Le jour où Christophe Castaner a dérapé


La ministre des Armées (et non de la Défense) a finalement annoncé dimanche 23 juillet 2017 qu’elle avait obtenu gain de cause pour débloquer 1,2 milliards d’euros de crédits dès cette année.

On n’y comprend plus rien. Macron déçoit son Chef d’Etat Major des Armées (nommé à son poste par le même Macron 12 jours plus tôt!) en annonçant une annulation de crédits entre juillet et décembre de 850 millions d’euros, lequel général s’en explique devant les députés qui l’interrogent à huit-clos sur cet exact sujet. Macron pique une colère en public, le général démissionne, puis Macron revient tout miel annoncer que le budget de la Défense l’an prochain sera le seul à progresser de tous les budgets publics (on n’en demandait pas tant!), et de 2 milliards de surcroit. Et voici ce weekend que la ministre des Armées en rajoute 1 milliard. C’est Noël en juillet !

Quel gâchis.

Revenons cinq minutes sur l’autre bourde de la semaine, celle qui nous fait penser que Castaner n’en a peut être plus pour longtemps à son poste. Le gars est porte parole du gouvernement et le jour même où son monarque essaye de calmer le jeu, voici qu’il livre une interview écrite pour charger à nouveau le général de Villiers d’une accusation farfelue: « C’est son comportement qui a été inacceptable. On n’a jamais vu un chef d’état-major s’exprimer via un blog, ou faire du off avec des journalistes ou interpeller les candidats pendant la présidentielle, comme cela a été le cas. Il s’est comporté en poète revendicatif. »

Il y a 4 jours, le député Alexis Corbière expliquait ce qu’il avait vu et entendu à la commission défense de l’Assemblée (dont il fait partie) lors de l’audition du chef des Armées le 12 juillet. Corbière n’est pas béat devant ce général que d’aucuns expliquent qu’il serait royaliste, il décrit ce qu’il a entendu et rappelle à ce titre que l’Armée en France dépend du pouvoir politique (précision importante pour quelques rageux macronistes qui faisaient mine de croire que la France insoumise était soudainement devenu pro-militaire). Corbière conclue: « ce que le général de Villiers a fait en parlant devant la représentation nationale, c’est son devoir. » Et oui, et oui. En France, quand les députés auditionnent des militaires et les interrogent, ces mêmes militaires, n’en déplaise au gaffeur porte-parole gouvernemental Christophe Castaner, doivent répondre.

Si le général de Villiers avait été discourtois pendant la campagne présidentielle, pourquoi Macron l’a-t-il renommé chef d’Etat Major ? En décembre dernier, le général avait loué l’action de son ministre de l’époque, alors qu’il réclamait un budget à 2% du PIB dans une tribune publique. Un objectif que Macron a repris dans son programme ensuite.

Cherchez l’erreur.

Quel gâchis.

 

Publicités

14 réflexions sur “ Le jour où Christophe Castaner a dérapé ”

  1. Ca va être ça pendant 5 ans. le morpion applique à la lettre les directives de Bruxelles et si ça dérape un peu trop, il est obligé d’attendre les contre ordres dans ses oreillettes pour rectifier la position…

    Il ne faudra pas conclure trop vite sous cette présidence, Les décalages s’expliqueront par le simple fait du contrôle total à distance du président dissimulateur…

    Les services ministère et députation vont devoir apprendre à ne pas s’exprimer sur les grands sujets. Qu’ils délèguent leur représentation démocratique au service présidence, ça ira très bien…
    Etre zélé et bon serviteur d’un DG opérationnel quand le siège social est ailleurs, peut poser des problèmes si peu qu’on se saisisse pas bien le système à double détente.

    Ce n’est pas du gachis, c’est le principe de gouvernance classique d’un groupe supranational…

  2. Le cadre étant fixé, pour en revenir au budget des armées

    -soit l’écart entre les deux annonces est un artifice de compta publique

    – soit l’objectif des 3% est abandonné avec la bénédiction de l’UE

    – soit une ou des autre(s) ligne(s) budgétaire(s) va (vont) dérouiller plus qu’il n’était prévu.

  3. Pareil (en gros) avec F Bayrou.
    Un peu de Mitterrand, de Napo, ..diviser/flatter, Viré !
    (perso pas lu Machiavel ou Clausewitz; ni besoin)

    le Prince en 4 G ! ..mieux que le 2.0
    Viking, nomade politique dans un monde trop petit (?!)

    Reste t-il le viatique de qql adage populaire (pas bézef !) comme celui relatif aux cadavres sur un champ de bataille:
    « si les petits cochons ne le mangent pas »

  4. Mais ça ne veut rien dire,  » un budget de 2 % du PIB « , si on ne connaît pas le PIB ( que Macron cherche à faire augmenter ) ! Mieux vaut pour l’armée un budget de 1% d’un PIB de 8000 milliards ( soit 80 milliards) qu’un budget de 2 % d’ un PIB de 3000 milliards ( soit 60 milliards).

    1.  » Mais ça ne veut rien dire, » un budget de 2 % du PIB…..

      Comprends pas votre interrogation Monsieur le toubib, il s’agit ici du PIB de la France qu’on trouve en 1 clic, il suffit de le multiplier par le taux de 2% et ça donne l’idée la grandeur souhaitée.
      sachant que le budget est actuellement de 1.77 %..du PIB..

  5. @ Stanislas

    Il faut vous expliquer les choses les plus simples…

    Le PIB de la France n’est pas un chiffre immuable, il varie chaque année en fonction de sa croissance ( en + ou en – ).

    La formule  » 2 % -taux fixe – du PIB – chiffre variable  » ne signifie donc rien, sauf pour l’année en cours.

    Il y a donc deux façons d’augmenter les crédits de l’armée:

    – augmenter le taux d’ un PIB fixe;
    -ou garder le même taux d’ un PIB qui augmente.

    1. Et alors ?

      les salaires des fonctionnaires, les retraites ont longtemps été indexés sur le taux d’inflation annuel qui a rarement été fixe, ça n’a gêné personne que je sache.. Pourtant la ligne budgétaire est loin d’être celle des armées…

      Le principe là est le même, si la décision était un budget des armées indexé à 2% d’un PIB fut il variable, dont on connait le taux assez rapidement, ce budget des armées ne prendrait que le risque d’être variable….à la hausse. Sachant que le taux de croissance est fixé au doigt mouillé et est largement surévalué par la classe politique, le général devait savoir qu’il avait intérêt à l’indexation pour l’armée

      Vous descendez de la dernière pluie ou quoi? ou vous êtes en train de me charrier ?

  6. Castaner, est aussi mauvais comme porte-parole du gouvernement que comme tête de liste aux dernières régionales ( qu’il a brillamment paumé ) !

  7.  » Si le général de Villiers avait été discourtois pendant la campagne présidentielle, pourquoi Macron l’a-t-il renommé chef d’Etat Major ? … »

    Le merdeux a dû penser que le général se serait couché comme les autres devant sa majesté.
    Pas de bol, il ne se sentait pas redevable. Pensez bien à lui ses prochains mois, ses prochaines années, les hommes libres, vont être une rareté à ces niveaux là. Si le morpion dégage tout ce qui a du tempérament, il ne va bientôt rester que les limaces, les béni oui oui et équivalents.
    Le problème est que le garçon va devoir alimenter sa toute puissance par des coups d’éclats réguliers, ce que les médias nomment « autoritarisme ». Le risque pour le reste des béni oui oui, c’est que plus ils seront larvaires, moins ils auront de considération et plus ils devront en rajouter pour en être..

    Le problème de ce fonctionnement , c’est qu’on ne sait jamais jusqu’où ça va quand les contre pouvoir sont démantelés, ce qui est le cas aujourd’hui.

    Consolons nous, en nous disant que Brigitte saura lui dire en dernier lieu ce qu’il faut faire pour régler les petits détails pour la France, les sujets principaux étant réglés par l’UE, la BCE,l’eurogroupe, l’Allemagne, l’OTAN, les USA, les parrains du MEDEF, de l’assoss des banques, du CAC,…

    Ici Stanislas, en direct du Bounty, à vous les studios..

  8. Le boulot du CEMA est d ‘expliquer les besoins de l ‘armée.
    Le président sait qu ‘ en envoyant les troupes combattre au loin, cela va couter  » bonbon » et ce  » bonbon » est pris sur le budget.
    Il ne faut pas oublier que l ‘armée participe fortement à notre commerce extérieur par la vente d ‘armement.
    Envoyer des troupes au loin, c ‘est déplacer des milliers d ‘ hommes, des tonnes de matériel, déplacer des avions, des navires, etc
    Il faut enlever le budget de l ‘ armée des 3 % du PIB demandé par Bruxelles, car si l ‘armée intervient c ‘est aussi les intérêts de l ‘UE .

  9. On peut économiser en :
    Diminuant les crédits de l ‘ ENA. chaque étudiant coute environ ( en 2015) 86000€ euros par an. aux contribuables ( le résultat de ces étudiants nous le constatons tous les jours )
    Les retraites de la sncf et de la ratp coutent aux contribuables 4 milliards / an. avec leur régime de retraite et leur départ prématuré. Pourtant ils sont bien loin les trains vapeur.
    Stopper la création de rond point le cout moyen 1 million + les entretiens annuels
    Diminuer le nombre de mandats d ‘élus avant d ‘en diminuer le nombre ( se fera + tard) .
    Arréter la construction de ligne de TGV pour plaire aux présidents de régions rêveurs, et dans le même temps faire comprendre à ces gaspilleurs que les régions n ‘ ont pas besoin de ces bureaux somptueux pour travailler.
    Assez aussi de ces aérodromes survivant grâce aux subventions des régions et n ‘ayant de l ‘ utilité que pour un nombre réduit de personnes
    et l ‘ on pourrait en aligner encore et encore, mais cela obligerait de changer les habitudes et d ‘apprendre à gérer des budgets
    Donnez 1000 € à une personne, elle vivra avec
    Donnez 1200 ,€ à cette personne elle vivra avec
    Ramenez ce tte somme à 1000 € elle ne pourra plus vivre .
    Nos communes, nos régions, les territoires, l ‘ état sont dans ce cas et les dettes s ‘accumulent
    L’ exemple de ces éoliennes manne de communes les poussant à investir dans des trucs farfelus et inutiles, tout en oubliant que cette manne est payé par l ‘usager d’ edf.

    1. LANCIEN

      On pourrait supprimer tout ce qui coûte ou ce qui est inutile, non seulement ça règlerait le problème des dépenses mais en plus on n’aurait plus besoin du tout de l’ENA….une pierre , deux coups.

      Parce que si on réfléchit à fond, les statistiques sont implacables sur 1000 gosses qui naissent chaque année en France..
      – il y a probablement une chance qu’une bonne partie d’entre eux finissent chômeurs feignants ou fonctionnaires trop payés, trop protégés,

      – une autre grosse part va finir comme salariés du privé trop payés et trop protégés

      Heureusement, la grande loterie nous sort 1 ou 2 nés en même temps que leur carnet d’adresse qui vont faire la richesse de la France…..les fameux cerveaux qui font trembler la France entière à chaque fois qu’ils veulent faire leurs valises …

      Ah sacré LANCIEN…

Les commentaires sont fermés.