Mon premier vote utile, utile.


Dimanche, le vote utile sera aussi un vote de conviction. C’est heureux, c’était inespéré il y a encore quelques mois.

Le vote « utile » est une désagréable expression qui vise à désigner ce vote pour le moins pire aux détriments de ton favori.  Depuis 2002, je vote utile. Si j’ai pu voter écolo, famille de cœur, pour les élections locales, j’ai voté socialiste pour les (deux tours des élections) présidentielles et législatives de 2007 et 2012. Car le/la candidat(e) socialiste devait permettre de l’emporter contre les rivaux de droite et, surtout, Nicolas Sarkozy et ses suppôts.

Mais cela, c’était avant. Avant la disparition politique du PS, avant l’irruption de l’uber-candidat Macron; avant la dislocation de notre vie politique française. Benoit Hamon a fait du mieux qu’il a pu. Mais camarade socialiste, réalise où nous en sommes: Hamon a des différences cosmétiques avec Mélenchon. Donc vote utile à ton tour. Vote comme nous l’avons fait sans broncher, avec plaisir et conviction.

Ne cède pas aux caricatures. Elles sont nombreuses. Par exemple sur la politique internationale. Brailler que Mélenchon est un Chavez français quand nous avons accepté que Hollande fasse la bise aux plus réactionnaires des émirs du Proche Orient est cocasse. Par exemple sur l’Europe: Mélenchon a voté pour le traité de Maastricht (et oui, tu l’as oublié peut être). Les insoumis prennent acte que cette union européenne ne fonctionne pas si on ne créé pas un rapport de forces. Certains braillent que ce plan A (renégocier les traités que pourtant nous sommes tous d’accord pour en critiquer la portée désastreuse) ne fonctionnera pas et que donc cela signifie que Mélenchon veut sortir de l’Europe. Cet argument nous éclaire sur la soumission inavouée de ces promoteurs: avouez donc que vous prônez la résignation plutôt que de brailler « Euroooooope » comme d’autres couinent au « prooooojet« .

Ne cède pas à, la panique, à la peur. Un attentat, encore, un brave policier tué sur les Champs Elysées et observe les réactions: Mélenchon rend hommage, Fillon dérape. Le Pen dérive.

Enfin, sur le terrain économique, une centaine d’économistes, peu habitués des plateaux télé, confient leur soutien au programme économique de la France insoumise.

Bref.

Dimanche, le vote utile sera aussi un vote de conviction.

C’est heureux pour certains, car c’était inespéré il y a encore quelques mois. Mais pour le plus grand nombre, cela devrait être une évidente nécessité.

Publicités

23 réflexions sur “ Mon premier vote utile, utile. ”

  1. Tout à fait d’accord, il faut voter par conviction, j’ai aussi voté Hollande deux fois en 2012 et j’ai été déçu, le PS part à vau l’eau, la primaire de la belle alliance populaire était une fumisterie, il est où au fait Cambadélis ?

  2. Bon je choisis Melenchon….mais avec lucidité ….entre les promesses et la réalité il y a un sacré fossé que ,seule, la France ne pourra régler …

    1. Voui mais z’alors dans l’hypothèse où M…on passe, mais pas M…on, vous votererez combien de fois ???

      ***

  3. Bon, quittons un peu la France, puisque la campagne est finie.

    Très intéressant article, dans La Tribune de Genève, sur le nombre croissant de Suisss qui se constituent une retraite par capitalisation, face aux déficits des deux systèmes publics de retraites collectives…Et pourtant, la Suisse ne fait pas partie de l’ Union Européenne, que l’on veut rendre responsable de tout le libéralisme ( » ultra », forcément ultra…)

    Conclusion intéressante :

    «  la question est de savoir quelle sera la contribution de cet avoir à l’âge de la retraite. «Si vous utilisez votre troisième pilier pour acheter une maison, vous n’aurez pas de rentes supplémentaires. On estime qu’avoir un logement est une forme d’assurance. Mais, quand vous êtes dans un home, c’est de liquidités que vous avez besoin . »

    http://www.tdg.ch/suisse/troisieme-pilier-devient-bouee-sauvetage-retraite/story/18790058

    1. Mon cher doc, il y a déjà un bout de temps que la retraite par capitalisation existe en France . Dans le cas qui nous intéresse, il s’agit de se constituer une retraite à titre individuel . Première objection : il faut avoir des revenus dignes de ce nom pour se constituer ce genre de placement, sinon, lorsque vous liquiderez ledit placement, vous pourrez tout juste vous acheter un stock de nouilles . Seconde objection : vous placez votre fric et, pas de bol, le jour où vous voulez liquider le placement, le marché se casse la figure et votre pension aura la tête d’une peau de chagrin Troisième objection : ces placement bénéficies d’un avantage fiscal durant la constitution de l’épargne mais, à la sortie, votre rente sera fiscalisée. La seule solution, au jour d’aujourd’hui, c’est de replacer le bénéf fiscal dans un contrat d’assurance-vie classique où les retraits que vous effectuerez, parallèlement à votre rente, seront nets d’impôts .
      Bref, la retraite individuelle par capi, c’est une loterie !

      1. Bien sûr que la retraite par capitalisation est une loterie ! Mais quand on s’aperçoit que toutes les retraites par répartition se cassent la figure, du fait du chômage, des délocalisations, de l’allongement de l’espérance de vie et de la robotisation croissante des emplois salariés…
        En fait, c’est la vie qui est une loterie.

        1. Il y a une catégorie de citoyens qui n’ont pas de soucis à se faire pour leur retraite, ce sont les PDG des très grosses boites qui négocient des sommes pharamineuses, quand bien même, dans un accès de lucidité, les actionnaires et les conseils d’administrations mettraient un frein à leur retraite-chapeau et à leur attribution de stock-options . Au fait, ce sont ces mêmes PDG qui délocalisent sans état d’âme, générant le chômage de masse, encaissant , néanmoins, le pognon du CICE et qui, par effet induit, flinguent les retraites de leurs salariés ( pour les leurs, voir ci-dessus )

  4. n’ oublions pas que le régime général est ponctionné 2 fois pour nourrir les régimes spéciaux
    La compensation et la sur compensation ( Fillon) Ensuite la retraite des fonctionnaires que l ‘ état  » oublie » de compenser à 100 % comme promis ( idem le régime complémentaire, manque des milliards que l ‘ état a volé )
    Vient ensuite les milliards devant provenir des taxes alcool, tabac, csg, rds et autres taxes que l ‘ état détourne
    Pour terminer, les milliards dépenses pour le soi d’ étrangers, l ‘ALgérie à une dette de 3 milliards qu ‘elle ne payera jamais, mais les hôpitaux continuent de soigner sur le compte de la SS
    Puis, les retraites payées à 50.000 centenaires algériens
    Des étrangers habitant en France reçoivent des parents en vacance, pas de chance , ces parents ont besoin de greffes, de prothèses etc ce qui nécessite un suivi…. pas de retour au  » pays », bascule sur le régime d ‘invalidité et la SS l ‘ indemnise à vie !!!
    Ah, la SS est en déficit ?

  5. demain je vote Mélanchon !
    Espérons une bonne surprise… le voir qu second tour !!!!

  6. Des preuves, Il suffit de lire les comptes rendus de la SS.
    De vous renseigner sur le web des retraités algériens, de consulter le système de compensation et de sur compensation entre caisse de retraite. Il suffit de vous renseigner sur le nombre de cotisants dans TOUS les régimes spéciaux comparé avec le nombre de retraités de ce régime ( il y a même des retraités de la feue ORTF)
    Pour les oins aux étrangers, Elie devrait pouvoir le dire
    Ils sont des centaines à venir  » en vacances », se faire soigner, avoir des greffes etc . Une greffe nécessitant un suivi, l ‘ état délivre des autorisations de séjour qui se transforme en séjour permanent avec toutes les aides existantes .
    Ouvrez vos yeux et vos oreilles. La caisse de retraite complémentaire est en déficit car l ‘ état ne rembourse pas la totalité de ce qu’il doit .
    La SS et la complémentaire sert de tirelire à l ‘ état.
    Les mutuelles santé sont ponctionnées à plus de 13% par l ‘ état
    L’ état n ‘ aime pas les voleurs car ils lui font concurrence
    La retraite des fonctionnaires est compensée chaque année de plusieurs dizaine de milliards.
    La SNCF est archj surendettée, l ‘ état et la CNAV payent les retraites et elles sont élevées et longues . Depart à 50 ans avec le dernier salaire, soins gratuits…
    Pour les hopitaux, idem, du personnel que l ‘ on appelait  » filles de salle « , devenus aide soignant se voient qualifiés ‘ d ‘ infirmière la dernière année de travail, départ avec un salaire plus élevé que ces gens n ‘ ont jamais eu.
    NB l ‘ état algérien lui même avoue que la cnav paye plus de retraités centenaire qu’ il n ‘ en a dans son recensement .

    1. Pour ta gouverne, les outre-méditérannéens qui viennent se faire soigner en France payent de leur poche . Il faut être prince Saoudien pour laisser une ardoise mahousse que l’hosto passe à pertes et profits parce que la sécu ne remboursera pas -le prince en question ne cotisant pas à la S.S- et que les pouvoirs publics ne voudront pas froisser un bon client de notre industrie d’armements en réclamant le pognon .
      En ce qui concerne les régimes de retraites complémentaires AGIRC et ARCCO, il faut savoir que, durant des années, c’est la Caisse des Dépots qui gérait les fonds . Ils étaient placés dans une sicav maison à risque quasi nul . Les banques, salivant devant cette manne, ont fait des pieds et des mains pour qu’on leur refile la gestion et se sont empressées de placer le fric en actions, avec les risques inhérents à ce genre de sport . Résultats : les fonds ont, si j’ose dire, fondus et, le chômage aidant – et donc les cotisations baissants – l’AGIRC et l’ARCCO tirent la langue . Mais ça fait partie des choses que les politicards de tous bords n’aiment pas évoquer car c’est la preuve de leur incompétence .

      1. Un petit complément : le régime général alimente aussi les caisses de retraites des paysans – aaaaaah, le forfait agricole – ainsi que celle de vieux commerçants . ; Quand au régime spécial de la SNCF, c’est la Caisse de retraite complémentaire de la SNCF qui donne une pension convenable à ses retraités, le poids de la CNAV y etant moins élevé que pour les retraités du régime général ( auquel, néanmoins, les agents de la SNCF cotisent ) .

      2. Ben, comme bobards tu tiens la tête
        L’ algérie à une dette de 3 milliards à la SS
        Un récent accord signé par hollande oblige la SS ( la caisse déclarait ne plus vouloir prendre les soins algériens en compte ) à payer pour l
        Algérie .
        La sncf a une dette abyssale plus de 45 milliards
        Employant environ 153000 personnes, avec 280.000 retraités
        L’ état prend régulièrement en charge des dettes car elle dépasseraient les 100 milliards. Les régions payent des fortunes pour louer le réseau et wagons Régulièrement l ‘ état débourse plus de 4 milliards par an pour compenser les retraites
        L’ agirc s ‘est vue obligée de prendre les ex fonctionnaires en charge, l ‘ état jurant de compenser jusqu’ au dernier centime En réalité l ‘ état ne compense jamais, ses caisses sont vides. Mieux, le régime complémentaire des fonctionnaires, beaucoup plus avantageux que celui de l ‘ agirc a obtenu une compensation de 6 milliards car jugeant perdre des cotisations!!! l ‘état encore unefois à la base de ce vol
        Alors, le jobards tu dois certainement dépendre d ‘ une de ces escroquerie pour mentir avec tant d ‘aplomb .

        1. Tu me fatigues avec tes sites à la noix . Quand tu auras compris qui, si tu ne cotises pas à la Sécu, tu ne bénéficie pas de ses prestations, tu auras fait un grand pas dans la vie . L’exception, c’est la CMU, pour des questions de santé publique .
          Quand à mes sources, croies-moi, elles sont beaucoup plus fiables que les tiennent Quand tu parles des anciens fonctionnaires, je suppose que tu parles des anciens de France-télécoms et d’un certain nombre de privatisés . Outre que plusieurs de ces boites étaient des EPIC, saches, mon bon, que les transferts sont effectifs depuis belle lurette, tant au niveau de l’AGIRC que de l’ARCCO .
          Par contre, ce que tu ne sais pas, c’est que les grosses boites ont du mal à lâcher les cotisations qu’elles doivent chaque année et c’est la Caisse des Dépots qui avance régulièrement le fric . Et comme la CDC est le bras séculier de l’Etat, je te laisse en tirer les conclusion qui s’imposent .

          1. Quand à la SNCF, tu mélanges allègrement l’endettement et la caisse de retraite complémentaire . Saches qu’en matière comptable, l’entreprise ne peut utiliser les fonds d’un régime de retraite ( qu’elle ne gère d’ailleurs pas en direct ), pour compenser ses ardoises . C’est puni par la loi et le CE de la SNCF n’aurait pas manqué de faire appel à la justice si le cas s’était produit . Ce qui est regrettable, concernant la SNCF, c’est que ses dirigeants – avec l’accord de la tutelle ministérielle je te l’accordes – aient laissé tomber le service public et les marchandises de détails aux profit de trains complets où la concurrence masquée de la DB et des CFF plombe les résultats .
            Mais je ne vais pas faire un cours sur le transport ferroviaire, ce serait trop long !

  7. C’est très court mais très vrai .
    Aller sur you tube 1435214753452078
    Clic sur c ‘est quoi la politique

  8. j’ai amené mes 80 000 grammes, d’un pas alerte, à l’aube pour .M…..chon

    je vais arroser ça avant les résultats…

Les commentaires sont fermés.