean-marc-daniel-la-crise-est-elle-derriere-nous/

      Entrée en matière……….
       » En effet, la question que je vais essayer de traiter en peu de mots pour l’année 2010 qui s’approche, c’est « est-ce que cette année va voir une véritable reprise de l’activité économique ? Est-ce que la crise est derrière nous ? »

      ………………. » Donc, on peut considérer que la crise est derrière nous[……………………….Donc le chômage devrait arrêter d’augmenter en mai, juin de l’année 2010…. »

      ……….. » Et donc, je pense que la croissance va être forte à l’horizon 2015, 2020 et il faut que les entreprises puissent incorporer ces nanotechnologies. Et donc l’un des grands enjeux, indépendamment de la faillite « programmée » des états, c’est la capacité des entreprises à s’approprier toutes ces nouvelles machines qui vont rentrer en circulation………. »

      . » ……………En réalité, vont apparaître des distorsions entre les différents pays du monde à la sortie de crise entre ceux qui voudront se réapproprier cette douce facilité de la drogue inflationniste en se disant « à court terme, ça marche ». Evidemment à long terme on paiera des taux d’intérêts très élevés, ça ce sera peut-être plutôt les Etats-Unis.

      Le clou du spectacle ) ………………… » En tant qu’économiste, je ne fais jamais de prévisions, mais là je vais en faire une, je pense qu’en 2010 l’euro va s’envoler et qu’on aura un euro égale deux dollars.

      FIN DE CITATIONS

      POUR INFO voici les évolutions de l’euro…
      Taux de change euro/dollar

      Mars 2010 : 1.29
      Mai 2011 : 1.38
      Mars 2012 : 1.34
      Avril 2014 : 1.33
      Puis l’euro va baisser pour passer globalement en dessous de 1.10 dollar…aujourd’hui il est à 1.06 €

      Pas la peine de m’étendre sur les taux d’intérêts qui n’ont cessés de baisser depuis cette époque, d’ailleurs, en France quasiment juste après la fameuse dégradation par les agences de notation

      Monsieur le toubib,

      Vous remarquerez que je ne porte aucune contradiction. Contrairement à ce que vous pensez, je sais rester coi quand c’est le moment…

      😀

      1. oh mes excuses j’ai oublié d’évaluer du paramètre « chômage »
        a propos de la fulgurance de Monsieur Daniel …. »..Donc le chômage devrait arrêter d’augmenter en mai, juin de l’année 2010…. »

        Mais je pense que chacun avait relevé..

  20. Je confirme que globalement nous avons perdu le sens de l’humour parce que l’offre est abondante. Peut être pourrions nous reprocher à l’époque une surproduction de déconneurs à froid…

  21. Pour en revenir au sujet du moment :

    que valent les 5 heures chiffrées d’une bande de gauchistes, mélenchonistes rêveurs, utopiques et tout le bordel….. face à la purée en 4 paragraphes d’une vedette médiatique qui ne se trompe jamais ?

    Mélenchon avait aussi invité des économistes, des rigolos à n’en pas douter…..

    Ici Stanislas de bonne humeur, à vous les studios…

  22. Le meilleur moyen de faire marcher une boite c ‘est :
    Produire un produit demandé.
    Faire tourner ses machines un maximum de temps
    Avoir la possibilité de faire travailler suivant les demandes plus ou moins expresses
    Pouvoir compter sur des lois et règlements ne changeant pas au gré des gouvernements.

Les commentaires sont fermés.