Moi, Jupiter


J’ai la nausée trop complexe pour réussir à exprimer en quelques salves sur Twitter ce qui se passe devant nous. Je m’en excuse, sincèrement, pour mes anciens camarades de jeu qui s’agacent de l’opposition brutale et immédiate à Emmanuel Macron.

Osons une question, et avançons une réponse: pourquoi donc un déçu du Hollandisme mou/libéral/trahissant pourrait-il être satisfait, attentif, curieux ou plein d’espoir avce l’un des héritiers du sarko-hollandisme ? Parce que sa cravate est droite et qu’il est plus jeune ?

Jugeons Macron pour ce qu’il fait, ce qu’il dit, ce qu’il promet.

Nous détestons ce qu’il fait. Va-t-il apprendre et s’améliorer ?

Nous récusons ce qu’il dit. Ses constats, ses propositions héritées d’un siècle que l’on croyait disparu, sa vision faussement bisounours d’une société clivée et de plus en plus fracturée non par la réglementation mais par les inégalités sociales, que dire ? Que penser ? Qu’il y a du neuf et du moderne quand il ressasse le programme du siècle d’avant ?

Nous combattrons ce qu’il promet  – promettre que l’entreprise est plus protectrice que la branche; ou que licencier facilement permet d’embaucher est quelque chose que nous ne pouvons léguer à nos enfants. Brailler que l’environnement est une priorité mais inviter à la plus prestigieuse de nos cérémonies nationales le bouffon de Washington qui a dénoncé le maigre accord de Paris, nommer un ministre de l’agriculture sensible aux lobbies désherbants, omettre la défense de l’environnement lors du discours monarchique de Versailles sont des faits aussi symptomatiques d’un mépris écologiste évident.

L’offensive, que dis-je, la BLITZ_KRIEG publicitaire d’Emmanuel Macron au début de l’été est sacrément efficace. Elle fatigue ou donne la nausée. Macron a gagné son surnom, #MoiJupiter a remplacé brillamment #MoiPrésident. Nous n’avons jamais été monarchiques.

 

 

« Moi Jupiter » semble être la maxime d’un quinquennat d’un président qui s’exhibe avec l’indécence décomplexé de l’agité de Neuilly.

Lors du discours d’investiture de son premier collaborateur à l’Assemblée nationale, Macron se faisait photographier sur un sous-marin de notre marine nationale.

 

Publicités

13 réflexions sur “ Moi, Jupiter ”

  1. Quand le progressisme est dévoyé au profit d’un mot valise plaçant des charges sur les protections du citoyen, arrive Macron avec son char sur les Champs-Elysées. Il n’est pas là pour protéger qui que ce soit, pour sortir la France de la catastrophe, mais bien pour l’y maintenir.

    Il nous conduira à la ruine industrielle, puisqu’il faut spécialiser les pays sur des techniques et savoir-faire (une catastrophe écologique qui oblige les pays à importer des produits qui pourraient être fabriqués sur place).
    Il nous conduira à la ruine sociale puisqu’il faut maintenant laisser les entreprises tout faire (mais en plus en France ils viennent pleurer leurs larmes de crocodile pour qu’on les aide à faire de plus gros profits encore).
    Il nous conduira à plus d’autoritarisme, avec l’intégration de l’Etat d’urgence qui devient un état normal, avec la limitation des libertés individuelles, tout ça au nom de la « séééééééécurité ».

    Bref, c’est son PROJET!
    Tout imbu de sa morgue, il nous fera avaler des couleuvres de quelques pieds de long. « Putain … 5 ans ».

  2. Alors, c’est jupiter ou neptune ? Ben oui, finalement vous avez voulu imposer votre choix entre les deux finalistes.
    Ce choix ne serait donc pas de premier choix.
    Le comique est de l’avoir pour 5 ans et pour finir est-il de bon ton d’insulter le président des USA? Ce Trump élu par son peuple, élection dans laquelle je n’avais rien à voir, et vous non plus, invité du 14 juillet représentant des milliers de morts sur nos plages….ah, mémoire quand tu es sélective

    1. @lancien
      Le réchauffement climatique pousse des populations vers nos pays, va faire des millions de morts. Bien plus que sur les plages du débarquement. Ceci étant, il ne faut pas se voiler la face: monsieur Trump dit tout haut ce que les autres dirigeants pensent tout bas.
      « L’écologie, on s’en bat les c**** »

    2. Trump élu par son peuple, c’est vite dit, et ça dépend sans doute de ce qu’on entend par peuple. Après tout, il a été élu avec près de 3 millions de voix de moins que son adversaire, alors est-il vraiment le choix du peuple ?

  3. Tout est dit ……
    J’étais moins inquiète de léguer la dette à mes enfants et petits enfants que cette politique inhumaine et mortifère …

  4. Arrêtez, pitié avec votre écologie.
    On vous berne avec cette connerie. Il est prouvé que la terre a toujours eue des cycles climatiques, voila même que des savants osent dire que finalement le CO² ne serait pas si nuisible que cela.
    L’ écologie sera utile quand elle ne sera pas à but lucratif. Encore ce matin un reportage sur les éoliennes d ‘un bled où la commune encaisse environ 150.000 €/ an, avec explication des travaux réalisés avec cette manne. Mais cette manne, c ‘est l ‘ ensemble des usagers qui la paye, l ‘argent ne tombe pas du ciel. Je l ‘ai expliqué déjà : une éolienne nécessite une consommation d ‘ électricité, de pétrole, d ‘ oxygène, de matière première, de CO², etc etc plus importante que ce qu’ elle ne fournira en 10 ans, c ‘est cela l ‘écologie?
    Les panneaux solaires utilise des métaux non recyclables, et leur production achetée obligatoirement par EDF, utilisée ou non, l ‘ usager la paye.
    Nos dirigeants se promènent de par le monde en avion sans se préoccuper de l ‘écologie, les gens continuent de balancer leurs déchets dans les mer, les fleuves, les océans, dévastent de milliers d’ hectares de forêt pour cultiver de la canne à sucre ou du colza pour les carburants bio, ça ce n ‘est pas écologique, sachant que le carburant bio brule moins bien, donc augmente la consommation.
    Et ces ampoules basse consommation, extrêmement polluantes.
    Votre écologie coûte des millions à nos sociètés, alors que d ‘autres pays s ‘ en foutent complétement, croyez vous que l ‘air pollué reste sur leur pays? L ‘ Allemagne un des pays les plus pollueur du monde, braille à l ‘ écologie…. et profite de la crédulité des autres pays
    Vous n ‘êtes quand même pas des enfants vous n ‘ êtes pas obligé de gober tout
    Nombre de pays abandonnent l ‘ éolien, nous toujours en retard d ‘une guerre nous nous acharnons. Sur l ‘ ensemble de notre pays nous avons environ 2000 heures de vent utile/ an.
    10000 éoliennes tourneront à des heures différentes, dans des régions différentes 2000h/ an.
    1 million d ‘éoliennes tourneront etc etc

    1. LANCIEN

      T’inquiète, nous allons bientôt avoir droit au démarrage de l’EPR de Flamanville dans quelques temps. La cuve est suspecte, mais bon…

      Faudra prévoir des cierges ; pas pour l’éclairage, mais pour prier qu’il n’y ait pas de pépins graves..

  5. @lancien
    Mettre des éoliennes et changer les ampoules, ce n’est pas faire de l’écologie !
    Et vous mettez pêle-mêle carburant « bio » et éolienne, sans que rien vous gêne ?! Le carburant « bio » est dit bio parce que produit d’origine végétale. Ca ne veut pas pour autant dire qu’il est écologique. D’ailleurs, aucune personne s’intéressant à l’écologie ne vante le bio-carburant.
    L’écologie doit être pensée dans notre mode de production, de consommation et d’aménagement du territoire.

    Vous ne savez définitivement pas ce que c’est.

  6. Simon, bof je compte sur vous.
    Les gens ne fuient pas devant le.
    changement climatique ni les guerres . Moins de 8 % fuient ds pays en guerre ). Les gens fuient devant la misère de leurs pays et se précipitent au devant de l ‘ eldorado que représente l ‘ UE. Dites à des miséreux qu’ arrivant en France ils seront logé, nourri, soigné gratuitement et que mieux on leurs donnera de l ‘argent, et vous avez ce qui se passe actuellement.
    Pour l ‘ écologie, vous ne savez décidément pas de quoi il est question, comme dit plus haut , votre fatuité vous empêche de voir la réalité des choses
    Expliquez moi donc ce qu’ est pour vous l ‘ écologie

    1. Ma fatuité, bien sûr. Enfin c’est sûr qu’au FN, l’écologie c’est un souci de bobo.

      Sinon, ce n’est clairement pas savoir s’il faut choisir entre une ampoule à incandescence et une ampoule à « économie d’énergie ».

      Notre mode de consommation actuel nous pousse à consommer jetable, des produits venant de loin et en abondance.

      Notre mode de production est basé sur des produits jetables, rarement réparables et programmés pour devenir obsolètes rapidement (que ce soit d’un point de vue technique ou d’un point de vue commercialisation).

      L’agro-industrie engage des ressources précieuses pour faire toujours plus de rentabilité, avec davantage de moyens financiers.
      Les fermes-usines, les exploitations agricoles saturées de produits chimiques, quel bel avenir.

      Notre aménagement du territoire incite au regroupement des populations vers des centres urbains, donc à polluer davantage au même endroit, puisque les campagnes se retrouvent soit vidées de leurs habitants, soit vidées de leurs commerces.

      Il y a des choses sur lesquelles vous pouvez agir en tant qu’individu, comme la consommation. Pour aller vite, vous pouvez choisir de consommer, porter et utiliser des produits chinois ou partir sur des produits localisés.

      Pour ce qui est des politiques agricoles, industrielles et d’aménagement du territoire, c’est déjà plus compliqué en tant que citoyen isolé.
      Mais pour une gestion durable de notre environnement, il faut relocaliser
      produits et services et faire de la décroissance.

      « Votre écologie coûte des millions à nos sociètés, alors que d ‘autres pays s ‘ en foutent complétement, croyez vous que l ‘air pollué reste sur leur pays? »
      Oui et donc ? On peut continuer à polluer et détruire notre environnement ?

  7. Un des grands problèmes des pays africains est leur système de cuisson de leur cuisine, par le bois
    Plus de bois et c ‘est le désert. Certains pays replantent des arbres, mais il faut des années avant qu’ ils ne rentrent dans le système climatique.

Les commentaires sont fermés.