J-5: éloge du mensonge avec François Fillon.

Super-menteur y croit encore. Le châtelain de la sarthe s’est affiché au Puy-en-Velais, auprès de Laurent Wauquiez. Le plus fascinant chez cet homme est combien il semble vivre dans le déni. Il ment avec une facilité déconcertante. L’affaire qui lui vaut aujourd’hui une double mise en examen (et sa femme une triple!), notamment pour détournement de fonds publics, n’est pas révélatrice que d’une forme assez inouïe de cupidité décomplexée. Elle témoigne aussi d’un grand sens du mensonge, « à la volée« .

Il a menti sur ses prestations de conseils (débutées alors qu’il venait d’être élu député en juin 2012, quel sens de l’Etat!); menti sur le début de l’emploi de sa femme, menti sur le statut de ses enfants quand il les a salarié; menti sur ses costumes (il ne les a rendu que plus tard), menti sur sa déclaration de revenu et d’intérêts.

Il a même menti sur son propre programme quand il a fait retiré de son site sa promesse de privatisation de la sécu (trop tard, nous avions quelques copies).

Fillon est Super-Menteur.

On accuse souvent les hommes politiques de mentir. On les accuse ainsi de ne pas respecter leurs promesses, même si celles-ci ne sont pas toujours tenables. Avec Fillon, l’affaire est différente. L’homme ment là où il a toutes les capacités de ne pas mentir. Il ment sur lui-même et sur ses proches.

Comment le croire alors quand il déroule ses promesses, si tant est qu’on y soit sensible ? Comment le croire ?

Quel régal fut la lecture de son itv au JDD le weekend dernier.

Il promet, promet beaucoup.

Qui sont les naïfs pour le croire ?

 

C9hJXfgXoAAcvgW

Publicités

Chanson du lundi: « j’ai osé » J-7

Hollande se trompe. Encore.

Il paraît qu’il utilise le jet élyséen jusqu’à 3 fois par jour « pour faire campagne ». Le reportage de France 5, dimanche soir, est éloquent.

Il fait campagne, mais pour qui ? Macron ? Hamon ?

Hollande ne fait pas l’amalgame entre Le Pen et Mélenchon, dieu merci. Mais il a la rancune tenace contre Mélenchon. Surtout, on le sent aigri, méchant, … calmement hargneux.

« On ne peut pas dire qu’il n’y a pas de responsabilités dans les massacres chimiques. On ne peut pas considérer que Poutine peut faire n’importe quoi. On ne peut pas sortir de l’Otan sans que cela ait des conséquences. On ne peut pas mettre en cause ce qu’a été la construction européenne, surtout quand on se réclame de François Mitterrand »

Hollande accuse à tort. Mélenchon n’a pas dit qu’il n’y avait pas de responsabilités pour l’attaque chimique en Syrie. Pas davantage qu’il ne remet en question la construction européenne. Quant à l’OTAN, c’est Nicolas Sarkozy qui a décidé de faire réintégrer la France dans son commandement intégré. Faut-il s’en réjouir ?

Hollande déteste cette campagne qu’il ne juge pas à la hauteur et qui se déroule sans lui. En est-il responsable ? Oui.

D’abord, il a renoncé à se présenter. Et non pas à cause de Mélenchon. Hollande a renoncé à cause de ses plus proches, deux personnes qui sont totalement alignées sur la politique économique conduite depuis 2012: Manuel Valls, qui pensait son moment venu; et Emmanuel Macron, l’enfant prodige qui s’est échappé dès l’été précédent.

Valls a été défait dans cette primaire socialiste organisée tardivement. Une immense majorité des sympathisants socialistes qui sont allés voter pour départager ont exprimé leur rejet du bilan du quinquennat en votant Montebourg et Hamon.

Bizarrement, Hollande n’a aujourd’hui que des critiques à fair Pas un mot sur son propre échec, ni ses deux successeurs politiques.

#lol

 

Tu es jeune, vote.

Cette élection est aussi une affaire de génération. A en croire les sondages, quelque 40% des jeunes de 18 à 24 ans qui ont l’intention de voter penchent pour Jean-Luc Mélenchon. Et 40 autres pourcents n’ont pas l’intention de voter.

A l’inverse, François Fillon fait le plein chez les plus de 65 ans. Nicolas Sarkozy en son temps rassemblait également large chez les seniors. La formule est connue: effrayer sur le monde qui nous entoure, se servir de tous les bouc-émissaires qui peuvent faire peur, promettre de faire travailler les plus jeunes plus durement, et le tour est joué. Car, évidemment, « c’était mieux avant. »

« Pour OpinionWay, au 7 avril, 51 % des 65 ans et plus ont choisi François Fillon ; chez Elabe au 11 avril, 39 % ; et chez Ipsos, les 70 ans et plus choisissaient au 26 mars à 44,5 % le poids lourd politique de la Sarthe. » (source)

Si tu es jeune, ne laisse pas Fillon se qualifier. L’homme a commencé à salarier sa femme avec l’argent des impôts de mes parents salariés que tu n’étais pas né(e). J’étais collégien. Il a toujours été élu depuis. Il a toujours salarié sa femme puis ses enfants avec l’argent de nos impôts pour des salaires que les Français ne connaîtront jamais.

Il te promet de travailler plus longtemps sans être rémunéré pour tes heures supplémentaires, de t’assurer dans le privé, de te laisser défendre tes droits dans l’entreprise sans la protection d’une branche professionnelle. Il promet du sang et des larmes si tu n’es pas dans les tranches favorables des revenus du pays. Car pour celles-ci, il s’agit de les préserver pour « préserver l’investissement ».

« Pourquoi pas ? » Voilà ce qu’a répondu François Fillon sur l’éventualité d’une présence de personnalités de Sens commun au sein d’une future équipe gouvernementale, s’il était élu en mai. Les membres de Sens commun, émanation politique de la Manif pour tous, font « partie des hommes et des femmes qui sont des Français fiers de leur pays, attachés à leurs traditions, pour lesquels j’ai beaucoup de respect », a-t-il déclaré dans un entretien qui sera diffusé dimanche 16 avril sur Radio J. (source)

Fillon fait le plein de ses suffrages chez les seniors qui, eux, votent. Ami(e) jeune, viens voter.

Ne les laisse pas décider de ton avenir.

 

l-ex-chef-de-file-de-la-manif-pour-tous-virginie-tellene-alias-frigide-barjot-le-28-septembre-2014-a-paris_5133222

Chanson du dimanche: applaudissez

« Don’t be scared to make a change »

« Ne soyez pas effrayé de changer »

Jean-Luc Mélenchon, point.