Voici la loi Travail…


… Vous avez deux heures, 200 pages, pour dire oui ou vous barrez. Après, on la fait voter par nos 308 députés soumis, par ordonnance.

Il y a encore une presse béate, et ne soyons pas surpris, patronale, qui juge la concertation « exemplaire« . Un autre explique que pour Macron, c’est la mère de toutes les batailles qui va « refonder notre système hérité de l’après-guerre« .

Sur le site d’ATTAC, nous avions au contraire un autre mode d’emploi.

 

Depuis lundi, le secrétaire d’Etat au numérique Mounir Mahjoubi nous excite avec une nouvelle idée: faciliter la lecture du code du travail (rétréci) sur internet. La belle affaire! Le même soutient le projet Macron de réduire les moyens de représentation des salariés par la fusion des instances de représentation du personnel.

Qui se fout de nous ?

 

Publicités

126 réflexions sur « Voici la loi Travail… »

    1. Quel rapport @ elie…ce qui se passe est extremement grave et touchera durablement notre société ….et sera pour les français un retour a la precarite généralisée ..sans rien essayer dautre..
      je suis écoeurée ..
      Hollande aura tenté une partie de son quinquennat de préserver notre modèle (plus à la fin) …padétadam (petit surnom que je donne a macron) l achève

      1. Même en étant pas très malin, n’importe quel salarié d’entreprise peut comprendre que le référendum d’entreprise est une saloperie qui livre l’employé au taulier plus encore que le contrat de travail, Que les accords d’entreprises n’ont pas d’autre but que d’isoler encore plus le salarié -parce que Renault Billancourt, c’est une entreprise et Renault Guyancourt, c’en est une autre, il faut le savoir -, que le plafonnement des indemnités prudhommales, c’est , ni plus, ni moins que de considérer que le salarié est le principal responsable de son licenciement .
        Je peux continuer longtemps comme ça .
        Mais il vaut mieux attaquer Ruffin – qui, soit dit en passant, explique que les « trucs à la con », c’est d’abord les médias courtisans qui les utilisent et, qu’après tout, si on peut faire passer des messages en utilisant les mêmes méthodes, pourquoi s’en priver – ca permet de cracher son venin sur la FI !

    2. Comme ne le dit pas Elie Arié, c’est par sa tentative d’enfumage qu-il essaie de décridibiliser F.Ruffin. Ainsi, l’on voit bien d’où Arié parle…
      Décontextualiser et interpréter à sa façon les propos de quelqu’un est pire que de la désinformation, c’est de la pure malhonnêteté intéllectuelle. Ruffin n’a jamsie dit que les Français seraient trop bètes…
      Monsieur Arié, vous ne vous grandissez pas en reprenant in extenso un article du figaro-facho-réac :
      Ecouter de 4’10 à 5’10…
      https://www.franceinter.fr/emissions/le-journal-de-8h/le-journal-de-8h-28-aout-2017

      1. vu Lionel (avec mes oreilles) et de recommencer (2x cé bon) ..je veux bien être une bille, ça ne me dérange pas, mais qu’on (me?) file une solution, ..n’est-ce pas,

        pour le chat (ce soir. manger!) tu l’ouvrirais par en bas (le cul) ou sous le menton, à la gorge..

  1. Je viens d’envoyer un message à ATTAC à propos du paragraphe « le travail coûte trop cher »

    ATTAC chiffre l’emploi CICE à 250 000 €, ce qui n’est pas exact compte tenu des éléments contenus page 12 du document complémentaires de mars 2017.

    L’affirmation à cette page parle d’un effet moyen de création ou de sauvegarde d’emploi de 80 000 emplois pour une créance effectivement touchée par les entreprises de 29 milliards sur 3 ans

    Ca fait l’emploi à 362 500 €. Je chipote, certes, mais à 112 500 euros près. ça fait un paquet de bouteilles d’eau de malt de collection..

    Dans le même temps, le gouvernement chasse du coût moyen de contrat aidés à 19 600 et du coût moyen de chômeur guère plus élevé

    et ce n’est pas un truc à la con..

  2. @ Sylvie

    Notre modèle s’achève tout seul, et ce n’est pas un hasard si tous les gouvernements ssocio-démocrates s au pouvoir (pas dans l’opposition, bien sur) sont devenus socio-libéraux, c’est-à-dire cherchent à l’adapter au monde tel qu’il l’est devenu, et non au monde d’hier disparu et qu’il n’est pas en leur pouvoir de ressusciter; le meilleur exemple est le parti social-démocrate suédois, véritable inventeur de la sociale-démocratie, qui l’a pratiquée depuis bien plus longtemps et plus profondément que nous, et qui, de lui-même, s’est adapté.

    Pour ma part, je ne crois pas que Macron puisse réussir, son projet étant basé sur encore plus de fédéralisme…mais je le regrette.; je crois qu’il devrait suivre le conseil de Sarkozy, et profiter de ses pouvoirs et de la période d’incertitude actuelle pour essayer de lancer un nouveau traité européen.

    1. Vous êtes décidemment un comique, toubib : quand le P de G parlait de plan B, à savoir refonder les traités européens, c’était une utopie . Parce que c’est le petit marquis, il faudrait qu’il s’y colle . Vous parlez du conseil de Sarkozy, mais qu’est-ce qui empêchait celui-ci de lancer la démarche, plutôt que d’enfumer tout le monde avec le traité de Lisbonne, ce traité qui est pire que le traité constitutionnel , rejeté par référendum, je vous le rappelle .

    2. « c’est-à-dire cherchent à l’adapter au monde tel qu’il l’est devenu, et non au monde d’hier disparu et qu’il n’est pas en leur pouvoir de ressusciter…. »

      L’alpha et l’oméga du suivisme.
      Un joli retour en arrière…

    3. @ Élie
      Votre fatalisme m’étonne…
      Notre modèle s’achève ? Pas pour tout le monde…car il y a bien qq chose qui va toujours dans le même sens ce sont les super profits et l’enrichissement des très riches ….( d’ailleurs pas forcément de certains  » aisés  » qui trinquent déjà beaucoup en cotisant toujours plus ).

  3. L’incompétence de nos politiques à tous les niveaux des communes à l’état nous coûte très cher …et ca pleurniche dans tous les coins !

  4. @ Hélène dici

    Non, la globalisation de l’économie et la libre circulation des capitaux sont un phénomène inédit, que personne ne maîtrise, et qui n’aurait jamais pu exister sans le développement de l’informatique, aujourd’hui irréversible.

    Mais ce sont ceux qui, au lieu de se battre vainement pour le retour au passé, sont les premiers à se poser les questions face à l’inédit qu’ils regardent en face, qui sont les premiers à trouver les solutions, forcément inédites.

    Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi Google, Amazon et Microsoft, qui dominent le monde d’aujourd’hui, ne sont pas français ?
    C’est parce que le pragmatisme est la grande force des Etats-Unis (ce qui n’a rien à voir avec son impérialisme- notre colonialisme le valait bien, plus modeste parce que notre puissance était plus modeste- et la violence de sa société- que nous sommes d’ailleurs en train de rattraper).

    Voyez le racisme: tous les antiracistes le déplorent chez nous, mais nous nous bornons à chercher des gens « issus des minorités visibles » à mettre dans un gouvernement ou comme présentateurs de télé; avec Kennedy puis Johnson, les Etats-Unis se sont attaqués au racisme (avec l’envoi des troupes fédérales dans les Etats du Sud, des mesures contestables comme la discrimination positive, etc.), ils ont aujourd’hui créé une vraie bourgeoisie noire, une classe d’hommes politiques noirs (souvent ultra-réacs), etc. Ils n’ont pas fait reculer le racisme, mais ils ont rendu possible ce que le racisme empêchait.

    1. (suite)
      Quant à Mélenchon, il en est à proposer à Macron un débat sur le Venezuela…C’est sûrement la grande priorité du moment et des Français, le ridicule ne tue pas…Même le PC, pour la première fois, a renoncé à l’inviter à prendre la parole à la fête de l’ Huma !

      1. @Elie
        Le développement de l’informatique, dites-vous ? Je crois que le maire de Ceillac, station de sports d’hiver du Queyras, qui se bat pour conserver la cabine téléphonique du bled parce que sa commune est en zone blanche, grincerait des dents à vous lire . Et ce n’est pas le seul patelin de France qui soit concerné . Alors des contrées reculées …!
        Je me marre lorsque je vois le présentateur d’un journal télévisé qui dialogue avec un reporter pied dans l’eau à Houston et que ce même présentateur se trouve avec une rupture de liaison avec un autre reporter se trouvant à l’Elysée, à même pas un kilomètre à vol d’oiseau de la Maison de la radio .
        C’est pas au point, tout ça !

          1. Lionel

            Ca ne me dérange pas qu’un gonze utilise un outil de communication pour traiter d’abruti une personne qui a voté Mélenchon. Ce n’est pas le premier et il y en aura d’autres. Au contraire, je trouve ceci très intéressant, pour plusieurs raisons

            1° Les tenants de la religion libérale financière incarnée aujourd’hui par Macron, perdent leurs moyens devant Mélenchon alors qu’ils n’ont jamais été aussi puissants, aussi libres de contre pouvoir organisés..
            C’est assez bizarre du seul point de vue mathématique, puisque c’est le FN, l’outsider qui devrait concentrer leurs aigreurs. Cette simple observation me laisse penser que si le programme de Mélenchon fait si peur, c’est qu’il a été certainement analysé comme possible dans le milieu de l’orthodoxie et doit être combattu par tous les moyens.

            2° Les auto proclamés « modérés » tombent le masque régulièrement et plus que jamais alors qu’ils ont un boulevard devant eux. Ce sont les Qi les plus élevés qui utilisent d’ailleurs des arguments à tomber par terre ; normal, quand les preuves sont faites que leurs solutions sont des échecs, que leur reste t’il d’intelligent à dire ?

            3° Les femmes et les hommes publics, politiques, éditorialistes, conseillers, hauts fonctionnaires,censés défendre l’intérêt public ne soignent que leurs carrières, ce qui est parfaitement normal. C’est notre collectivité qui l’accepte passivement. Nous n’avons plus tout en haut, que des redevables, des outils, des exécuteurs de basse besogne aux mains de psychopathes et sociopathes de haute volée qu’on ne voit jamais mais dont on connait quelques noms

            D’une manière générale, si une masse suffisante de gens qui se font tondre plus que jamais, en avait conscience, ou ne se voilaient pas la face, ce serait Mélenchon ou/et Martinez qui devraient courir derrière eux pour conserver leur statut de leader d’opinion.

  5. Les syndicats ne représentent que 8% des salariés… il n’y a que les fanatiques de la fonction publique et en particulier la territoriale qui pensent que la démocratie se joue dans la rue. Macron est le Président à présent alors qu’il mène sa politique. Nous en verrons les résultats plus tard. Pour ma part, je ne l’aime pas mais je suis pour la flexisécurité.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Flexisécurité

    1. Ce qui interpelle, c’est le salarié (s) non syndiqué (s ) qui sait parfaitement venir trouver un représentant syndical lorsqu’il est dans les ennuis mais qui s’esquive lorsqu’on lui propose de prendre une carte ( ce qui ne l’oblige pas à militer, il faut le préciser ) . Le faible taux de syndicalisation actuel s’explique, en grande partie, par ça . Il y a d’autres raisons plus anciennes mais on ne va pas en débattre ici . Il suffit de savoir que le congrès d’une section d’entreprise CGT ( entreprise de 2500 personnes ) réunissait 750 pèlerins en 1980 et qu’il n’y en avait plus qu’une vingtaine dix ans plus tard . Le P.S . MItterrandien était passé par là .

    2. VODA

      Il y a certainement des gens qui sont ou seront pour la flexibilité, en sachant ce que ça signifie, ou par choix ou par confort personnel

      Parce que si vous êtes comme cette centaine de députés LREM du secteur public, qui la souhaite pour les autres……..

  6. La mondialisation ? pour l’Afrique et nombres de pays d’Asie, d’Amérique, du Moyen-Orient, c’est une vue de l’esprit . La financiarisation, par contre, se porte très bien, pour le plus grand profit d’une minorité : 1% de richards pour 99% de fauchés .

      1. @Elie
        Merci d’admettre que la mondialisation, c’est pas pour le peuple . Maintenant, allez vous promener à travers l’Afrique et peut être réfléchirez-vous aux propos de la banque mondiale .

  7. en 2 heures ?! (la Loi Travail) ..j’vais pas y arriver !!
    (ni en 2 jours ! déjà que je lis-tout; plus ou moins vite)

    Ne peut-on pas re-faire le jeux, plutôt (& Dingo) de: « combien y a t-il de ‘m’ à enfumage » ??
    ..cher Juan,
    aussi je ne viens pas les mains vides (pas mon style) alors de proposer, même sujet, les mots:
    harmonie, poumon, humanité ..
    /fume ! c’est français !

    sinon je sors /d’ailleurs Alain le dis tjs, et ne le fait jamais ! ..nananère ! ..on voit bien qu’il n’est pas d’Ambilly !)
    Frontaliers = nantis ! (pas moi qui dit)

      1. Je me rappelle, il y a une trentaine d’années, que le chômage avait fait un bond à Genève et que les premiers à avoir été virés étaient les frontaliers .
        Frontaliers = nantis …! Encore une idée reçue !

  8. (désolé) même Les Echos.fr ne m’aident pas..
    aussi quand je lis: « ..réduire les moyens de représentation des salariés par la fusion des instances de représentation du personnel », à la fin du billet,
    (ni je confonds El Guerrab et Mahjoubi)
    je me dis: « un Dieu pour Tous » ..
    là j’arrête; j’ai assez dit de conneries aujourd’hui,

  9. Bienvenu dans le nouveau monde ….

    « Un cadre du PS en soins intensifs après une agression par un député LRM »

    « Selon l’hebdomadaire Marianne qui a révélé les faits, l’altercation entre les deux hommes s’est produite mercredi rue Broca, dans le 5e arrondissement de Paris.

    Les circonstances qui entourent l’agression restent encore à déterminer.

    Selon un témoin interrogé par le journal, le député (LRM) a « asséné un coup de casque très violent puis un deuxième » à M. Faure, qui est tombé « par terre, en sang » un autre affirme avoir entendu M. Faure dire ´sale arabe ´ au député.

    La famille du responsable socialiste a fait savoir dans un communiqué qu’après son admission à l’hôpital l’état général de M. Faure s’était
    « rapidement dégradé » et qu’il avait « dû être opéré en urgence ».
    « Les médecins ne se prononcent pas à ce stade sur les suites pour son état de santé. Il est aujourd’hui en soins intensifs et reste sous surveillance »

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/08/31/un-cadre-du-ps-en-soins-intensifs-apres-une-agression-par-un-depute-lrm_5179179_823448.html#qWVmGaKwFSJDWJAL.99

    1. Comme quoi, la République en Marche sait utiliser des arguments frappants avec ceux qui ne sont pas d’accord avec ses orientations .

          1. je n’ai pas le souvenir d’avoir dit le contraire, ..d’un autre côté: j’ai pas de tête ni je suis contrariant.
            (je n’arriverais pas, non plus, à tout traduire)

          1. (aïe!) Bah Alain, ..non! je ne sortirais pas: il pleut trop ! (ce soir: on mange les chats ! ..hahah ça va leur faire tout drôle !)

            ceci dt SMAX, je suis juste un ti provincial, -j’en fais des erreurs !! tiens, quand Juan met 2x m (à fummette) et que je réponds: « il les aime », (les z’m; je précise)
            alors tout-faux !!
            correcte aurait été: « il l’aime »
            (personne n’a vu; chic!)
            oui, car (par ex.) met-on un point sur un i,
            ..à moins de faire ï (aïe?)

    2. Hélène:franchement,que lntérêt? Et vous croyez que c’est nouveau,une bagarre violente, voire mortelle, entre adversaires politiques, dans l’ Histoire?

      1. Vous qui passez votre temps à rabâcher que l’histoire ne se répète pas et que le passé est révolu … même votre votre commentaire vous tourne le dos 😀

    3. 👍👍Ils sont « smart » les députés lrm :

      « Olivier Véran n’a visiblement pas apprécié la remarque et s’est exprimé dans les colonnes de Libération :

      « Il faut pilonner le bourrin Mélenchon, le remettre à sa place : non, ce n’est pas un « type sympa » » Un avis qui ne serait pas partagé par Emmanuel Macron »

        1. HELENE

          Ce Véran qui est neurologue dans le secteur public, n’a pas voté pour la loi d’habilitation. il ne fait déjà pas partie de ceux qui ont bradé les salariés du secteur privé au marché..

          que les syndicats et les insoumis soient divisés, ça me paraît normal, les journalistes qui soutiennent la modernité des réformes sont encore dans l’histoire des syndicats politisés. Tout ce monde là si crie moderne et ne cesse de reprendre les schémas du passé….quelle cirque

          Les ordonnances ne concernent pas que l’aspect professionnel , elles deviennent un vrai problème de société organisée en concurrence avec des groupes privés d’abord, pas des états…. C’est un problème politique…

          Et puis merde ce sont aux 19 millions de salariés du secteur privé qui vont se faire baiser de réagir sans attendre les leaders des formations….

          De toute façon les défilés ne servent plus à rien..ça aussi c’est fini, les politiques ne sont plus rien que des crapules en col blanc, ils obéissent à des maitres. qu’on ne voit jamais.

          1. ce n’est pas un syndicaliste et même si il n’a pas voté en faveur de la loi, ça ne justifie pas qu’il soit aussi vindicatif.

            Je ne sais pas si tu te rends compte, mais entre le tweet de la porte parole au moment du décès de Simone Veil, l’agression physique d’aujourd’hui et verbale de tout à l’heure, chez lrm, c’est bien pire que ce que l’on reprochait à JLM à la grande époque du bruit et de la fureur … il va passer pour un agneau bientôt 😂😂😂

  10. http://www.courrierinternational.com/article/vu-de-suisse-les-journalistes-francais-perdus-dans-lere-macron

    (je n’ai pas lu ‘Le Temps’; quotidien concret) certes on apprend un peu pourquoi, quoi et comment,
    de qui? les français bien sûr, Et la press (suppôt ?!)

    en tous cas (pour le « Travail » ou autre solution on attendra)
    chaque jour je comprends davantage d’où vient ce sondage sous la ceinture pour un président ‘jeune ni con’,

    ps, j’ai côtoyé (Obs/Le Plus) Bruno RP, ..si aussi qql autre camarade dans cette salle, tèl le 01 42 92 81 00,
    – l’accueil est zen, ..vois pour qql soleil demain,
    (mes bassins sont pleins)

  11. (rhâh.. l’Afrique) Encore Elle !
    Ne peut-on pas la piller bonnard & paisible, Gaillard !
    ..toujours elle vient pleurer, prier, quémander..
    (qui lui a donc appris ? qu’importe)

    d’ailleurs on a une bombe (N) pour « ça »
    physiq/chimie, manip e tutti,
    « A table ! » ..y-en-a pour tout le monde !

    °°°
    Alors… quand vient-il ce-parking Géant ?!
    depuis le temps qu’on nous le promet !!

    ..y a des matins qui se perdent (!)
    ni elle a dit: « mes nuits sont plus belles que tes jours »
    – « oui ma fille », ni désir d’excuser mes soirs (suis-je con)

    « Evidemment je te fais confiance » (… !)
    « Ma chérie ! »

    option: rhâh la France, ..Encore Elle !

  12. La bonne question est venue : qui a écrit les ordonnances ?

    Le 1er sinistre s’en est sorti sans cligner des yeux après une réponse à peine croyable, si on a lu la loi d’habilitation et qu’on parcourt les 5 ordonnances détaillées présentées hier..

    Nous ne le saurons jamais….ou pas, même si nous savons déjà que nombre de lois présentées au parlement ces dernières années sont écrites par les lobbles du MEDEF et des groupes privés..

    Mais le pire de la saloperie devenue ordinaire dans notre époque de corruption intellectuelle et de paroi poreuse entre public/privé, c’est de présenter les ordonnances comme ayant été pensées pour les PME et TPE,

    Le procédé est méprisable, quand on a à l’esprit que les deux speakeurs du gouvernement, Philippe et Pénicaud, viennent de groupes internationaux privés et donc qu’ils ignorent tout des pratiques des dites PME et TPE. Mais bon depuis des années le politiques affirment n’importe quoi, le principal est dit et c’est l’instant qui compte en audiovisuel Qui ira chercher que c’est une connerie ?

  13. Il me revient tout à coup en mémoire héhé….. (je déconne, j’ai le dossier devant les yeux) cette démonstration d’une avocate de droit social, de la SELARL d’avocats Vinci, datant de novembre 2011, portant le sigle de l’INSTITUT MONTAIGNE, qui fait une démonstration superbe consistant à affirmer sans cligner des yeux non plus, que le CDD étant trop rigide, il faut assouplir le CDI pour inciter les chefs d’entreprises à signer moins de CDD.
    Suit, tout au long de l’exercice une démonstration technique tout en axels, en saltos avant et arrière, avec force procédés télévisuels de zooms sur des cas extrèmes, émaillée de benchmarking avec le Royaume Uni… , Du grand art, on dirait une exhibition de tapinage….heu de patinage…

    et ah, tiens, la description d’un possible « CDI de chantier »……ou plutôt la création d’un licenciement pour fin de chantier. On y arrive.

    On ne voit pas apparaître la perte de la prime de précarité liée au CDD , certainement encore un oubli, ……..et pourtant, cette avocate de droit social, réussit à trouver des garanties pour le salarié dans l’assouplissement du contrat de travail. Une vraie positive, ou une sainte…

    A la fin de la lecture de ce dossier, on n’a plus aucun doute sur la probité de la réflexion technique, car en citant les secteurs d’activité consommateurs de CDD, l’auteure oublie le BTP…..mais peut être a t’elle connaissance de statistiques qui font la différence entre CDD et contrats détachés..

    Notre monde est spirituel, nos dirigeants font travailler des technos bouddhistes qui veulent nous enseigner l’acceptation de l’impermanence……..pour les autres..

    1. Stanislas,
      Certains vous reprocheraient de regarder les culottes sales de ces messieurs-dames et c’est bien impertinent face au TINA du culte Reagon-Tatcher.

      mais très pertinent dans la vrai vie aujourd’hui et l’indispensable désenfumage contre la crasse médiatique de révérence.

      J’aimerai replacer notre déplorables situation dans l’évolution de la Mondialisation Heureuse,
      pas le temps maintenant, ce sera pour un autre post, mais voici deux éléments, en français:

      emmanuel Todd interview vidéo de 25 ‘ environ
      https://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=1997&ID_dossier=397#video

      et
      La pomme croquée. par Badia Benjelloun
      jeudi 31 août 2017,
      http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8945

      1. charles

        Certains vous reprocheraient de regarder les culottes sales de ces messieurs-dames

        J’ai toujours été un grand sensible, une fois les larmes difficilement retenues suite à une émotion vive que me provoquent les éléments de langage du circus politique, vendu et corrompu intellectuellement jusqu’à la moelle, je me ressaisis et je me demande illico où il a essayé de nous baiser. Déformation professionnelle peut être…

        Ca fait des décennies que ça dure, et je me demande encore comment une multitude de mes concitoyens arrivent encore à accorder du crédit à toute cette bande de petites frappes en col blanc qui travaillent à découvert, de manière décomplexée, pour des intérêts privés.

        A chacun d’être fataliste ou pas, de croire que chaque vie ne fait que coûter et que les bénéfices monstrueux sont fait pour aller se reposer dans les iles …ou pas..

        Ils ont raison de se foutre de nos gueules tout là haut, sous les ors de la république, nous acceptons collectivement de prendre à nos comptes t les divisions qu’ils nous jettent en pâture négligemment comme des miettes de pains à des pigeons..

      2. Charles

        Pour Todd, c’est bien ce travail sur les systèmes familiaux que j’évoquais à propos de son livre  » L’invention de l’Europe « 

  14. Ce qui est drôle , c’est de voir ceux qui justifie cette réforme, qui n’en est pas une, en explquant qu’en France il n’est pas normal que ceux qui ont un travail soient protégés …conclusion punissons tout le monde ce sera plus juste !
    Et je parie que comme rien dans cette affaire ne fait appel à l’innovation …le nombre de chômeurs va augmenter et qu’on passera à la phase suivante baisse du smic, baisse des allocations chômage etc…on n’a d’ailleurs pas encore dit à quel sauce on nous mitonne les réformes sur la santé !
    tant que ce sont toujours les mêmes qui s’enrichissent notre systeme basé sur une inégalité galopante est bien préservé …

    1. Je passe sur mes fautes d’orthographe dont le nbre augmente à la hauteur de ma colère !

  15. Rien à craindre: la lutte du « peuple » contre cette réforme du Code du Travail est bien coordonnée:

    « Lutte contre le gouvernement : Mélenchon veut dépasser les syndicats

    En appelant les Français à participer à Paris, le 23 septembre prochain, à une “marche contre le coup d’Etat social”, le leader de La France insoumise irrite Philippe Martinez, patron de la CGT, pour qui “chacun doit rester dans son créneau” »

    L’article en entier:

    https://www.marianne.net/medias/lutte-contre-le-gouvernement-melenchon-veut-depasser-les-syndicats

    1. Même Martinez peut proférer une connerie . C’est tout autant du ressort d’une formation politique que de celui des syndicats d’attaquer une réforme qu’ils jugent néfaste pour leurs mandants pour les uns, et pour le monde des travailleurs pour les autres .
      Mais lorsqu’on a ce qui confine à la haine de la F.I., tous les coups sont permis

    2. La fédération F.O transport rejoint la CGT contre « cette loi El Khomri bis  » , ainsi que d’autres . Et je ne doute pas que des fédés CFDT en fassent autant . Quand à la CFE-CGC, elle est contre ces ordonnances et le fait savoir haut et fort .
      Alors, mon bon toubib, vous commencez à saisir le fonctionnement su syndicalisme ?

  16. Monsieur le toubib

    Envoyez donc des articles entiers sans abonnement….ça permettrait de se faire une idée sur ce que vous voulez tripoter à propos de Mélenchon/Vénézuela/Coréedunord/Tsipras

    1. Stanislas : mais que viennent faire « Vénézuela/Coréedunord/Tsipras » dans cette réponse ?
      Et si vous vous appliquiez à poster des commentaires qui aient un sens, quitte à être moins longs et moins nombreux ? ( il est vrai que j’ai renoncé à vous lire).

      1. Toubib

        A vous lire, je crois bien que vous ne voyez plus de sens à grand chose ;
        Entre nous, vous n’êtes pas ma motivation première parce que j’ai compris depuis longtemps que vous êtes bien trop intelligent pour lire un peigne cul comme moi..

        Ceci étant, je vous fais remarquer respectueusement que votre interpellation signifie que vous m’avez lu. J’en suis honoré.

        Tout ça ne m’a pas fait lire pour autant l’article de Marianne en entier…

  17. « Pour la première fois, une réforme du code du travail donne la priorité aux TPE et PME », ..

    J’ai lu un peu partout cette entrée en matière dans la présentation des ordonnances. Un joli coup de comm qui fleure bon implicitement la préférence nationale…..heu non.. un air de local sur l’international, la proximité, le repli sur soi….euh non pas le repli… PME et TPE c’est la petite boite bien de chez nous quand même…

    Bref, à chaque fois qu’une vacherie est perpétrée, les politiques nous entonnent « achetez français »,  » PME et TPE » et tous ses dérivés alors que l’heure est à la délocalisation, à la concurrence sauvage supra nationale…etc…etc dont le salarié est la variable d’ajustement

    J’ai joli et ça peut faire pleurer.

    source INSEE (secteur marchand)

    1° Les PME En France sont 236 728 unités, à comparer avec les groupes (GE et ETI) qui possèdent 76165 unités légales..

    2° les PME, emploient 4 169 000 de salariés soit, 28 % de l’emploi total du secteur marchand
    J’ai exclu les TPE****, elles sont 3.6 millions et auraient un effectif salarié de 2.8 millions., ce qui ajouté au chiffre des PME reste inférieur à 50%

    2° le poids en Chiffre d’affaire des PME et TPE réunis, c’est 36 %.

    **** l’INSEE reste très prudente dans son estimation des TPE, sachant qu’il est difficile de connaitre le statut réel du chef d’entreprise;, donc difficile de parler de salariat.

    D’un simple point de vue comptable, les PME ne pèsent pas vraiment très lourd, et les TPE ne possèdent pas 1 salarié par unité.

    Il est difficile d’imaginer qu’un travailleur indépendant de micro et auto entreprise se foute dehors plus facilement lui même grâce aux ordonnances..

  18. Passer des ordonnances pour affaiblir la défense des salariés au motif que cela va faire diminuer le chômage est purement dégueulasse (idéologie de classes, on fait marner les pauvres ou on les exclu). Pas la peine de lister les conséquences de ce type de mesures, les intervenants de ce blog le font trés bien. Par contre il convient plutôt d’insister sur ce qui, en économie capitaliste fait que les entrepreneurs embauchent (emplois stables et rémunérateurs), si et seulement:
    – si le carnet de commandes augmente
    – si la conjoncture est favorable (gros investissements publics et privés, faible concurrence, forte demande, etc..)
    Ce que l’économiste Reinert appelle « une économie à rendements croissants », ce que Keynes appelait « le mécanisme multiplicateur » (1 milliard investi rapporte 3, 4 ou 5 milliards) ou ce que Lordon récapitule dans cet court article:
    http://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/a57222

    1. Robert Spire

      A vos remarques très juste j’ajouterais une notion de productivité qui finira aussi par influer lourdement si la rotation s’exacerbait.

      Dans nombre de métiers ou de fonctions, un turn over important nécessite de la formation au poste, une prise e main du poste et toutes choses qui ralentissent le processus à chaque fois.
      Dans les PME, les chefs d’entreprises s’attachent à garder leurs effectifs; pour toutes ces raisons, surtout dans des unités de moins de 20 personnes où il faut pouvoir compter sur ses salariés..

      Les ordonnances servent bien la cause des groupes à gestion financière pure. Avec la consolidation comptable, chaque groupe pourra organiser sa baisse de chiffre ou de résultat, et c’est à partir de là que commencera la lente décrue du salaire moyen..

      Votre renvoi ne fonctionne pas..

    2. Sympathique (?) bien vu (!) aussi une rapide note sur conjoncture: activité économique (le serpent a une queue!) telle une échelle à l’unique dimension (3x avec le papier) dont les barreaux serait qql prévision, évolution & variation (+ lieu, date)

      Tout en lisant le papier de Lordon, je me disais: mais où est le blé ? où sont les banques, le capital débordant, le paradis fiscal (quel nickel lexical !) les silos à grain, les bassins d’oseille..
      – ainsi la chute: le marché !

      et chouette illustration ! joli tas de briques,
      .. »offertes par la Direction »

      (et) ce lien pour « innovation », alors le-jeune, ici volontaire mais illégal, quoiqu’il en soit c’est lui l’avenir:
      https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/010205926989-la-nouvelle-charge-de-la-silicon-valley-contre-donald-trump-2111084.php#xtor=EPR-8-%5B18_heures%5D-20170901-%5BProv_%5D-2014890

      °°°
      et merci pour « l’impermanence » (Stan) ..me rappelle que ma femme (elle aussi) divorcée d’un bouddhiste,
      /moi? « le péché jamais » ! un-seul mariage, une-seule bague, ..perdue le lendemain! (je devais être de-vaisselle, probablement)
      ..maintenant de m’y tenir; dernière ligne droite,

  19. Il semblerait qu’au fur et à mesure que les  » partenaires sociaux » découvrent le texte des ordonnances, il y figure tout un tas de mesures qui seules, ne porteraient pas trop à conséquence mais qui, misent bout à bout, renforcent la conviction des organisations syndicales que le texte va dans le sens des patrons, petits et grands et pas dans celui des salariés .
    Mais on s’en doutait déjà !

    1. @Elie
      Puisque vous nous parlez de Chevènement, ou en est -il dans sa présidence de la Fondation pour l’Islam de France . Est-ce qu’il a mis en place les moyens de surveiller le fonctionnement ainsi que les financements des écoles coraniques sur le territoire, ce qui est la vocation de cette fondation qui date, quand même, de 2005, même si elle n’aurait pas fait grand chose en 12 ans .?

  20. Elie Arié,

    Comique de répétition, un peu lassant
    Tous les citoyens de la Planète ont bien compris que le monde a changé et en UE particulièrement depuis la disparition de l’URSS et la ruée anti-sociale des Chicago Boys.
    Ce sont sur ces effets, concentration des richesses et paupérisation massive que les Insoumis sont en lutte pour préserver la notion élémentaire de justice sociale, seule source d’un progrès pour tous.

    Comique de contradiction
    quand vous nous abreuvez de lien vers des messages de propagande répétitive et médiocrement polémique tout en tant vous vantant de ne pas lire les excellents posts très factuels de Stanislas.
    quand vous pronez inlassablement le TINA figé dans la pensée unique sans remarquer que le pays de Reagan a élu Trump et celui de Tatcher a fait un Brexit.

    Prospective
    Merci du lien sur Chevénement, si j’ai le temps j’irai voir.
    Je doute cependant que la gense politique arrive à considérer les Limites de la Croissance et encore moins à imaginer le futur à 20 ans.
    Quant à accepter d’abandonner les prétentions de la race blanche à régir le monde et définir le bien et le mal (nos valeurs -;) ce n’est pas pour demain.
    L’interventionisme (colonialisme) vous plait toujours à voir vos abandonnements.

    1. Charles Michael

      « Ce sont sur ces effets, concentration des richesses et paupérisation massive  »

      C’est cela, l’attitude du déni : accentuation des inégalités,certes, avec une petite classe d’ultra-riches de plus en plus riches, mais création d’une classe moyenne de 400 millions de personnes (excusez du peu…)en Chine, et ça commence en Inde (bientôt plus peuplée que la Chine), au Vietnam, etc.

      « quand vous pronez inlassablement le TINA figé dans la pensée unique  »

      Je ne propose pas le TINA, mais je ne vois rien, dans le programme de Mélenchon, qui pourrait mettre fin à cet état de choses: cela reste à inventer, et, d’une certaine façon, Mélenchon, en laissant croire qu’un seul pays a les moyens d’influer sur la mondialisation, empêche cet effort de recherche.

      « Quant à accepter d’abandonner les prétentions de la race blanche à régir le monde et définir le bien et le mal »

      Il n’existe pas de « race blanche » (ou noire, ou jaune, etc. : c’est juste une couleur de peau d’origine héréditaire, mais je ne vais pas me lancer dans un cours de génétique, je l’ai déjà fait brièvement , voir ci-dessous), mais il me semble que la Chine est bien placée pour tenter de régir le monde et définir le bien ou le mal.

      Sur les races et la génétique:

      https://www.marianne.net/debattons/billets/races-humaines-et-genetique-oui-mais-non

      1.  » Mélenchon, en laissant croire qu’un seul pays a les moyens d’influer sur la mondialisation, empêche cet effort de recherche…

        Réflexion bizarre qui revient au final à inciter à ne pas faire de recherche sous prétexte de l’existence de Mélenchon….

        Mélenchon n’affiche pas l’ambition d’influer sur la mondialisation, mais de rediscuter les termes des relations avec la Merckel et/ou l’UE, ce qui n’est pas pareil, puisque nous sommes le 2eme puissance de la zone.

        Il veut d’abord simplement que les français puisse encore bénéficier de cette force de la redistribution sociale, qui a fait la solidité démontrée de la France et reconnue par l’UE, lors de la crise de 2008. Il veut pour cela mettre une politique économique en conformité avec cette simple ambition.

        Que je sache nombre de pays ont gardé leur souveraineté monétaire, et des modèles sociaux collectifs typiques qui leur appartiennent.

        Ce sont les libéraux financiers et quelques experts médiatiques français en manque d’idées, de couilles et d’autonomie intellectuelle qui font du benchmarking continuel pour faire ressembler le modèle français aux allemands, aux pays du nord, aux anglo saxons…à tellement de monde d’ailleurs que ce pays ne finit par plus savoir qu’il est.

        Et si c’était justement le but poursuivi ?

        1. @Stan
          Pour des raisons connues de lui seul, le toubib souffre d’une forme de haine vis à vis de Mélenchon . Du coup, tout ce que dit où propose celui-ci et la F.I . est bon à jeter . Et donc, tous ceux qui trouvent que les propositions de la F.I peuvent être prises en considération sont des ânes qui ne se seraient pas aperçus de l’évolution du monde .

          1. Pendant que j’y suis, lorsqu’Arié se pâme devant la création d’une classe moyenne en Chine, il escamote le creusement des différences entre cette classe moyenne et la classe rurale et ouvrière . Soit dit en passant, cette fameuse classe moyenne existe en Chine depuis la fin des Royaumes combattants : c’était la classe des lettrés, devenue le mandarinat sous les Quing. . Il en est de même en Inde .

            1. Alain Bobards,

              Soyez un peu sérieux: cette classe moyenne des lettrés et des mandarins n’a jamais représenté plus du tiers de la population du pays, comme aujourd’hui; et cela s’est fait en à peine 30 ans.

              1. @Elie
                Les lettrés pouvaient être issus du peuple . C’est ça qui forme la classe moyenne . Ce ne fut le cas que bien plus tard en occident . Pour étoffer vos connaissances sur la Chine, je vous suggère la lecture du  » Voyage en Chine  » de Ninette Boothroyd et Muriel Detrie, chez Robert Laffont, pavé de 1509 pages et, pour en apprécier les mœurs  » la vie sexuelle dans la Chine ancienne  » de Robert Van Gulik
                Et ça ne change rien au fait que l’écart entre riches urbains et pauvres des classes ouvrières et rurales se creuse, à tel point que des embryons de syndicalisme (un comble dans un pays dit communiste ) commencent à se créer, bien que la législation Chinoise ne reconnaisse que le syndicat d’état .

          2. @ Alain bobards
            mais dans son ingénuité le toubib nous a expliqué qu’il ne s’était jamais remis de l’échec du Che aux élections de 2002.
            (Chevénement y avait obtenu 1.5 millions de suffrages).

            Mélenchon et les Insoumis, 7 millions d’électeurs et à 700.000 suffrages du 2ème tour, horripilent ce grand Jesaitout.

            depuis le plombier coronarien nous fait une gastro-entérite compliquée d’une jaunisse chronique.

            1. Passons sur la profondeur et la finesse de vos arguments pour rajouter ceci, que j’avais oublié: le TINA est une expression inventée par Margaret Thatcher pour défendre le libéralisme économique face au socialisme; mais elle (ni Reagan) n’avaient jamais imaginé que le tiers-monde (dans lequel on pouvait alors inclure la Chine) s’engouffrerait dans cette brèche pour amener les USA, la Grande-Bretagne et le monde occidental en général dans la situation où ils se trouvent aujourd’hui, suite au fantastique transfert des richesses vers l’ Asie qui a été le premier effet de la mondialisation: s’ils l’avaient imaginé, ils auraient certainement pensé qu’il y avait des « alternatives » !

              1. Le  » fantastique transfert des richesses vers l’Asie  » n’avait qu’une seule raison d’être : la main d’œuvre à bas coût . Et aujourd’hui, ça continue, sauf que ce sont les Chinois qui cherchent des pays à bas coût .
                Cette  » mondialisation » n’est rien d’autre que la recherche du profit maximum par une minorité sur le dos d’une majorité . Suffit de voir le fossé qui se creuse entre riches et pauvres dans les pays occidentaux( pour les autres, c’est déjà fait ) !

                1. « Et aujourd’hui, ça continue, sauf que ce sont les Chinois qui cherchent des pays à bas coût .

                  Voilà ! Ce qui prouve bien que les salaires de leur main d’œuvre ont bien augmenté, chez eux (ce que personne ne nie, d’ailleurs).

                    1. Et vous refusez toujours de comprendre que l’écart entre Chinois aisés ( disons le comme ça ) et les prolos se creuse de plus en plus . D’où ces embryons de syndicats malgré la législation Chinoise .

          3. Alain bobards

            C’est bizarre car il s’est quand même vanté d’avoir voté Mélenchon au 1er tour.
            Il a dû aller à confesse dans la foulée et le curé lui a mis une chiée de notre père et de je vous salue Marie,à réciter telle, que ça lui a collé la haine définitive..

            Ca fait des années que je l’aperçois là haut, dans la lumière, à partir de mon caniveau et j’avoue que je ne cherche même plus à comprendre..

  21. Ce qui suit qui nécessite vérification dans les ordonnances du 31/08 mais qui apparaissait comme option dans la loi d’habilitation

    Rappel : l’assouplissement des CDI pour remplacer les CDD
    La signature d’un CDD conduit à verser des primes de précarité fonction du temps passé
    Exemple pour faire simple : un salarié embauché sous CDD d’un an, à hauteur de 1 500 € brut par mois percevra en fin de contrat une somme de 1 800 €…en sus de son dernier salaire.

    Avec le CDI de chantier d’un an……au revoir.

    Les licenciements : au sujet des provisions

    En particulier les provisions déductibles de licenciement. Elles sont possibles pour un licenciement personnel mais pas pour un LICENCIEMENT ECONOMIQUE…

    Il va donc falloir lire en détail les ordonnances à ce sujet, pour savoir si la notion de licenciement économique existe toujours. La loi d’habilitation semblait faire table rase de ce qualificatif quasiment de façon indolore puisque la possibilité était donnée de licencier , si, dans un espace de temps repéré, l’entreprise constatait une baisse de CA ou de résultat..

    Pourquoi ?
    Si la notion de licenciement « économique » individuel ou collectif n’existe plus, vous pouvez alors engager les provisions des indemnités sur l’exercice qui permet de réduire le résultat final si l’action est engagée.

    Diminution de résultat = diminution d’impôt

    à suivre

  22. suite…

    Quand la bande de crapules parle d’avoir pensé aux PME et TPE à faire pleurer dans les chaumières, c’est un foutage de gueule grossier, une injure à l’intelligence, parce qu’il en est des licenciements, comme de la rotation en général, c’est la masse qui fait le gain..

    Et dans le cas des ordonnances, si ces dispositifs sont confirmés, il y a des gains importants à organiser

    Il va donc falloir vérifier
    1° CDI de chantier ou assoupli (délai d’essai) par rapport au CDD = gain de prime de précarité
    2° Espace de temps d’observation de perte de CA ou de résultat qui permet d’engager une action de rupture
    3° Existence du qualificatif de licenciement « économique »

    Fut une époque où on parlait de GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et compétences) nous allons passer à une autre technique la GPOR ; (gestion prévisionnel de l’optimisation de la rotation)

    1. Mais le tripotage financier, c’est dans les gènes du néo libéralisme . Et comme le macronisme est un avatar du néo libéralisme …!

  23. La dernière annonce de privatisation confirme que le morpion et sa bande de crapules est en train de conduire rappelle furieusement le principe d’une sorte de gigantesque LBO des groupes privés dur l’état français..

    Le principe général et parfois final d’un LBO est de sucer les bénéfices de l’unité rachetée pour en gaver la holding, tout en entreprenant simultanément, soit sa restructuration, soit sa découpe par unités d’oeuvre, soi l’amaigrissement drastique des coûts jugés parasites

    Si peu qu’on fasse le bilan systémique des mesures en cours ou à prendre, la stratégie ne fait pas l’ombre d’un doute

    1° transfert massif de fonds publics CICE sans aucun résultat nettement relevable

    2° l’annonce de privatisations pour financer l’innovation (j’y reviens). Programme de la Grèce, revendue….heu bradée de ces morceaux publics les plus juteux.

    3° organisation d’une grande rotation des actifs et salariés par trois mesures en cours ou à venir
    a) casse du droit du travail
    b) réduction des contrats aidés
    c) étude sur les prestations chômage (objectif accélérer le retour à l’emploi

    Comme l’état ne peut pas être revendu avec forte plus value, il ne reste plus que la possibilité de l’affaiblir pour la rendre plus malléable pour l’Allemagne et Bruxelles..

    1. Le LBO ( achat à effet de levier ) a surtout pour fine astuce de faire payer le crédit souscrit auprès des banques par l’entreprise achetée .
      Pour peu que la boite acquise se trouve à court de trésorerie, c’est pas grave : la holding a déjà récupéré les actifs . Bon, le personnel se retrouve sur la touche et le banquier fait la grimace . Je serais d’ailleurs curieux de connaître le poids des LBO dans la crise de 2008, vu que c’était une pratique très courue .

  24. « 2° l’annonce de privatisations

    – Que ceux qui n’ont pas suivi s’intéressent à l’opération de braderie des autoroutes, c’est très instructif de comprendre de quoi la France s’est privée, et de quelle duplicité sont capables les groupes privés devant des corrompus et des vendus de hauts fonctionnaires

    – que ceux qui n’ont pas suivi lisent la cour des comptes et suivent la stratégie catastrophique d’EDF à l’international. Dans le même temps, qu’ils s’intéressent au marché interconnecté européen qui est une autre catastrophe en route..

    Au final pour préserver un secteur mis en concurrence (gros foutage de gueule), l’état a dû remettre 4 milliards au pot. EDF est en pleine cavalerie financière, si un cadre d’EDF lit, qu’il me contredise, je lui raconte le reste…

    Je ne serai pas étonné que les barrages hydrauliques fassent partie du programme, ce qui serait une honte toute bue, puisque dans le système « mérit order » électrique, c’est l’énergie la moins chère et tous les investissements son amortis.

    – La SNCF a été découpée en multiple filiales depuis un moment, la privatisation viendra..

    – Suivez l’historique des PPP, le dernier des cons qui instruirait un dossier comme l’on été quelques uns ferait mieux. laà encore il y a transfert de fric public sous forme de tarifs de location qui multiplient l’investissement par un grand nombre de fois.

  25. « pour financer l’innovation  »

    Ceux qui ne s’intéressent pas au sujet suivent les derniers rapports concernant le CIR (fric public pour l’innovation

    http://sciencesenmarche.org/fr/wp-content/uploads/2015/04/RapportSenat_SeM.pdf

    Je vous laisse apprécier, l’enjeu de 6 milliards de fric public jeté par la fenêtre…
    Eh oui la bande de voyous au pouvoir, va vendre les biens publics pour arroser encore plus.
    Les shadoks étaient plus sensés..

    Pourquoi je pense que Mélenchon et le groupe « insoumis » ont raison de mettre en place des actions séparées aujourd’hui de contre pouvoir politique.

    1° que les syndicats réveillent et fassent bouger les salariés du secteur privé. Le secteur public se croit à l’abri mais il est très facile que démontrer que ce sera leur tour très bientôt sous la pression des restrictions bugétaires de la territoriale d’abord
    – suppression des contrats aidés, non renouvellement des status partis en retraite, ou remplacement en contrat précaire

    – Influence de la loi NOTRe qui redécoupe les les communautés de communes et les regroupements de communes
    UN PARI : les départements auront disparu avant le fin du quinquennat en cours

    2° Nous ne sommes plus dans une casse strictement liée au travail mais dans un véritable projet politique qui va fragiliser le pays tout entier.
    Soit les pékins de base prennent conscience de ça et s’unissent pour arrêter les fris

    Soit les fractures entre pékins de base s’élargissent dans la lutte des places à venir et ça finira mal…personne ne sera à l’abri….

  26. Stan
    « Nous ne sommes plus dans une casse strictement liée au travail mais dans un véritable projet politique qui va fragiliser le pays tout entier  »
    Mais c’est bien le but de cette  » religion » qu’est le libéralisme….et les fidèles écoutent la messe servie tous les jours…en croyant que c’est pour leur salut …😀
    Tout serait dû à la mondialisation sans qu’il n’y ait aucune critique et sans en mesurer les dégâts …la précarité , le chômage, la pollution, le saccage des savoirs faire, le gâchis, la pauvreté etc, etc…et en face des super profits, des entreprises du cac 40 qui ne cessent d’accumuler les bénéfices, Des « grands » patrons dont les revenus explosent…
    On détruit avec délectation tout ce qui a été construit sans état d âme et en nous exhortant de ne surtout pas sombrer dans le populisme …alors que nous ne faisons que nous débattre face à tant d’injustice…et comme ils sentent que Melenchon arrive à convaincre de plus en plus de gens ils s’acharnent sur lui et j’imagine que la cgt va également en prendre plein la figure…

  27. SYLVIE

     » les fidèles écoutent la messe servie tous les jours…en croyant que c’est pour leur salut …

    J’avoue que j’ai du mal à comprendre le gus qui soutient ça avec un salaire de moins de 4 000 balles par mois, sans fortune et sans trop d’épargne.

    Mais bon, au final parfois, je me dis que c’est mieux que ça s’accélère, que les gens sentent bien l’effet de la poignée de sable. Ca fait écarquiller les yeux…. souvent trop tard…

    1. Bel enfonçage de portes ouvertes : il y a belle lurette que la masse d’obligations détenus par les Chinois indispose les Américains . Mais à qui la faute ? Quand aux Européens, la réponse est dans la fameuse concurrence « libre et non faussée  » qui fait la joie des pays hors UE .
      Chevènement devrait plutôt nous tenir informer des avancées de sa présidence de la Fondation pour l’Islam de France et la surveillance du financement et du fonctionnement des écoles coraniques sur le territoire, vocations de la dite Fondation .

  28. Finalement, malgré les petites différences de surface entre les uns les autres, les intervenants de ce blog/forum ont un point commun essentiel : ils sont tous des gens constamment éveillés, ne tombant dans aucun piège, repérant toutes les ficelles y compris les plus ténues, séparant sans jamais hésiter le Bien du Mal, alors que, tout autour d’eux, ce ne sont que veaux abrutis et somnolents, ne comprenant jamais rien à rien. Et qui, en plus, ne les écoutent même pas.

      1. Y en a, au moins deux : une des versions étant le tantrisme, pas vraiment un bouddhisme sympathique .

    1. didiergoux

      et le plus incroyable vraisemblablement, c’est que vous ne trouvez tout ça qu’ici..
      Finalement ça doit vous changer un peu

      1. D’autant que Monsieur Goux nous a affirmé, il y a (très) peu, se désintéresser du fond .

        1. Désintérêt complet, en effet. J’ai même du mal à concevoir que l’on puisse consacrer autant d’heures à discourir de questions aussi… subsidiaires. Mais, après tout, chacun s’occupe comme il le peut.

            1. Que je ne me soucie pas des objets de vos palabres ne m’empêche pas de m’intéresser à tout ce qu’il y a autour, et qui est à mes yeux le principal (qui parle, de quelle manière, sur quel ton, quels processus mentaux aberrants se font jour, etc.). Bref : je n’écoute pas la pièce mais suuit avec amusement le jeu des acteurs et les changements de décors.

              1. Didier Goux manie fort bien l’ironie, et je pourrais presque dire que je suis mariée avec celle-ci (et avec un autre). Un très proche m’a donc répondu un jour où je lui faisais remarquer ne pas se montrer généreux, en lui demandant pourquoi il avait encore asticoté certains individus : « …mais enfin, je les fais monter aux arbres, c’est gentil, je leur fais faire de l’exercice …».
                Sur ce blog, j’ai écrit et c’est encore lisible :
                Amour contre haine, individualisme contre collectivisme, et même imbéciles vs. intelligents, peuples vs élites, le tout réciproquement bien entendu, c’est une réduction à un monde binaire, ou manichéen pour faire plus chic.
                Je rajoute réactionnaires vs. progressistes :-))
                Bonne soirée

              2. @ D. Goux
                Je vais vous faire une confidence : jeune, je fus voisin de Louis Ferdinand Destouches . Cet homme, qui avait un beau brin de plume, était un personnage parfaitement imbuvable . Par de nombreux traits, vous me le rappelez !

  29. Je t’Adore ! (!)
    (si je ne brise pas la glace qui va le faire)
    (d’aucuns préfèrent la dérision.. votons !)

    Aurore ? ..je suis à 10 000 lieux de ses kifs !
    – c’est une copine; no justif,
    Bidule ? je suis incapable de juger,
    je préfère oublier (oublier)
    Machin ? ..non rien à dire,
    ou si cela me plait (cf. oubli)

    Qui (qui) reste t-il..
    à vous (nous) de trouver !

  30. J’ai récupéré la chronique internationale de l’IRES n°155 balancée ici par quelqu’un, et page 29, on trouve les différentes réformes du droit du travail meneés en France

    Et le morpion inculte qui affirme que les français détestent les réformes .
    Tableau 1. Réformes de différents aspects du droit du travail menées en France (points choisis)

    Création de nouveaux types de contrat de travail :
    – intérim en 1972 ;
    – CDD en 1979 ;
    – Contrats nouvelles embauches (CNE) pour les jeunes en 2005, abrogé ensuite ;
    – CDD de 36 mois pour les plus de 57 ans inscrits comme demandeurs d’emploi depuis plus de 3 ans en 2006 ;
    – Contrat de mission (CDD à objet défini) (ANI 2008) ;
    – CDI intérimaire (ANI 2013).

    Modification des conditions des contrats existants :
    – restriction des possibilités de mobilisation du CDD en 1982 ;
    – assouplissement des motifs de recours au CDD en 1985 ;
    – durée possible d’un CDD qui passe de 1 an à 2 ans en 1986 ;
    – durée du CDD ramenée à 18 mois en 1990 ;
    – allongement de la période d’essai des CDI (ANI 2008) ;
    – renforcement des possibilités de recours du CDD d’usage (ANI 2008) ;
    – augmentation du nombre de possibilités de renouvellement des CDD ; deux fois sans dépasser les 18 mois (2015, « loi Rebsamen »).

    – Modification des termes du contrat de travail : accord de maintien dans l’emploi (ANI 2013 et 2013, « loi de sécurisation de l’emploi »).

    – Reconnaissance du portage salarial (ANI 2008)*
    .
    – Introduction du régime d’auto-entrepreneurs en 2009.

    Rupture de la relation de travail
    – Mise en place de la rupture conventionnelle en 2008.
    – Procédure de conciliation (2015, « loi Macron »).

    Licenciements collectifs
    – Modification des règles en matière d’homologation des plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) (2013, « loi de sécurisation de l’emploi »).
    – Modification des règles sur les licenciements collectifs : appréciation du PSE « au regard des moyens dont dispose l’entreprise » et non plus au regard du groupe auquel l’entreprise appartient (2015, « loi Macron »).

    Négociation collective
    – Renforcement de la place accordée à la négociation d’entreprise (1982, « loi Auroux » ; 2004, « loi Fillon » ; 2008, « loi Bertrand » ; 2016, « loi El Khomri »).
    – Introduction de formes de négociations « atypiques » (1996, « loi Barro »).
    – Introduction de possibilités de dérogations (1998 et 2000, « lois Aubry » ; 2004, « loi Fillon » ; 2016, « loi El Khomri »).
    – Renforcement de la possibilité de « Délégation unique du personnel » (DUP) (2013, « loi Rebsamen »).
    – Inversion de la hiérarchie de normes en 2016.

    Droit syndical
    – Modification des règles de représentativité syndicale en 2008.
    – Modification des règles de signature des accords (2004, « loi Fillon » ; 2008, « loi Bertrand » ; 2016, « loi El Khomri »).
    – Modification des seuils sociaux pour la constitution de comité d’entreprise (2013, « loi Rebsamen »).

  31. il fut un temps ou le Japon faisait peur Il allait écraser le monde
    Mais c’était compter sans l évolution des travailleurs faisant connaissance du monde en s’ ouvrant vers l ‘extérieur
    Idem pour la Chine ce sera pareil pour l Inde
    Il est vrai que nous avons beaucoup de PME mais il suffit qu’ une grosse boutique menace pour que des centaines de TPE, de PME disparaissent
    La marche en avant est irréversible oui c ‘est l ‘ ouvrier qui va encore trinquer comme toujours, mais c’est cela ou mourir Il serait peut être sage de tenter de le faire le mieux possible des grèves et défilés avec comme dab les pillages et destructions les accompagnant n ‘arrangent personne

    1. LANCIEN
      « La marche en avant est irréversible ………. »

      Tu joues au toubib ou quoi ?

      La marche en avant est tellement irréversible que le rapport de l’IRES sur les performances européennes des réformes du droit du travail, que les pays qui ont déjà « réformé » flexibilisé » sont en train de re-réguler les excès les plus criants et les déséquilibres les plus visibles (Pays Bas, Royaume uni, Espagen….)…

      Même OCDE qui prêchait le dogme :
      – le droit du travail est une contrainte qui limite la capacité d’action de l’entreprise
      – la segmentation entre insiders et outsiders (je reprend l’anglicisme du dogme) , qui correspond au fameux, « assouplir le CDI des vieux pour permettre aux jeunes l’accès au travail »..

      même l’OCDE est en train de revenir sur ses vérités révélées parce qu’au sein même de l’institution, des économistes sont obligé d’observer que ça ne fonctionne en économie internationale atone …

      Parce que, non content de fabuler sur le fait que les français détestent les réformes, en particulier celles du droit du travail (voir texte au dessus) , le morpion et sa bande de crapules, ignorent ou feignent d’ignorer que nous avons quasiment une dizaine d’années de retard sur nos voisins qui ont déjà écopé.

      1. Moi, j’pense qu’il faudrait commencer par faire du catholicisme romain la religion de l’État (avec brimades obligatoires pour toutes les autres, évidemment), puis rétablir les corporations médiévales : on y verrait tout de suite plus clair…

        1. didiergoux

          bonne idée ne pas oublier, aussi les détrousseurs de grand chemin pour braquer les voyageurs,

          que chacun gagne sa vie comme il peut damned..

          1. Les détrousseurs sont déjà de retour, mais comme il ne faut pas stigmatiser, je suggère qu’on fasse comme s’ils n’existaient pas.

  32. (ça se voit, se lit, quand je pousse trop l’apéro ? d’un autre côté, quel bon moyen pour ensuite apprécier l’eau !)
    aussi je pensais, rien d’original, tout ce qui a trait au mental (disons désordre) ou aberration, tel l’enfer = les autres !
    j’adhère ! ..c’est tellement pratique,

  33. STANIS.
    oUI ? L’ ocde, dit mais il y a des années que l’ocde parle
    Je ne cherche pas à contredire vos vérités car il me semble que chacun les détiennent mais je pense sincèrement que nos 66 millions d’âmes ne pèsent pas pour grand chose dans la finance mondiale. Nos grands groupes sont endetté tel la sncf, edf, mais ces groupes ont des  » biens » capable de répondre. Des milliers de PME risquent la fermeture au moindre pépin de rentrée d’argent.
    Regardez florange les carnets sont vides investir dans cette boite était à fond perdu. Evidemment cela apporte un peu de temps aux employés mais la fermeture est encore plus pénible
    Combien de boites ferment faute d’avoir su se restructurer ou d’avoir osé se lancer vers l’ exportation
    La France s’est endormi sur ses glorieuses le refus de  » voir » se profiler l’ avenir tel la robotisation les automates a laissé dormir la nation.
    Encore là nous refusons la mondialisation
    Entendons nous je ne dit pas que c’est un bien je dis qu’il faut y faire face.
    Rien ne sert à lever le bouclier des grèves, la encore c’est l’ ouvrier du privé qui est perdant mais il faut s’ y adapter le plus vite possible Des millions de chomeurs prouvent assez la nécessité de changer de route
    .

  34. En Slovaquie, les ouvriers de Volkswagen-Skoda ont obtenus fin juin , après une grève dure, 14% d’augmentation de salaire et une prime de 1500 euros . Bon, le salaire de ces ouvriers était de l’ordre de 700euros/mois, mais, au delà de la modicité des sommes, c’est le mouvement qui compte . Et il ont donné des idées aux salariés d’autres usines .
    Les grands médias français ont escamoté l’information, tout occupé qu’ils étaient à faire la promo du petit marquis .

  35. ‘Assu-chômage: les syndicats prêts à en découdre’ (!)
    /trois organisations patronales, plus les cinq syndicats ont fait un communiqué commun (« rare » parait-il) fin juillet,
    aussi L’Unedic;

    https://www.lesechos.fr/economie-france/social/010209617885-assurance-chomage-les-syndicats-prets-a-en-decoudre-2111544.php#X36uTymXKzlSprKO.99

    °°°°° °°°
    le Droit du travail, vu d’Allemagne (Courrier Int. pas abonné, alors 5 lignes) Die Welt, conservateur:
    « une réforme ni de droite ni de gauche, seulement en retard /rattrape le temps perdu, (… ) la France, « homme malade ».

    p’tite interrogation perso: Macron est élu président, ‘honorablement’, confirmation aux législatives, mi juin,
    ..laminé (sondages) pendant l’été, ..?!
    erreur de quelle communication ? trop/pas assez ?
    quel est l’espace (gap; écart lacune) entre son programme et action (encore une fois: d’été)
    /je repasse, autre billet, un août à dire,

  36. Comme je le dis plus haut, les pays en s’ouvrant voient leurs travailleurs demander + de salaire, + d’ avantages.
    Ce qui dans le même temps pousse leurs entreprises, vers la délocalisation et leurs dirigeants à leurs prendre + d’ impôts
    Un état avec + d’ argent est poussé à dépenser plus et le cercle se referme
    Nous savons ce qu’ une grève coute à un ouvrier, plus elle est longue, moins il aura de possibilité d’ en compenser la perte, même avec une augmentation de salaire
    Pour la France, déjà que les augmentations sont bloqué depuis longtemps mais avec csg, rds, impot, cotisattions sociales voir même la perte de certains avantages, diminution des allocs diminution de l ‘apl, perte de la rentrée scolaire l ‘ augmentation risque de couter chère
    Comme des personnes sensées disaient ; les conseilleurs ne sont pas les payeurs il serait sage de bien réfléchir avant d’ être obstinément pour ou contre ce nouveau code
    Essayons de penser aux gens avant de penser à la politique

  37. à lancien,

    « … Essayons de penser aux gens avant de penser à la politique »

    Les gens, ou l’esprit public, c’est nous tous, Leaders ou Intellectuels dits charismatiques compris, de mon point de vue. Je cite deux extraits au sujet de la philosophie (non pas au sujet des sciences dures) :

    « (…) «L’idée développée en système se suicide» car «La déduction philosophique est l’art de transformer une observation exacte, mais limitée, en un système global, mais faux». (…) »
    https://anardedroite.wordpress.com/2017/05/11/nicolas-gomez-davila/

    « (…) C’est pourquoi il n’est jamais simplement possible de déclarer qu’on tient la vraie, la bonne «philosophie». (…) Nous pensons que l’esprit public mérite mieux que d’être assourdi par le fracas de ses bulldozers et qu’il faut lui permettre de retrouver le sens de l’audition. »
    http://www.liberation.fr/sciences/2010/05/03/attaques-sur-freud-ou-la-philosophie-au-bulldozer_623836
    (Alain Badiou, Etienne Balibar, Michel Deguy, Jean-Luc Nancy)

Les commentaires sont fermés.