Pourquoi voter.


Je ne compte plus les désaccords que j’ai avec Jean-Luc Mélenchon. Au moins autant qu’avec François Hollande, que j’ai soutenu en 2012, ou Ségolène Royal, soutenue en 2007 puis 2011. Moins qu’avec Mamère que j’ai soutenu en 2002.

Pas les mêmes désaccords bien sûr.

Avec Mélenchon, les désaccords existent. Une campagne présidentielle n’est pas une opération béate.

Par exemple, je ne sais pas si l’opération constituante est possible même s’il faut en finir avec cette Vème République. Je ne sais pas s’il faut discuter avec Poutine pour parvenir à la paix dans quelques pays du globe comme la Syrie. Je n’ai pas les mêmes réticences avec la GPA même si j’entends l’argument de classe qui se cage derrière l’hostilité de Mélenchon. Il y a plein d’autres choses que je ne partage pas dans le programme de la France insoumise.

Et alors ?

Choisir un vote est d’abord un choix. Un choix majoritaire, c’est-à-dire un choix qui repose d’abord sur l’analyse des convergences et des divergences. Avec JLM, les premières sont évidemment plus nombreuses que les secondes. Elles sont plus nombreuses qu’en 2012 quand le choix s’est fait d’abord sur le critère du vote utile contre Sarko.

A celles et ceux qui sur-valorisent les désaccords avec les uns ou les autres des candidats, je n’aurais qu’un conseil: « keep calm and stay focus ». Les désaccords avec telle ou telle mesure méritent-ils un revirement ou une hostilité ? Ou sont-ils plutôt un prétexte pour éviter de faire le bon choix ?

 

Advertisements

70 réflexions sur “ Pourquoi voter. ”

  1. Bonjour Juan ainsi qu’@ tou(te)s, la mise en place d’1 constituante afin de bâtir ensemble 1 VIème R.F.(² pour Fédérale ?) participative directe sous contrôle des citoyen(-ne)s,€ST POSSIBLE cf.Vote blanc massif, jamais testé jusqu’à maintenant(!), afin d’interdire tout accès au pouvoir de quelque »représentant(e) »à la présidence de la Vème r.M.B.f.! Cela implique d’avoir 1 vote blanc au moins au 2nd tour, bien que le mieux serait d’avoir les 51 % dès le 1er tour, nous évitant 1 semaine supplémentaire de délai, donc, de temps perdu

  2.  » keep calm and stay focus…………

    Je traduis pour les handicapés de l’anglais comme moi :
    restons calme et buvons frais..

    Je remarque que dans la démonstration il manque les choix majoritaires des nuls, des blancs et de l’abstention. Ce sont bien toujours les mêmes qui sont oubliés…

    1. Salut Stanislas, l’abstention est majoritaire. Vu la caste de politicard(e)s que nous avons en France, c’est assez logique. Problème : ils/elles n’expriment que leur dégoût. Les votes « nul » sont des expressions souvent de colère(s). Le vote blanc, lui, exprime l’interdiction d’accès au pouvoir d’x,y,z,alpha ou (gros) beta,etc.,se présentant pour accéder à la présidence de la Vème r.M.B.f., ce qui est clair & implique 1 CHANGEMENT, 1 VRAI, de système, j’entends.

      Plein de questions, dont la 1ère : quelle constitution voulons-nous ?

      L’avantage des outils tels l’informatique & internet sont @ €XPLOITER cf.Cyber-espaces en accès libre, histoire de se rencontrer & de pouvoir discuter de manière @ voter en toutes connaissances & conscience. Les citoyen(ne)s en Estonie proposent & votent les lois, pourquoi pas en France ? En Islande, ça leur a pris 3 ans pour changer de constitution. Le président qui avait été élu, a été débarqué en 3 mois par la Justice cf.Lux-leaks, d’où nouvelle élection. Enfin, ayant été battue à l’Euro de football, tou(te)s sont allé(e)s voter :o)

      Bilans intermédiaires en cours de mandat unique de 5 ans, combien ? Que faire en cas de NON respect du programme (Différent d’UN€ »profession de foi »sous Vème r.M.B.f.jacobine), renouvelable ?,etc.Y’a du boulot cf.Réformes : Justice,fiscalité,administrations,etc.

      Là, alors, je pense que les citoyen(ne)s se mobiliseront

      1. Sur le vote blanc, il faudrait des candidats blancs avec un programme blanc… pas de visage, pas de programme… votez blanc… Je suis sûr que ça marcherai, ils suffiraient de présenter des listes dans lesquelles on tirerait les élus au sort…

        1. Salut Voda, lancer 1 constituante sous le ctrl des citoyen(ne)s, bâtir 1 NOUVELL€ CONSTITUTION + réformes d’intérêt général te semblerait-il 1 programme trop léger ?

          En l’occurrence, je viens de lire ton post. Perso., bien que ne fumant pas de cannabis, il me semble intéressant de le légaliser afin de bien encadrer le sujet cf.Conséquences sociales, sanitaires & autres, voilou

          1. Une constituante de citoyen d’obédience communiste… très peu pour moi… ON n’a vu ce que cela pouvait donner avec cette tentative sectaire de nuit debout… Une constituante mais avec tous les français… A la fin, je ne comprend pas pourquoi les fronts s’affrontent alors que sur l’essentiel, ils sont d’accord… souveraineté, mis au pas de l’union européenne, 6ème république, proportionnelle, économie étatiste, proportionnelle… mais ils continuent de se diviser sur les sujets qui fâchent.

  3. En tous cas moi, je suis en complet désaccord avec le FN sur la légalisation du cannabis et c’est bien pour ça que je ne voterai pas pour eux… d’ailleurs je ne vote pas c’est dire.

    1.  » je ne vote pas c’est dire………. »

      c’est aussi une bonne façon de mettre tout le monde d’accord finalement

      « non violente-non coopération »

      1. Voter c’est donner un blanc-seing à du personnel politique qui oublie qu’il est pour servir et non pas pour se servir… et puis les promesses n’engagent que ceux qui les tiennent… on a vu ce que cela à donné avec Hollande dans le genre mon ennemi c’est la finance et il ne trouve rien de mieux que de nous refourguer Macron.

        A les écouter tous, ils ont de bonnes et de mauvaises idées… seulement quand tu votes tu prends le package complet ou rien…

        Mes centres d’intérêts principaux, la souveraineté nationale et un parlement élu sur un scrutin à la proportionnelle… ensuite nous aurions tout à loisirs pour se diviser sur des questions de sociétés.

        Les programmes devraient être débattus à l’assemblée pont par point sans appartenance à des partis politiques et les votes devraient se faire ne âme et conscience… tout cette campagne n’est qu’un tapage.

          1. On n’en a déjà discuter… il y a certainement possibilité de monter une association et d’en définir les statuts pour faire en sorte de présenter des listes sans visage et sans programme. Voter blanc pour être représenter par des membres de l’association tirés au sort… c’est un peu farfelu mais cela aurait le mérite de prendre des fauteuils dans les assemblées

            1. En Estonie, les citoyen-ne)s votent & proposent les lois via internet. Aussi, personne ignore les lois votées. Après, le gouvernement est sous le regard des citoyen(-ne)s durant sa mandature. Bémol : l »O.$… »€ST du »Micro$OFT… ». Au Canada, ce sont les administrations qui sont suivies en direct sur leur gestion, ce qui limite tout dérive

        1. « Voter c’est donner un blanc-seing à du personnel politique qui oublie qu’il est pour servir et non pas pour se servir… »

          Je ne vois pas en quoi ne pas voter est différent.

          1. Salut Zap Pow, moi aussi. Pour ma part, c’est presque PAREIL que de voter x,y,z,alpha ou (GRO$)beta…,CAR-Là, c’est : »vous n’avez pas exercé votre droit de vote », si chèrement acquis par les ancien(ne)s,1945 pour les femmes, « donc,allez vous faire voir… ».

            J’en profite pour répondre @ Simon qui nous parle DETT€…,OUBLIANT Déficits €T retraites des

            fonctionnaires…! AU FAIT,ça donne QUOI…

            des €X-« pdt de Vème r.M.B.f…

            + HAUT€$ administrations »

            à LA C…? SANS PARL€R

            des blaireaux du »cac »

            1. Je parle surtout de dette écologique. Mais oui, parlons du coût généré par les hauts fonctionnaires, qui est exorbitant, si vous voulez.

              Je ne suis ni favorable au cac 40, ni favorable aux hauts-fonctionnaires surpayés et blindés d’avantages. J’exècre l’aristocratie politique française, son système d’auto-reproduction des élites, qui non contente de reproduire son pouvoir politique, reproduit son pouvoir économique (regardez-les transiter ces hauts fonctionnaires dans les entités du CAC40, celles même qui détruisent de l’emploi en France, pour après venir pleurer sur le sort de l’économie française qui va mal).

              Sinon .. pour moi le plan A/B c’est le vote et le changement, le plan B c’est la société « civile » qui déconstruit le système .. (plus compliqué parce qu’il faut mobiliser tout le monde, mais peut-être plus intéressant à long terme).

              A vous de voir si vous voulez voter ou non. Moi j’irai voter Mélenchon, espérant qu’il tienne sa promesse de partir une fois la nouvelle constitution écrite et votée.

            1. Vu la crédibilité de la majorité des candidats, je peux comprendre le peu d’enthousiasme à se déplacer jusqu’à un bureau de vote …

            2. Voda, NE PAS VOTER, blanc notamment, donne la possibilité à UNE/€ minorité d’IR-« RESPONSAB£€$ »de quelque parti ou pays que ça soit de pourrir la planète & la vie de la majorité de l’humanité. Voulez-vous laisser se perpétuer PAR€I£$…systèmes à LA CON…? cf.U.$.A.,Russie, »U.E./€. »,Chine,Corée(s),€TC…?

              1. il n’y a aucune différence entre un vote blanc et un non vote à l’issue du scrutin… Le vote est une illusion… et comme disait Coluche « Si le vote changeait quelque chose, cela fait longtemps qu’il serait interdit ».

                1. Désolé, il existe 1 Différence FONDAMENTAL€ qui me rappelle que tu pourrais (re-)LIRE la constitution de l’AN I de juin 1793, les derniers articles, en particulier. Heureusement, depuis 1945, 47 en fait, les citoyennes votent, elles aussi. Les jeunes de 16 ans qui bossent, pas encore, d’où peut-être 1 VIème R.F.² sous ctrl des citoyen(ne)s ? N€/E serait-ce pas moins NAZ€, qu’UN€/€ révolution violente…?

                  1. Révolution violent? 1793, la terreur est bien issu d’une révolution… 1945, la seconde guerre mondiale n’a pas été suffisamment violente… je ne comprends pas bien là.

  4. Bonjour,
    Vous dites que vous ne partagez pas « plein de choses » avec JL Mélenchon parce que … « Je ne sais pas si…. »
    Ne pas savoir n’implique pas désaccord me semble-t-il ?… D’autant plus que, pour vous lire quotidiennement, vous me semblez bien informé. Et tant mieux, cela me permet de partager vos billets avec plaisir !

    Cordialement,

  5. Il est normal de ne pas partager l’intégralité des positions d’un candidat. Sinon ça ne s’appelle pas un vote d’adhésion mais une vocation cultuelle. Jean-luc Mélenchon n’est pas un dieu.

    Sinon sur la GPA, je suis toujours surpris de voir qu’on ne la pense pas comme tant d’actes.. sous forme de don. En France on a vocation au don: don de sperme, don d’ovocyte, don d’organe, don du sang, etc…

    Pourquoi voir à tout prix la GPA d’un point de vue monnayable alors ?

    Sur la Syrie, Mélenchon précise qu’il place la discussion dans le cadre de l’ONU. La Russie faisant partie du conseil de sécurité, il est nécessaire de discuter avec Poutine.

  6. Toujours très terre à terre…si nos 2 zozos de gauche avaient eu l’intelligence de s’entendre je votais pour ma gauche mais ce n’est pas le cas ! donc je choisi la jeunesse et advienne que pourra.

    1. La jeunesse n’est pas un choix politique. De plus, le programme de Macron n’en est pas un et le peu d’actions politiques qu’il présente sont des pis-aller. Entre Macron et Fillon la différence est dans le temps d’exécution. Préférez-vous un voyage vers l’abattoir avec lenteur ou à marche forcée ?

      Dans les deux cas, le remède néo-libéral est une ciguë dont le pays ne se relèvera pas avant un moment ..

  7. Moi aussi je voterai pour la jeunesse surtout
    quand elle est bosseuse organisée et consensuelle.

    L’unité cela se prouve. L’unité seulement de parole et
    de bla bla ça ne vaut rien or cela fait déjà trés
    longtemps que le PS a démontré qu’il était divisé
    en 2 parties absolument incompatible.
    Le nier comme le font les Hamonistes c’est se foutre
    du monde.et j’espère qu’ils finirons par s’écraser
    avant 1 mois car ils ne servent à rien et ils
    gênent.

    Je reconnais de la constance à Mélenchon mais
    son programme est tout bonnement infaisable
    pour 2017. Qu’il en prépare un autre plus réaliste
    pour 2022 !!

    En attendant Fillon me parait loin d’être foutu
    pour le 2 ème tour et l’urgence me parait d’éviter à
    tout prix d’éviter un Le Pen Fillon.

    Dans ce dernier cas je voterais M. Le Pen.
    Il y aurait du bordel et je compte bien qu’ensuite
    elle soit rapidement virée mais je ne voterais
    jamais Fillon qui nous plongerait ds le mensonge
    et le conservatisme politique encore pour longtemps.

    1. Je suis curieux. Expliquez-moi la faisabilité du programme de votre candidat.

      Et puis, la jeunesse bosseuse, organisée et consensuelle, ça ne vend pas du rêve. Le consensus où on est d’accord avec tout le monde, autant dire qu’il n’est d’accord avec personne.

      Comme dit l’adage, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ! (soit, ça ne s’applique pas souvent xD)

      Mais je préfère un vieux qui annonce qu’il n’est pas élu pour rester, à un jeune freluquet fan de la monarchie constitutionnelle, arriviste et dont les dents rayent déjà le parquet.

      1. Votre champion Mélenchon n’est pas vieux
        et je compte bien
        qu’il rajeunisse encore (d’esprit)
        d’ici 2022

        par exemple en considérant la Finance
        et le Medef non comme des ennemis absolus à
        exterminer absolument pour le bonheur de tous les
        autres
        mais par exemple comme des gens qui font
        un métier dans un domaine où l’état doit
        reprendre plus de place et mieux se faire obéir.

        et peut-être je voterai alors pour lui en 2022.

  8. Pour l’instant je ne suis pas favorable à la GPA…bien que je comprenne que les gens y aient recours…en tôt cas pas sous forme monneyable ( pour me référer aux propos de Simon).
    Je ne suis pas non plus favorable à une nouvelle législation sur la fin de vie…bien que la loi actuelle ne règle pas tous les cas.
    Ce sont deux sujets qui dépassent les clivages politiques et qu’il faudra surmonter.
    La finance n’est pas mon ennemi non plus…ses dérives oui…
    Je suis loin d’être une révolutionnaire et je voterai pour la première fois pour Melenchon.

    1. Je crois qu’il y a confusion . On peut être contre la GPA ( gestation pour autrui ), ce qui est mon cas parce que, comme Mélenchon, le jours où une riche bourgeoise portera le gosse d’une caissière de supermarché, on en reparlera, et être pour la PMA ( procréation médicalement assistée ), parce que ça peut permettre à des gens de toute classe sociale d’avoir un enfant, le tout étant d’encadrer sérieusement la PMA

  9. Non plus je suis complètement d’accord avec Mélenchon…. mais tant pis je vote pour lui.

    Cette jeunesse-là me fait peur …. Elle a l’air très vieille. D’ailleurs elle n’est entourée que de vieux

  10. Juan,
    Moi qui ai toujours milité et toujours voté (parfois sans enthousiasme), pour la première fois de ma vie, je ne vois pas pour qui voter : non pas que j’hésite entre deux candidats, mais parce que, pour des raisons vraiment majeures et de fond, je ne peux voter pour aucun des candidats en présence, soit par désapprobation de fond de leur programme ( Macron), soit par l’irréalisme total de leurs programmes ( Mélenchon et Hamon).

    1. Qu’est-ce que le réalisme pour vous ?
      Je ne comprends pas ce qu’il y a d’irréaliste dans l’amélioration de l’emploi et de l’économie, dans la prise en compte des enjeux écologiques (la dette écologique est bien plus importante que la plaisanterie sur la dette publique qu’on nous répète à l’envi…)

      Je vois bien plus de « réalisme » dans une idéologie affirmée autour de l’écologie que l’abandon aux loups de nos savoirs-faire, de notre espace public, de nos services publics …

      Regardez nos voisins, hormis cas particuliers (les pays scandinaves), il n’y a pas un pays où la pauvreté n’augmente pas, où la dette n’est pas grimpante, où l’emploi n’est pas devenu précaire … pas de quoi s’extasier devant l’angleterre, l’allemagne, l’espagne et l’italie. Encore moins nos voisins plus lointains de l’est. Quand les néo-libéraux auront achevé notre modèle social, il ne nous restera qu’à pleurer les douceurs passées où tout n’était pas une marchandise, à acheter ou à vendre.

      1. Elie croit que la mondialisation , telle qu’elle est, est irréversible . Donc, tout ce qui remettrait en cause cette irréversiblité est, forcément, irréaliste, même si l’histoire démontre le contraire . Il se trompe mais refuse de remettre en cause ses certitudes , c’est ainsi .

        1. Je crois, en effet, que la mondialisation est irréversible – un peu comme le néolithique- mais pas du tout à  » La fin de l’ Histoire », car, comme le néolithique, elle peut prendre des formes très différentes; diriez- vous que le néolithique a été  » la fin de l’ Histoire  » ? Non, c’est même son début… Je pense que la mondialisation peut être un nouveau début de quelque chose de tout à fait nouveau, et qui prendra des formes très différentes ( et conflictuelles, pleines de bruit et de fureur )

          1. (suite) D’ailleurs, qu’est-ce qui s’oppose, aujourd’hui, à la mondialisation ? Ce n’est plus le socialisme (qui agonise même à Cuba et au Venezuela…oui, oui, je sais, la Chine est « communiste »… ), mais l’islamisme, qui est aussi une doctrine mondialiste .

      2. Il n’y a pas de « retour possible au monde d’avant » dans un seul pays.

        1. Vous passez un peu facilement sur les mouvements qui se développent en Italie,en Espagne, au Portugal Même aux US où Sanders a fait bouger les lignes et les aurait peut-être fait bouger davantage si le parti Démocrate ne l’avait pas torpillé . D’autre part, vous escamotez le retour en force des nationalismes tels en Hongrie et en Pologne . Et que dire de la Turquie ou on peut soupçonner Erdogan de vouloir ressusciter l’empire ottoman .
          Lorsque vous dites  » qu’est-ce qui s’oppose, aujourd’hui, à la mondialisation « , vous confondez avec la financiarisation . Un exemple : Alstom a signé un contrat pour la fourniture d’un métro à Santiago du Chili ; Les rames seront construites…en Espagne . Dans ce cas, la logique financière prend le pas sur la logique industrielle

  11. Bon, je ne vois pas pourquoi il faudrait se désoler au ps du départ de Vals !

    Il ne faut tout de même pas oublier qu’il n’était pas particulièrement plébiscité par les Français pendant l’exercice de sa fonction.
    Quelques fois les logiques m’échappent complètement !

    Le ps va se trouver effectivement avec une base réduite, mais que je sache, un premier ministre, un ministre de La défense, et quelques autres Hollandistes et Valsistes ne représentent tout de même pas le gros du parti.

    Le gouvernement de ce quinquennat va tenter de jouer les prolongations avec le protégé du Président de la République.
    Et alors (comme dirait quelqu’un) ? Quoi de nouveau sous le ciel, ça fait suffisamment de temps que tout le monde en parle pour ne pas jouer la surprise.

    A part que le Parti socialiste de Hamon a tout à construire proprement, il a à prendre à compte le défit suivant : avec les jeunes et pour les jeunes.
    A lui de démontrer dans les années qui viennent que ce n’est pas « en marche » (soutenu comme on peut le voir par des politiques de 30 ans d’exercices), mais son ps qui portera les nouvelles générations.

    La place est totalement vacante, il va y avoir de plus en plus de jeunes sur le carreau, il faut planter son drapeau maintenant sur ce créneau. …. et ne pas se tromper de combat en enfilant les vieilles bottes des politiques qui ont fait ce que l’Europe est devenue. Avis à monsieur Hamon, n’oubliez pas de regarder les 30 ans qui se sont écoulées … une chute de caribe en scylla.

    1. Valls :5%à la primaire de 2011 et 20 ponts dans la vue, par rapport à Hamon, lors de la primaire de la « Belle alliance populaire » ( on ne rigole pas ) . De plus; ce mec est accroché à la notion de gauche de gouvernement qui n’est rien d’autre qu’un avatar du néo libéralisme .

      1. C’est incompréhensible qu’au ps on se désole de son départ alors que les sympathisants qui se sont déplacés (fallait être motivés), ont désigné celui qui est son exact contraire !

        1. D’ailleurs, onne pouvait pas imaginer Valls annonçant qu’il voterait Hamon…au moins il a enfin trouvé sa place…elle n’a jamais été à gauche…et ca on le sait depuis 2011 !
          Est ce une catastrophe pour Hamon ? Je ne le crois pas….

          1. Sylvie, savez vous quand a lieu le prochain congrès ?
            Je serais curieuse de savoir quelles vont être les motions.

            1. Je crois que ce sera en juillet …si il reste un semblant de PS après les législatives .

              1. Merci Alain.
                Oui, après reflexion, j’en suis venue à la même conclusion que vous.

  12. Pourquoi voter?

    Les primaires illustrent bien l’inutilité du vote pseudo-démocratique.
    La preuve en est: A droite, Fillon candidat non-désiré et non avenu, saborder par le système. A gauche, Hamon déconsidéré et trahi par tous les caciques du PS. C’est ça la démocratie… Quelle blague!

    1. Le vote blanc massif a-t-il déjà essayé ? Pas à/@ ma connaissance. L’ABSTENTION MASSIVE qui N’a JAMAIS RIEN Donné,oui et sur nombre d’élections, « relayées »par £€$ »médias ». Désolé, Juan mais l’intérêt général du vote blanc massif N’a JAMAIS été traité par »ceux-ci »…,depuis le temps…

      1. Mons, on tourne en rond… le vote blanc n’a aucun pouvoir. Seul, les votes nominatifs sont pris en compte… le vote blanc n’est pas comptabilisé… s’il l’était évidemment que cela changerait la donne en admettant un pourcentage élevé ou en tête devant tous les autres candidats d’un scrutin… On pourrait révoquer cette élection et demander aux candidats de revoir leurs copies…

        Je l’ai déjà exprimé, pour donner de la valeur au vote blanc plutôt que d’attendre qu’une loi bienveillante lui donne un quelconque pourvoir à la Saint Glinglin… il suffirait de présenter des listes donc des candidatures pour récupérer les votes blancs et les transformer en sièges dans une assemblée… Pas de programme, pas de visage… programme politique blanc, neutre… Avec une idée comme celle là, imaginez la tête des politiciens qui se verraient ainsi contrôler, contredit… par des citoyens sans étiquettes.

        1. Re-salut Voda, détrompes-toi, le vote blanc est comptabilisé. 1 feuille de papier toilette blanche suffit simplement. Ensuite, que des politicard(e)s mafieux(ses) de la Vème r.M.B.f.jacobine NE LE/€ considèrent Pas tel qu’1 vote exprimé, oui, mais ils/elles devront €N Répondre devant 1 Justice d’1 VIème R.F.(²?),si le vote blanc est MAJORITAIR€

          1. Tu fais concurrence à Ti Suisse (au fait, que devient-il…) ?
            Illisible, dommage !!!

            1. Salut Estelle92, désolé, aucune nouvelle de ‘ti Suisse qui en fait est Français. Enfin, quel(s) point(s) n’as-tu pas capté ?

  13. Pas la peine de se poser la question sur le fait d’aller voter blanc, nul ou pas voter du tout, le résultat est exactement le même. Les élus oublient vite à qui ils doivent leur poste et surtout pour qui, en principe, ils devraient travailler. Les anciens mettront tous les exemples qu’ils veulent sur cette simple observation.

    En revanche il est important que celui qui fait acte de voter nul, blanc, ou d’aller à la pêche, sache pourquoi il le fait. Ce faisant, il n’a de compte à rendre qu’à lui même. A chacun sa conscience et sa porosité à la culpabilisation des donneurs de leçon,. L’électeur ou le non électeur n’aura de toute façon qu’à mener sa propre vie ou survie les 1825 jours qui suivront la fameuse soirée du vainqueur.

    Il est d’ailleurs étonnant que les soutiens à la mondialisation, à l’UE et toutes les officines internationales, groupes privés, qui souhaitent la fin des états, en soient en même temps à défendre un civisme local. Il y a là quelque chose que je ne m’explique pas bien. (si quelqu’un peut)…

    Car dans ce monde de brutes libérales financières ouvert à tous les vents de la cupidité, de la crapulerie notoire il vaut mieux ne pas compter sur la bande d’ élus, irresponsables petites frappes vénales, pour vous arranger votre vie si vous n’êtes pas du bon côté du manche.
    Par conséquent, il n’y a aucune raison que n’ayant pas voté, je ne marque pas ensuite mon dédain à cette flopée de racailles, comme ils ne manquent pas de le faire à l’égard du manant que je suis d’une manière de plus en plus ostentatoire d’ailleurs…

    Ici Stanislas qui vous salue mes biens chers frères et soeurs..

    1. Voter blanc, c’est s’exprimer . Ca ne change rien au résultat, sauf qu’il est plus difficile à un politicard de récupérer les votes blancs que les abstentionnistes . On peut faire dire ce qu’on veut à un abstentionniste, par exemple qu’on est allé trop loin, ou pas assez ( ce qui est le plus usité) . Par contre, le vote blanc, c’est une façon de renvoyer les élus à leurs chères études .

      1. Alain
        Exactement !!! Les politicards s’en fichent des abstentionistes et à chaque scrutin ils sont plus intéressés par le résultat des blancs car là c’est la claque.
        J’ai assez tenu de bureaux de vote pour l’avoir vu et compris

        1. Salut Aurore, les politicard(e)s se moquent totalement de l’abstention qui même à plus de 50 %, ne leurs a jamais interdit d’accéder au pouvoir. Le vote blanc, à l’inverse, leurs interdirait tout accès au pouvoir, sauf à réaliser un putsch. Les forces de l’ordre devraient alors intervenir cf.Islande où les citoyen(ne)s ont pu voter leur nouvelle constitution. Personnellement, je vote blanc avant la fermeture ce qui me permet de vérifier le déroulement du dépouillement. C’est important pour être assurer de la prise en compte effective des votes blancs qui pourraient finir à la poubelle

          N.b.: aux Antilles, cela m’est arrivé d’où ma demande de présence d’inspecteurs. Le minimum était d’1 par bureau. Les »autorités »en ont envoyé un pour près d’une quinzaine…! Ici, à Castres, la »présidente »du bureau a voulu jeter mon morceau de papier-toilette blanc. Mais avec 1 smartphone, l’attitude change. Donc, à + de 30 %, ceci donnerait la présence au 2ème tour de citoyen(-ne)s responsables exigeant 1 VIème R.F.(²?), à 51 %, dès le 1er tour, ceci nous ferait gagner une semaine

  14. « Je ne sais pas s’il faut discuter avec Poutine pour parvenir à la paix dans quelques pays du globe comme la Syrie » -Juan-

    Si vous avez écouté Melenchon ce soir, il a très largement développé le sujet du rapport avec la Russie.

    Le conflit qu’il craint dépasse la région du proche Orient … pour arriver sur notre continent.

    Il faudrait tout de même que les populations en prennent conscience, et je sais que l’analyse de Melenchon est la bonne.

    Si nous rejetons la Russie, nous la poussons dans les bras de la Chine qui elle aussi a un sérieux problème avec les US.

    Qui n’a pas lu « Chine USA, la guerre programmée », c’était en 2006, en 11 ans on a vu la situation se dégrader sérieusement.

  15. De toutes façons, pour l’essentiel, ça semble plié, parce qu’à 3 semaines du premier tour, les sondages ne bougent plus: Macron et Le Pen à égalité à 25 %, Fillon à 17 %, Mélenchon à 14 %, Hamon à 10 %, NDA à 5 %, les autres à 1 % ou moins.

    Les intentions de vote se raffermissent aussi et deviennent de plus en plus comparables : deux Français interrogés sur trois (67%) se disent sûrs de leur choix de 1er tour. C’est le cas de 83% des électeurs potentiels de Marine Le Pen, 72% de ceux de François Fillon, 62% de ceux d’Emmanuel Macron, 60% de ceux de Benoît Hamon et 59% de ceux de Jean-Luc Mélenchon.

    La seule inconnue (parce que, là, on est dans les marges d’erreur) est de savoir si Mélenchon ( 14 %) dépassera Fillon (17 %), surtout si Dupont-Aignan (5 %) progresse encore et pique beaucoup d’électeurs à Fillon.

    1. Oui mais F. Fillon très aidé en ce moment
      par les médias de droite peut aussi très bien revenir
      sur E. Macron et M. Le pen.

      A noter que au 2 ème tour si E. Macron fait de mieux
      en mieux ontre M. Le pen (au dessus de 60 %)
      ce n’est pas le cas de F. Fillon qui au dernier sondage
      est à 54 % soit en forte chute..

      Et donc le Danger Le pen ce n’est pas du pipeau.

      (Pour ma part je considère que Fillon par lui-même
      est aussi un grand danger, moins brusque certes
      mais de conservatisme malhonnête nous scotchant
      dans une médiocrité sans fin).

  16. Mais il y a des rêves, des utopies que réalisent les libéraux financiers sous nos yeux, pendant que nous dissertons sur le droit de vote à respecter à cause des morts et tout ça….

    Il fut un temps pas si lointain, où personne n’aurait pu imaginer qu’emprunter de l’argent allait faire gagner de l’argent.

    C’est fait, emprunter pour une banque à la BCE, lui fait gagner de l’argent. Les banques ont levé 233 milliards d’euros à taux d’intérêt négatif (- 0.4%), c’est à dire que ces banques qui ont emprunté 1 milliards ne rembourseront que 984 millions. La rumeur circule dans les milieux financiers que les taux pourraient remonter d’ici quelques temps.

    Nous sommes dans un vaste mouvement de cavalerie financière, un braquage organisé depuis 2008. Il faut relire l’histoire pour se convaincre que la France peut y échapper maintenant.
    La commission européenne souligne que la France a mieux résisté à la crise de 2008, du fait de la politique sociale en vigueur à l’époque.
    Puis Sarko et Hollande l’ont épuisé progressivement par connerie, reniement et couardise, au seul profit de l’Allemagne et des groupes privés…

    Bref, je vais voter Mélenchon au 1er tour, parce que le rêve qu’il peut représenter vaut mieux que le cauchemar qui s’annonce avec les Macron, Fillon, le Pen et toutes leurs cliques. Comme nous aurons un de ces derniers, au bout du compte, rien à péter.

    Si les libéraux financiers disent qu’il n’y a pas d’autre choix et que nous les croyons la bouche ouverte pendant qu’ils festoient à chier partout à nos détriments, qu’ils dépouillent nos biens communs, alors que notre destin collectif s’accomplisse….il ne sera plus temps de pleurer ni de couper la tête de ceux qui nous auront mener là où nous allons à coup sûr

    Car je ne crois pas comme le toubib que le modèle est irréversible. Ce que nous vivons depuis la crise de 2008 est une excroissance purulente financière, techno-bureaucratique accommodante aux groupes privés, uniquement par manque de soins du système politique mondial…

    1. Nous en sommes aux années 80 du système communiste, dont tout le monde sait qu’il a rejoint le système en vigueur en occident, en moins de temps qu’il n’en faut pour se verser un deuxième verre après le premier à l’apéro..(ne jamais repartir sur une jambe dit on).. On voit bien que la réversibilité est possible, c’est juste une question de vigueur politique.

      Les communistes sont d’ailleurs les plus acharnés défenseurs du modèle libéral financier, les exemples abondent. Mélenchon développant une thèse économique « originale » ou « alternative » ne devrait donc pas être affublé de ce qui est devenu un nom d’oiseau comme « extrèmiste » « utopiste »  »

      Quand un système marche sur la tête, il faut faire le poirier soi même pour l’analyser dans le bon sens….

      Aaaaaaaaaaah la bande de déconneurs…

    2. « Il fut un temps pas si lointain, où personne n’aurait pu imaginer qu’emprunter de l’argent allait faire gagner de l’argent.</i3

      Pendant les trente glorieuses, si toute la classe moyenne a pu acheter son logement, c'est parce que les taux d'intérêt étaient inférieurs à l'inflation : chaque fois que c'est le cas, emprunter rapporte de l'argent.

        1. Elie se plante : pendant les trente glorieuses, les taux d’intérets étaient supérieurs à l’inflation . En matière immobilier, des taux de crédits complémentaires à 16 % existaient au milieu des années 1980 . Sauf erreur, l’inflation n’a jamais atteint ces taux . Je pourrais lui faire également un cours sur les prêts progressifs ( à ne pas confondre avec les prêts à taux variable ) qui ont plombé un très grand nombre d’emprunteurs lorsque Delors a supprimé l’échelle mobile des salaires en 1984 .
          Pour finir, je vais la faire courte : lorsque qu’on emprunte à taux négatif et qu’on reprête à taux positifs, on augmente la masse monétaire, on génère de l’inflation induite et, surtout, on produit de la fausse monnaie légale, ce qui est le comble .

          1. Salut Alain, j’ai lu tes 2 posts. Merci pour l’explication donnée @ Stan sur l’intérêt général du vote blanc. J’avais expliqué l’interdiction pour tout(e) politicard(e)s d’accéder alors au pouvoir à moins de réaliser un putsch façon Erdogan, aux Antilles. Malheureusement, avec seulement 11 %, nous sommes arrivé(e)s au 1er tour qu’en 3ème position. Du coup, £€$ »médias,qui »ont refusés d’en parler avant le 1er tour, n’ont rien eu à/@ faire sauf parler des 2 branquignoles »retenus »au 2nd tour…,€T £€$ CONNERIES CON-tinuent…

            Pour les taux B.C.€…, les Allemand(e)s râlent. Au fait, qui paient au final D€ l »investissement »,NON PRODUCTIF…?

            De mémoire, mais c’est à/@ vérifier, la Vème r.M.B.f.jacobine NE tient ABSOLUM€NT PAS COMPT€ dans le calcul de la DETT€ de la CHARG€ des retraites des fonctionnaires ? Sais-tu POURQUOI…? Aux dernières nouvelles, il s’agissaient de près DE 1.000 MILLIARD D’€…!

Les commentaires sont fermés.