Qui sera notre Rachel Maddow?


La présidence Trump  est un spectacle qui mérite des medias bien accrochés. Même FoxNews, qui se débarrasse peu à peu de ses chroniqueurs blancs, âgés, mysogines et racistes, est en passe de devenir une chaine d’opposition tant cette présidence vire au grotesque dangereux.

Mais la surprise du moment est la Rachel Maddox. Cette étoile montante, gay, souriante et déterminée, est en passe de devenir un phénomène. Il faut voir son show sur MSNBC (via le câble en France, internet sinon). Elle déroule face caméra des faits, des questions, des réponses et des non réponses. Elle s’acharne sur ses invités quand ils ne répondent pas, mais elle les laisse parler et dérouler leur raisonnement jusqu’au bout. Elle préfère exhiber des articles de presse d’investigations de consoeurs et confrères plutôt que des micro-trottoirs ou des billets d’éditocrates.

En France, ce simple format serait écarté par nos experts en Television car trop fade, pas assez spectaculaire, pas assez « Breaking News ».

Le show quotidien de Rachel Maddow  dépasse désormais ses rivaux de Foxnews. Le sourire désarmant de Maddow, son propos assuré, la précision et la pertinence de ses interrogations suffisent à expliquer un succès grandissant et réjouissant.

 

 

 

En France, j’ai peine à trouver le/la journaliste de presse télévisée équivalent.

Publicités

17 réflexions sur “ Qui sera notre Rachel Maddow? ”

  1. Très exagéré de dire que Fox News est en passe de devenir une chaîne d’opposition. Son prime time est toujours occupé par des sycophantes de Trump, et on y pratique avec détermination l’art de détourner l’attention, d’incriminer les Démocrates, ou plutôt les « Liberals », ou les Républicains qui ne sont pas le petit doigt sur la couture du pantalon, de couper la parole à tous ceux qui ne respectent pas la ligne, et à des invités « liberals » qui sont là pour servir de punching ball. Mais Fox News a effectivement un problème : son patron, Roger Ailes, et sa star, Bill O’Reilly, ont été éjectés because harcèlement sexuel, et son soutien inconditionnel à Trump, le président le plus impopulaire des USA depuis 60 ans, lui fait perdre de l’audience.

    1. Tiens, justement , Ailes est mort aujourd’hui.

      Il doit son succès ( 2 ans après sa création, Fox News avait dépassé l’audience de CNN) à l’utilisation à fond du sensationnalisme dans l’info politique, selon sa théorie de la fosse d’orchestre : »« Si vous avez deux gars sur la scène et que l’un d’eux dit : “j’ai une solution pour la question du Moyen-Orient” et que l’autre tombe dans la fosse d’orchestre. Selon vous, qui va faire la “une” du journal télévisé du soir ? »

  2. Dans un autre registre, Elise Lucet fait un honnête boulot, à tel point que le néo démissionnaire Michel Field a tenté de la torpiller .

  3. Qui sera notre Rachel Maddow ? Personne.

    Sur les chaines d’info pendant la campagne ce fut un festival d’intox, de mensonges, de fake news … QUI pour contredire l’invité « politique » en face et aller au bout du sujet sans détour ni langue de bois ? PERSONNE.

    Au contraire, on croirait presque que la recherche de la vérité semble parasiter les interviews bien préparées et convenues à l’avance avec l’invité. Hors, rechercher, analyser, présenter des choses concrètes pour mettre à jour les mensonges ou les approximations , c’est le travail du journaliste , et c’est que j’attends lorsque je regarde une interview politique.
    (Anne Sophie Lapix le faisait d’ailleurs très bien à une époque et en direct )

    Certains journalistes TV, (Ruth Elkrief par exemple) sont allés jusqu’à critiquer le Canard pour avoir fait éclaté l’affaire Fillon en pleine campagne … l’accusant presque d’avoir saboté leur travail … (signalons quand même que les papiers du canard sont le résultats de plusieurs mois d’investigation …)

    Le journalisme politique Français se contente de plus en plus de off , de petites phrases, de rumeurs … « Il paraitrait que … La rumeur dit que .. ». En occultant l’essentiel … Friand des petits couacs et des petites querelles. Les confidences et les petits secrets entre amis …. Et l’invité n’est quasiment là que pour les commenter. On mérite mieux que ça …

    Seule la presse écrite aujourd’hui continue d’assurer le travail de vérité. Je pense aux campagnes de désintox qui ont souvent lieu le lendemain de ces émissions notamment par Libé ou le Nouvel Obs. Mais vous savez ce que dit le vieil adage sur l’info et le démenti …

    Notre « Rachel Maddow » émergera sans doute de la prochaine génération de journalistes … Cependant lorsque j’écoute Eugénie Bastié présenté souvent comme la « relève » des éditorialistes , j’ai de sérieux doutes.

  4. Il suffirait que les chaînes françaises lancent un grand casting de gouines-de-gauche pour que les candidates se bousculent. Ensuite, on apprend trois ou quatre petits trucs de base aux dix finalistes avant de pousser la gagnante dans le grand bain. Et voilà, vous l’avez, votre Maddow !

  5. Le top c’est C dans l’air sur France 5 où TOUS les intervenants et soit disant intervenants avec un petit sourire entendu de spécialistes de la spécialité ont TOUS le même avis sur TOUTES les questions. On se croirait en Corée du Nord sauf qu’on y prônerait le néo libéralisme en permanence comme une divinité insurpassable !

  6. Il y a des compétences …à la tele dans la presse…mais combien de temps encore ce métier va t il attirer tant le chômage dans ce secteur est important aussi ! et puis il y a les mauvais …ceux qui font le buzz avec des blagues cruelles et stupides, ceux qui mentent sur la réforme de l’orthographe …je ne donne pas leur nom, inutile de leur faire de la pub!

    1. Le niveau est en train de chuter vertigineusement.
      J’apprécie encore Sonia Mabrouk, j’aime beaucoup son émission public sénat.

      Les infos, je les prends sur France 24 ( je n’ose pas trop le dire de peur qu’elles soient polluées comme sur les autres chaînes) et beaucoup sur internet.

      Pour le reste, on n’est plus sur le terrain de l’information mais du militantisme.

      1. @ Hélène
        Il y a une forme de cruauté assumée, façon tele réalité, qui détruit tout…c’est plus le journaliste qui compte que ce qu’il a à dire…..on finit par être en désaccord non plus sur les sujets traités et les idées mais sur les méthodes ..ca tue petit à petit toute forme de débat…qui serait important face aux changements à venir !

        1. C’est tout à fait juste, à tel point qu’il m’est difficile de le supporter, de même que les voix qui deviennent de plus en plus fatiguantes.

          Bah, c’est ainsi que les Américains se sont détournés de la politique. On suit le même chemin.
          Pour les élections ils tireront la courte paille 😕

  7. Je vous admire tous, non seulement vous passez votre temps à écouter les infos françaises qui omettent ou ne disent plus rien , mais en plus vous prenez le temps d’écouter (ou de connaître celles des américains)

    Comment faîtes vous ?

  8. Trouver un vrai journaliste est presque impossible tant ils ont oublié la base de leur travail : le renseignement des lecteurs ou des auditeurs
    Les voir parader se nommant mutuellement stars ou vedettes en est pénible
    Un journaliste se renseigne, enquête et surtout sait écouter. Il doit contrôler ses infos et ne doit dans aucun cas exprimer ses opinions personnelles. Combien de  » vedette » recevant une personnalité sait poser les bonnes questions? la plupart sortent des questions débiles, ne laisse pas le temps de répondre ou sont incapable de saisir l ‘ erreur.
    A leur décharge, dépendant de l ‘ état en subventions, dépendant d ‘un patron qui ne s’ est payé le journal que pour ses accointances en politique, devant aussi plaire aux entreprises payant des fortunes en publicité , je comprend pourquoi leur travail est bradé ( pour ne pas dire vendu).
    Faire croire que les médias sont indépendant de l ‘état est un gros mensonge. Pareil pour la justice
    Vous remarquerez que je ne parle pas de leur  » cadeau » du fisc en remise d ‘ impôt.
    Consultez la rubrique des 20 journaux les plus subventionnés et le petit cadeau ( 7650 € quand même ) du fisc aux journalistes.

    1. Trés trés intéressant.

      L’intervention de Lenglet m’a laissée bouche bée 😳

  9. Pour les naïfs, ce petit extrait d’un article réservé au Monde sur la catastrophique alliance de Dupont-Aignan avec Martine Le Pen :

     » Nicolas Dupont-Aignan craint l’opprobre. Il a peur pour ses filles, pour son image. Alors Patrick Buisson repeint pour lui le paysage politique. La rupture du front républicain par Jean-Luc Mélenchon, qu’il connaît bien, est une aubaine. « Nous ne sommes plus les seuls à penser que le FN n’est pas un parti fasciste et que les classes populaires sont contre Macron, glisse-t-il à Nicolas Dupont-Aignan. Cette fois, il n’y aura pas de grandes manifestations, et tout est désormais possible. » « 

Les commentaires sont fermés.