L’article publi-rédactionnel de 6media pour Macron dans le Point

6media.png

Une agence de pub a rédigé un article titré « Macron, l’homme le plus puissant du monde » que le Point a publié tel quel dans sa rubrique politique.

Mais avant, petit détour par les États-Unis où l’un des plus prestigieux quotidiens américains détruit ce qu’il reste de l’image de Jupiter outre-Atlantique.

Le fameux quotidien Washington Post s’est interrogé sur les raisons de l’effondrement d’Emmanuel Macron si rapidement dans les côtes sondagières… Pire que Hollande.

#1. Le système politique français, quasi-autocratique puisque le Président a presque tous les pouvoirs, y compris celui de dissoudre le législatif, fait qu’il endosse tous les torts aux yeux de l’opinion. C’est insuffisant, mais c’est bien mérité.

« (…) The decline can be explained in part by France’s system of government, in which the president enjoys far broader powers than many of his Western peers — including the power to dissolve Parliament. As a result, he receives all the credit or all the blame whenever either is due.« 

#2. Le clan Macron ne s’est pas habitué à la procédure parlementaire, et son groupe de députés n’est pas aussi soudé qu’il n’y paraît.

#3. La personnalité de Jupiter: Le quotidien explique que « c’est la personnalité de Macron qui a contribué à lui aliéner les citoyens ordinaires ». Et le Washington Post de retracer les 3 mois de caprices princiers – refus de parler à la presse, interventions grandiloquentes sous les fastes de Versailles – et de surnommer à son tour Macron de “Jupiter of the Elysee, »

« For many, though, it’s Macron’s personality that has done the most to alienate ordinary citizens. »

Cet article du Washington Post est important car il est factuel et désastreux pour l’image outre-Atlantique de Jupiter. Le même Jupiter avait fait communiquer par son agence de com’ 6medias le résultat d’un sondage improbable qui le plaçait comme « la personnalité le plus puissant du monde ».

Macron a dépassé Sarko, si vite, que cela en est surprenant. Ce narcissisme prend même des voies publicitaires que Sarko n’avait pas osé. L’article du Point n’est pas signé de la rédaction. Comme tout bon article de « brand content », c’est une agence, 6media, qui l’endosse pour le compte de l’Elysée.

Sur son site, l’agence 6media,  qui endosse cet article du Point, explique ce qu’est le « Brand content« , c’est-à-dire les articles sponsorisés.

Production sur mesure de contenus de marque dédiés à un annonceur.

Sur la base du cahier des charges de l’annonceur :

  • sélection des sujets pertinents,
  • rédaction sur mesure d’articles,
  • choix des visuels sur le thème de l’article dans bases photos existantes
  • intégration des contenus
  • mises en avant de l’opération spéciale sur le site du client.

L’agence respect tout à fait ces principes. Le début de l’article publié sans mention de ce sponsoring politique publicitaire dans les colonnes du magazine est édifiant:

« Plus fort que Serena Williams et Mark Zuckerberg. À 39 ans, Emmanuel Macron arrive en tête vendredi du classement des personnalités de moins de 40 ans les plus puissantes du monde, classement réalisé chaque année par le magazine économique Fortune. En 2016, il y figurait en quatrième position, mais aujourd’hui le chef de l’État devient le premier Européen à décrocher la première place de ce palmarès, depuis la création de celui-ci en 2012. »

 

 

PS: Merci à l’immense Mr Poireau pour m’avoir mis la puce à l’oreille.

 

Toi aussi, envoie des SMS à Macron.

Jupiter n’est pas si éloigné du peuple. La preuve, il envoie régulièrement des SMS à … des journalistes. C’est l’une des nouvelles parades estivales de l’agence de com’ de l’Elysée pour convaincre le tout venant que Macron n’est pas enfermé dans sa bulle. L’autre « preuve » est encore plus cocasse, ce sont ces clichés et autres selfies rapidement tweetés de Macron dans des instants « intimes » avec des joueurs de l’OM.

« Ainsi donc, Emmanuel Macron continue à contacter des journalistes par SMS, dans l’ombre de la diète médiatique qu’il observe depuis son élection. Le plus frappant n’est pourtant pas qu’il leur parle, mais ce qu’il leur dit. « Comment tu vois les choses ?« , demande-t-il régulièrement à des journalistes économiques, rapporte Le Parisien. Le Président serait-il intoxiqué à l’avis des journalistes ? Non, bien sûr. « Il les ambiance pour les influencer, et
maintenir un lien avec eux, au cas où… »
, décrypte un ami pour Le Parisien. Technique vieille comme la séduction, consistant à donner de l’importance à son interlocuteur. » (source: Marianne).

Macron a aussi fait publié une charte de fonctionnement sur sa première dame, quelques jours après que celle-ci ait confié à ELLE le sens de sa fonction et ses convictions: « Madame Brigitte Macron sera également chargée de maintenir un lien continu d’écoute et de relations avec les acteurs de la société civile dans les domaines du handicap, de l’éducation, de la santé, de la culture, de la protection de l’enfance ou encore de l’égalité homme femme », explique l’Elysée.

Ce vomissement people fait à peine sourire. Dans quelques jours, les salariés sauront enfin à quelle sauce ils seront mangé par la nouvelle loi Travail.

La version finale de la loi n’est dévoilée que le 31 août, même aux syndicats: « Contrairement à ce qu’avaient initialement compris certains partenaires sociaux, les ordonnances ne leur seront pas présentées dans leur totalité ».

La belle arnarque !

Quelques points auraient déjà été décidés par Jupiter et l’ex-DRH de Danone désormais ministre du travail:

Pour le reste, attendez dans 10 jours, au pied du mur.

 

Jupiter échange-t-il aussi avec des responsables syndicaux par SMS ?

 

Le bilan au vitriol de Nicole Ferroni

Vivement qu’elle reprenne ses chroniques à la rentrée ! Nicole Ferroni a livré son bilan des premiers 100 jours de Jupiter.

Extraits choisis.

« L’égalité qu’on a gagnée en terme de sexe, on l’a perdue en égalité des catégories professionnelles. »

« je ne suis pas tellement surprise de voir à quel point le gouvernement assume de prendre les gens pour des bœufs »

« J’ai l’impression qu’ils savent très bien que personne ne regarde les débats à 1h de matin et à quel point ils se permettent certaines choses. Je sens que je vais me régaler pendant ce mandat. »

« Les APL, c’était presque jouissif pour moi de voir à quel point le débat a été porté sur la mesquinerie. »

« Rien ne sert d’avoir une belle écriture si c’est pour écrire quelque chose de vide. »

En quelques mots, elle a beaucoup dit. L’humoriste a l’analyse précise. Ferroni ne s’attarde pas sur l’écume, elle lit les textes de lois, écoute les débats parlementaires, creuse ses sujets.

Vivement qu’elle reprenne ses chroniques à la rentrée !

 

Comprendre ce qui se passe au Venezuela

Voidi deux videos pédagogiques supplémentaires pour expliquer ce qui se passe là-bas, et sortir des caricatures binaires. Oui, la situation politique y est devenue gravissime. Et l’empressement avec lequel certains se sont amusés à la caricaturer est évidemment éminemment … suspect.

 

 

Chanson du dimanche: sous pression

#JeSuisBarcelone

Ada1

Les attentats se succèdent et l’indignation ne suit plus.

Passées l’émotion d’un attentat qui ressemble trop à celui de Nice dans une région où des proches et des relations vivent, et la tristesse pour les victimes, ce sont la rage et la colère qui demeurent.

Comme à Nice, un terroriste s’est engouffré dans une artère piétonne avec son véhicule pour faucher le plus de victimes possible. A la différence de Nice, l’opération semble plus collective puisqu’une intervention policière à 130 kilomètres de là semble avoir déjoué un second attentat et/ou éliminé une partie du commando. Qu’importe, l’enquête dira le reste.

La rage plutôt que la peur.

La rage contre Daech, contre cette entreprise terroriste islamique  hors d’âge. Qu’il y-a-t-il de plus à dire sur l’Etat islamique ? Les mêmes barbares ont décimé en Egypte, à Manchester, à Nice, à Médine. Daech peut frapper partout. Daech frappera partout. Il faut conserver sa rage, pour mieux évacuer la peur.

Il reste aussi la colère, la colère contre certaines réactions. J’y reviendrai dans ma chronique hebdomadaire. Mais l’instrumentalisation ultra-rapide (cf. le réveil de Marine Le Pen, les cris d’orfraie des Fillonistes sur le thème « Fillon-vous-l’avait-dit », etc) a quelque chose d’indécent.  Le risque zéro n’existe pas.

Daech peut frapper partout.

Je regrette justement que des médias insistent sur les réactions de panique – légitimes – des civils présents sur les lieux ou à proximité du drame.  Ce fut voyeuriste  et, surtout, cela donnait comme un sentiment de victoire à Daech.

Car la seule victoire de Daech est dans la peur qu’il suscite et la haine qu’il génère au-delà de ses propres troupes.

La manifestation monstre qui se déroule en ce moment dans les rues de Barcelone fait plaisir à voir.