Voter Macron ?


Il s’agit désormais de voter Macron pour dégager Le Pen puis de dégager Macron.

Oui, je sais, chers déçus de ce 1er tour, ce n’est pas évident.

Évacuons un malaise: s’entendre donner des leçons d’antifascisme par des docteurs Folamour qui ont souhaité un 2nd tour contre LevPen pour une (r)élection facile a quelque chose d’indécent. Cet épisode est derrière nous: Macron n’a pas eu les ralliements qu’il ne méritait pas si facilement. Le Front républicain, un automatisme qui a propulsé l’héritière Le Pen vers les sommets que l’on connait, est mort. Je m’en réjouis car ce front républicain n’a servi qu’à écraser tout débat contre l’actuelle politique et à forcer un bipartisme « tous contre le Pen qui ne sert que l’UMPS de Fillon à Hollande.

On nous a dit qu‘il était incohérent de refuser de voter contre Le Pen en 2017 sous prétexte que Macron allait précipiter l’élection de Le Pen en 2022. Je suis convaincu que Macron n’a ni les réponses ni la colonne vertébrale politique suffisantes pour empêcher la progression du Front national d’ici 2022. Nous avons déjà écrit dans ces colonnes que le FN suivait les mêmes succès de la PS dans les années 70 face à une politique sourde aux maux de l’époque. Qui peut penser que Macron est une réponse durable au FN ?

Si voter Macron n’est pas une solution contre Le Pen en 2022, quelle réponse politique apporter dès 2017 ? On va se répéter: voter Macron pour dégager Le Pen puis de dégager Macron. La réponse me semble évidente. Celle à la question suivante, comment dégager Macron, est plus ardue. Certains argumentent qu’il faudrait que Le Pen ait le score le plus faible possible le 7 mai possible. Ils ont raison, mais de quel score parle-t-on ? Il faudra compter le vote blanc, pour une fois, dans l’analyse.  On ne peut imaginer Macron éu avec 80% des voix et une forte mobilisation sans reêneser à 2002 et le désastre qui s’en est suivi.

En 2002, l’immense front républicain qui a réélu Chirac avec plus de 80% des voix a donné à la France une majorité parlementaire écrasante à la droite et Sarkozy à l’intérieur. Nous pensons ici, et pas qu’ici, qu’il faut que Macron gagne fragilement. Que lui et ses soutiens comprennent leur fragilité. Je pense désormais qu’ils ont compris leur fragilité. En 2002, nous avons collectivement joué avec le feu en accordant une écrasante et inutile majorité à Chirac. 15 ans plus tard, le feu est devenu braise, et Marine Le Pen s’est facilement qualifiée au second tour de la présidentielle, quinze ans après son paternel condamné pour injures racistes.

Bref.

Il s’agit désormais de voter Macron pour dégager Le Pen puis de dégager Macron.

Oui, je sais, chers déçus de ce 1er tour, ce n’est pas évident.

Publicités

108 réflexions sur “ Voter Macron ? ”

    1. comme quoi, pour avoir ses petites satisfactions, avec internet tout est possible.

      Vous allez enfin passer une bonne journée.
      « Heureux les innocents, ils auront les mains pleines » que disait je ne sais plus qui dans la bible

      1. Quel soulagement !

        j’avais peur que l’homme de paille Micro ne l’emporte que par 60 à 40%…
        mais une dernière sonde dans le fion des françaouis nous le donne à 61 / 39 % ….
        C’est KKrente qui va être content

    2. En 2002, nous avons voté front Républicain, les Président ce sont bien moqués de nous. Pour éviter un Président bling-bling nous avons voté Hollande, si vous êtes content de son quinquennat voter Macron.

  1. Déjà se dire opposant farouche et inconditionnel à un Macron qui n’a encore rien fait c’est de la « posture » . Point. Sinon le calcul des « insoumis » de favoriser indirectement un gros score MLP est complètement idiot de ce point de vue. Forcément cela aura effet d’entrainement avec beaucoup de députés FN . Forcément, vases communicants, il y en aura moins pour les autres surtout le parti Fdg qui a des revendications malheureusement proches. Cerise sur le gâteau cela risque bien d’arranger M.Macron de n’avoir devant lui comme opposition quasi « officielle » que le FN. Car les insoumis aux législatives seront à mon avis laminés. Leur restera (c’est déjà le cas !) la rue, exciter les cagoulés et zadistes de tout poil. Quel démocrate, ce Mélenchon !

    1. « Déjà se dire opposant farouche et inconditionnel à un Macron qui n’a encore rien fait c’est de la « posture » . »

      Macron, on connaît son passé, on connaît son programme, c’est largement suffisant pour prendre une « posture ».

      C’est d’ailleurs suffisant aussi pour Mélenchon, qui a aussi ses opposants farouches et inconditionnels en ayant un bilan ministériel bien plus positif que celui de Macron. Ou pour MLP, qui n’a pas encore eu l’occasion de faire quoi que ce soit d’autre que des discours (et de piquer dans la caisse de l’UE).

  2. Si Macron veut nos voix, il lui suffit de faire un pas vers nous. Qu’il annonce l’abrogation de la loi El Khomri et la fin du CICE montrerait sa bonne volonté. Mais Macron a bien dit qu’il veut le beurre, l’argent du beurre et la crémière par tous les trous…

  3. Je vous comprends …et vous envie d y croire encore…
    mais « degager » n’est plus un programme pour moi….on a dégagé sarkozy pour recuperer Hollande pour recuperer Macron qui continuent la même politique de « casse »….et pendant ce temps ce n’est plus un boulevard pour Le Pen mais pour le libéralisme débridé ..

    1. D’accord avec vous c’est le libéralisme débridé qui remporte toutes les étapes pour le moment, comment le combattre ? Personnellement je voterais tout de même Macron, par réflexe anti-faciste, même si je continue de douter de l’utilité d’un tel vote.

      1. J’ai l’impression @ harpo que l’on cautionne les raisons pour lesquelles MLP continue à jouer le rôle d épouvantail …et pendant ce temps la paupérisation continue et s étend à ceux que l’on feint d accueillir et d aider…il ne suffit pas d ouvrir les frontières…si nous ne sommes pas capables d accueillir sans rendre une stgmatisation possible quand les pauvretés s affrontent …et si nous sommes responsables de ces exodes massifs. ..
        que se passera t il dans cinq ans alors que nous ne pouvons que constater où nous mène ce libéralisme que Macron va intensifier …
        Combien de gens vont encore se retrouver sur le carreau et vont encore entendre qu’ il n’y a pas d’autre politique possible

  4. Que Macron gagne fragilement ?
    Je veux bien, mais n’y a t’il pas le risque de basculer vers une victoire de MLP…!!! Car de son coté elle va ratisser, en tout cas elle essaye de ratisser large. Comment être sur de ne pas se planter !!!

    En revanche on pourrait dégager MAcron plus tard, aux législatives par exemple, en le contraignant alors à une cohabitation avec Melanchon….

  5. « …puis de dégager Macron »

    😂😂🤣

    Chante beau merle !
    Au moins cette campagne m’aura appris qu’on peut ratisser large.

  6. Et dimanche soir, on vous dira de voter pour EM – PS pour assurer au nouveau président une majorité présidentielle sans quoi la France sera ingouvernable.
    Ceux qui n’auront pas voter pour EM – PS seront à nouveau traiter d’irresponsables comme le sont aujourd’hui ceux qui n’appellent pas à voter Macron.
    La presse en France n’a rien à envier à la presse nord coréenne.

  7. Bon, ce n’est plus le « dégagisme » ni le « ni-ni » mais le « ni-hi (han ?) lisme » ?
    Clin d’œil à notre ami Mons…
    Une ânesse n’y retrouverait pas ses petits !!!

  8. Monsieur JUAN

    Il n’y a pas à être déçu, c’est le jeu traditionnel des scrutins chacun choisit son candidat en fonction des critères plus ou moins documenté qu’il veut.

    Après avoir tout casser ( lire programme national de réforme 2017 186 pages) Macron, qui va être élu haut la main (même avec une très forte abstention, aura droit à un bashing à des cris  » à la trahison », des manifs, à commencer par ses plus mordus de ses supporters d’aujourd’hui. On ne refera pas le monde.
    D’ici là à rêver de le virer…ça va être très compliqué voire impossible.

    et puis 5 ans c’est loin, dans notre monde techno court termiste.

    Nous avons donc le choix entre les fans nostalgiques du  » über alles  » et les fans promoteurs du « über à l’aise »

    Alors choisissons d’évincer celui dont on a des références historiques.

    et pour une semaine encore, crachons sur la gueule à Mélenchon, épouvantail utile de tous ceux qui sont heureux d’avoir leurs favoris encore en course.

  9. Macron demande à Valls de quitter le PS…le même qui n’a pas rechigné à intégrer un gouvernement PS ….pour moi ca commence mal !

  10. Mélenchon tend une perche à Macron concernant la loi travail et le petit Emmanuel lui oppose une fin de non recevoir .
    Je persiste et signe : vote blanc ! Parce que voter Macron, c’est ouvrir un boulevard aux législatives aux libéraux et sociaux-libéraux qui ont amené le F.N là où il est aujourd’hui .
    Sans moi, 2022, c’est loin !

    1. « Mélenchon tend une perche à Macron concernant la loi travail »

      Ce n’est pas une perche, mais un gros piège pour gogos. Mélenchon sait que Macron ne pouvait que refuser.

      1. Exactement . Quels engagements l’ultra gauche a-t-elle demandés et obtenus vs Jacques Chirac en 2002 ? Si l’on suit le raisonnement mélenchoniste chacun de nous autres hésitants à voter EM est en droit de demander son « geste » à titre au moins aussi personnel que JLM . Genre, « Manu, je vote pour toi si tu promets de réduire la tva sur la bière « !

      2. Tiens, le petit Emmanuel ne voudrait plus rassembler  » la droite et la gauche  » ?

  11. « Nous pensons ici, et pas qu’ici, qu’il faut que Macron gagne fragilement »

    Le problème est que cela implique que MLP perde de peu…

    En outre,il y a quelque chose de choquant à s’abstenir ou voter blanc en espérant que ceux qui pensent comme vous voteront Macron.

  12. C’est quand même incroyable,

    l’artillerie lourde balourde des tombereaux de purin sur Mélenchon, tout le monde dégueule à triple boyau au seul nom le Pen, il est impossible de trouver une seule voix officielle, starisée ou même incognito sur la dite le Pen, les « insoumis reporte leurs voix à plus de 50 % sur Macron au point qu’ils n’ont rien compris aux subtilités de leur irresponsable leader…

    ……….et les sondages donne du 60/40 sur Macron…

    Ma parole, c’est déjà UBER, plus tu fais d’intention de prise en compte et moins tu as de pourcentage..

    1. La machine à émotions tourne à fond, vite un coup de mixer pour faire baisser les blancs avant de se faire sucrer

  13. Merci pour cet éclat de rire ! Il faudrait que je recherche dans les archives de ce blog (rassurez-vous, je ne le ferai pas…) pour savoir depuis combien de mois je répète aux gentils révolutionnaires de cet aimable salon que, malgré toutes leurs postures avantageuses de rebelles (pardon : d’insoumis…), ils finiront par aller sagement et docilement mettre leur petit bulletin dans l’urne pour faire élire le candidat opposé à Marine Le Pen, quel que soit ce candidat. Eh bien, nous y voilà. Évidemment, on assortit tout de même sa capitulation en rase campagne pour un petit mouvement de menton (« Et après, on dégage Macron ! » ; mais non, mon pauvre, vous ne dégagerez personne : vous ferez comme à chaque fois, vous attendrez gentiment cinq ans de plus).

    Quant à 2022, relisez le Soumission de Houellebecq : face à Marine Le Pen, vous aurez un candidat musulman (mais propre sur lui, hein ? Tolérant, pacifique, républicain et tout et tout) et, naturellement, c’est pour lui que vous appellerez à voter, parce que, une fois pour toutes, vous avez décidé que votre fauteuil pullman devait toujours se trouver placé dans le sens de l’histoire.

    1. Ne generalisez Goux …je n’ai pas changé d’avis d’autant plus que je ne me sens en rien responsable de la montée de FN …je ne donnerai pas ma voix à macron …il  » degagera » sûrement dans cinq ans en ayant bien continué la casse sociale que les suivants, après avoir fait semblant de rejeter, continueront en assumant totalement!

      1. Sylvie

        Il n’y a pas de survie possible dans le monde tel qu’il est sans flexibilité du travail; la question est de savoir si ce sera de la flexisécurité, ou de la flexibilité tout court.

        1. @Elie Vous êtes sérieux là ?
          Vous ressemblez un peu à votre compère @lancien. Lui a voté Mélenchon en étant sûr d’être frontiste et vous avez voté Mélenchon en étant sûr d’être macroniste.

          On va faire goûter le remède pire que la maladie aux 30 millions d’actifs français ?! Un employé n’est pas un roseau, si vous le foutez au chômage pour un oui ou pour un non, il va finir par rompre.

          Votre certitude à ce sujet frise le déni politique. Mais bon, puisque vous vous accrochez, libre à vous.
          Moi je crois en la politique et ne démords pas. Le néo-libéralisme et la mondialisation sont des choix politiques. Nous n’avons pas à les assumer. Sinon autant foutre la France Insoumise par la fenêtre, la gauche et tout ce qui va avec ! Communions avec l’Europe, baissons notre froc à tout va, quitte à chopper des hémorroïdes et un rhume.

          1. « Le néo-libéralisme et la mondialisation sont des choix politiques  »

            Probablement…même si, il y a plus de 150 ans, dans leur « Manifeste du parti communiste » Marx et Engels les avaient prévus, et jugés non seulement inévitables, mais aussi souhaitables comme étape indispensable à l’instauration du communisme…

            « . Nous n’avons pas à les assumer. »

            Il n’est pas toujours possible de faire rentrer la pâte dentifrice dans le tube …
            Etre de gauche, aujourd’hui, ce n’est pas rêver du retour de la France seule dans le monde d’hier, qui ne reviendra jamais; c’est tenter de penser ce que pourrait être la gauche dans une économie irréversiblement globalisée.
            Je crois que c’est un travail conceptuel qui prendra une bonne dizaine d’années, après avoir fait le deuil de ce qui ne reviendra jamais, et des manifs et grèves qui ne débouchent plus sur rien depuis longtemps.

            1. Croyez-vous que j’aie envie d’une France seule ? ^^
              Je regarde ce qui se passe chez nos voisins. Chez les belges wallons par exemple, où une nouvelle force de gauche radicale se crée. Chez les voisins espagnols où Podemos est encore là. Au Portugal où la coalition de gauche semble bien s’en sortir. A Die Linke, pourquoi pas …
              Pourquoi rendez-vous les armes à Macron et à sa clique de gestionnaires ?!

              Il faut une Europe, j’en suis foncièrement convaincu, mais pas ça. Pas une Europe qui ne protège pas, pas une Europe qui décide d’un seul homme qu’il faut niveler par le bas, détruire la vie de centaines de milliers de nos concitoyens pour faire plaisir à des élites économiques qui passent leur temps à s’enrichir sur notre dos.

              Et pour ce qui est de Marx et Engels .. leur société du loisir, je ne la souhaite pas. Le travail est une nécessité, pas dans le sens du salariat comme on nous le propose comme finalité, ni dans le sens du MEDEF où tout le monde pourrait se faire flexibiliser.
              Mais l’agriculture a besoin de mains, l’écologie a besoin de mains, les services publics, les associations, la culture, le tourisme …
              Un monde où le travail n’existe plus ou est amoindri est un monde où l’homme n’a pas sa place.

              Si on met en place une relocalisation industrielle, une agriculture bio, une économie basée non plus sur la consommation mais l’achat, le recyclage et la réparation, c’est plutôt de main d’oeuvre dont on pourrait avoir besoin.

              1. « Mais l’agriculture a besoin de mains »

                Mais non, justement, de moins en moins !
                Sous Louis XIV , 80 % des Français étaient agriculteurs, ce qui ne mettait pas le pays à l’abri de famines.
                Aujourd’hui, seulement 5 % des Français sont agriculteurs, une famine y est exclue, et la France est le 2 ème exportateur européen de produits agricoles.

        2. @ Elie
          Alors si on voulait que les salariés à adaptent on ferait tout pour que ce soit possible….ce qui n’est pas le cas …Macron comme les autres veut saquer le chômeur récalcitrant …
          la flexibilité a un coût important …pour le salarié …il faut parfois déménager ou pas ou vivre loin de son conjoint , changer les enfants d’école ou ne pas pouvoir le faire en cours d année …demander a son conjoint des changements de carrière au risque de le pénaliser …perdre en revenu…payer parfois plus de loyer ou acheter plus cher un logement alors que le votre aura perdu de sa valeur…et je ne rajoute pas à ce tableau les accidents de la vie qui parfois vous freinent, comme une maladie et brisent ce bel exercice de flexibilité ..et quand vous avez réussi à surmonter cette flexibilité qui vous aura couté un bras et parfois le moral…apres avoir entendu toute votre carriere que votre travail a un cout, évidemment trop élevé….on vous annonce que votre retraite coûte egalement trop chère..
          mais qui parle de tout ca ….

    1. Soit la traduction en Grec du programme de Macron était farfelue, soit Varoufakis a abusé de l’Ouzo !

  14. Ceux qui ont voté pour Macron seront donc tenus comptables de ses actes.

    Je refuse d’être tenue comptable :

    des salariés jetables
    des salaries low coast
    des tombereaux de salariés en burn out
    Des suicides de paysans
    De la mort de nos petits commerces

    … des morts dans la rue,
    des sans logis,
    des gens qui habitent dans leurs voitures,
    des malades morts de n’avoir pas eu les moyens de se soigner,
    Des hôpitaux qui périclitent

    Des guerres qui ne sont pas les nôtres
    Des chômeurs par milliers de moins en moins pris en charge financièrement
    Dès mal logés
    des jeunes diplômés condamnés à vivre chez leur parents par manque de moyens
    Des non diplômés … avenir chômage,

    …bref, je ne veux pas être comptable des victimes du « progressisme humaniste »

    « Chacun sa route chacun son chemin, passe le message à ton voisin… »

    1. à Hélène Dici

      C’est bien gentil, bien pensant…100 % des Français sont d’accord avec vous. (sauf sur « Des guerres qui ne sont pas les nôtres : vous pensez que laisser s’installer un Etat islamiste au Mali, ce serait sans effets sur nous ?)
      L’ennui, c’est que vous n’avez rien à proposer pour ne pas en «  être tenue comptable » …

      1. Non mon joli
        je pense à la Syrie et à la Lybie.
        Pour le Mali, j’ai été la première à être 100% pour l’intervention de l’armée Française.

        1. Y a un truc un peu gênant : l’armée malienne, c’est, essentiellement, une garde prétorienne destinée à protéger les dirigeants . Le reste, ce sont surtout des pauvres types qui s’engagent parce que la solde leur permet de survivre, mais ce ne sont pas des combattants . Du coup, c’est l’armée française qui s’y colle ( avec notre bon pognon ) parce que la france-afrique n’a jamais été fichue de voir autre chose que les ressources en matières premières, pour le plus grand profit de Bolloré et autres Areva, les populations comptant pour du beurre . Au fait, qui sait que c’est le franc CFA, indexé sur l’euro qui permet à la France de bénéficier de taux bas pour ses emprunts ?

          1. oui mais bon, le sujet est vaste et bien trop long pour en discuter en quelques lignes.
            pour l’instant la seule issue est celle là.

            1. 80 milliards de vente d’armes pour ce quinquennat … ca aussi se paie par des guerres …

              1. Pourvu qu’un beau jour (?) toute cette quincaillerie ne serve contre nous, pôvres citoyens français !

      2. Bien sûr que si, j’ai à proposer.

        l’idée générale étant qu’avant de prendre des mesures austéritaires, on assure au minimum les arrières des gens.

        Depuis combien d’années il n’y a pas eu de programme de logements sociaux, à part sur le papier (loi SRU),
        qu’a t on fait contre les déserts médicaux ? aucun programme de maison de santé
        Pourquoi a t on gelé le numerus closus ? mon médecin et beaucoup d’autres de ma connaissance partent à la retraite sans remplaçant.
        Pourquoi ne pas prévoir des habitations dites légères sur des terrains à proximité des villes, permettant aux sdf d’avoir un minimum pour s’abriter avec leurs enfants
        Pourquoi ne pas prévoir des jardins ouvrier pour permettre aux pauvres de se nourir.
        Pourquoi la France s’est volontairement desindustrialisee au profit de l’Allemagne ?
        Tout cela ne tient debout que parce que c’est une volonté politique.

        Lorsque le pas de votre porte d’immeuble sera jonchée de Français pauvres et malades, d’immigrés pauvres et malades, vous direz « c’est la faute à pas de chance » ?

        ,

      1. Je sais bien que fondamentalement nous sommes d’accord, quelques fois nos routes ont pu diverger sur les moyens d’atteindre le but, mais c’est pas grave.

        Quant à Elie, il s’imagine que les Français ne sont capables que de se positionner en pour ou contre, la reflexion étant le monopole de l’. ÉLITE.😀

        La dite élite, elle a compris que les Français sont parfaitement capables de donner des indications sur les chemins à suivre, chacun dans son domaine, mais la volonté politique n’est pas d’améliorer le sort de la France et des Français. Ces derniers en sont pleinement conscients.

        Le choix de Maçron à contre cœur (je crois qu’il n’emporte que 36% de votes par adhésion – à corriger si je me trompe ) est simplement parce que les électeurs ont le choix entre lui et les mesures de rétorsions de la « deesse UE »

        Beaucoup ont encore à perdre et courbent l’échine.

        Il est probable que dans 5 ans les 20 % qui séparent le vote le Pen de celui du « progressiste humaniste » n’existeront plus, le gros des troupes n’ayant rien à perdre aura largement grossi.

        1. « La dite élite, elle a compris que les Français sont parfaitement capables de donner des indications sur les chemins à suivre, chacun dans son domaine »

          …ce qui ne fait pas une politique : car figurez-vous que tous ces « domaines » ont des relations entre eux, et que ce qu’il faut faire dans un « domaine » est en contradiction avec ce qu’il faut faire dans un autre…(les producteurs de tabac et les buralistes pensent qu’il faut arrêter la lutte contre le tabagisme, les responsables de la santé publique ne sont pas du même avis.)

          L’intérêt général n’est pas l’addition des intérêts particuliers !

          1. Ben oui et alors ?

            c’est bien à ça que sert un gouvernement :
            Récolter les infos et besoins de chaque ,secteurs économique et les articuler entre eux de manière cohérente et rentable.

            Et non de demander à l’Europe ce qui lui ferait plaisir pour ne pas gêner « certain pays » et dans la mesure du possible ce qui lui serait profitable.

            On est en train de vous apprendre à distordre la logique et vous marchez à fond.

  15. Les mesures qui seront prises par le prochain gouvernement doit cadrer au plus près du modèle Allemand.
    Voilà donc ce qui nous attend :

    « …Ça peut sembler paradoxal, vu les bons résultats économiques de l’Allemagne :
    tous les voyants sont au vert pour la locomotive de l’Europe !

    C’est quasiment le plein emploi, l’industrie allemande bat des records à l’exportation et les finances publiques sont à l’équilibre.

    Que rêver de mieux ?

    Et pourtant, le taux de pauvreté dépasse nettement celui de la France : 17% en Allemagne contre 14% en France selon les derniers chiffres de l’institut Eurostat « ……

    « En Allemagne, les réformes du marché du travail et des retraites ont été engagées dès les années 2000 par le social-démocrate Gerhard Schroeder, le prédécesseur d’Angela Merkel.

    Et elles se sont faites au prix de très gros sacrifices. À coup de mini jobs, d’une moindre indemnisation des chômeurs et d’un recours important au temps partiel chez les femmes.

    Pour sauver le système de retraites, les pensions ont été abaissées. Selon l’OCDE le risque de pauvreté est trois fois plus élevé pour les retraités allemands que français.

    Quant aux chômeurs allemands, 67% sont exposés au risque de pauvreté, c’est l’un des niveaux les plus élevés d’Europe. »

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-vrai-faux-de-l-europe/le-vrai-faux-de-l-europe-22-octobre-2016

    Voila, on ne peut que noter que la riche Allemagne, dite « modèle » pour les autres pays, est un vivier de malheureux sous payés qui n’ont même plus les moyens de faire des enfants
    alors qu’elle a toutes les possibilités de donner un revenu décent à sa population.
    Bienvenue dans l’idéologie « humaniste »

      1. Je dois dire que ce qui est stupéfiant dans ce paysage allemand finalement peu luxuriant …c le suivisme des allemands …

    1. Et que dire des excédents budgétaires nom employés, à tel point que le réseau routier Allemand, qui était autrement mieux entretenu que le réseau français ( et je sais de quoi je parles ) se dégrade à la vitesse grand V

  16. Hamon aurait dû se désister en faveur de Mélenchon quand tous « ses potes » ony quitté le navire ou ont fait semblant de le soutenir (j’ai une photo où Valls qui pose avec la posture « petit caudillo »Camba, Le Foll, NVB..). Nous ne serions pas dans cette situation qui dure depuis les années 80.
    Pour moi ce sera abstention car le vote banc va favoriser le mieux placé… n’en déplaise à certains

    1. « Certains » disent que le vote blanc, c’est désavouer les deux prétendants . L’abstention, ça fait des années que les politicards s’appuient dessus pour pousser le libéralisme échevelé, sous pretexte qu’ils auraient « compris le message des abstentionnistes  » .
      Mais on peut toujours tenter de démontrer à « certains » qu’ils se gourrent !

  17. J’aurais voulu voter Macron mais pas de bol, je suis invité…

    ça arrive trois fois par an, il fallait que ce soit ce jour là…damned

  18. En parlant d’Hamon, de Cambadélis et des débris du P.S, on ne les entend guère . Sans doute attendent-ils le résultat du second tour pour voir la tête de la cuillère à soupe des législatives .

  19. Article de Jean-François Kahn dans le Huff Post :

    Extraits :

    « Marine Le Pen ne passera pas, mais…
    Chaque voix comptera donc dimanche. Car les conséquences d’un dépassement de la barre des 40 % seraient considérables. Marine Le Pen ne passera pas. Pas cette fois. Alors, rien à craindre ?
    Non. Car l’incertitude porte sur le score qu’elle atteindra en fonction du taux d’abstention et des votes nuls qui, mathématiquement, lui confèrent un demi-suffrage.
    Chaque voix comptera donc dimanche. Car les conséquences d’un dépassement de la barre des 40 % seraient considérables.(…)

    En conséquence, Jean-Luc Mélenchon joue avec le feu. Si, grâce à une très forte abstention, Marine Le Pen dépasse les 40 %, on lui en fera légitimement procès. Et il perdra tout le bénéfice d’un score inespéré.() (…)

    Tout l’article :

    http://www.huffingtonpost.fr/jeanfrancois-kahn/resultat-marine-le-pen-presidentielle_a_22064989/?utm_hp_ref=fr-homepage

    1. Khan est aussi bête que ses confrères éditorialistes ou ce sont les méfaits de l’âge : le problème, ce n’est pas « il faut faire barrage au FN  » , mais comment en est-on là et que faire pour le renvoyer dans les poubelles de l’histoire . Il faut être aveugle pour croire qu Macron et « en Marche » sont la solution et particulièrement borné- ou pire – pour flinguer la F.I

  20. Mais des grandes personnes en arriver là!!!
    Dites et en 2027, mieux, 2032, ah mais non, vous chargez la mule dans l ‘espoir de voir sa charge plus légère
    Et ces bêtises de dégager macron, macron sera élu pour 5 ans et en 5 ans on peut faire des dégats
    . Vous en avez l ‘ exemple avec sarko, et pire avec hollande
    Et arrêtez de pleurer sur mélenchon, ou hamon fini, kaput.
    Le pire est que vous n ‘avez toujours rien compris au système politique français. Bien sur ensuite vous direz je ne savais pas, on m ‘avait dit que, les médias disaient…
    Ben l ‘ami juan, le bouquet final : je vote macron pour le déménager ensuite, dites à ce tarif, votez marine pour la dégager après
    Pas de tracas, les législatives vous ramèneront ceux que vous prétendez vouloir foutre dehors, élus par vos votes car vous trouverez bien une autre excuse pour voter en vomissant .
    Ce ne serait pas si grave pour l ‘ avenir du pays que s ‘en serait risible. Il est extrèmement grave de conseiller de voter macron en faisant croire qu’ on le dégagera ensuite

  21. L’ herbe est plus verte ailleurs . L ‘Allemagne a un commerce extérieur florissant, mais sur le dos du reste de l ‘ UE. Mais ; pour vendre ses produits, contrairement à la France, elle produit chez elle. La France exporte ses productions et brevets.
    L ‘ armée malienne couvre un territoire immense. C’est une armée jeune qui a besoin d ‘ un encadrement. Encadrement que l ‘ armée française apporte. Ne racontez pas n ‘ importe quoi comme toujours.
    Engagée sur plusieurs fronts notre armée ne peut faire face à tout.
    En cours de destruction depuis 20 ans, matériel obsolète, plus de recourt à  » la classe », obligée d ‘assurer la sécurité sur le sol national, elle est admirable, d ‘autant que le système de paye ( qui a couté une fortune) est toujours en rade. Les hauts fonctionnaires ayant signé le contrat d ‘ installation, ont , comme toujours signé sans garanti.
    Oui, la France vend de l ‘armement, cet armement sert à faire la guerre, si vous pensez que sans ces armes il n ‘ y aurait pas de guerre….. la France a essayé je pense de vendre des fleurs aux autres pays, ils n ‘ en veulent pas .
    Il est vrai que hollande se précipite au chevet d ‘ un voyou plus facilement qu’ à un enterrement de militaire mort pour la France. Idem pour des policiers brulés que l ‘on tente de lyncher .

  22. Emmanuel Macron serait élu dimanche au second tour de la présidentielle, mais l’écart se resserre entre Marine Le Pen et le candidat d’En Marche!, qui perd cinq points en huit jours dans les intentions de vote, selon un sondage Elabe publié ce mardi.

    Ce sondage a été effectué avant et après l’annonce, samedi, d’un accord entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan.

    Marge d’erreur pour les intentions de vote de 0,8 à 1,8 point.

    Allez, courage, Aurore, Alain Bobards, et autres mélenchonistes : un score glorieux de MLP est en marche !

    1. @Elie
      Posez-vous donc la question : pourquoi le petit Emmanuel perd de son avance
      Et ne venez pas nous dire que c’est la faute à Alain Bobards, Aurore et à Mélenchon, ce serait indigne d’un cerveau tel que le vôtre !

      1. Oui, c’est minable la réflexion d’Elie.
        Vachement déçue sur ce coup là !!!

      2. Alain bobards

        Ne rentre pas là dedans,il ne perd rien du tout, les sondeurs appartiennent tous aux magnats de la presse. Tu vois la machine à culpabiliser fonctionne toujours très bien.

        Le toubib a les yeux rivés sur les sondages et il balance ça ici comme un vulgaire article du Figaro . En passant tu remarqueras qu’il fait tout pour faire oublier son vote Mélenchon du 1er tour selon ses propres informations. C’est dire…

        1. J’ajoute d’ailleurs que je ne cesse d’être surpris par la saloperie ambiante qui consiste à déverser toute la merde sur Mélenchon et ses votants alors qu’il n’est plus en piste, et eux non plus et c’est bien leur droit..
          Tout est implicitement noté, conçu pour que chacun des votants soit connoté « facho »…

          Et toutes ces mêmes personnes, bien propres sur elles, crient, nous crachent à la gueule, nous montre d’un doigt vengeur (j’ai voté Mélenchon et je l’assume) tout en clamant la main sur le coeur… « tous contre les fachos de le Pen »…..

          Ils s’empressent d’oublier qu’ils sont qui ; votants de Fillon, d’Asselineau, de Dupont Aignan. ou d’autre encore.
          Aucun problème, mais quand on a laissé filer le Pen au second tour, il suffit de s’avouer que la responsabilité a été l’affaire de tous..
          Mais ça semble trop fort pour tout un tas de belles âmes..

          Si ça trouve, en plus, ils vont tous à la messe le dimanche…

          Comment leur expliquer que ce n’est pas quand on a chié dans son froc qu’il faut serrer les fesses

          1. J’ajoute d’ailleurs que je ne cesse d’être surpris par la saloperie ambiante qui consiste à déverser toute la merde sur Mélenchon et ses votants alors qu’il n’est plus en piste, et eux non plus. Ils font ce qu’il veulent et c’est bien leur droit. Comme les autres.

            Et toutes ces mêmes personnes, bien propres sur elles, crient, nous crachent à la gueule, nous montrent d’un doigt vengeur tout en clamant la main sur le coeur… « tous contre les fachos de le Pen »…..

            Ils s’empressent d’oublier qu’ils sont, qui ; votants de Fillon, d’Asselineau, de Dupont Aignan. ou d’autre encore.
            Aucun problème, mais quand on a laissé filer le Pen au second tour, il suffit de s’avouer que la responsabilité a été l’affaire de tous..

            Heureusement que cette terre est peuplée de belles âmes…qu’est ce qu’on deviendrait..

            Si ça trouve, en plus, ils vont tous à la messe le dimanche…
            Comment leur expliquer que ce n’est pas quand on a chié dans son froc qu’il faut serrer les fesses

  23. Allez, le dernier commentaire pour aujourd’hui :

    Marine Le Pen vendange à droite et à gauche

    Dans sa chronique, Françoise Fressoz, éditorialiste au « Monde », constate que la candidate du FN mène la danse de l’entre-deux-tours avec une facilité déconcertante.

    Emmanuel Macron a beau invoquer l’Histoire, rappeler sans relâche que le Front national c’est l’extrême droite, faire appel à la raison, Marine Le Pen bénéfice d’un puissant carburant. Elle joue de la colère du peuple, elle la malaxe et l’oriente à sa guise pour s’imposer comme la chef incontestée du camp souverainiste, celle qui pèsera de tout son poids dans la vie politique française, quelle que soit l’issue du second tour de l’élection présidentielle.

    Depuis une semaine, la candidate du Front national mène la danse de l’entre-deux-tours avec une facilité déconcertante, alors même que le cœur de son projet – la sortie de l’euro – est tout près de voler en éclats, ce qui devrait déconsidérer l’intégralité de sa démarche et pourtant la conforte.

    A droite, en effet, une digue a cédé vendredi 28 avril avec le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), qui se prétendait chabaniste, séguiniste et gaulliste et a choisi de rallier la candidate du FN, sous les huées d’une partie de ses troupes, au prétexte qu’elle aurait accepté de se convertir à l’idée qu’il défendait de la monnaie commune.

    A gauche, une autre digue menace de rompre en raison de l’affaiblissement du front républicain d’abord perceptible au sein des partis, puis dans le monde syndical à l’occasion de ce 1er-Mai qui ne ressemblait en rien à celui de 2002 tant il était désuni. Marine Le Pen en profite pour tenter d’achever l’opération de dédiabolisation qu’elle a entreprise en 2011 lorsqu’elle a hérité du FN.

    Sa campagne d’entre-deux-tours est sociale avant d’être identitaire. Elle vise à faire la jonction avec l’électorat de Jean-Luc Mélenchon, laissé en déshérence du fait de l’absence de mot d’ordre de son leader. Les attaques répétées de la candidate du FN contre la finance, lundi 1er mai, son acharnement à faire d’Emmanuel Macron à la fois l’héritier de François Hollande et le représentant du « monde de la finance » vise à attiser la colère de l’électorat de gauche, qui s’est senti trahi par le président sortant et entend désormais combattre avec acharnement le libéralisme de son ancien ministre de l’économie.

    Après avoir fêlé la droite, Mme Le Pen est en train de fissurer la gauche sur la question sociale dans l’espoir qu’à la fin il n’en reste plus que deux : Emmanuel Macron et elle ; le représentant de la France ouverte contre la défenseure du peuple. C’est le point d’orgue d’une recomposition politique qui se poursuivra avec la même violence dès le lendemain de la présidentielle à travers les élections législatives des 11 et 18 juin, qui laissent peu de chance de survie aux autres partis. La logique de la Ve République est à l’œuvre. Mme Le Pen en joue autant qu’elle peut.

    1. @Elie
      Sur ce point vous n’avez pas tort. Marine Le Pen joue avec la Vème république. Mais de là à prendre les électeurs de gauche pour des frontistes, n’oubliez pas que c’est dans l’ADN de la gauche de combattre les réducteurs de frontière et les marche-au-pas moustachus, patriotes imbéciles et nostalgiques d’une époque dont nous n’avons pas à être fiers.
      Rien ne nous oblige cependant à jouer le jeu.
      Je ne jouerai pas au jeu des deux. Point.
      Les incantations, les intimidations et la tentative de récupération ne prennent pas.

      1. Moi j’ai de la chance, je ne suis ni de gauche ni de droite, depuis 2007 je voté pour le mieux disant, alors les tribunes des journalistes ….

        1. « Moi j’ai de la chance, je ne suis ni de gauche ni de droite »

          Arrête, Emmanuel, on t’a reconnu !

    2. @Elie
      Dans son discours de Villepinte du 1er mai, Marion Anne Perrine a largement plagié un discours de Fillon , du 17 avril .
      Ca s’appelle prendre les électeurs pour des cornichons, quand bien même Philippot, Rachline et Bay rameraient pour faire passer ça pour un « clin d’oeil. » . Et que dire du ralliement de NDA qui a fichu les boules à ses soutiens, ceux-ci, du coup, appelant à voter Macron
      Marion Anne Perrine n’a pas besoin de personne pour lui savonner la planche : elle le fait très bien toute seule !

      1. Il fallait bien que vous trouviez une éditorialiste ( qui, elle aussi, prend le citoyen pour plus bête qu’il ne l’est ), qui reproche à Mélenchon d’avoir considéré que ses électeurs était des adultes dotés d’un cerveau !

          1. Ca fait déjà un moment que le « monde syndical » défile séparément le 1 er mai . C’est, du reste, assez plaisant que des personnages qui ne cessent de vômir sur les syndicats, lesquels « ne seraient plus représentatifs », ne comprenant pas  » la mondialisation » et j’en passe, voudraient que, d’un coup, ce « monde syndical  » honni se dresse pour protèger ceux qui sont responsables de la situation .
            Ca ressemble furieusement à du « hors sol  » !

            1. Comme toujours le jobards parle trop vite et naturellement sans savoir! un communiste en somme.
              Non, elle n ‘a pas largement plagié le discours de fillon, elle a pris des passages d ‘ un livre de Paul- Marie Coûteaux et avec son approbation!! Et pan sur le nez.

              1. @Gi Joe
                Personne ne lit Couteaux ( pas même toi, j’en suis sûr ) mais ceux qui ont écouté Fillon au Puy en Velay et Marion Anne Perrine à Villepinte ont entendu la même chose .

      2. « Dans son discours de Villepinte du 1er mai, Marion Anne Perrine a largement plagié un discours de Fillon , du 17 avril .Ça s’appelle prendre les électeurs pour des cornichons,  »

        Pour l’instant, elle fait 40 % dans les sondages…On connaîtra dimanche soir la proportion exacte de cornichons…qui ne sera peut-être pas de 0 % ?

        1. @Elie
          Et alors ? L’abstention et les votes blancs seraient, selon vos chers sondages, de l’ordre de 35% . Ce qui veut dire que Marion Anne Perrine représenterait 26% des électeurs du second tour . Même si c’est trop, c’est pas des plus représentatifs !

    3. Elle peut en jouer…parce que le contexte est là….servi sur un plateau par des années de mensonges et mépris du peuple …elle ne parlerait plus qu elle arriverait encore à convaincre tant les éléments de langage contre elle sont manipulables à souhait …
      on a voulu par la peur rendre le peuple docile …merci a tous ces politiques ….ils y sont arrivés !!!

  24. En résumé Macron sera élu, et il n’y a qu’une chose à faire, ratisser large pour les législatives… Nous avons intérêt à ce que Melenchon se retape après cette campagne épuisante. On a besoin de lui.

  25. Oh oui un a besoin d’un type qui quitte sa place au parlement européen pour ne pas avoir à se se réjouir de la libération d’un détenu politique martyrisé dans les geôles de Castro !

    1. Pourtant ils annonçaient 51% pour Macron.
      Où sont les menteurs, les traitres, les lâches ?!

      Ah non, les sondages étaient bidon.

      1. Non là il s’agit des militants, ceux qui ont soutenu Melenchon.
        Il y a eu une consultation par internet, la moitié a répondu et c’est le résultat.

        En revanche 52 % des électeurs de Melenchon voteraient Macron

        … ce qui est supérieur aux reports de l’électorat de Fillon, mais eux, chuuuuuttttt, c’est pas grave.

        En réalité on s’est acharné sur Melenchon parce que les électeurs de la gauche du ps ont voté pour lui…. Fillon et ses 49 % de report c’est trés bien 😀😀😀 alors que Melenchon avec ses 52 % c’est degueulasse ….

        « Chez les électeurs de François Fillon, 49 % ont l’intention de voter pour le candidat d’En Marche ! – soit 5 points de plus que dans le sondage réalisé une semaine avant le premier tour, 29 % pour la candidate du FN (1 point de moins) et 22 % (6 points de moins) hésitent entre abstention et vote blanc ou nul », écrit Le Figaro.

        Toujours selon le sondage, poursuit le journal, « les électeurs de Jean-Luc Mélenchon sont 52 % à se reporter sur Emmanuel Macron, soit 2 points de plus qu’avant le premier tour, mais 17 % à vouloir voter pour Marine Le Pen (7 points de plus). »

        http://www.ouest-france.fr/elections/sondages/presidentielle-un-sondage-donne-macron-59-des-voix-devant-le-pen-4964116

    1. Oh oui, je vais me repentir de ne pas voter pour ces deux candidats du système qui veulent achever le travail de déconstruction des services publics et de l’industrie. Me repentir de ne pas vouloir jouer au front républicain pour un mec qui a annoncé qu’il gouvernerait par ordonnances sur le code du travail. Renseignez-vous sur les ordonnances et dites-moi: souhaitez-vous vraiment qu’on bafoue votre vote ?!

      1. Le gouvernement ne peut avoir recours aux ordonnances que si un vote du Parlement l’y autorise; ces ordonnances s’appliquent immédiatement, mais comme de simples règlements: pour devenir des lois, elles doivent être votées par le Parlement, dans un délai précisé dans chaque ordonnance.

        À noter, par exemple, que la Sécurité Sociale a été créée par ordonnances, et que toutes ses principales réformes se sont faites par ordonnances; les ordonnances, c’est aussi un moyen de lutter contre tous les lobbies, plus efficaces auprès des parlementaires qu’auprès des gouvernements.

        1. Effectivement, le parlement doit autoriser l’usage des ordonnances. Si Macron a sa majorité, je vous laisse imaginer la difficulté qu’il aura à le faire …
          Pour la différence entre règlement et loi, effectivement le règlement est inférieur à la loi dans la hiérarchie des normes. Mais ça, monsieur Macron le changera aussi. Il aime ça l’inversion des normes, lui qui était à la barre derrière la loi mal nommée El Khomri.

          Et pour ce qui est de l’exemple de la sécurité sociale, je vous laisse apprécier à quel point l’exemple est de mauvais goût, sachant l’appréciation de Macron pour celle-ci. Rien que la suppression des cotisations patronales pour la sécu est une agression de notre modèle social. Sera remise en cause la solidarité pour faire payer à tous, même les gens qui n’ont plus possibilité de travailler, le droit de se soigner. Comptez en plus la mutuelle obligatoire et la seconde mutuelle pour compléter la première dont les remboursements sont plafonnés (et c’est un article du Figaro qui en parlait le mieux … dingue : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/11/29/20002-20161129ARTFIG00151-sante-les-francais-de-moins-en-moins-bien-rembourses.php), et vous vous retrouvez avec une explosion du coût de la santé pour les français. Merci moumou et Macron.

          1. « Rien que la suppression des cotisations patronales pour la sécu est une agression de notre modèle social »

            Non, puisqu’elles seront remplacées par des hausses de la CSG, qui ont le double avantage

            -de faire participer au financement de la Sécu non seulement les revenus du travail, mais aussi ceux du capital,
            -sans augmenter le coût du travail et, de ce fait, de diminuer la compétitivité/coût de nos entreprises.

            À noter que la CSG finance déjà un peu plus de 50 % de la Sécu: il n’y a donc aucune remise en cause de notre modèle social.Le financement par les seules cotisations sociales (patronales et salariées) n’était justifié qu’à l’origine de la Sécu (1945), lorsque celle-ci était réservée aux seuls salariés; il n’a plus de raison d’être depuis que tout résident légal en France depuis plus de 3 mois bénéficie de la Sécu, quel que soit son activité (ou non-activité) professionnelle.

  26. Les sondages donnent 60-40, moi je verrais plutôt un 50,7-49,3 :), mais c’est jouer avec le feu que de voter blanc.

  27. Et pourtant on a cru que l’essentiel était de dégager Sarkozy !! Il a dégagé mais pas la politique qu’ il menait …

    1. C’est vrai Et ça fait combien de temps qu’on ne vote plus « pour » mais « contre » , En 2002, le vote était contre Le Pen et pas pour Chirac, En 2007 le vote ( y compris chez les caciques du P.S ), c’était contre Royal et pas pour Sarkozy et en 2012, c’était contre Sarkozy et pas pour Hollande . Nous voilà en 2017 et de retour 15 ans en arrière, où il s’agit ( on nous somme) de voter contre Le Pen et pas nécéssairement pour Macron !
      Et y en a qui appellent ça de la démocratie !

    2. Sylvie,

      Vous confondez la politique de Sarkozy avec ses discours.
      Sous son quinquennat, les dépenses publiques sont passées de 53 % à 57 % du PIB…

      1. D’ici 5 ans @ Elie…. Sarkozy passera pour un gauchiste !
        On finira bien par l’aimer cet homme la !!

  28. Ce ne sont pas les « insoumis » qui « dégageront » Macron avec leurs 3-4 députés potentiels..

  29. Laissez-les rêver nos pauvres insoumis naïfs. …l’atterrissage sera dur.

  30. Au fait: j’espère que vous avez tous,, ici, lu la tribune libre de Christiane Taubira dans Le Monde, appelant à voter Macron?

    C’est vrai que Le Monde, c’est rien que l’organe de la pseudo-gauche…

    1. « Le Monde » appartient à Pigasse/Niel/Bergé. On a vu plus à gauche.

  31. En conclusion: « faire barrage au fascisme » ( » No pasaràn ! » et tout ça) en s’abstenant, fallait quand même y penser !

    1. @Elie Encore une fois, faites comme bon vous semble. Votez Macron, qui semble correspondre à l’idée que vous vous faites de l’économie. Moi j’irai voter, comme je vote à chaque élection. Je mettrai un vote blanc dans l’urne, par cohérence.
      J’ai voté pour un programme où le vote est obligatoire, ce n’est pas pour m’abstenir.

      Et je n’avais pas répondu sur l’appel de madame Taubira … je ne vois pas de différence de nature avec les autres appels. Un vote est un vote, surtout quand monsieur Macron demande un vote d’adhésion. Mettez un bulletin pour Macron et vous aurez complété votre voyage vers le côté obscur de la force xD

  32. Quel petit bonheur de te voir appeler à voter Macron, toi qui as autant dégueulé sur son compte durant cette campagne !

  33. A toutes les belles âmes anti mélenchonistes..

    Attendez un peu avant de juger. Gardez bien à l’esprit que le destin économique des habitants de ce pays est collectif Qui que ce soit qui gagne dimanche, vous en subirez les conséquences comme un vulgaire naïf insoumis.

    Que vous chassiez le sous nazi le péniste est honorable, sans aucun doute, que vous soyez dans le délit de sale gueule mélenchoniste est votre problème, que vous passiez totalement sur l’esprit totalitaire avéré des gardiens de l’UE, admettons, mais que vous ne soupçonniez pas la sociopathie de l’utérus politique et économique du leader Macron ne fait pas de vous une personne plus responsable que les autres parce que vous avez décidé de mettre un ticket à son nom dans une enveloppe.

    Il est d’ailleurs notable que constater que toutes les belles âmes, ici et ailleurs (qui veulent à toute force un vote Macron), les philosophes de supermarchés, les intellos « anti fascistes » « anti communistes » « anti extrémistes de tous types » tellement modérés, tolérants, visionnaires, paisibles, lancent leurs pierres sur un leader et sur la partie de votants qu’il a emmené, parce que toute l’éditocratie des milliardaires de la presse française l’a désigné de sa vindicte.

    Si les « sous nazis » (comme disait une dame) de le Pen, me font peur sans le crier sur les toits, les sociopathes de Macron me font peur aussi, et tous les gens comme vous qui jetez aujourd’hui l’anathème par suivisme, sur un leader éliminé qui a catégoriquement refusé de voté le Pen mais n’a pas nommément appelé à mettre sa voix sur Macron.

    L’article cité de Sauvage de l’obs, au début des commentaires, puant de suffisance, montre d’ailleurs clairement qu’il considère les votants mélenchonistes comme un troupeau inculte, désorienté, ou « incapable » au sens juridique du terme sans son leader.

    Quand on se penche sur la sociologie du vote Macron, pas de doute, les bac + 2 et au-delà sont en plus grand nombre que pour Mélenchon (56 % pour le 1er et 42 pour le second). En revanche les niveaux inférieurs ou égal au bac sont en plus grand pourcentage chez Macron (43 %) que chez Mélenchon (38%) . Sauvage devrait méditer ça, Macron et lui n’ont pas le monopole des QI.

    La classe dominante doit se fendre la gueule après avoir superbement manoeuvré, et en constatant que tout le monde est bien dressé et répond au coup de sifflet

    Bonne journée quand même Mesdames Messieurs, j’espère de tout coeur que les sociopathes du temple libéraux financiers ne nous feront pas jeter les uns sur les autres. C’est mal parti.

    1. Stan

      Les électeurs de Mélenchon subissent un lavage de cerveau digne de la grande époque de Mao.

      Bizarrement ceux de Fillon (qui sont beaucoup moins à se reporter sur Macron), sont épargnés.

      Je ne vois qu’une raison : la haine de ceux qui ne leur pardonnent pas d’avoir délaissé le PS pour rejoindre Melenchon.

  34. Dur dur de constater petit à petit que vous vous préparez à vous suicider avec le macron
    Certains ( es ) commence de constater que les médias et politiques jouent sur la peur, vous savez le fameux  » le meumeu va te prendre  » pour terroriser les enfants.
    Ce bon vieux retour au nazisme, aux heures sombres du pays, la peur. Mais contre le nazisme des peuples se sont dressé, les heures sombres ont vu des héros naitre, cela il faut s ‘en souvenir
    Relisez vous, vous êtes contre tout ce que représente macron, mais vous votez pour lui. l ‘ abstention profite à l ‘ élu

    Ces centaines de politicards véreux qui vous conseillent de voter macron, ces hommes qui ont fait perdre la crédibilité de la France, fait perdre la sécurité de nos rues, permis le massacre de jeunes gens n ‘ayant pour tort que d ‘ être là, ces politicards ont encore le culot de vous conseiller et vous suivez !!! impensable
    Eh oui mamyda, les français sont des veaux, mais aussi les françaises
    Le Pen n ‘a pas besoin de jouer sur le social, en existant simplement vous savez les difficultés que vous devez à la mondialisation
    Nous ne pouvons pas nous opposer, mais nous pouvons nous battre sur le front politique et réellement défendre les intérêts de la France.
    Le deuxième contributeur au budget de l ‘UE PEUT ET DOIT se faire entendre, pas jouer les serviles devant les USA ou Merkel.
    Je dis Merkel pas l ‘ Allemagne

  35. Pour faire bouger l ‘ UE il faut la secouer, éventuellement se débarrasser des membres gangrénés ou nuisibles
    L’ UE devrait être une super puissance, elle n ‘est qu’ une tirelire pour milliardaires. Un réservoir de main d ‘ oeuvre à coût réduit
    Il est inadmissible que des états soient des paradis fiscaux, qu ‘aucune règle ne régit le code de travail, que des membres s ‘arroge le droit de faire venir sur son territoire des millions de gens sans autorisation ni papier. Que les membres du parlement se soient mis à l ‘ abri de toute poursuite judiciaire en se votant des lois protectrices. Ils font la fonction, ils assument leurs  » bêtises « 

Les commentaires sont fermés.