Basher Mélenchon? WTF!?!


On a tout à fait le droit d’être en désaccord avec  le programme de la France insoumise, voire même avec Mélenchon lui-même. Encore faut-il l’être pour de bonnes raisons, de vrais motifs, de justes explications.

Le Mélenchon-bashing n’est pas nouveau. Il consiste d’abord à l’assimiler à Marine Le Pen. C’est crétin, insultant, et cela ne mérite que mépris. Il a ensuite consisté à assimiler Mélenchon en apprenti dictateur, fan de feu Chavez, adorateur des autocrates Maduro et Poutine.

C’était crétin. Il suffit de lire le programme. Comment le dire ? En majuscule peut-être: IL SUFFIT DE LIRE LE PROGRAMME, bordel.

Quand Macron fait une blague raciste (attention, c’est la blague qui est raciste, pas Macron), la presse s’émeut à peine de la « maladresse« . Quand Mélenchon évoque les gaz lacrymogènes lancés contre les manifestants anti-loi travail ou NDD, la même presse fustige l’insulte prétendument faite à la mémoire de la >Shoah.

WTF?!!!

Réveillez-vous les ami(e)s !

Débattez sereinement, arrêtez ces amalgames débiles qui ne servent personne.

Le bashing n’est pas la critique. Le bashing est l’utilisation de caricatures. Dépeindre Mélenchon en apprenti dictateur est du bashing. Caricaturer les candidats insoumis en « bolivariens » est du bashing. Les électeurs ne savent même pas ce que cela signifie.

Mais si vous ne pouvez vous en empêchez, attendez vous au pire. Car Macron est un régal, un jeune modèle pour quiconque voudrait se lancer dans la même aventure de l’antisarkozysme systématique que nous avons suivi pour renverser l’ancien monarque. Macron est plus intelligent que certains de ses soutiens. Il mérite mieux que les caricatures que j’entends contre Mélenchon.

C’est un antisarkozyste primaire qui vous le dit. Sarkozy méritait une opposition aussi primaire que ses propos et sa politique.

Jean-Luc Mélenchon est tout sauf primaire. Il suffit de prendre le temps de l’écouter. Ce n’est pas long. On peut être en désaccord, mais on ne peut pas le qualifier de primaire.

 

 

 

Publicités

64 réflexions sur « Basher Mélenchon? WTF!?! »

  1. Oui Melenchon est à l’extrême de la pensée unique !
    Il fait peur aux libéraux qui nous lobotomisent depuis tant d’années et qui font de la mondialisation un alibi pour nous contraindre .
    Si les francais écoutaient un peu ce n’est pas de « l’extrémisme » de Melenchon dont ils auraient peur mais bien de celui des libéraux qui essaient de les convaincre que le social est un poison et qui se font passer pour des progressistes et des réformistes là où il n’y a que régressions.

      1. (je sens que cela ne va pas suffire)
        « basher (x, y, ..) est crétin » ou inutile ?! dit Juan,
        ma contribution: « merci pour ce souhait » (ce vœux)
        ni stress Mamyda: on survivra (aussi les autres probablement)

  2. Je l’ai dit à la fin du 1er tour, nous allons dérouiller, et pas seulement les actifs du secteur privé qui sont visés au 1er chef par la réforme du droit du travail. , Ceux qui se croient à l’abri ont bien tort, comme les retraités et les actifs du secteur public A terme les effets vont se faire sentir aussi pour eux. et pas qu’un peu.

    Rien que le procédé montre qui est le merdeux élu, la casse du droit du travail aura lieu pendant les vacances. Ca donne raison à Minc pour une fois.

    Ensuite on parlera des dégraissages du secteur public, pas comme pour le privé, mais par assèchement progressif des budgets. La aussi les effets commencent à se faire sentir..

    Tout le monde peut bien bashinguer Mélenchon, qu’est que ce ça peut foutre, ça occupe les gens en attendant qu’ils se rendent bien compte qui ils ont mis au pouvoir.
    Ca va prendre de quelques mois à 2 ans, pas plus. et après on en reparle quand une bonne partie se rendra compte qu’il va taper dans leur porte monnaie….

    A mon avis on va reparler de tout ça d’ici peu, c’est à dire quand les élections seront terminées et que Mélenchon ne fera plus peur à la majorité des propriétaires et des salariés et experts les plus huppés des médias…

  3.  » IL SUFFIT DE LIRE LE PROGRAMME, bordel.  »

    non il ne suffit pas de le lire, il faut surtout le comprendre. Et encore ça ne suffira pas parce que l’intox est telle que tout le monde croit que les instructions du marché émanent directement de Dieu..

    Il est d’ailleurs à noter que Macron avait un programme aussi, c’était celui de L’UE qui se trouve dévoilé ici et là sur certains blogs. mais personne n’a lu les recommandations de Bruxelles non plus.

    Le programme est compris quand il est pris en pleine gueule, il devient réel en quelque sorte…

  4. Le dernier aspect positif c’est que Macron et son 1er ministre vont savoir écarter tous les journalistes qui ne vont pas relécher comme il faut. Vous n’avez qu’à lire l’article du canard à propos de la mise de côté de France 2… Il ne va pas faire bon être journaliste insoumis sous toutes ces formes.face aux gros bras des services de protection..

    Ca aura un gros avantage pour les amoureux de Macron, ils le verront toujours sous un bon jour…

    1. Mélenchon aurait fait le 10 eme de Philippe en Bretagne, c’était un dictateur, alors que Philippe, lui s’est protégé..

  5. « Il consiste d’abord à l’assimiler à Marine Le Pen. C’est crétin, insultant, et cela ne mérite que mépris. »

    Évidemment, avec des arguments aussi solidement et subtilement étayés, vous ne pouvez qu’avoir raison…

    D’autre part, vous devriez crier un peu moins fort, quand vous nous sommez de lire le fameux “programme”. Car, justement, quand on le lit, c’est là qu’on se rend compte à quel point Mélenchon est beaucoup moins éloignée de Marine Le Pen que vous ne le souhaiteriez.

    1. Goux

      « ……. point Mélenchon est beaucoup moins éloignée de Marine Le Pen que vous ne le souhaiteriez……..; »

      Ca c’est que que disent toux ceux qui n’ont pas pas bien compris le programme, ou qui ne l’ont pas lus entièrement ou qui se sont focalisés sur les rares points permettant l’amalgame facile et superficiel.

      Mais bon, c’était le jeu

        1. GOUX

          Non au contraire, j’ai voulu vous dire que vous saviez très bien lire les résumés..

          Je n’aurai pas osé vous aborder s’il s’était agi d’écriture vu que je n’ arrive pas au sommet de votre semelle..

            1. Il faudra nous expliquer quel distinguo vous établissez entre savoir lire et comprendre. J’ai l’impression que vous confondez, là, lire et déchiffrer.

  6. copier-coller, ..c’est basher ?
    (ni je dis dans quel blog copain-gauchiste je l’ai trouvé)
    20 janvier 2011.. 2 jours avant mon annive !

    1. S’il vous plait , donnez donc votre définition du « populisme » .

      1. Le populisme c’est apprendre à réfléchir avant de se soumettre à la volonté d’une élite.
        Ce serait pas mal comme définition.

      2. Alain bobards

        Le « Mélenchon/Le Pen » est devenu un réflexe pavlovien journalistique qui date, pas de quoi se formaliser. Dénoncer les extrèmes et montrer du doigt te rend illico modéré.

        D’ailleurs,semble t’il au vu les scores de LREM à l’assemblée, le moment est à la plongée massive et joviale des français, dans l’océan de merde que nous prépare Macron,

        Les gens vont tomber des nues et de très haut. Plus dure sera la chute. Macron bénéficie d’un cordon sanitaire et de paravents médiatique inégalé. Avec le temps ça va se dissoudre sous l’épreuve des faits….Le nombre de candidats pourris députés EM s’allonge mais chut ils ont encore la confiance du chef très propre

        Les relécheurs d’aujourd’hui sauront retourner leurs vestes, et on ne pourra pas compter les cocus. D’autant moins que leurs députés « en marche  » sauront leur dire qu’ils ne savaient pas ou qu’il n’y sont pour rien, c’était la faute des ordonnances…et Macron fièrement pourra chanter « mais j’ai fait la politique pour laquelle vous m’avez élu »….

        Les gens sont choqués par ce qu’on leur désigne comme choquant..

  7. Tiens à propos la  » blagounette » sur les comoriens qui auraient dû fairebondir n’importe quel journaliste, et qui révèle chez Macron un mépris ou une inconscience inquiétante…passe presque inaperçu .

    1. Aurait…j’arrête pas de faire des fautes…et ça augmente avec la colère …

      1. D’un autre côté, si on ne peut même plus rire des Comoriens noyés, quel monde préparons-nous à nos enfants (pardon : à VOS enfants) ?

        1. C’était donc de l’humour 😀
           » en même temps » tout va tellement vite pour lui, qu’il n’a pas encore compris qu’il était President.

  8. MAMYDA

    eh j’y arrive ! taquin-majuscule, ..zut que voulais-je dire ?
    ..tjs sans tête ni style. Bah! d’autres en ont (à ma place)
    j’te dis pas comme ça m’arrange !
    délégueur-branleur, comblé ! /qql stat existe ?!
    (car) j’en connais ! plein, ..ni je dis où,
    même leur empathie est mandatée, qql intérêt supérieur je suppose (je sais être poli) je te rassure: moi aussi j’adhère ! certes à mon rythme (poussif) ainsi par qql effort je reste dans le train (expression) tant mieux si c’est le wagon de queue, chic ! certain que dans celui-ci on se marre le plus !
    bref,
    oui Mamyda, je voulais (te) dire:
    – tu vas te faire houspiller, ..remarque c’est rigolo !

    °°°°°°°°° °°°°°°°
    flash back/ ici, une paire d’années ou presque, sur ce blog et ailleurs (!) JLuc était dézingué (youpie; ni moi)
    Banal ou pas, tendance vestimentaire versatile ? ou si Aramis (Castor, Grisou.. les roues tournent) s’est barré à cause de ça.. pas mes oignons alors de n’en dire,
    ..en tous cas v’là JLuc audible, compris, ‘bouée’ ou solution (ni me demander) apprécié donc (youpie)

    Une histoire (expression?) comme on dit des vases,
    .. »d’élites communicantes » ??

    (faites vos jeux; camarades)
    perso, zéro risque: je suis démocrate,

    1. J’ai toujours un peu de mal à déchiffrer le « petit suisse » mais à vrai dire il m’amuse pour de vrai ! pour le reste la main passe..

  9. L’admiration éperdue de Mélenchon pour Chavez c’est de l’invention ? (http://www.deblog-notes.com/article-melenchon-l-incorrigible-imprecator-sevit-encore-109352618.html), celle pour Castro purement imaginaire, sa dénonciation des Tibétains et son soutien aux Chinois, mensonge et n’osons pas parler de sa faiblesse envers Poutine pour ne pas être traité de bashing !
    Lire ou pas son programme n’enlève rien à ces faits : oui, il soutient Maduro, oui, il accuse mensongèrement un journaliste du Monde, Paulo Paranagua, de crimes, oui son « dégagisme » a des relents nauséabonds de poujadisme.
    Et marrant de voir celui qui n’a qu’insultes et anathèmes aux lèvres et ses séides venir nous jouer le grand air – classique – de la victimisation.

    1. Monsieur le toubib

      C’est positif, peu de gens ont compris le programme à Mélenchon, en revanche on voit bien que tout le monde comprend quand il fait son BHL, son Enthoven, son Juncker, son Schauble alors qu’ils traitent d’abrutis tous ceux qui ne sont pas dans l’ axe de pensée. Idem au Figaro qui est surtout connu pour ses non infos quand elles dérangent le ronron libéral financier. Mais que ne feraient ils pas pour pousser un peu à deux jours du 1er tour…

      Même Ruquier a fait son ARIE en prétendant avoir voter pour lui aux présidentielles, et en revenant opportunément sur un aspect passé, à une semaine des législatives, un peu comme une reminiscence platonicienne….

      Quelles bandes de déconneurs

      1. « peu de gens ont compris le programme à Mélenchon »

        Pourquoi prendre les gens qui ne sont pas de votre avis pour des imbéciles ?

        Tout le monde a compris que son « plan A » était condamné à l’échec, il n’y avait aucune raison pour que Merkel cède: et comme il a retiré son « plan B » lors de la dernière semaine avant les présidentielles…

        Pincemi et Pincemoi sont en bateau, ils tombent tous deux dans l’eau, qu’est-ce qui reste ?

        1.  » Pourquoi prendre les gens qui ne sont pas de votre avis pour des imbéciles ?  »

          N’importe quoi, c’est vrai que la mode est aux raccourcis….Notez bien que vous connaissant pour prendre les gens fréquemment de très haut, vos leçons de conduite et de morale, je me couche dessus..

          . Il est un fait qu’il faut un peu de culture économique, de l’attention et l’envie de lire ou d’écouter un programme très détaillé comme celui de Mélenchon,
          Pas la peine d’en rajouter, ne pas s’intéresser n’est pas être un imbécile, c’est juste ne pas s’intéresser. Et ceux qui ne s’intéressent pas sont certainement fort nombreux.

          Je m’interroge quand même sur les cas des salariés du privé, sur les retraités peu dotés financièrement qui ont voté Macron. Ses intentions étaient connues si peu qu’on s’intéressait au sujet.

          Maintenant il va falloir payer la note..

    2. bonjour Elie, l’Axe est connu (enfin je suppose)
      « le pauvre type c’est les autres »

      L’Europe ?? (voyons large !)
      ..je me permets de botter en touche,
      pas dis: masquer qql incompétence,
      Mais Mon droit à qql neutralité. Ouiz.
      Tjs mieux qu’un pain sur ma gueule.
      /la mienne, -de gueule,
      car celle d’autres, bien connues.. « l’Enfer » !

  10. Elle, ou il (!) ..en effet tout passe !
    Si ça lasse ? ..nân, pas encore,
    Si ça casse ? ..j’en sais rien/faut voir,
    bref,
    sachant-mal-écrire (pourtant je sais lire ?!) mais maîtrisant, -depuis pas longtemps! la copie et sa colle, aussi dépourvu d’orgueil (rien de grave; je compense !)
    ..fainéant & confiant (chic !?)
    – je laisse un camarade, JF Launay, s’exprimer :

    « Mélenchon tel qu’en lui-même »

    Le dessin de Plantu en son temps avait provoqué l’ire quasi hystérique des pas encore ‘insoumis’ mais déjà godillots de leur lider maximo. Cependant le parallèle – à la xénophobie près (et encore « Le Hareng de Bismarck (‘Le poison allemand’) sent un peu la poiscaille anti-boche) – entre la Le Pen et le Mélenchon s’impose.

    Chassez le naturel il revient au galop !

    Pendant toute la campagne du 1er tour l’une l’a jouée « France apaisée » l’autre, lors du débat à cinq puis à onze faisait preuve de décontraction (si j’en crois les commentateurs car par prudence..

    A peine les résultats du 1er tour annoncés que Mélenchon redevenait lui-même, se déchaînant d’abord et avant tout contre le PS et niant presque le résultat. La dame Le Pen allait elle aussi retrouver sa vraie nature dans un débat du 2e tour où, outre la démonstration éclatante de sa totale incompétence, elle allait balayer toute l’image dédiabolisée du FN, si laborieusement construite, par sa stupide agressivité.

    Pendant ce temps, Mélenchon donnait dans une sorte de ni-ni. Certes, il appelait bien à ne pas voter pour Marine Le Pen mais, contrairement au PCF et même à Martinez de la CGT, il n’appelait pas au vote Macron. Pas besoin d’avoir fait Sciences Po pour déchiffrer le calcul politicien de l’Imprecator : plus le score au 2e tour de Macron serait faible mieux ce serait pour lui. Sauf qu’il feignait d’oublier que plus le score de la candidate FN serait fort, plus elle s’installerait comme l’opposante principale.

    Son calcul déjoué, il n’a rien trouvé mieux, après avoir entre temps insulté ses ex-alliés du PCF et refusé toute alliance avec eux, que d’aller se présenter à Marseille contre un ex-camarade de la gauche socialiste.
    (…)**

    Un Mélenchon brechtien

    «Ni le chavisme ni les autres camarades n’ont été capables de construire le peuple suivant »

    Certes cette citation est extraite d’une vidéo d’octobre 2016. Mais déjà, Maduro était l’objet d’une demande de référendum révocatoire. Donc prétendre qu’il est hors contexte alors que Maduro, après avoir bloqué ledit référendum, a tenté de priver le parlement de sa légitimité, est quelque peu erroné.

    Et le propos est des plus inquiétants. Et des plus indécents dans un pays où la quête de l’alimentation, des produits de base tel que le PQ, des médicaments, etc. pourrit la vie quotidienne des vénézuéliens. Contrairement à ce qu’il affirme, si, grâce à la manne pétrolière à l’époque, Chavez a pu améliorer santé et logement pour les plus défavorisés, il n’en a pas fait une classe moyenne avide de 4X4 et de seins siliconés. Et cette affirmation de la nécessité de « construire le peuple suivant » est quasi la traduction caricaturale de la volonté ironique, que Brecht prêtait aux dirigeants communistes, de dissoudre le peuple coupable de ne pas appuyer la juste ligne du pouvoir. Et, pour ceux qui ne voudraient pas comprendre le dessein totalitariste, il précise qu’il eût fallu une révolution culturelle. Faut-il rappeler que cette funeste opération, lancée par un Mao que Mélenchon continue de vénérer, a coûté des millions de morts à la Chine !

    Mélenchon, l’insulte aux lèvres – traitant ses anciens camarades du PS de crevards- se grillotise et ses affidés ressemblent de plus en plus à ceux du sinistre Beppe Grillo.
    L’ex-mitterrandiste va achever la quasi-destruction du PCF. Et il va sans doute aider Macron dans celle du PS, le réduisant à la portion congrue.
    Mais à ce jeu de perdant-perdant il n’est pas sûr que sa France prétendument insoumise soit en bien meilleur état à l’issue des législatives.

    °°°°°° °°°°°° °°°
    **j’ai zappé le § Rémi Fraise, Cazeneuve, Assad, ..et le PS (« car pour Mélenchon, le socialiste voilà l’ennemi »)

    ni vous ennuyer avec qql anecdote, forcément perso et probablement incompréhensible, de 2 séjours au Venezuela (des trucs ‘alpins’ sans oublier qql cayo, ..y sombrero !)

    Il n’empêche, je ne sais pas-vous, mais de tous les pays de l’OPEP (12 ou 15, je ne sais plus)
    Jamais !! en 25 ans, Paris ou province, je n’ai vu/croisé,
    un-touriste vénézuélien.

    Moralité: sans petrol c’est bien ! (aussi)

    1. « Un Mélenchon brechtien »

      Doublement bien vu !!!

      1-« La distanciation est un principe théâtral lié au départ à la dramaturgie de Bertolt Brecht. Se positionnant à l’inverse du théâtre aristotélicien, le théâtre épique se fonde, selon Brecht, sur la distanciation (en allemand Verfremdungseffekt). S’opposant à l’identification de l’acteur à son personnage, elle produit un effet d’étrangeté » ( la suite sur wikipédia)

      2-  » Le peuple ne m’a pas élu, il faut changer de peuple » (la citation exacte de Brecht étant «  Le peuple n’est pas content de ses dirigeants, il faut changer de peuple« )

      1. « elle produit un effet d’étrangeté »

        Elle produit surtout un effet de profond emmerdement pour le malheureux spectateur. Comme la quasi-totalité du théâtre de Brecht, d’ailleurs. Je me souviens d’avoir assister à une représentation d’une de ses pièces, il y a une trentaine d’années au moins, dans un théâtre municipal de la banlieue rouge (quand il y avait encore des banlieues rouges, avant qu’elles ne virent au vert explosif…), et d’être, à la sortie, passé très près du suicide tellement je m’étais fait tartir. (Me connaissant, j’ai sans doute dû remplacer cet attentat contre ma propre vie par une cuite carabinée et un petit séjour chez les putes.)

        1. Ah la la, l’opéra de quat’sous, dans les années 70, petite salle, petite scène, bancs de bois, mais décors imaginatifs, costumes et maquillages hypnotisants et les chants en Allemand étaient formidables…..

          En revanche, je n’avais pas vu que le texte étaient en Allemand et non en Français, le temps m’a paru long 😕

          1. Le theatre brechtien a ce point commun avec la psychanalyse freudienne…de m’agacer….parce les critiquer vous expose à des critiques encore plus féroces !
            Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls à me faire cet effet….je me demande si je ne suis pas de mauvaise foi !

            1. Quand je vous lis, je me dis que j’ai bien fait de ne pas aller voir de pièces de Brecht, moi qui ne supporte pas l’alcool et qui ne suis jamais allé aux putes (heu CHEZ les putes)….

              1. Aller aux putes et chez les putes ne sont pas forcément synonymes ; en tout cas, n’impliquent pas le même type de relations avec ces dames.

                Mais bon : on ne va pas chipoter non plus…

                1. Merci de partager votre expérience, en cas de rencontre avec une pièce de Brecht, grâce à vous, je sais qu’il y a deux angles d’approfondissement du sujet..

            2. A vrai dire c’était à la mode de se torturer le cerveau.
              Il ne doit rester que peu d’amateur à notre époque

                1. Le problème @ Helene ….ce n’est pas tant de se torturer l’esprit, à partir du moment où on trouve des réponses …c’est plus le côté « fairesemblantdecomprendre » qui me gêne ….c’est un peu comme le « bon » vin, je préfère les vins légers fruités peu connu que les grands crus qui me déçoivent souvent 😀
                  Ou alors je suis également trop terre à terre !

                  1. Je crois, Sylvie, qu’en réalité vous n’êtes pas suiviste, vous avez choisi de vous fier aux gens qui vous paraissent éclairés et non à ceux qui font l’opinion.

                    1. ou de: « ..réfléchir avant de se soumettre à la volonté (d’un autre) » disais-tu, yes.

                      De la différence entre l’opinion et l’éclairé ? ..je ne vois pas bien, il y a forcément un distingo, dois-je y réfléchir ? (zut!)

                    2. ti Suisse

                      Un exemple ?
                      la mondialisation heureuse.

                      Ceux qui ont façonné l’opinion pour que les électeurs aillent dans leur sens, se sont servis à outrance de ce concept.

                      Ca n’est qu’un au mileu de tant d’autres.

                      Il y en a eu, il y en a et il y en aura tant qu’il y aura des gens pour les gober.

  11. ben dites,de quoi vous plaignez vous
    Vous l’ avez voulu, vous l ‘ avez A vous auriez préféré un Mélenchon, et vous trouvez bien son programme , mais quoi de nouveau dans ses élucubrations? Donc les électeurs sont idiots, ils ne veulent pas de lui .
    Juan, vous pouvez gémir régulièrement sur ce pauvre Mélenchon incompris, dire qu’ il n ‘est pas chavez ou castro, bien qu’ il s ‘en réclame,
    Marine continuera de monter, Mélenchon continuera de s’éteindre

    1. tout arrive/ ..clic gauche (droite?) « enregistrer »
      autre clac, ..et « envoie » (enter)

      La Vie est Merveilleuse !
      ..il suffit d’en apprécier ses codes,
      Mazel Tov !

      °°°° ciao Pujadas, ex PPDA, ..au suivant !

      Cheers 😀

  12. Good Morning UK !

    Les conservateurs sont en train de perdre leur majorité au Parliament,
    les travaillistes gagnent de nombreux sièges, les Libéraux Démocrates se ratatinent un peu plus.

    La pari anti-austérité de Corbyn a donc porté ses fruits, partant pourtant avec 20 points de retards dans les sondages et bien sur tous les médias s’y opposant.

    Les Anglais ont combattu le dictateur Napoléon, ont achever sa Beresina à Waterloo; ils ont résisté seuls contre le Blitzkrieg pendant que la Rance se jetait dans le pétainisme France en Marche.

    Cette rancoeur de ceux qui ont accepté cett soumission, ne devrait pas se transmettre à leur descendants. mais là le phénomne de classe et des médiocres petits intérets particuliers vient renforcer le mythe du Sauveur.
    Incarné dans cette séquence ubuesque par le très virginal chouchou de nos oligarques:
    Prenons un Djeune pour faire du vieux !

    Suivant leur essence soumise les moutons se serrent en bêlant dans les fourgons, un peu honteux comme d’hab, se masquant un peu, mais tellement rassurés par leur nombre et leur conformité aux messages publicités.

  13. Le raccourci à la con du toubib qui fait allusion au seul indicateur de QI, n’empêche pas de se poser des questions..
    Ce qui se passe est assez déroutant sur nombre de points pour rester poli.

    1° Programme détaillé ou pas, cohérent ou pas, le fait est que Mélenchon s’est fait battre au 1er tour par Le FN et Macron, faut-il le rappeler.

    Le FN avait un programme à la one again et des casseroles avant d’entamer le 1er tour, comme Fillon, Ca n’a pas empêché sa qualification au 2eme.

    Macron n’avait pas de programme, il a été qualifié..

    2° Mélenchon disqualifié au 1er tour des présidentielles, a continué à faire les unes assez bizarrement d’ailleurs pour un non engagement à rejoindre Macron, alors que sa signification de ne pas voter FN a été soigneusement passée sous silence très rapidement, et comme ça arrangeait beaucoup de monde….

    Soi dit en passant, ceux qui ont considéré comme normale voire impérative, l’injonction paradoxale qui consiste à rallier naturellement une opposition politique et économique macroniste en l’occurence, ne devraient plus être choqués de voir un arrière marquer contre son camp dans un match de foot…

    3° Si Mélenchon avait déclaré rejoindre Macron, il n’est pas besoin d’être très intelligent pour imaginer la gigantesque entreprise de démolition médiatique qui en aurait suivi.
    Faut il croire que le béni oui ouisme du leader politique soit devenu une vertu aux yeux d’une frange importante de la population ?

    4° Je m’incline devant la performance élastique de la pensée des votants de « gauche » qui ont bashingué Hollande et qui ont voté Macron, inspirateur de la politique économique du premier.
    Macron qui a ensuite choisi un 1er ministre de droite, ces mêmes votants vont probablement lui donner la majorité au parlement.

    Quoi qu’il en soit, c’est Mélenchon qui se retrouve à nouveau sur le canapé des psychanalystes des médias à l’approche des législatives. En revanche, la seule pratique de la casse du droit du travail pendant les vacances d’été, par ordonnances, semble tout à fait normale à tout le monde.

    La devise de Macron que personne n’osera écrire pourra être  » pendant que le peuple se repose, retirons lui les brioches »…

  14. Mélenchon n’existe que par sarko puis hollande;
    Un clou chasse l ‘autre mais il reste un clou.
    Le tout sauf marine a amené Macron. Pas encore  » en service » depuis 1 mois, et déjà les larmes. Attendez la suite, encore 59 mois.
    Vous saviez que Mélenchon, certes le roi du baratin, ne passerait pas car qui pouvait croire à ses idées
    maintenant, bienvenu aux nouveaux impôts et taxes au nouveau code du travail, à l’arrivée massive de migrants’ soyez fiers d’ avoir encore une fois trahi votre pays

  15. « Oui, il y a bien un « Mélenchon-bashing » médiatique »

    « Il apparaît ainsi que durant le mois de mai 2017, 40.1% des contenus médias consacrés à Jean-Luc Mélenchon et à la France insoumise étaient à tonalité négative.

    À titre de comparaison, sur la même période, seulement 24.8% de ceux consacrés à Emmanuel Macron et à En Marche l’étaient.

    De surcroît, dans le cas d’Emmanuel Macron la négativité a surtout consisté à relayer les critiques de concurrents politiques (Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Yannick Jadot…), et non pas à exprimer un regard négatif porté par le média lui-même. »

    A bon entendeur salut !!!

    https://www.marianne.net/debattons/tribunes/oui-il-y-bien-un-melenchon-bashing-mediatique

  16. Quand la presse et les médias appartiennent aux milliardaires, quand le service public est au service de la pensée unique, comment expliquer qu’un programme de changement profond de l’orientation de la société puisse être caricaturé ou nié ? On se le demande.

Les commentaires sont fermés.