Macron, la finance et le reste.


Osons Causer est ce chouette collectif qui nous fournit des videos pédagogiques et drôles.

Petit rappel.

Publicités

12 réflexions sur « Macron, la finance et le reste. »

  1. Il suffit d’écouter la rubrique boursière à 12h57 sur France Inter pour piger, sans difficulté, que l’économie réelle, c’est pas le souci principal des spécu…investisseurs !

    1. Salut Alain, perso., j’e mettrai £€$ »spécu…investisseurs »….

      LARGEMENT ENTRE GUILLEMETS.

      ENVIRONNEMENT, humanité &

      économie réelle, peu ont capté

      l’intérêt général. IL FAUDRA

      EXPLIQUER POURQUOI…

      & COMMENT »£€$…
      dirigeant(e)s »nous
      ASSASSINENT à
      feu doux & leurs
      (p’tis-)enfants
      AVEC…

  2. De là à imaginer que les banques nous gouvernent….non…😀
    C’est presque rassurant…on ne va tout de même pas imaginer qu’il suffit d’être élu pour devenir comme par miracle « compétent »…
    Tiens à propos peu de gens se souviennent des taux d intérêt pour emprunter pour un achat immobilier dans les années 1980…jusqu à 17 % …si c’est pas du vol çà….!!! et apres on nous dit que ma génération est vernie !!! Non on s’est fait avoir par les banques comme maintenant, comme apres, comme toujours …

    1. Mais non, Sylvie: c’est parce que les taux d’intérêts, quoique élevés, étaient du même ordre que l’inflation, sur laquelle les salaires étaient indexés, qu’une grande partie de cette génération a pu facilement emprunter pour acheter ses logements.

      1. Jusqu’au blocage des salaires par Delors . Les emprunteurs qui remboursaient des prêtes progressifs ( pas des taux variables, hein ) l’on senti passer . Pas mal se sont vus saisir leur bien !

  3. Je les regarde de temps en temps, c’est vrai que c’est bien présenté.

    Allez les jeunes !! …heu allez les jeunes non macronistes, non LRistes, non FNistes et non PSistes

    héhé

  4. Il faut mettre en rapport le salaire mensuel d ‘ un ouvrier. Un P2 maxi en usine avait un salaire de15000 francs. Semaine de 48h, semaine de 56h semaine de nuit 48H.
    Le taux du livret A était de 7,5 %. On trouvait des SICAV à 9 et 11%.
    Pas de CSG ni de rds pas encore de TVA.
    Puis la CEE a voulu grandir, les investisseurs ont révé de rendement à 2 chiffres, puis les socialistes ont pris les commandes, puis, puis puis, nous sommes où nous aurions aimé ne pas être, mais où nos votes nous ont amené.
    Et où d ‘après les programmes inexistant des uns ou des autres nous sommes pour longtemps .

Les commentaires sont fermés.