Marine Le Pen, agenouillée devant Poutine


La photo à la une du Monde daté du dimanche 26, lundi 27 mars 2017 est révélatrice, impressionnante. La présidente du FN est assise face à Poutine. Elle a la buste penché vers lui, les genoux serrés, les mains entrelacées. Elle apparait presque contrite, elle est intimidée et obéissante.

A l’inverse, Poutine se tient relax sur sa chaise, le buste légèrement vers l’arrière.

Marine Le Pen est d’abord allée remercier son banquier.

A aucun moment, il n’a été question du prêt de 9 millions d’euros qu’une banque privée russe avait accordé, en 2014, à la présidente du FN (ni du remboursement par la suite réclamé) qui a nourri les soupçons quant à la volonté du Kremlin de soutenir le parti de Marine Le Pen. Le média pro-pouvoir LifeNews s’y est sans doute trompé lorsqu’il a annoncé, vendredi, sur son site « Moscou aidera Le Pen », avant d’effacer cette information quelques minutes plus tard par ce titre : « Le Pen n’a peur de rien ». (source)

Marine Le Pen est la seule à exprimer au Kremlin ses convergences de vues avec l’autocrate Poutine.

Qu’on se le rappelle.

« Je n’ai pas l’intention de reprendre ici le fond de mon argumentation pour expliquer que je considère les Russes comme des partenaires quels que soient leurs dirigeants. Exactement. Comme le faisait la toute nouvelle et toute jeune troisième République avec la Russie de Nicolas II et De Gaulle avec l’URSS de Staline. Ce qui ne m’a pas empêché de préférer la révolution d’octobre au Tsar, et Trotsky à Staline. » Mélenchon, novembre 2016

Plus tard, Mélenchon a rappelé une évidence: « C’est une erreur de se mettre en position d’infériorité. (…) Il n’y a pas d’amis dans la relation politique internationale. On représente la France, un point c’est tout. (…) Je n’ai pas d’amitié avec cet homme, ni de points communs avec cet homme au point d’aller chercher une poignée de main qui discrédite celui qui la touche. (…) Moi j’en connais des chefs d’Etat, j’en ai fréquenté. Mais on n’y va pas pendant les élections. On n’y va pas dans le moment où est en train de se forger la décision des Français. »

Merci pour ces précisions.

Advertisements

24 réflexions sur “ Marine Le Pen, agenouillée devant Poutine ”

  1. Meuuuuh ! Ils échangeaient seulement des recettes de magouilles et de corruptions . Ce sont des experts dans le domaine !

  2. Si c’est avec ce genre d’analyse psycho-posturale que vous comptez combattre le FN sur le fond… c’est plus que risible.
    Quant à Mélenchon notre Chaves national défenseur des régimes de l’Iranien Mahmoud Ahmadinejad, du Libyen Mouammar Kadhafi en son temps ou du Syrien Bachar el-Assad. Pour la leçon de morale faudra repasser.

    1. C’est amusant de lire que Mélenchon est un défenseur du régime de l’Iranien Mahmoud Ahmadinejad. On lui a reproché (à Mélenchon), d’un côté de soutenir Ahmadinejad, parce qu’il soutenait Chavez qui appelait Ahmadinejad « mon frère », alors que justement il critiquait Chavez sur ce point, et de l’autre côté de reprendre à son compte la propagande impérialiste sur l’Iran. Voici une citation de Mélenchon à propos du régime iranien :
      « [à propos d’un possible frappe nucléaire israélienne sur l’Iran] Je ne sais pas, je suis pas lié aux services de renseignement israéliens. Ce n’est pas acceptable. Mais d’un autre côté il faut aussi entendre quelque chose : ce qu’a dit M. Ahmadinejad n’est pas acceptable. C’est la première fois qu’on voit un pays, et pourtant il y en a des pays qui sont en tension entre eux, certains armés de l’arme nucléaire, comme c’est le cas pour le Pakistan et l’Inde. Mais à aucun moment le Pakistan ou l’Inde ne se sont armés en disant ‘j’ai l’intention de détruire mon voisin’. Là, c’est la première fois qu’on voit un pays dire : ‘si on a une bombe, on ira taper sur Israël’. Personne ne peut accepter une chose pareille, que sur le plan international, quelqu’un décide qu’il va détruire (et à coup de bombes atomiques) son voisin […]. Moi j’ai pas peur de le dire : un régime théocratique est toujours un danger pour le reste de l’humanité. Partout où on met des religieux au pouvoir, il faut s’attendre à des abominations, eh bien voici que l’Iran confirme que c’est abominable de mettre des religieux au pouvoir. »

      Mélenchon défenseur du régime du Lybien Khadafi ? On lui a reproché d’être favorable à une intervention militaire en Lybie pour en finir avec Khadafi.

      Et je parie que si je m’en donnais la peine, j’en trouverais autant à propos de Bachar El-Assad, dont Mélenchon a dit, si je m’en souviens bien, qu’en tirant sur son peuple il avait perdu toute légitimité.

      1. Chaves a défendu l’indéfendable et Melenchon s’est l’avocat du régime Vénézuélien… Celui qui était l’ami, le frère des pires régimes était bien Chaves et non pas Mélenchon… M’enfin, il n’est pas à un paradoxe près le soit disant insoumis.

      2. Le bilan laissé par Hugo Chávez est lourd. Sur le plan politique, ses trois mandats présidentiels ont été marqués par un processus de désinstitutionnalisation et de régression de l’État de droit. Le nouveau régime mis en place à Caracas, à partir de son élection, en 1998, puis du vote d’une nouvelle Constitution, en 1999, a renoué avec les pires traditions politiques latino-américaines : le caudillisme et le clientélisme.

        LIRE LA SUITE http://www.valeursactuelles.com/monde/le-vrai-bilan-du-comandante-chavez-39005

          1. Au delà de la source… la publication du jour voudrait laisser croire que Marine Le Pen est reçu par un autocrate Russe donc elle le serait elle même et bien moi je dis le contraire pour contrebalancer Melenchon considérait que Chavez était un frère cela fait il de lui aussi un autocrate… on voit bien que ce genre d’argument est complètement bidon qu’on le dise pour un front ou son contraire… Cela mène nulle part intellectuellement.

            1. Il faut croire que les Vénézuéliens sont masos, eux qui ont ramené Chavez au pouvoir lors des deux coups d’état que le pays a connu entre 1998 et la mort de Chavez .

              1. Voilà ce qui arrive quand un homme de pouvoir à la main mise sur les médias…pour obliger le petit peuple à écouter des discours délirants sans aucune contradiction.

                1. P’t » être que le petit peuple y trouvait son compte avec Chavez . Il avait, quand même, une certaine expérience de la dictature de droite.

  3. Poupou, ça ne doit pas être un rigolo,
    et puis, Monsieur JUAN, vous saurez qu’une dame en robe (ou en jupe) a intérêt à serrer les genoux, surtout pendant une photo officielle.

    Après, ça ne nous regarde pas…

    Je ne sais pas si l’histoire qui se raconte à propos de notre grand Sarko et Poutine, mais apparemment notre ex héros était ressorti un peu flageolant des genoux, justement…

    Nous sommes au coeur du problème finalement, la difficulté en France, c’est bien de trouver un dirigeant (une) qui reste debout en allant vers l’est, est qui commence juste après Strasbourg, pour ceux qui connaissent leur géographie..
    Vers l’ouest c’est pas mieux finalement…

    Bon, reste plus qu’à attendre 2022, au cas où

    1. Sur les codes, il est certain que les jambes écartées disons entrebaillées en position assise auraient pu suggérer une autre analyse psycho logico posturale

  4. Qui est l’auteur du discours de Marine Le Pen aux Sables d’Olonnes ?

Les commentaires sont fermés.