Pourquoi Mélenchon n’est pas la France insoumise


Un libéral-démocrate  – c’est comme cela qu’il se qualifie – assimile la France insoumise à du « fascisme rouge« .

« Fascisme rouge » ?

Sans rire.

Le projet politique de la France insoumise, écrit-il, « se révèle pourtant terriblement dangereux. Bien plus dangereux que celui du FN qui atteignait déjà un rang élevé sur l’échelle de la nocivité. Ce n’est pas pour rien si Marine Le Pen s’est vue reprocher de s’aligner sur le programme de Mélenchon. Alignement trop mou, trop respectueux de la démocratie sur laquelle ce dernier s’asseyait, lui, sans tergiverser. Lui aime bien la violence, à commencer par la violence verbale. « 
Et il continue, pour illustrer cette « violence verbale » de Mélenchon, par citer … Gérard Filoche qui raillait la mort du président de Total. « Ce goût du sang est tout à fait conforme aux valeurs de Mélenchon qui lui offre « l’asile politique » au cas où le PS prendrait des sanctions (méritées). » Il rassemble une poignée d’anecdotes. Il accuse aussi Mélenchon d’être « adepte de la brutalité physique« . Des preuves ? Aucune sauf qu’il assimile les « manifestations et démonstrations de force dans la rue » à de la brutalité physique. Il ment enfin quand il affirme que Mélenchon « cautionne la police vénézuélienne tirant sur la foule« .
On est sans doute à la limite de la diffamation. On est habitué. Les mêmes braillaient pour qu’on vote contre Le Pen au second tour.
« Je condamne toutes les violences d’Etat, que ce soit au Venezuela, à Barheïn ou ailleurs, quoiqu’elles ne soient pas de même nature et intensité » Jean-Luc Mélenchon, avril 2017.
Je ne suis pas là pour défendre Mélenchon. Mais cette bouillie néolib publiée sur le site Atlantico peut servir de prétexte pour s’interroger sur le rapport entre les programmes politiques et les hommes (ou femmes) qui les incarnent.

#1. La Vème République monarchique sur-incarne l’action politique dans des personnes. C’est un fait qui n’est pas nouveau. On peut donc facilement assimiler les programmes aux hommes qui les défendent. C’est parfois la seule chose qui nous reste à faire quand le programme est flou ou changeant.  Prenez Nicolas Sarkozy: il fut si girouette en une décennie (2007-2012), en triangulant tour à tour la gauche puis l’extrême droite, qu’on a compris que son opportunisme politique dépassait son programme. Emmanuel Macron semble suivre cette voix, mais il encore tôt pour le dire.

Dans le cas de Mélenchon, l’affaire est plus simple. Il y a un programme, écrit et publié. Peut-on y lire une quelconque trace de « fascisme rouge », c’est-à-dire un mélange de restriction des libertés politiques individuelles au profit d’un autoritarisme ? Rien, nada. C’est tout le contraire.

#2. Confondre les hommes et leurs programmes est souvent une erreur. D’après ce que je sais, et qui est peu en la matière, François Hollande avait tout du bonhomme sympathique (exception faite sans doute de son attitude vis-à-vis de Valérie Trierweiler, mais là, on rentre carrément dans l’intime). Je l’ai rencontré une fois, quelques bons amis ont travaillé pour lui durant ce quinquennat et jamais ne m’ont-ils décrit un homme brutal ou désagréable. Mais le problème, pour moi, fut la politique que Hollande a suivi. Une politique sans doute conforme à ses convictions personnelles, une politique qui a finalement peu varié durant le quinquennat, mais une politique éloignée de celle défendue par une large part de ses électeurs et, de surcroit, une politique qui a échoué. Je n’ai jamais aimé qu’on attaque Hollande sur sa personne, son action politique suffit pour la critique.

#3. Revenons à Aurélien Véron. Président du Parti Libéral Démocrate, il plaide entre autres pour supprimer l’Etat providence, « qu’il juge ruineux et infantilisant« , l’instauration d’une « flat tax », et l’ouverture des assurances sociales et des écoles à la concurrence (source). On pourrait lui rétorquer, on devrait lui rétorquer que la violence sociale qu’il promet aux plus fragiles est un fascisme libéral insupportable.

Mélenchon n’est pas la France insoumise. Loin de là. Il n’en est que le porte-parole efficace. Ce mouvement rassemble des « rouges« , des gens d’extrême gauche, des déçus du hollandisme, des gens comme moi, des sans-opinion, des jeunes qui n’avaient jamais voté avant. Les variations électorales entre la présidentielle et les législatives montrent bien que cette mouvance est variée, variable et que les caricatures de « vrauchisme » (*) sont d’un autre temps.

 

 

 

(*) Rappelons que l’expression a été inventée par votre serviteur. L’histoire est parfois cocasse.

Publicités

57 réflexions sur “ Pourquoi Mélenchon n’est pas la France insoumise ”

  1.  » Confondre les hommes et leurs programmes est souvent une erreur ».

    Pas une erreur : une stratégie politique permanente qui confine à la manipulation. Toujours cette analyse néo-libérale qui se centre sur la personalisation avec arguments mal dégrossis tirés de la psychologie/psychanalyse. Et bénéfice second ( mais pas secondaire) ça fait vendre du papier, ça fait des gros titres, ça fait monter les abonnés car c’est bien connu la castagne ça plait beaucoup.

    1. Tout à fait. Nos raconteurs d’histoire néolibéraux s’évertuent à sabrer en amont tout désir de radicalité craignant, à raison, que la multitude de ruisseaux puisse devenir un fleuve… L’erreur est de croire l’analyse des faits avérés ou de la cohérence des idées énoncées étant leur propos : semer méthodiquement le doute, pour gagner le temps que perdra l’adversaire déjà dominé dans la bataille culturelle, suffit… la crédulité face à la désinformation permanente de ces « autorités » médiatiques comblant la superficialité manifeste des arguments…

      Ça ne concerne évidemment pas que Mélenchon lui-même. Devenir député FI vaut déjà d’être la cible de quelque acharnement dans les médias, valant bien sur la durée l’outrance qu’exprime un Véron.

  2. Pourquoi aller parler de « fascisme rouge », alors qu’il existe un mot tout prêt pour désigner la chose : communisme ?

    (Sinon, votre « décennie » qui va de 2007 à 2012 a quand même une drôle d’allure…)

  3. Pas mal vu Monsieur JUAN

    On dirait du Enthoven…

    Je vous conseille de lire « le capitalisme paradoxant « de
    Gaulejac/Hanique » où vous trouverez un certain nombre d’explications intéressantes, et entre autres celles liées à la distorsion de concepts et de mots un peu comme la pratique de ce Monsieur Véron..

    Il aurait fait plus de mal à Mélenchon en en restant à « fascisme rouge ».
    Plutôt que de passer en revue les excès passagers de langage de ses adversaires, excès qu’on relève d’ailleurs pour toute la classe politique.
    Il est probable que ce Véron classe au rang d’anecdote « sans dents » et «ceux qui sont sans rien » qui n’a bien sûr rien d’une violence verbale, mais tout du mépris. ….
    En opposition ou pas, le mépris doit être mutuel et réciproque, tout comme le respect, sinon la relation est vite déviante ou injuste.

    Une fois dit fascisme -communisme -FN – violence – brutalité avec quelques notions de gestuelle, de psychologie faciale, une pointe de psychologie clinique et Mélenchon était bien mieux plié.

    Ces gus libéraux sont dans le déni complet.
    La violence des mesures économiques appliquées parle d’elle même, moins en France il est vrai qui avait des stabilisateurs sociaux historiques en oeuvre et que les Sarko, Hollande, Macron finissent par plomber.
    Les tenants du libéralisme financier en vigueur sont incapables de réparer les dégâts sous les injonctions paradoxales de L’UE, alors qu’ils ne leur reste aucun instrument de pouvoir spécifique pour corriger les tendances en France.
    Le fameux Véron, n’a plus comme argument que le « toujours plus » pour justifier le manque de résultats flagrants, jusqu’au moment où il va percuter le mur avec tous les embarqués…

    1.  »fascisme rouge » ou  »rouge-brun » pour (dis)qualifier les critiques de l’UE et euro et Otan, avec corollaire supposé une sourde conspiration avec l’Ogre Putin.
      La seule possibilité que Mini Mac infléchise la position française de ses deux lamentables prédécesseurs vis à vis de la Russie et particulièrement en Syrie (après la Lybie) a déjà outré nos belles consciences germano-pratinnes (voir Libé d’hier).
      L’amusant est que ce réalisme Macroneux vis à vis de la Russie et Putin, encore a démontrer, est partagé par Marine LePen, Mélenchon, nombre de souverainistes et l’était aussi par Fillon.

      Le G 20 qui arrive avec encontre Trump-Putin au programme, sous auspices Merkelien, donnera-t’il sa seconde chance au Joueur de Flutte Jupitérien ?
      après son total flop au Conseil des Chefs d’Etat de l’UE .

      J’en rigole déjà.

      1. Monsieur JUAN,

         » merci du faux compliment. Je n’aime pas trop Enthoven, philosophe de l’inutile. 😉…………..

        Vu la réception, quelque chose me dit que je me suis débrouillé comme un manche au démarrage. Heureusement que vous êtes intervenu pour une fois…

        RECTIFICATIF

        « Le pas mal vu »……c’est bien pour vous.

        Le « on dirait du Enthoven »….. c’est pour le texte de ce Monsieur Véron….

        Il n’y a pas eu de compliment, mais une appréciation favorable de votre texte, et vu ce que je pense de Enthoven, je n’aurais même pas pensé le comparer à vous.

        A l’avenir, quand je vous ferai un compliment, j’éviterai de l’accoler à une vacherie à destination d’un autre..Promis.

        1. oui, j’ai été surpris aussi
          mais je rectifie d’office en touche d’humour.

          1. Charles

            Que JUAN me croie ou non, rétrospectivement, je me souviens ce qui s’est passé.. et finalement ça se termine en bévue…

            Il y a des gens qui doivent apprécier Enthoven, mais je me place bien par rapport à ce que je pense de ce diplômé de philosophie (ce qui n’en fait pas un philosophe), et effectivement, je ne cache pas que je n’aurais pas pu accoler JUAN et Enthoven dans mon esprit….

  4. Comme ils n’ont pas d’arguments…il faut faire peur …Melenchon pourrait devenir d’un calme olympien qu’on nous parlerait de cynisme….les libéraux ne veulent pas que nous sachions qu’une autre politique est possible …. Ne nous rabâche t on pas pour mieux justifier l’injustiable que  » les francais ont bien compris que … »
    Quant à Hollande et malgré les désaccords….il n’a jamais mérité l’irrespect qu’il a subi ….exposer une partie de sa vie privée ne donne aucun droit à quiconque d’en violer le reste….

  5. Quand on voit les sondages du morpion et de son collabo, ça ne m’étonne pas qu’il y ait un peu de panique dans les rangs libéraux..

     » Seul un Français sur 4 convaincu par les discours de Macron et Philippe …… ».( titre pris sur orange..).

    C’est peut être une nouvelle tactique en vigueur en politique, pour faire aimer un individu il faut mollarder sur son principal opposant..

    Au train où ça va, je conseille à Mélenchon de se payer une tenue de pluie intégrale. …

    1. Mais Stan …depuis quand le fait que les francais ne sont pas convaincus est un obstacle….c’est juste une manière de dire qu’il va falloir en remettre une couche et allez très vite pour mieux les convaincre….de la nécessité de réformer….

    1. il joue très bien avec les symboles de l’opposition contre le libéralisme financier du merdeux

      Vous qui êtes de droite, vous devriez vous souvenir de Sarko qui jouait aussi à Jaurés rappelait Moquet, et avait à côté de lui un porteur de sac de riz de gauche célèbre

  6. @Stanislas moi de droite ?.?. Holà comme vous y allez ! Pour faire simple je ne supporte pas les rodomontades de Mélenchon. Il me déplaît autant que j’exécrais Sarkozy. ….c’est peu dire. Pour moi c’est un meneur qui lance l’attaque et puis qui se planque derrière ses troupes.

    1. MAMYDA

      il me semblait mais peu importe finalement….
      Mélenchon est un opposant seul, entouré d’un noyau qui ne peut pas être jugé plus dogmatique que la bande de chacals qui peuple les ors de la république qui ne rêve que de nous faire nos poches et de rendre nos avenirs aléatoires.
      VA falloir que ça cesse parce que ce qu’ils proposent ne mène nulle part ailleurs que ce qu’on voit en Espagne, au Portugal, en Italie et en Grèce à des niveaux différents.

      Les éditorialistes font de la psychologie de poubelle pour Mélenchon, et du cirage outrancier de pompes pour le morpion et les autres partis libéraux LR et PS en décrépitude.
      Faut bien faire une différence et surtout que chacun reconnaisse son camp quand ça va péter.

      Chacun a le droit d’aimer qui il veut, par exemple moi j’aime pas le morveux et je pense que je vais rejoindre le mouvement des « insoumis ». incessamment pour aller au bout de mon opposition au merdeux (et accessoirement j’ai réussi à caser les trois surnoms dans le même texte)….héhéhé

      Je signale en passant, que j’ai vu récemment dans un blog, Macron surnommé « le trouducul »..je me suis trouvé respectueux..

      1. Yes, Stanislas
        je l’ai lu aussi et ça m’a éNormément fait rire.
        surtout après la photo (fournie hier par Juan) de Sa Nullité assisse sur le trône tout goguenard.

        Mama Mia, le reproche le plus fréquent adressé à JLM est de toujours se mettre en première ligne. Seriez-vous une dissidente de la Ligne Officielle ?

        Il a d’ailleurs été extrémement calme et mesuré hier face au Philippe et son poullailler pendant ses 10 minutes de parole. Invité chez Bourdin idem.

      2. Et « macrouille », ça te plaît camarade injurieux ?
        Je l’ai lu sur je ne sais plus quel blog…

        1. Vous êtes tétue, décidément, je vous ai prouvé que mes qualificatifs ne sont que des familiarités et non des injures.

          C’est heureux que vous n’ayez jamais entendu Minc le qualifier de pute, vous vous rendez compte un homme de son rang ?

  7. Hé hé l’erreur est humaine. ..à vrai dire plus personne ne me plait vraiment. On pourrait essayer un cocktail !
    A part ça l’obs. Internet a retrouvé la place que voulait le « conductor » c’est la 555. Ils ont fait un beau travail de recherche.

      1. C’est cela….mais comme j’écrivais avec ma tablette et que je ne suis pas très douée, je ne savais pas donner le lien.
        N’est pas Jaurès qui veut. J’ai comme l’impression qu’ils sont tous un peu dérangés et nous nous laissons embarquer dans leurs délires.

  8. Aïe, Marine et JLuc « se disputent pour incarner l’opposition »
    j’ai dit Aïe ?!

    Qu’ont-ils avec les maths ? est-ce pour me sentir moins seul ou moins con ?! ni l’envie de faire ‘néo député’,
    bref, Marine -tjs aussi balèze, de 8 Fn ils passent à 80..
    (avec les ‘zéro’ j’y arrive mieux; et les virgules)
    voudrait-elle me multiplier qql merguez.. des invités ce soir,
    j’ai dit merguez ?!

      1. yes ceux de l’Obs (pas l’Express) ..enfin chacun sa croix, aussi dans l’opposition, comptons sur un super baraqué et vigousse.. Trump ! ..ça me détend 😉

  9. ‘faire’ insoumis ? manouche suffira /pléonasme.

    Ouiz, communiste Et millionnaire ça existe /Communiste j’aime bien, disons au début, avant l’invention de la roue.
    Alors pourquoi pas un insoumis fonctionnaire comptable, responsable dans le privé, sans parenté avec la boite, retraité.
    Ni juge ni psy; option: je m’en tape.

    Chic! on peut se-répéter, alors aussi/comme Juan: « Je n’ai jamais aimé qu’on attaque [Machepro, Chaudin, Bidule ou Machin] sur sa personne, son action politique suffit pour la critique. »

    Ooh! j’ai déjà essayé.. « connard/connasse ! », sans relation avec qql chasteté, pruderie (croyez moi) ou il y a longtemps,
    ça ne change pas-grand-chose (rien) ni me détend !
    A quoi l’injure peut-elle servir ? Mystère !

  10. Extraits de
    http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2017/07/04/la-positive-attitude-des-syndicats_5155327_3232.html
    _______________________

    Le gouvernement a trouvé la martingale pour faire passer la réforme du code du travail. Il a réhabilité le rôle de la branche, satisfaisant du même coup FO, la CFDT, la CFTC, la CFE-CGC et l’UNSA

    Conscient de la fragilité de sa toute-puissance – le taux d’abstention à la présidentielle, et plus encore aux législatives, et les scores de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon confirmant les colères d’une société qui a les nerfs à vif –, le chef de l’Etat a promis que les ordonnances sur la réforme du code du travail seraient précédées par une véritable concertation.

    Lancée le 6 juin, avec la feuille de route délivrée par le premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre du travail, Muriel Pénicaud, celle-ci a tenu ses promesses. A l’exception de la CGT, qui boude dans son coin, tous les syndicats affichent, selon la formule de Jean-Pierre Raffarin, une « positive attitude ».

    M. Macron a évité le passage en force et joue la carte du compromis. Il donne des gages aux syndicats, et notamment à la CFDT et à FO, espérant obtenir en retour si ce n’est leur caution, au moins leur neutralité bienveillante. Les législatives n’ayant pas produit le raz-de-marée macroniste annoncé, les syndicats se sentent poussés des ailes pour faire bouger les lignes.

    Dans ce contexte, le recentrage de Force ouvrière a bouleversé la donne. En imposant la primauté à l’accord d’entreprise, la réforme Macron s’inscrit dans la continuité de la loi El Khomri qui ne concernait que le temps de travail. Dans le sillage de la CGT, FO avait été à la pointe du combat contre cette loi travail soupçonnée de mettre à bas la sacro-sainte hiérarchie des normes. Rien de tel cette fois-ci. Jean-Claude Mailly ne nourrit plus ce procès..Le gouvernement a trouvé la martingale pour faire passer la pilule. Il a réhabilité le rôle de la branche, satisfaisant du même coup FO, la CFDT, la CFTC, la CFE-CGC et l’UNSA, en renforçant sa « fonction de régulation économique et sociale ». Dans son interview au Monde, M. Mailly a distribué les bons points, parlant d’une « concertation intense » qui « va dans le bon sens » en offrant des espaces de négociation.

    Interlocuteur privilégié de François Hollande durant son quinquennat, au point d’assumer l’impopularité de ses réformes, la CFDT apparaît paradoxalement en retrait par rapport à FO, avec laquelle elle a renoué un dialogue permanent. Elle est aussi dans la « positive attitude », jugeant la concertation « réelle », la méthode « cohérente », tout en prévenant qu’il y aura des « désaccords », comme sur les indemnités prud’homales.

    « Nous devons faire notre travail de syndicalistes, a déclaré Laurent Berger à La Croix du 30 juin, c’est-à-dire faire en sorte que les choses aillent dans le bon sens. La CFDT n’est ni un allié docile ni un opposant de principe. »

    Au départ plutôt ouverte, la CGT a choisi de s’isoler. Le débat interne a opposé ceux qui voulaient entrer dans le fond des discussions et les partisans du boycott. Visiblement paralysé par son alliance avec les fédérations cégétistes les plus radicales, Philippe Martinez a récusé la politique de la chaise vide. La centrale va donc organiser, seule, une journée d’action le 12 septembre sans être assurée de l’écho qu’elle rencontrera.

    Les ordonnances peuvent encore être source de malentendus ou de (mauvaises) surprises même si un retour en arrière sur le rôle des branches est improbable. Une cure d’austérité dans la fonction publique écornera la bienveillance syndicale. Mais Emmanuel Macron a déjà gagné une première manche.

    1.  »Emmanuel Macron a déjà gagné une première manche. »
      Doc, Lemonde de Beuve-Méry n’existe plus, rajustez vos lorgnons.

      il fallait lire:
      Micronimbus a déjà gagne la médaille du Bon Kollabo Bruxello-Merkeleux.

  11. Oh oh ti suisse connaissez-vous le « milliardaire rouge » ? Il a été longtemps maire de Toulouse. Jean Baptiste Doumeng n’avait pas son pareil pour relier l’utile à l’agréable. C’était le grand spécialiste du grand écart ; je pense qu’il en inspire certains.
    Et ces merguez z’étaient bonnes ?

    1. Doumeng avec sa société Agra exportait des produits alimentaires principalement produits en France au temps de l’URSS.
      Aujourd’hui avec les conneries de sanctions imposées par Obama à merkel qui les a imposé à l’UE et les contre-sanctions Russes vous avez un désastre sur les filières porcines et laitages que Hollande a du consoler avec quelques centaines de millions d’euros.

      Avec l’UE les paysans français perdent à tous les rateliers, les consommateurs bouffent des agents chimiques pertubants (défendus par Merkel) et c’est votre et toutes les pommes qui vont combler le déficiit.

      C’est surement mieux.

      1. (défendus par Merkel) ça pourrait préter à confusion, je précise:

        Merkel a défendu les adjuvants chimiques pour les profits de l’industrie chimique allemande, contre les recommandations du rapport sur leur dangerosité et les insistence française sur Votre, notre santé.

  12. Pour ceux qui ne lisent pas le canard, vous allez manquer l’épisode Macron et son superbe cadeau aux groupes privés des autoroutes. Un paquet d’oseille à régler par les contribuables et ceux qui vont passer aux péages.
    Ca fait des années que ça dure, les privatisations et autres PPP vont continuer et nous coûter bien plus cher au final que le fonctionnement du service public.
    Le seul intérêt est que seuls ceux qui s’intéressent au sujet s’en rendent compte.

    Nous avons bien mis en place encore « fort avec les faibles » et faible avec les forts »..

  13. Cahttp://www.lepoint.fr/politique/les-remunerations-tres-embarrassantes-de-nicolas-hulot-05-07-2017-2140909_20.php#xtor=CS3-190
    🙄🙄🙄

      1. HELENE

        oui mais là ce n’est pas pareil

        avant Macron c’était un gouvernement d’état, sans conflit d’intérêt, sans pantouflage, sans société privée, sans cumul, sans….

        après ; c’est un nouveau gouvernement de start up. avec moins de conflit d’intérêt, moins de pantouflage, moins de société privée, moins de cumul, moins de…..

        Celui qui ne perçoit pas la différence depuis juin dernier, disons le, c’est vraiment un mélenchoniste…..

  14. @ Hélène d’ici encore un qui fait le grand écart ! Dans son cas ça serait plutôt le viaduc de Millau. Pour la petite histoire, je n’ai jamais acheté ses produits.

    1. Vous connaissez le viaduc de Millau ?
      Un pure merveille !
      Par pitié épargnez le😀🤣🤣🤣

  15. ……… #1. La Vème République monarchique sur-incarne l’action politique dans des personnes…..

    La personnalisation de la dite 5eme république, est de plus en plus vraie au plan de la pipolisation frivole, et de moins en moins, pour l’action politique. Chacun se réfèrera à l’histoire récente.

    On en est arrivé à un point d’ailleurs où la relèche idolâtre massive du morpion pendant quelques mois est tellement passée inaperçue dans les médias, que ces mêmes parfaitement schizophrènes, ont prêté la seule volonté de personnalisation à Mélenchon , sur fond de psychologie de cuisine avec force comparaisons explicites ou implicites aux régimes communistes et fascistes.. (les deux en même temps pour bien enfoncer dans les crânes l’abjection de « l’insoumission puisqu’il n’y a rien à faire d’autre ».

    Passons Versailles, « qui est normal puisque les prédécesseurs l’ont fait » selon les modérés…….. forcément

    La 5eme république est devenue monarchico-bananière, la personnalisation est d’autant plus nécessaire qu’elle est inversement proportionnelle à l’intensité de pouvoir réel sur l’action politique, d’un président sous contrôle total de l’UE (directives, recommandations, contrôle du budget..).

    Les modérés au pouvoir font largement fi des conflits d’intérêts, ceux qui permettent de porter un dossier public après avoir tété goulument les mamelles des groupes privés du même secteur d’activité, modérés préoccupés par le dernier caprice, le dernier mouvement du visage mélenchoniste.

    Cette 5eme république, porteuse en son sein des dirigeants les plus modérés, qui a réussi à violer le vote des français de 2005, ça n’a pas non plus fait vibrer grand monde. Il y a démocratie et démocratie.

    Nous n’abordons jamais l’UE, bastion de l’anti démocratie avérée, déclarée, ayant adopté comme président d’une commission non élue, un voyou, lui-même successeur d’un ex communiste appelé Barroso. Ces extravagances qui révulsent ici les modérés de tous poils, ne les dérangent pas ailleurs. Bruxelles et ses frasques, c’est loin.

    L’UE s’est dotée d’un « eurogroupe » sans aucune existence légale, n’ayant aucune légitimité , qui décide de nos destins journellement sans que ça défrise les moralisateurs de tous poils, effrayés par la possible tyrannie de proximité qu’on veut bien leur montrer..

    Passons sur le fait que des communistes ont soutenu Macron..Un détail.

    Puisqu’il n’y a rien à dire sur les dérives du pouvoir, sur les dérives tyranniques de l’UE, il ne reste donc qu’à surveiller la dernière tenue de le 1ere dame, la dernière randonnée en vélo du 1er, et scruter la gestuelle mélenchoniste.

    « La XXI eme siècle sera spirituel ou ne sera pas ». Il l’est.

  16. Hors sujet :

    Il y a 10 ans des sites catalogués « compirationnistes » prévenaient entre autre qu’on implanterait des puces dans le cerveau. On y est.

    http://www.slate.fr/story/148182/pourquoi-bientot-puce-cerveau#xtor=RSS-2

    Quasiment tout ce que ces sites prévoyaient s’est réalisé et il fallait entendre ces journalistes, experts et autres politiques nous abreuver de ce mot « Compirationniste »
    …dorénavant on le prendra comme un gage de qualité d’information.

    Je me souviens aussi qu’ils annonçaient que les salariés seraient réduits à la misère (salaire à 1 euro de l’heure) ….

  17. Et pendant ce temps on revient sur le jour de carence des fonctionnaires…
    Va t on longtemps encore prendre les gens pour des c…s et se servir des fonctionnaires pour faire croire qu on sévit ….et qu’ils seraient responsables de tous les mots …
    Je suis d’autant plus à l’aise avec le sujet que je ne suis pas fonctionnaire…
    Que les fonctionnaires n’aient pas de jour d carence n’est pas une injustice….l’injustice est que dans le privé il y ait trois jours de carence et que contrairement à ce que disent les médias, à part dans les grosses boîtes , ces trois jours ne sont pas compensés….
    Le changement c’est sûrement pas pour maintenant ….à part l’âge du capitaine !!!
    Et l’intelligence dans tout ça ….celle qui permettrait d’adhérer à un projet ….elle est où ?

    1. Maux et pas mots……quand je pense que j’étais bonne en orthographe …mais ca c’était avant 😀

  18. Bonne nouvelle. 350 kms de bouchons à la mi journée…

    Ca y est, la bande du morpion (qui représente le MEDEF et l’AFB) peut se mettre au boulot pour niquer les salariés français pendant qu’ils vont se reposer..

    Les députés n’ont pas besoin de partir eux, , ils vont se coucher convenablement devant leur maître. Aider les salariés à rendre leur avenir précaire (pour commencer) est un joli remerciement pour les avoir mis en place avec 5 000 balles par mois + les frais…

  19. Mais quel boite paye les 3 jours de carence? des noms, des noms
    Pour le viaduc, fin Juin 10,10 € la traversée, plus les années passent, plus l ‘argent rentre, plus le prix augmente. La prochaine fois, je passe par la ville. Les péages en constante augmentation, des centaines de camions sur les nationales et départementales. Le contribuable qui a payé pour la construction d ‘autoroute, ne peut même plus circuler sur ses nationales, sans parler de leur état. Merci Ville pinte .
    Ils peuvent niquer les salariés?? mais il y a des années qu’ ils le font librement et qu’ ils sont réélus, alors pourquoi se géner .

Les commentaires sont fermés.