De la lutte des classes.


La semaine dernière, une troupe de blancs, aisés et majoritairement quinqua, emmenés par un président milliardaire, ont décidé de mettre à bas l’Obamacare

Le projet de démantèlement a été vité à la Chambre des Représentants, reste encore à franchir le Sénat. Mais c’est une mauvaise étape. Si cette abrogation se confirme, 14 millions d’Américains dès 2017, 24 millions d’ici 2026 perdront leur protection santé.

C’est sans conteste une mesure de classe, l’une des plus odieuses des mesures de classe. Riches contre pauvres, avarice contre solidarité, la lutte des classes existe. Il est rare qu’elle s’incarne aussi facilement, aussi clairement, aussi brutalement dans nos société capitalistes souriantes et « modernes ».

Trump est dangereux. Mais c’est un bouffon avant tout, un bouffon qui indispose mes ami(e)s américains. En visite en Australie, le voici qui félicite le premier ministre local pour le merveilleux système d’assurance santé de son pays. Un système qui n’est rien d’autre qu’une couverture universelle encore plus puissante que l’Obamacare qu’il vient de mettre à bas.

Un bouffon.

 

 

Un espoir a été douché cette semaine. Michelle Obama a confié qu’elle n’avait pas envie de concourir pour la présidence contre Trump en 2020.

Triste.

Publicités

4 réflexions sur “ De la lutte des classes. ”

  1. Il n’y a plus de lutte des classes, elle est perdue pour nous depuis un moment, de manière,on ne peut plus consentante.

    1. Bonsoir Stanislas, « lutte des classes »…, »mdr »JAUN€. Désolé

      MAIS QUAND je vois £€$ CONNERIES $’empiler un

      peu P£U$,chaque jour,mois,année,décennie ET…

      des siècles…! MAINTENANT,LA QUESTION

      €$T : COMMENT Dégager CE/€ système…

      POURRI de la Vème r.M.B.f…, EN LIMITANT £A *

      CAS$€, j’entends cf.ENVIRONNEMENT…

      & POPULATION POUR « SUR »(-VIVRE) ?

      * « Réfé-RANCE »à la monarchie anglaise

      P.$.: Juan, tu nous parles là, des U.$.A.

      MAIS L’Algérie où L’ABSTENTION a…

      ATTEINT un »beau »score…, les

      branquignoles se maintiennent

      au »pouvoir »,EMMERDANT

      les citoyen(ne)s. JOURNALISTES,CHERCHEZ L’ERR€UR

  2. Un peu rapide, Juan; Trump s’est engagé à « abroger et remplacer l’Obamacare afin de donner à tous les Américains une couverture santé abordable et accessible« ., dans sa campagne, propos répétés lors de la nomination de Tom Price au ministère de la santé.

    Car le fait est que l’ Obamacare n’a fait baisser la proportion de non-assurés, qui était de 20,3 %, à 13,2 % : on est loin de la couverture générale universelle; en outre, il s’agit d’assurances uniquement privées, avec des contrats très différents, et beaucoup d’ Américains sont très mal assurés.

    Il faut attendre de savoir ce que proposera Trump.

Les commentaires sont fermés.